Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
odomètre (français) - Le mot du jour - Forum Babel
odomètre (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 mars 2011
Messages: 2626
Lieu: Paris

Messageécrit le vendredi 11 mars 11, 19:17 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Les MDJ diode, méthode , épisode, et cathode ont déjà montré un élément formant hode ou ode, rattaché au grec οδός route, chemin. Ce même élément intervient en préfixe dans toute une série de mots souvent techniques, comme on le voit ici, et généralement sous les deux graphies hodo ou odo. Le plus connu du lot est probablement l'odomètre ou hodomètre, utilisé pour mesurer les distances. Le podomètre en est un cas particulier, avec un préfixe différent mais assonnant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7656
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le samedi 12 mars 11, 23:19 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

L'élément -ode est également présent dans les mots exode, période, synode, électrode, anode ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2499
Lieu: Nissa

Messageécrit le dimanche 13 mars 11, 11:41 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

embatérienne a écrit:
… élément formant hode ou ode, rattaché au grec οδός route, chemin

Le choix entre hode et ode n'est pas vraiment libre. Et il faut être prudent dans l'écriture : écrit sans l'esprit rude à l'initiale, οδός est du grec moderne et signifie couramment « rue », le sens ancien ne survivant plus que dans des syntagmes figés comme ιερά οδός « Voie Sacrée » (la route d'Athènes à Eleusis) ou καθ' οδόν « en route ».

Le sens « route, chemin » est celui du grec ancien ὁδός [hodós], un des rares noms thématiques à être féminin. Le mot possède une aspirée initiale et cette aspirée était clairement marquée puisqu'elle a entraîné des contractions après occlusive sourde :

κ + [h] > χ (k + h > kh)
τ + [h] > θ (t + h > th)
π + h > φ (p + h > ph)


Ces contractions (qui prouvent en passant la nature des sourdes aspirées du grec, qui ne sont devenues des spirantes que tardivement) avaient lieu dans la phrase mais aussi en composition, d'où :

κατ(ά) + ὁδός > κάθοδος « chemin pour descendre, descente »
μετ(ά) + ὁδός > μέθοδος « chemin pour aller plus loin, méthode »
ἐπ(ί) + ὁδός > ἔφοδος « chemin qui mène vers, avenue, assaut » (le dernier sens subsiste en grec moderne)

C'est la tradition française (mais non italienne) de transcrire les sourdes aspirées χ, θ, φ du grec par les digrammes ch, th, ph (prononcés de façon peu cohérente /k/, /t/, /f/) qui a produit méthode et cathode (mais sans formant hode en français puisque ce sont les mots qui sont empruntés).

En revanche, l'aspiration initiale tombait après les autres consonnes, d'où :

ἀν(ά) + ὁδός > ἄνοδος « chemin pour monter »
ἐπ(ί) + εἶς + ὁδός + ἐπεισόδιος « introduit en sus > épisode » (d'abord adjectif, d'où la finale -ιος)
etc.

À l'initiale des composés l'aspiration subsistait évidemment en grec ancien comme en témoignent ces quelques exemples :

ὀδός + πορεύω « passer » > ὁδοιπόρος « celui qui passe sur le chemin > voyageur » où la forme *ὁδοι est le témoignage d'un ancien locatif, connu en mycénien mais disparu du grec alphabétique
ὁδός + μέτρον « mesure » > ὁδόμετρον « instrument pour mesurer le chemin parcouru », l'hodomètre était déjà connu de Héron d'Alexandrie, mathématicien du IIe siècle avant notre ère
ὁδός + ποίησις « action de faire » > ὁδοποίησις « hodopoésie (!) » est l'action de frayer un chemin

Et je laisse aux spécialistes de l'évolution et des réformes le soin d'expliquer si la faute d'orthographe, devenue acceptable, de suppression du h initial est due à l'analogie des anodes et autres épisodes ou à une volonté de simplification (en grec moderne, une réforme récente a supprimé la notation de l'aspiration initiale qui, c'est vrai, ne se faisait plus entendre, mais gardait sa trace dans le sandhi, cf plus haut καθ' οδόν).

Revenons en à ὀδός [hodós] avec son aspiration issue d'un s initial *sodós. Ce mot suppose de prendre en considération une racine eurindienne *sed- qui semble homonyme de celle, très répandue, signifiant « s'asseoir ». On lui trouve effectivement quelques correspondants en indo-iranien :

— sanskrit ā-SAD-, ā-sīdati « aller vers », homonyme aussi d'un ā-SAD-, ā-sīdati « s'asseoir, présider », au point que Monnier et Mayrhofer rangent les deux sous la même entrée. Le présent sīdati ne doit pas faire penser à une laryngale, il est issu d'un présent à redoublement *si-sd-ati.
— avestique apa-had- « se retirer » (en iranien aussi le s s'affaiblit en h), formation parallèle au grec ancien ἄφοδος « action de s'éloigner, départ ».

On évoque aussi le russe chód (ход) « marche » où le traitement d'un ancien s initial serait dû à l'influence de fréquents usages avec préverbes (pri-, u-). Et, comme le grec, le slave ne confond pas les formes de cette famille avec celles signifiant « s'asseoir ».

Des tentatives de voltige sémantique ont cependant été faites pour ramener les deux *sed- à l'unité. Mayrhofer semble vaguement y croire, Chantraine trouve le rapprochement « difficile ». Les discussions dans Kuiper, Acta Orientalia 17, 25ss et dans Klingenschmitt, MSS 28, 71. Je n'y ai pas accès.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 mars 2011
Messages: 2626
Lieu: Paris

Messageécrit le dimanche 13 mars 11, 12:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Outis a écrit:
embatérienne a écrit:
… élément formant hode ou ode, rattaché au grec οδός route, chemin

Le choix entre hode et ode n'est pas vraiment libre. Et il faut être prudent dans l'écriture : écrit sans l'esprit rude à l'initiale, οδός est du grec moderne et signifie couramment « rue », le sens ancien ne survivant plus que dans des syntagmes figés comme ιερά οδός « Voie Sacrée » (la route d'Athènes à Eleusis) ou καθ' οδόν « en route ».
Le sens « route, chemin » est celui du grec ancien ὁδός [hodós], un des rares noms thématiques à être féminin.

Merci pour toutes ces précisions fascinantes et très éclairantes sur la formation des dérivés en grec. Je souhaitais effectivement écrire ὁδός [hodós] avec son esprit rude, mais comme les articles MDJ à cathode, méthode, etc. ne le faisaient pas, j'ai cru qu'une tradition locale s'y opposait !

Citation:

ὁδός + μέτρον « mesure » > ὁδόμετρον « instrument pour mesurer le chemin parcouru », l'hodomètre était déjà connu de Héron d'Alexandrie, mathématicien du IIe siècle avant notre ère
Et je laisse aux spécialistes de l'évolution et des réformes le soin d'expliquer si la faute d'orthographe, devenue acceptable, de suppression du h initial est due à l'analogie des anodes et autres épisodes ou à une volonté de simplification

Anode, mot jeune, n'y est pour rien.
Le mot odomètre, écrit ainsi, est ancien en français : il est déjà utilisé dans le Journal des Sçavans de 1679, alors que je ne trouve pas (dans Google Livres) d'occurrences de la forme hodomètre antérieures au XIXe siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2499
Lieu: Nissa

Messageécrit le dimanche 13 mars 11, 12:20 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

embatérienne a écrit:
… j'ai cru qu'une tradition locale s'y opposait !

Oui, très chère, il y a sur Babel une tradition bien persistante qui consiste à ne pas accentuer les mots grecs, à ne pas indiquer la longueur des voyelles du latin quand on fait de l'étymologie, etc.

Mais rien ne s'oppose à ce qu'on s'y oppose …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7656
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le dimanche 13 mars 11, 13:40 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Objection, votre honneur ! Grâce aux remontrances (réitérées et justifiées) d'Outis, nous sommes de plus en plus nombreux sur Babel à respecter les syllabes accentuées et les voyelles longues. Je ne désespère pas de voir la dite "persistante" tradition ne plus être bientôt qu'un mauvais souvenir. sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2499
Lieu: Nissa

Messageécrit le lundi 14 mars 11, 0:30 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

J'en conviens, Papou, je ne faisait que donner un coup de plus sur le clou. Vieille déformation d'enseignant …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008