Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Palatalisations originales - Forum arabe, berbère, hébreu - Forum Babel
Palatalisations originales

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Wednesday 30 Jul 08, 22:01 Répondre en citant ce message   

Deux palatalisations pour le moins originales sont observables chez la tribu des banû Saxr (Syrie et Jordanie essentiellement) et chez les šammar.
Le kâf "standard" se palatalise en "ts" un peu à la manière du "tsadé" de l'hébreu moderne et le qâf devient un dzâf (bien entendu, ces palatalisations ont lieu dans un environnement spécifique).

Le phénomène n'est observable que chez ces tribus ce qui le rend d'autant plus anodin.
Quelqu'un aurait-il des propositions pour suggérer ce "passage"?


Dernière édition par aboukhaldoun le Wednesday 01 Apr 09, 22:51; édité 6 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
la creme nta3 la creme



Inscrit le: 26 Apr 2008
Messages: 218
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 31 Jul 08, 17:28 Répondre en citant ce message   

C'est un peu une sorte de zozotement mais avec des affriquées.
Je n'ai pas d'explication,mais ça me rappelle que dans d'autre dialectes il est assez fréquent que le š passe a s, et le j passe a z...
Dans ton exemple c'est exactement pareil mais en affriqué:
č( t+š) qui passe a t+s
dj(d+j) qui passe a d+z...
enfin j'espere que c'est pas trop confus...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Friday 01 Aug 08, 12:10 Répondre en citant ce message   

Un passage de tš à ts et de dž à dz, ce n'est pas une palatalisation, mais une dépalatalisation; une avancée du point d'articulation de la zone pré-palatale à la zone alvéolaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Friday 01 Aug 08, 15:01 Répondre en citant ce message   

ok, mais il s'agit ici d'un passage du qâf au dzâf et d'un passage du kâf au tsâf.

Dernière édition par aboukhaldoun le Thursday 25 Dec 08, 23:51; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 01 Aug 08, 15:09 Répondre en citant ce message   

Citation:
Le čâf "standard" se palatalise en "ts" un peu à la manière du "tsadé" de l'hébreu moderne et le djâf devient un dzâf.

Ce sujet est intéressant mais il faut qu'il reste accessible à des non-linguistes. Il faudrait donc préciser ce que sont le čâf et le djâf. (Merci).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Friday 01 Aug 08, 15:23 Répondre en citant ce message   

Cela a déjà été fait dans d'autres posts José, le čâf est la manière bédouine de prononcer le kâf de l'arabe classique.

Lorsque je parle d'un djâf, il s'agit d'un qâf de l'arabe classique qui est prononcé "dj". Nous employons ces terminaisons en "âf" pour distinguer ces lettres de celles qui découlent des différentes prononciations du djîm.


Dernière édition par aboukhaldoun le Thursday 25 Dec 08, 23:52; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Friday 01 Aug 08, 15:33 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Merci pour tes précisions, Aboukhaldoun.
Je sais que ça peut paraître fastidieux mais on ne peut attendre d'un lecteur qui arrive sur ce fil qu'il ait lu les fils précédents. Ca implique de faire dans un nouveau fil comme celui-ci une petite ligne de rappel, comme tu viens de le faire.

Mais de rien! Je tâcherai de m'en souvenir pour les fois à venir si le cas se présente encore!


Dernière édition par aboukhaldoun le Sunday 03 Aug 08, 2:13; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Friday 01 Aug 08, 16:05 Répondre en citant ce message   

aboukhaldoun a écrit:
ok, mais il s'agit ici d'un passage du jîm au dzîm et d'un passage du kâf au tsâf.
Si le passage du kâf au tsâf s'est fait par un intermédiaire čâf (ce qui semblerait logique, d'un point de vue phonétique), alors on est dans un même mouvement d'avancée du point d'articulation: passage d'une occlusive post-palatale a une affriquée pré-palatale, puis passage d'une affriquée pré-palatale a une affriquée alveolaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Saturday 09 Aug 08, 20:29 Répondre en citant ce message   

D'accord, cependant, la palatalisation étant un processus phonologique qui affecte principalement (pas uniquement!) les consonnes dentales et vélaires, le phénomène avancé peut être qualifié comme tel

La définition du processus par le phonologue Dider Demolin est la suivante: "la palatalisation consiste en l'assimilation d'une consonne (quelconque!) à la voyelle antérieure qui suit; le résultat produit donc une consonne palatalisée".


Dernière édition par aboukhaldoun le Sunday 30 Aug 09, 3:07; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 10 Aug 08, 9:54 Répondre en citant ce message   

En phonétique, la palatalisation d'une consonne se traduit par une montée du dos de la langue vers le palais mou. Cela restreint le passage de l'air, et produit un léger bruit de friction caractéristique d'une consonne palatalisée.
Ensuite, il peut y avoir avancement (ou recul selon le point de départ) du point d'articulation de la consonne vers un point d'articulation plus proche du palais (ie un point d'articulation ou la montée de la langue vers des zones autres que le palais mou est estompée).
Typiquement, pour passer de kâf a čâf, il y a certainement eu une étape intermédiaire kʲâf.
Le passage de k a kʲ c'est la palatalisation du k, puis le passage du kʲ au č, c'est l'avancement de l'articulation vers la zone palatale.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Monday 11 Aug 08, 3:39 Répondre en citant ce message   

ok, je vois ce que tu veux dire mais est-ce que cela engendre que les glissements traités dans ce post ne seraient pas des palatalisations?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Monday 11 Aug 08, 10:22 Répondre en citant ce message   

Si je prends le passage du kâf au tsâf, la palatalisation n'est qu'une des étapes:
Au départ, on a une occlusive vélaire/post-palatale k
On va avoir palatalisation de l'articulation: kʲ (début d'avancement de l'articulation vers la zone palatale, relachement de l'occlusion avec faible friction),
puis une articulation affriquée palatale: č (donc avancement de l'articulation à la zone palatale, relachement de l'articulation avec une nette friction),
puis une articulation affriquée alvéolaire: ts (donc avancement de l'articulation à la zone alvéolaire/pré-palatale [et donc, dépalatalisation])
C'est plus une avancée constante du point d'articulation de l'arriere vers l'avant, qu'autre chose, qui caractérise une telle évolution.
Ce qui provoque ce type d'avancement, c'est souvent le fait que les voyelles devant lesquelles cette évolution se produit sont des voyelles d'avant, et qu'il y a anticipation de leur articulation sur la consonne précédente. Je ne connais pas assez les faits de dialectologie arabe (et mon Cantineau est quelque part dans ma cave) pour affirmer que c'est la cas ici.

Il y a d'autres situations tres différentes ou la palatalisation intervient en phonétique.
Par exemple dans les langues slaves, ou la palatalisation s'est dévellopée comme un trait distinctif applicable a une majorité des consonnes, un peu comme le trait "emphatique" dans les dialectes arabes. Dans les langues slaves, les consonnes palatalisées étant donc articulées avec une élévation du dos de la langue vers le palais mou, par contraste, les consonnes non-palatalisées ont tendance (en russe en tout cas) a être articulées avec un certain degré de vélarisation (élévation de l'arrière de la langue vers le voile du palais, ce qui bloque toute élévation du dos de la langue, et a même tendance a le creuser).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Wednesday 13 Aug 08, 14:53 Répondre en citant ce message   

Donc, si je comprends bien, pour passer d'une prononciation d'une lettre à une autre, il est possible que cela admette deux phénomènes phonologiques ?

Je veux dire par là, par exemple, si j'analyse le passage du qâf au djâf, ce n'est pas une simple palatalisation mais d'abord une assimilation régressive partielle qui nous aurait amené à un gâf qui ensuite aurait subit une palatalisation pour devenir un djâf ?

Si oui, pourrais-je le formaliser comme tel: [Harîq] > [Harîg] > [Harîdj] ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9755
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 14 Oct 18, 7:12 Répondre en citant ce message   

Je déterre ce fil pour signaler que le sujet est amplement traité - pour l'arabe classique - dans un article qui vient de paraître dans la revue Al-Abhath publiée par l'Université Américaine de Beyrouth.
L'article s'intitule Une nouvelle dimension du domaine de la kashkasha et il est signé Georges Bohas et Jean-Claude Rolland.
Malheureusement, il n'est pas (encore) en ligne. Je ne sais pas s'il le sera un jour.
La kashkasha se limitait jusqu'alors à la prononciation de certains pronoms affixes (Voir ce mot chez Kazimirski). Les auteurs ont découvert qu'elle affectait également le lexique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9755
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 04 Apr 19, 11:00 Répondre en citant ce message   

Pour information, l'article dont je parle dans le post précédent est désormais accessible à cette adresse : https://www.jclrolland.fr/442188176
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008