Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Références d'origine musicale - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Références d'origine musicale
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 29 Nov 12, 10:48 Répondre en citant ce message   

Allemand
Citation:
"Ich weiß nicht, warum die Johanna so auf die Buschtrommel klopft"
der Standard 29.11.2012

Textuellement : je ne sais pas pourquoi Johanna tambourine ainsi sur le tam-tam. = Je me demande pourquoi elle alerte ainsi l'opinion publique.


contexte: problème de politique intérieure en Autriche. Phrase prononcée par Gerhard Dörfler, gouverneur de Carinthie à l'encontre du ministre de l'Intérieur, Madame Johanna Mikl-Leitner , laquelle reproche à cette région de contrevenir aux règles du droit d’asile autrichien ( pourcentage et conditions d'accueil).

Die Buschtrommel : un instrument de musique, sorte de tambour au moyen duquel on transmettait des informations.

Die Trommel : le tambour; der Busch : le buisson.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 30 Nov 12, 9:53 Répondre en citant ce message   

Allemand
Citation:
Urteil in Den Haag: Die Moritat von Haradinaj


Traduction approximative : Verdict de La Haye : la complainte de Haradinaj

Contexte: l'ancien chef de l'Armée de libération du Kosovo puis premier ministre de cet état, Ramush Haradinaj, qui était accusé de crimes contre l'humanité, vient d'être acquitté à la Haye, ce qui provoque une certaine indignation.

Die Moritat, cf. Die Moritat von Mackie Messer dans l'Opéra de quat'sous de Bertold Brecht est traduit en français par " la complainte de Mackie Messer ".

Le terme allemand n'évoque aucune lamentation ou tristesse. Die Moritat était un type de ballade, chantée par des musiciens, artistes ambulants, chants accompagnant souvent l'orgue de barbarie et donnant souvent lieu à une scène mimée. Ce type de chant renvoie à des scènes de violence, de crimes ou méfaits et se termine par une sentence morale. On pense que le terme vient soit d'une corruption de Moralität par Mordtat ( acte criminel) soit directement du latin moritas : sermon moral.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3321
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 30 Nov 12, 10:12 Répondre en citant ce message   

rejsl a écrit:
Die Moritat, cf. Die Moritat von Mackie Messer dans l'Opéra de quat'sous de Bertold Brecht est traduit en français par " la complainte de Mackie Messer ".

Même plus simplement complainte de Mackie, généralement, ou parfois de Mackie le surineur.
rejsl a écrit:
Le terme allemand n'évoque aucune lamentation ou tristesse.[...]Ce type de chant renvoie à des scènes de violence, de crimes ou méfaits et se termine par une sentence morale.

C'est bien aussi le cas du terme complainte en français, quand il signifie "Chanson populaire à déroulement généralement tragique et ayant pour thème un sujet pieux ou les faits et gestes d'un personnage légendaire", avec notamment la complainte criminelle dont le genre a culminé et s'est éteint en France à la seconde guerre mondiale. La complainte de Violette Nozière est encore assez connue.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11110
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 21 Dec 12, 12:09 Répondre en citant ce message   

USA - Rosen said he had heard the staccato sound of gunfire about 15 minutes earlier.
= Rosen a déclaré qu'il avait entendu le bruit saccadé de la fusillade environ 15 minutes plus tôt.

[ The NY Post - 18.12.2012 ]


staccato
- (adv.) (Musique) En jouant chaque note détachée, en particulier pour les instruments à cordes frottées, l'archet s'arrêtant entre chaque note sans quitter la corde.
- (subst.) P. anal. Bruit sec et bref qui se répète à intervalles réguliers


Terme de musique italien signifiant propr. « détaché », part. passé de staccare « détacher » formé à partir de attacare « attacher, lier » (dep. xives.) par substitution du préf. privatif s- à a- en remplacement du plus anc. distaccare. (TLFi)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 14 Jan 13, 23:45 Répondre en citant ce message   

Israël yiddish:

Les expressions qui vont suivre concernent le terme שלשלת , shalsheles qui se prononce shalshelet en hébreu et s'écrit de même, avec les points- voyelles en plus : שַׁלְשֶׁ֓לֶת .

C'est un signe musical, un signe de cantillation, c'est-à-dire qu'il marque le rythme et la hauteur des voyelles dans la lecture de la Torah, laquelle est en fait psalmodiée.
Ce signe est très rare, il n'apparaît que quatre fois dans la Torah.


Le signe apparaît comme une sorte de chaîne, en forme de zigzag, à la verticale du mot concerné.

שַׁלְשֶׁ֓לֶת : Ici, écrit pour l'exemple sur le mot shalshelet .


En yiddish, on trouve :

1) אױסגעדררײט װי אַ שלשלת = oysgedreyt vi a shalsheles = entortillé comme un shalsheles : comprendre : être en zigzag.

2) אױסדרײען אַ שלשלת = oysdreyen a shalsheles = tresser un shalsheles à quelqu'un = lui tirer les oreilles ( menace ou réalité)

Avec l'image qu'on ne se contente pas de tirer les dites oreilles, on les tire en les tordant .

Voir le MDJ shalsheles.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 20 Jan 13, 19:09 Répondre en citant ce message   

Allemand
Citation:
Reaktionen: ''Die SPÖ hat es absolut vergeigt''
die Presse 20.01.2013


= Réactions : Le SPÖ ( Parti social-démocrate d'Autriche) s'est complètement planté.

Contexte : Le parti socialiste autrichien a exigé un référendum pour faire adopter l'abolition du sevice militaire pour tous et la création d'une armée de métier. Ce référendum avait lieu aujourd'hui et selon les premières estimations, plus de 60% des électeurs ont répondu NON, désirant garder le système du service militaire et du service civil pour les objecteurs de conscience. Ce serait un raté total.

Etwas vergeigen: ce verbe est formé à partir de Geige , le violon. Il a d'abord signifié au sens propre:
1) passer son temps ( une après-midi, une soirée) à jouer du violon.
2) faire des fausses notes sur le violon, mal jouer.

Par extension du deuxième sens est né etwas vergeigen : louper quelque chose.
die Geige : le violon.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11110
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 22 Jan 13, 11:48 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Royaume-Uni to fiddle while Rome burns
(= jouer du violon pendant que Rome brûle)
= se ficher de tout comme de l'An 40 (fam)

- It was as if Obama was playing second fiddle at his own party.
= On avait l'impression qu'Obama jouait les seconds violons / était dans un rôle de figurant lors de la fête d'investiture.

[ The NY Post - 22.01.2013 ]

(= lors de la cérémonie d'investiture d'Obama, les invités semblaient plus intéressés par le couple composé par la chanteuse Beyoncé et le rappeur Jay Z que par les Obama)


Royaume-Uni second fiddle
- second violon
- second couteau
- (rôle de) figurant

Wikipedia a écrit:
Dans un orchestre de musique symphonique, les seconds violons sont les violonistes placés le plus à l'intérieur de la formation. Ils forment, avec les premiers violons, une part importante de l'orchestre, parfois la majorité quand il y a peu de vents. L'expression le second violon désigne le chef de pupitre (ou chef d'attaque) des seconds violons, il doit les diriger partiellement, avec le chef d'orchestre.

L'expression le second violon peut aussi être appliquée dans un quatuor à cordes. Il s'agit d'un des deux violons ; les règles de composition classique lui assignent une partie systématiquement moins aigüe que celle du premier violon.

Dans la culture populaire, désigner quelqu'un comme étant le second violon est un synonyme de substitut.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11110
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 20 Feb 13, 11:27 Répondre en citant ce message   

- He pleaded not guilty in Manhattan Criminal Court on charges that he yanked the “Cartel de Don Juan Tenorio” off the wall of the Venus Over Manhattan gallery in June and waltzed out the door.
= En réponse aux accusations selon lesquelles il aurait arraché un tableau de Dali dans une galerie de Manhattan avant de sortir avec, le tout avec une grande désinvolture, il a plaidé non coupable.

[ The NY Post - 20.02.2013 ]


Royaume-Uni to waltz in/out (= waltz : valse)
- entrer/sortir d'un pas joyeux/dansant
- entrer/sortir avec désinvolture

it was a waltz : c'était du gâteau / de la tarte
he waltzed off with the prize : il a gagné le prix haut la main
he waltzed into the job : il a obtenu le poste les mains dans les poches
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11110
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 23 Feb 13, 14:16 Répondre en citant ce message   

- Nella ripresa, però, lo sterile fraseggio dei catalani viene colpito dalle ripartenze rossonere.
= A la reprise / En 2ème mi-temps, cependant, Barcelone a joué sa partition mais de manière stérile et a été mis à mal par les contre-attaques de Milan.

[ Il Corriere della Sera - 22.02.2013 ]


Italien fraseggio : phrasé
- MUS. manière de disposer, de couper les phrases musicales
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 15 Mar 13, 1:30 Répondre en citant ce message   

Israël yiddish

L'expression qui va suivre concerne deux termes מרכא (Merkha en hébreu, merkhe en yiddish) et טִפְחָ֖א ( tifha en hébreu et tipkhe en yiddish).

Ces deux termes désignent des signes musicaux, signes de cantillation, comme le shalsheles cité plus haut. Ces signes permettent la psalmodie lors de la lecture de la Torah, ils indiquent la hauteur et le rythme des voyelles.

Pour le premier, merkhe / merkha , cela donne:


et pour le deuxième tipkhe / tifha :


ou en fin de phrase :


Ces signes ressemblent à des apostrophes placés sous une consonne. Les voici illustrés sur une gamme: comme on peut le voir , placés l'un à côté de l'autre, ils font penser à deux guillemets dont les bases s'éloignent l'une de l'autre:




Comme des genoux cagneux!

האבן פיס ווי א מרכא-טפכא = hobn fis vi a merkhe-tipkhe
= avoir les jambes comme un merkhe-tipkhe = avoir les genoux cagneux.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 17 Mar 13, 22:24 Répondre en citant ce message   

On déplore aujourd'hui le décès d'un ténor du barreau.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3321
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 18 Mar 13, 9:40 Répondre en citant ce message   

C'est effectivement d'actualité. Le sens étendu de ténor est mentionné pour la politique en page 2 de ce fil.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3842
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Monday 18 Mar 13, 12:33 Répondre en citant ce message   

Il est assez étrange ce terme. Ténor (celui qui a une voix de ténor) vient de l'italien : en français, on dirait "teneur".
C'est celui qui a la voix la plus aigüe. Le contraire, celui qui a la voix la plus grave, c'est la basse (celui qui a une voix de basse).
Même si c'est un homme, on dit la basse : on ne dit pas le bas.

Au sens figuré, on retient la voix aigüe et non la voie grave. Parce qu'elle est associée au bas, ce qui est en bas. Ce serait le "bas peuple", les "petites gens", par opposition aux "grands hommes".
Imaginons les "basses du barreau", les "basses de la politique" etc...
La voie aigüe serait le symbole de la grandeur, et la voie grave, celle de la bassesse ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11110
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 18 Mar 13, 12:38 Répondre en citant ce message   

Le pendant de ténor serait plutôt stentor, je pense.

A lire sur le sujet :
- l'article stentor duTLFi
- le Fil to preach stentorian from the mount (anglais)

Citation:
Au sens figuré, on retient la voix aigüe et non la voix grave.

Moi j'écris aig, j'ai du mal à valider la réforme de l'orthographe...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3321
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 18 Mar 13, 18:06 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Au sens figuré, on retient la voix aigüe et non la voie grave. Parce qu'elle est associée au bas, ce qui est en bas.

Peut-être. Mais aussi parce que la voix de ténor est souvent plus sonore que la voix de basse, de même que la voix de soprano est plus sonore que celle d'alto. Dans les opéras, les ténors ont généralement le beau rôle, celui de l'amoureux.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 5 sur 8









phpBB (c) 2001-2008