Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
hangar (français) - Le mot du jour - Forum Babel
hangar (français)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 11:19 Répondre en citant ce message   

Cet mot français est une énigme sur le plan étymologique.

Je découvre son étymologie lors de la lecture d'un ouvrage collectif, Les Grecs, les Arabes et nous, enquête sur l'islamophobie savante (2009) en réaction à l'ouvrage Aristote au Mont-Saint-Michel de Sylvain Gouguenheim qui prétend que le savoir a été transmis directement du grec au latin, en particulier grâce à un obscur Jacques de Venise dont on sait pas grand chose.
Ouvrage intéressant mais je n'ai pas eu de réponse à une question que je me pose : qu'est-ce que les Arabes ont transmis aux Occidentaux latins sur le plan scientifique ?

Dernier chapitre, L'astérisque gaulois, rédigé par Alain Bourreau :
Il présente un exemple du domaine étymologique pour illustrer son propos.

Le français actuel hangar transpose le latin angaria. Le mot, riche d'ambivalences, apparaît dans le latin du droit impérial, mais il avait déjà sa place dans le latin des traductions de l'Évangile. Il transcrit un substantif grec (aggareia), attesté sous cette forme au IIe siècle après J.-C., variante d'un aggareion qu'on trouve à l'époque classique pour désigner un système postal, admiré chez le souverain perse Xerxès, qui aurait ainsi fait connaître rapidement la défaite de Salamine en 480 av. J.-C.

Après un exposé sur le sens du terme dans le Nouveau Testament, l'auteur reprend les différents sens du latin médiéval angaria, défini par Du Cange :
Le premier sens désigne le relais postal, abritant ses coursiers publics ; le deuxième, la prestation de chevaux et de services.


Ce qui est intéressant, c'est le passage suivant :
"On trouve encore dans le récent et "scientifique" Trésor de la langue française cette étymologie du mot hangar, lieu pour les montures du relais postal, très naturellement issu de l'angaria :
"de l'ancien bas francique *haimgard , "clôture autour de la maison", composé de *haim, "petit village" (v. hameau) et de *gard (v. jardin) "clôture". Hangart est attesté comme toponyme dans la Somme dès 1135."


L'auteur poursuit alors :
Le fantasme à son comble avec ces mots franciques dotés de l'astérisque qui note leur inexistence, et de l'image du petit village gaulois ou germanique. Pour certains historiens français depuis le XVIIIe siècle, il faut trouver l'origine dans l'obscurité première, donc européenne et germanique, grâce à des mots inexistants qui prennent vie par le jeu magique des astérisques.

Cette remarque est pertinente concernant les astérisques. Mais je n'accuserais pas le TLF de vouloir absolument nous trouver une origine européenne. Cela me parait un peu léger comme accusation...
Effectivement, l'origine du TLF est assez légère. Il reprend le Französisches etymologisches Wörterbuch.
Cependant, ce qui est fort troublant dans le texte d'Alain Bourreau, c'est qu'il présente comme une évidence ("très naturellement"), ce qui me semble n'être qu'une hypothèse.


Littré considérait l'étymologie de Du Cange comme "très vraisemblable", sans pour autant en être sûr.
Ce mot écrit angar appartient aux Flamands suivant du Cange, qui le tire du bas-latin angarium, lieu où l'on ferre les chevaux ; angarium ayant passé de ce sens particulier au sens plus étendu de hangar ; quant à angarium, il vient d'angaria, station pour les courriers, qui faisaient le service des dépêches dans l'empire romain, du mot grec traduit par courrier, lequel est un mot persan (voy. ANGE). Scheler approuve cette étymologie ; Diez la conteste ; et Chevallet cherche l'origine de hangar dans l'allemand hangen, être suspendu. L'étymologie de du Cange reste très vraisemblable ; cependant, en des textes du quinzième siècle, on le trouve écrit hangardum, hangardium.


Dans la première édition du Dictionnaire de l'Académie française (1694) :
HANGAR. s.m. (l'H s'aspire). Remise pour des carrosses, pour des charrettes


C'est ce h qui fait pencher pour l'origine allemande.


Bailly présente aggaros comme un mot d'origine perse.
(Rem : un MDJ angaros existe : il discute et approfondit cette idée)

Enfin, l'anglais a repris ce terme hangar et est utilisé dans le domaine de l'aviation.
Le dictionnaire Oxford le présente comme un emprunt au français dont l'origine est incertaine et renvoie à Du Cange, Littré, Diez.

En ancien français, on trouve chez Godefroy angarie dans le sens d'impôt, corvée.
ce mot est bien dérivé du latin cité ci-dessus.
Il écrit aussi que le verbe angarier est toujours utilisé (à son époque) dans le centre de la France dans le sens de : embarrasser.

Mais je ne vois pas de trace du sens actuel de hangar (dans le sens de abris, remise).
Et si ce terme a été utilisé pour des relais postaux, ce serait quand même bien étrange qu'on n'ait aucune trace en ancien français !
cela fait quand même partie des activités usuelles.
Un emprunt direct au latin médiéval me semble bien étrange...


Dernière édition par Xavier le Thursday 19 Apr 12, 14:50; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 14:27 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
En ancien français, on trouve chez Godefroy angarie dans le sens d'impôt, corvée.
ce mot est bien dérivé du latin cité ci-dessus.

On trouve aussi le mot défini dans le droit de la guerre :
Citation:
L’angarie consiste en un droit reconnu aux belligérants de soumettre à réquisition la propriété neutre, que cette dernière se trouve sur leur propre territoire ou sur territoire ennemi occupé. Le droit d’angarie ne peut être exercé que moyennant indemnisation pour le dommage subi et pour autant qu’une nécessité militaire impérieuse l’exige.

Voir aussi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Angarie
Une application moderne sous forme d'adjectif à lire ici :
Citation:
Une quarantaine de navires de nationalité différentes (danois, grecs, norvégiens et polonais) sont angaries et viennent grossir la flotte marchande française sous l'autorité du Gouvernement de Vichy.

Xavier a écrit:
Il [Godefroy] écrit aussi que le verbe angarier est toujours utilisé (à son époque) dans le centre de la France dans le sens de : embarrasser.

Il est en tout cas dans Littré qui cite Rabelais, Linguet et Rousseau.


Dernière édition par embatérienne le Thursday 19 Apr 12, 15:10; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Friday 20 Apr 12, 17:43 Répondre en citant ce message   

Après avoir réfléchi sur l'origine du mot grec ἄγγαρος (dans le fil correspondant), Papou a écrit:
Je commence à mieux percevoir comment on est passé du "courrier du Roi" (ἄγγαρος) à la réquisition (angarie) d'une part et au hangar d'autre part. L'institution du courrier reposait en effet sur deux fondements :

1. L'existence nécessaire de relais postaux, dont on imagine facilement qu'ils aient pu finir par avoir le même nom que leurs utilisateurs, comme correos en espagnol, où l'on sous-entend "casa de". D'où le hangar. L'hypothèse germanique s'éloigne...

2. Le pouvoir donné par le Roi à ce personnage important de réquisitionner le cheval de n'importe qui en cas de besoin. D'où l'angarie. Et la vexation que cela représentait pour la victime.

On voit que, finalement, je rejoins Du Cange et Littré...



L'hypothèse germanique ne s'éloigne pas vraiment pour moi.
Je ne vois aucune trace de hangar concernant le courrier, en tout cas en français.

Le mot me semble localisé dans le nord de la France, et en Wallonie, Flandre.

Le sens donné par Godefroy (complément) est celui d'une remise ouverte de tous côtés, destiné à abriter des chariots et autres instruments de labourage.
En fait, le sens est très proche de appentis, de appendre, un sens proche de l'allemand hangen.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 20 Apr 12, 18:01 Répondre en citant ce message   

C'est bien possible : un hangar venu du nord et un angarie venu d'orient, qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre si ce n'est la paronymie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 10:31 Répondre en citant ce message   

C'est ce que je pense.

J'ajoute l'anglais hanger : quelque chose qui suspend ou est suspendu
par exemple, coathanger : porte-manteau, en allemand : Aufhänger (le -er est un suffixe qui permet de former un nom à partir d'un verbe)

En néerlandais :
hanger : pendentif

Et je ne vois pas d'exemple d'un mot latin auquel on a ajouté un h (il y a certes cet exemple : une heure, mais le h ne se prononce pas, mais un hangar ne se prononce pas comme"un angar")
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 10:33 Répondre en citant ce message   

Le mot hangar en néerlandais est un néologisme, la première attestation datant de 1895. Philippa et les autres estiment qu'il s'agit d'un emprunt au français du nord, en signalant l'attestation de 1135 citée par Xavier. (Ils n'excluent pas pour autant la classique origine francique heim , heem + gard).
Le préfixe han me fait penser au nom et suffixes de villages de la Semois et ailleurs en France dont question : ici et .
Citation:
-80400 Ham : ilot sur la Somme
-Val d'Oise; boucle très prononcée de l'Oise
-Haute Ham (Moselle):dans une boucle de la Moselle (Basse Ham n'est pas loin)
-Ham-sur-Meuse 08600 dans une boucle de la Meuse
-Ham-les-Moines 08090 près de la très sinueuse SENONNE
-Roches de Ham (Manche) dans une boucle de la Vire
-Ham (Calvados) à proximité d'un ilot sur la Dives
-Ham-en-Artois près de la rivière Guarbecque (nom qui ne cache pas son origine francique)
A noter que le germanique wart a pu avoir le sens général de schutz, protection (Grimm).
Le mot hangar existe en wallon, mais il semble être aussi un emprunt au français.


Dernière édition par dawance le Saturday 21 Apr 12, 14:31; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 11:09 Répondre en citant ce message   

Concernant l'hypothèse germanique, il existe bien, en allemand, le terme Heimgarten , vieilli aujourd'hui, dont l'étymologie évoque pour Heim le village ou la maison, et Garten ( c.f gart) avec au départ l'idée d'un espace clos, entouré d'une clôture.

Heimgarten , c'était un clos communal. C'était aussi un lieu de rencontre, un espace pour les villageois. C'est ce qui explique les toponymes. Certains hameaux ou villages rappellent qu'au départ se trouvait là cet espace communal. On y rendait aussi parfois la justice, si bien qu'il était parfois important de nommer cet endroit : nécessité de se rendre au Heimgarten...

Le dictionnaire de Grimm signale les formes dialectales suivantes haingart, hangart, hangarst, hagarst.
Il a même existé un verbe heimgarten qui signifiait sortir en groupe , bavarder ou échanger des propos tendres, bref tout ce qu'on pouvait faire dans ce lieu.

Sur le plan sémantique, seule l'idée d'un espace clos permettrait le lien avec le hangar lequel n'est pas en plein air.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 11:38 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Et je ne vois pas d'exemple d'un mot latin auquel on a ajouté un h (il y a certes cet exemple : une heure, mais le h ne se prononce pas, mais un hangar ne se prononce pas comme"un angar")

Il y a plusieurs exemples, comme les classiques huile, huit, huis, etc.
Mais dans tous les cas, sauf peut-être hurler, hurlement, le h n'est pas aspiré.
Cf. http://monsu.desiderio.free.fr/curiosites/h-etymo.html
Il faut toutefois se rappeler que l'aspiration du "h" dans hangar semble ne pas avoir fait l'unanimité pendant un certain temps :
Voici ce que dit Nicot, qui n'a pas d'article 'hangar' mais un article 'angar':
Citation:
Angar, m. acut. Est le lieu couvert en façon de hal, dont le toict est porté des deux costez sur piliers de bois à clair, où les laboureurs mettent à couvert de la pluye et du soleil les harnois et charrues és bassecourts. Ce mot peut estre tiré de cestuy Alemand Hangen, qui signifie Appentis. Ex pariete tectum prominens, Appendix, Aussi le Angar est une couverture adossée au mur en appentis, quoy qu'il s'en face en berceau à dos d'asne pour le mesme usage. Mais selon ledit mot Alemand, il le faudroit aspirer, Hangar, ce que le François ne fait pas.

Nicot dit donc que le "h" ne s'aspire pas (bien qu'il pense à une éventuelle étymologie allemande liée à hangen), d'où son choix d'écrire angar.
D'autres lui ont donné tort sur cette question de prononciation d'un "h" initial, comme Ménage qui le reprend : "Nicot se trompe. Nous prononçons hangar".
Le premier dictionnaire de l'Académie de 1694 fait le choix unique de "hangar" en précisant que le "h" s'aspire, mais dans la quatrième édition de 1762, il donne les deux versions, "angar" et "hangar" avec les mêmes exemples :
Citation:
ANGAR. s.m. Espèce de remise destinée pour des charriots, pour des charrettes. Un grand Angar. Placer des charrettes sous des Angars.

On trouve "angar" dans de nombreux dictionnaires, Cotgrave, Richelet, jusqu'à Littré qui le mentionne encore (non exclusivement). Cette prononciation s'est conservée en maint patois, on l'entend dans le parler rural ou populaire, en France mais aussi au Canada.
Autrement dit, ce "h" initial du mot tel que nous l'utilisons aujourd'hui n'est pas un indice bien fort d'une origine allemande.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 13:15 Répondre en citant ce message   

@ embatérienne : je parle d'exemples latins avec un h aspiré ajouté.

L'évolution de hangar > angar (perte du h aspiré) me semble assez logique (même si je n'ai pas d'exemple sous la main) alors que le contraire serait fort étonnant.
C'est possible dans certaines régions.

@ rejsl : merci pour ce complément qui m'éclaire sur l'origine du TLF.
La critique de l'auteur cité : "Le fantasme à son comble avec ces mots franciques dotés de l'astérisque qui note leur inexistence" est donc très exagérée. Nous n'avons pas de trace écrite de mots franciques, mais cela ne les empêche pas de tenter de les reconstituer grâce à l'allemand.

Cependant, le sens ne correspond pas trop : à l'origine, il ne s'agit pas vraiment d'un espace clos, mais ouvert, avec seulement un toit.


Dernière édition par Xavier le Saturday 21 Apr 12, 15:11; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 13:36 Répondre en citant ce message   

Pour aller dans le sens d'Embatérienne, je crois me souvenir que, dans mon enfance, dans le Forez, on disait plutôt sous l'hangar que sous le hangar. Mais c'est un vague souvenir. Peut-être quelque lecteur pourra-t-il le confirmer ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10773
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 13:46 Répondre en citant ce message   

J'ai grandi dans une ferme et nous avons toujours dit sous l'hangar, ce hangar abritant aussi bien le matériel agricole que l'élevage de volailles et de lapins.
Ma mère le dit quotidiennement :
- je vais sous l'hangar lever les oeufs
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 15:01 Répondre en citant ce message   

En voyant le village de Guarbeke (et son hameau Ham), sa provenance ne doit pas faire de doute: wart + beke, ruisseau.
Citation:
en 1079 : le village y est cité sous la dénomination latine de WARBECA.

Grimm, donne notamment au mot wart:
Citation:
ags. wearde 'hut, wache, schutz' Bosworth-Toller 1176
qui pourrait donc avoir eu, en plus de "garde", le sens général de protection? Il ne s'agirait alors pas de gart (?).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 16:49 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
@ embatérienne : je parle d'exemples latins avec un h aspiré ajouté.

Ben, tu citais toi-même un mot sans h aspiré comme exemple, heure, qui d'ailleurs vient du latin hora. Peut-être voulais-tu dire heur, du latin augurium ? Toujours non aspiré.
Avec un h aspiré, comme je l'ai cité, il y a hurler de ululare.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1532
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 17:49 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:

Avec un h aspiré, comme je l'ai cité, il y a hurler de ululare.

Je fais la liaison dans "ils hurlent", pas vous ?
Par contre, le hangar. Il doit y avoir une bonne dose d'arbitraire en plus des grandes tendances régulières.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 21 Apr 12, 18:11 Répondre en citant ce message   

ElieDeLeuze a écrit:
embatérienne a écrit:

Avec un h aspiré, comme je l'ai cité, il y a hurler de ululare.

Je fais la liaison dans "ils hurlent", pas vous ?

Certes non, de même que je dis le hurlement et non l'hurlement. Cette prononciation est celle que donnent tous les dictionnaires à ma connaissance, mais j'ai effectivement repéré à la télévision ou à la radio des "ils-z-hurlent" qui me font ... hurler. Pour l'instant, vous êtes minoritaires, mais demain, qui sait ? On vote ?!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008