Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
meringue (français) - Le mot du jour - Forum Babel
meringue (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 26 Jul 12, 17:50 Répondre en citant ce message   

Voilà un mot bien connu mais dont l'étymologie ne laisse pas d'être mystérieuse. Le TLFi en dit ceci :
Citation:
1691 (F. Massiallot, Le Cuisinier Roial et Bourgeois, pp. 302-303 ds Mél. Gamillscheg, p. 30). Orig. discutée. Meringue est donné comme mot d'orig. inc. par FEW t. 21, p. 494a. Pour A. Dauzat (Fr. mod. t. 20, 1952, p. 53), à la suite d'A. Vaillant, vient du polon. murzynka «négresse» et «meringue au chocolat» (cf. fr. nègre en chemise, gâteau de chocolat entouré de crème blanche). La meringue au chocolat désignée par murzynka devrait être une var. de la recette originale de la meringue. Mais il semble peu vraisemblable qu'un mot aussi compliqué que murzynka ait été introd. en fr. sans hésitations. EWFS fait remonter le mot à l'all. Meringel. Cette hyp. est abandonnée puisque meringue est att. bien avant le mot all. (qui date du xixes.). C'est en fait l'all. Meringel qui est empr. au fr. O. Jänicke (Z. rom. Philol. t. 84, 1968, pp. 566-568), partant du b. lat. meringa (altération de merenda «collation du soir») att. dans un texte originaire de l'Artois (v. Du Cange), y voit une orig. germ. possible étant donné la localisation du mot et sa finale. Meringue remonterait au m. néerl. meringue «collation du soir» (cf. m. h. all. merunge, m. h. all.-m. b. all. meringe, tous deux dér. de mëren/mern «tremper du pain dans du vin ou de l'eau pour le dîner»). Cette hyp. est douteuse puisqu'on n'a pas relevé d'attest. de meringue «collation» en a. pic. ou dans les parlers du Nord-Ouest. Le même auteur (Z. rom. Philol., pp. 568-570) rattache avec beaucoup de vraisemblance le mot au lat. merenda «collation du soir» orig. de maringue «miche de berger» et wallon marinde «provision qu'on emporte pour le dehors». La distinction entre ã (an) et e (en) s'étant maintenue en pic. et en wallon et la substitution de g à d n'étant pas inconnue (cf. les topon. La Bourguinière/La Bourdinière dans la Sarthe; Boulogne pouldingue «dinde» au lieu de «poule d'Inde»),merenda a pu aboutir à merinde/meringue. -eg > -ed a sans doute été favorisé par l'existence dans les parlers du Nord d'un grand nombre de mots d'orig. germ. en -eg. Le passage de merenda «collation du soir» à «gâteau très léger fait de blancs d'oeufs battus et de sucre, cuit à four doux» peut s'expliquer par les acceptions prises dans les parlers gallo-rom. où le mot désigne une collation prise à n'importe quel moment de la journée (FEW t. 6, 2, p. 27) et les aliments qui la composent (cf. Tournus morande «provision qu'on emporte aux champs», Montceau «gros morceau de pain»).

On peut ajouter pour mémoire la légende selon laquelle la pâtisserie devrait son nom à Meiringen, un village du canton de Berne, où un certain Gasparini aurait inventé la chose. Mais les dates données ne coïncident pas avec la naissance attestée du mot.
Que d'hypothèses et de directions différentes. Est-ce que la communauté babélienne pourrait nous aider à en savoir plus ?
Si l'origine est bien ce politiquement incorrect murzynka polonais, négresse, féminin de murzyn***, par quel biais s'est-il introduit chez nous et pourquoi le trouve-t-on débarqué en 1691 dans un livre de cuisine, sans crier gare, sous la forme qu'il a toujours conservée depuis, meringue ?
https://books.google.fr/books?id=7Nc6AAAAcAAJ&pg=PA27#v=onepage&q&f=false
On aurait mieux compris l'origine polonaise si la pâtisserie nous était venue avec Marie Leszczyńska, fort gourmande, à qui Gasparini aurait communiqué sa recette en 1720. Mais les dates sont têtues : 1691, c'était bien avant.
Nos amis du Nord ne manqueront pas de nous communiquer les formes par lesquelles on peut, peut-être, faire intervenir le picard ou le néerlandais, comme suggéré. Bref, toute contribution est bonne à prendre devant autant d'incertitude.
Si le mot a débarqué en 1691 chez nous, on le trouve vite en Angleterre, quelques années seulement après, et dans beaucoup d'autres langues, comme l'allemand. Mais là, il semble qu'on utilise plutôt le joli mot français de Baiser (comme en russe d'ailleurs безе ou en polonais beza ou encore en turc beze) ou de Spanischer Wind, vent espagnol. Cette légèreté aérienne se retrouve en espagnol où, à côté de mots tirés du français meringue, on trouve aussi suspiro, comme en portugais.
À noter que si Massialot a introduit le mot en français en 1691 , ou si du moins c'en est la première attestation qui nous soit parvenue, la chose existait déjà sous d'autres noms. Dans la page Wiki anglaise, on apprend par exemple que deux dames anglaises avaient déjà, indépendamment, écrit dans leur journal la même recette sous les noms de white bisket bread et de pet. On imagine que ce dernier nom est un emprunt au français, qu'on trouve encore dans pet-de-nonne, une variation des vents et soupirs évoqués plus haut ! Du reste, ces recettes ne ressemblent-elles pas à celle du pet-de-putain qu'on trouve en 1688 :
https://books.google.fr/books?id=ASeqjTj8F5gC&pg=PA444#v=onepage&q&f=false

***D'après cette page, aujourd'hui c'est plutôt myrzinek, petit nègre, négrillon, qui désigne une sorte de gâteau au chocolat, mais il n'a rien à voir avec la meringue.


Dernière édition par embatérienne le Tuesday 15 Sep 15, 10:37; édité 5 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8281
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 27 Jul 12, 6:32 Répondre en citant ce message   

Le latin merenda a abouti à l'espagnol merienda, collation bien connue de l'après-midi.

Quant au français meringue, il est devenu merengue en espagnol, mot dont le DRAE dit ceci :
Citation:
(Del fr. meringue).
1. m. Dulce, por lo común de forma aovada, hecho con claras de huevo y azúcar y cocido al horno. (= gâteau de forme ovale à base de blancs d'oeufs et de sucre, et cuit au four)
2. m. Persona de complexión delicada. (= personne au teint délicat)
3. m. coloq. Arg., Bol., Par. y Ur. Lío, desorden, trifulca. (= problème, "emmerde", etc.)
4. m. R. Dom. Danza popular, conocida también en otros países del Caribe. (= danse populaire, connue dans d'autres pays des Caraïbes)
5. adj. Perteneciente o relativo al Real Madrid Club de Fútbol. (= appartenant ou relatif au club de foot Real Madrid)
6. adj. Jugador o seguidor de este club español.(= joueur ou supporter de ce club)

Ça n'apprend rien sur l'étymologie du mot mais le sémantisme n'est pas inintéressant. Je me demande d'ailleurs si les sens latino-américains ne signalent pas un homonyme, voire deux, issus des langues locales.
Quant aux sens 5/6, j'avoue ne pouvoir imaginer d'où ils viennent... Il doit pourtant bien y avoir une explication.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 27 Jul 12, 7:03 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Quant au français meringue, il est devenu merengue en espagnol, mot dont le DRAE dit ceci :
Citation:
(Del fr. meringue).
[...]
4. m. R. Dom. Danza popular, conocida también en otros países del Caribe. (= danse populaire, connue dans d'autres pays des Caraïbes)

Celui-ci se dit aussi en français merengue. L'étymologie en semble très controversée.
Quant aux sens 5/6 et malgré mon ignorance absolue du fútbol, les autres surnoms que je lis laissent facilement deviner l'origine : Los Blancos, Los Merengues, Los Galacticos. Ils ne joueraient pas en blanc par hasard ? Mais je crois que tu plaisantais !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gotthelf



Inscrit le: 25 Jul 2012
Messages: 52

Messageécrit le Friday 27 Jul 12, 9:37 Répondre en citant ce message   

En Suisse, au 18ème siècle, on connaissait et pratiquait la conservation du blanc des oeufs depuis longtemps. La conservation permettait de le vendre aux marchés et de l'exporter.

À l'Oberland bernois (ch) on transportait les produits du Haslital (où est situé Meiringen, l'ancien centre des muletiers et des bateliers) sur les lacs de Brienz et de Thoune vers l'ouest, à Berne et vers la France,
vers le nord par le Brünigpass à Lucerne, Zurich) et vers le Grimselpass au Valais et vers Milan (it).

Habituellement les produits portaient le nom de leur origine. Les baisers de Meiringen devenaient très connus et étaient appelés d'abord:

ès Méyrìng (singulier, neutre) = une meringue
d Méyrìngè (pluriel) = les meringues

C'est certainement les producteurs qui baptisaient leur produit; il n'y faut pas introduire un pâtissier italien.

Ce nom allemand était changé en 'français' par les nobles consommateurs à Berne, qui parlaient le français:
ès Méräng
d Méränggè

Le nom 'la meringue' vient donc certainement de Meiringen.

En allemand:
Deutschschweizerisches Standarddeutsch: das/die Meringue
Deutschländisches Standarddeutsch: das Baiser

Österreichisches Standarddeutsch: das/die Windbäckerei
http://oewb.retti.info/oewb-public/show.cgi?lexnr=dCLg7DoPB5vV\1DDriYQbEVS12Y\GOlNACfPcWaN54KTJhOdEaO2Mw==&pgm_stat=show


Dernière édition par Gotthelf le Friday 27 Jul 12, 20:14; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8281
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 27 Jul 12, 11:51 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
Quant aux sens 5/6 et malgré mon ignorance absolue du fútbol, les autres surnoms que je lis laissent facilement deviner l'origine : Los Blancos, Los Merengues, Los Galacticos. Ils ne joueraient pas en blanc par hasard ? Mais je crois que tu plaisantais !

Pas du tout ! Comme tu vois, mon ignorance en la matière est encore plus "absolue" que la tienne !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 27 Jul 12, 12:10 Répondre en citant ce message   

Gotthelf a écrit:
En Suisse, au 18ème siècle, on connaissait et pratiquait la conservation du blanc des oeufs depuis longtemps. La conservation permettait de le vendre aux marchés et de l'exporter.
[...]
Habituellement les produits portaient le nom de leur origine. Les baisers de Meiringen devenaient très connus et étaient appelés d'abord:
ès Méyrìng (singulier, neutre) = une meringue
d Méyrìngè (pluriel) = les meringues
C'est certainement les producteurs qui baptisaient leur produit; il n'y faut pas introduire un pâtissier italien.
Ce nom allemand était changé en 'français' par les nobles consommateurs à Berne, qui parlaient le français:
ès Méräng
d Méränggè
Le nom 'la meringue' vient donc certainement de Meiringen.

Merci Gotthelf pour cette jolie histoire. J'attire cependant votre attention sur le fait que le mot "meringue" est attesté en français bien avant le 18e siècle, puisqu'on a la date certaine de 1691. Avez-vous des attestations antérieures pour ces mots de Méyring, Méräng, etc. ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gotthelf



Inscrit le: 25 Jul 2012
Messages: 52

Messageécrit le Friday 27 Jul 12, 20:09 Répondre en citant ce message   

Il s'agit d'une société campagnarde qui n'écrivait guère, mais:

"(…) Meringue, der in Deutschland als Baiser bekannte süße Nachtisch, wurde im 17. Jahrhundert in Meiringen kreiert. (…)"
http://www.news.de/nachrichten/Meringue/
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 27 Jul 12, 20:29 Répondre en citant ce message   

Il s'écrit beaucoup de bêtises sur la Toile, et ces bêtises sont copiées, recopiées, colportées ... L'histoire de Meiringen est bien sympathique mais n'a pas un seul début de preuve pour elle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3137
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Monday 06 Aug 12, 8:14 Répondre en citant ce message   

Gotthelf a écrit:
Habituellement les produits portaient le nom de leur origine. Les baisers de Meiringen devenaient très connus et étaient appelés d'abord:

ès Méyrìng (singulier, neutre) = une meringue
d Méyrìngè (pluriel) = les meringues

Si le mot vient de Meiringen, il vient donc du bernois de l'Oberland.

L'éventuelle francisation de la fin du mot par les patriciens bernois correspond à ce qui se fait pour d'autres mots.
Par exemple: Zofingen -> Zofingue.

Je me demande cependant quel est le mécanisme qui explique le passage du neutre 's au féminin d (ou la, dans le cas des patriciens bernois)

Le bernois n'étant pas une langue écrite, je doute qu'on retrouve quelque preuve écrite que ce soit, sauf après que le mot fût passé dans une langue écrite:
- En français lors de l'annexion du District d'Aigle & du Pays d'Enhaut, la conquête du Pays de Vaud ou, plus simplement, grâce à Leurs Excellences de la Ville et République de Berne (les Patriciens bernois parlaient français)
- En allemand écrit, surtout après Réforme.
- Via le valser, vers une langue italique, italo-germanique ou le français.


Dans l'extrait du TLFi que cite Embatienne, il y a un passage qui mérite d'être relevé:

Citation:
Pour A. Dauzat (Fr. mod. t. 20, 1952, p. 53), à la suite d'A. Vaillant, vient du polon. murzynka «négresse» et «meringue au chocolat» (cf. fr. nègre en chemise, gâteau de chocolat entouré de crème blanche). La meringue au chocolat désignée par murzynka devrait être une var. de la recette originale de la meringue.

Une autre spécialité suisse est la "Tête de nègre" "Mohrenkopf". Il s'agit d'un cylindre (par exemple) d’œufs battus en neige posé sur un bricelet puis enrobé de chocolat (noir ou au lait). C'est très proche de la recette décrite comme étant polonaise.
Il semble qu'une recette similaire existe en Allemagne.

La meringue au chocolat est la version cuite de la tête de nègre.
Il n'y a peut-être aucune relation, mais les ingrédients de base sont les mêmes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3137
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Monday 06 Aug 12, 8:19 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
3. m. coloq. Arg., Bol., Par. y Ur. Lío, desorden, trifulca. (= problème, "emmerde", etc.)
...
5. adj. Perteneciente o relativo al Real Madrid Club de Fútbol. (= appartenant ou relatif au club de foot Real Madrid)
6. adj. Jugador o seguidor de este club español.(= joueur ou supporter de ce club)

Quant aux sens 5/6, j'avoue ne pouvoir imaginer d'où ils viennent... Il doit pourtant bien y avoir une explication.

C'est peut-être une référence à un épisode de la vie de ce club.
Il pourrait aussi y avoir une relation avec l'autre mot qui désigne la meringue en castillan: "suspiro".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8281
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 06 Aug 12, 9:09 Répondre en citant ce message   

Embaterienne (27 juillet, 7.03) a trouvé l'explication : la couleur blanche du maillot.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10765
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 06 Oct 17, 10:59 Répondre en citant ce message   

La réponse était dans le Fil Noms des clubs de football depuis octobre 2008 :
José a écrit:
Le surnom du Real Madrid est los Merengues. Un merengue est aussi bien un joueur que tout membre du club (supporter, dirigeant).
La référence à la meringue, à base de blanc d'oeuf et de sucre, provient de l'équipement (maillot, short, chaussettes) intégralement blanc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 443
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Friday 06 Oct 17, 16:03 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
[…]
Si le mot a débarqué en 1691 chez nous, on le trouve vite en Angleterre, quelques années seulement après, et dans beaucoup d'autres langues, comme l'allemand. […]
À noter que si Massialot a introduit le mot en français en 1691 , ou si du moins c'en est la première attestation qui nous soit parvenue, la chose existait déjà sous d'autres noms. Dans la page Wiki anglaise, on apprend par exemple que deux dames anglaises avaient déjà, indépendamment, écrit dans leur journal la même recette sous les noms de white bisket bread et de pet.
Citation:
[…] confections that are recognizable as meringue, though called “white biskit bread” in the book of recipes started in 1604 by Lady Elinor Poole Fettiplace (c.1570 – c.1647) of Gloucestershire […]

[…] des préparations où l'on peut reconnaître des meringues, bien qu'elles soient appelées « pain biscuit blanc » […]

La même année (1604), on trouve aussi à la page 139 dans l'Ouverture de cuisine de Lancelot de Casteau (cuisinier montois — donc picard — au service des princes-évêques de Liège) une recette de meringue, appelée là « neige seiche (= neige sèche) ».

De l'absence d'une mention, on ne peut pas inférer grand chose… Toutefois il est intéressant de noter que ce cuisinier, manifestement savant, a repris par ailleurs plusieurs plats espagnols et italiens en leur donnant des noms venant de ces langues.
Par contre, si on en trouve bien quelques reliquats dans sa prose, comme d'ordinaire dans nos contrées, il ne m'apparaît pas qu'il connût les langues germaniques ni qu'il se soit beaucoup inspiré de leur cuisine. — Je ne sais pas si une réelle étude philologique de son œuvre existe, en dehors des quelques notes de Leo Moulin dans la première réimpression qu'en fit en 1983 la Bibliothèque royale de Belgique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008