Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
P’s and Q’s (anglais) - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
P’s and Q’s (anglais)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Friday 15 Feb 19, 19:05 Répondre en citant ce message   

L’expression P’s and Q’s apparaît principalement dans :
to be on one’s P’s and Q’s : être au mieux de sa forme ; très bien se tenir
to mind, ou to watch, one’s P’s and Q’s : se surveiller, surveiller ses propos, son comportement, ses manières

On n'en connait pas l’origine (de nombreuses théories ont été échafaudées).

Ce qui est notable est que cette expression est apparue :
– au singulier, P and Q,
– sur une période très brève (1602-05),
– dans des comédies satiriques écrites ou co-écrites par trois dramaturges, Thomas Middleton, Thomas Dekker et John Webster,
– avec apparemment des sens très divers, souvent avec des connotations sexuelles.

1/ Le sens de la première occurrence est obscur dans Satiro-mastix; or, The vntrussing of the Humorous Poet (1602), par Thomas Dekker :
Citation:
– Asinius: If you flye out Ningle, heer’s your Cloake; I thinke it raines too.
– Horace: Hide my shoulders in’t.
– Asinius: Troth so th’adst neede, for now thou art in thy Pee and Kue; thou hast such a villanous broad backe, that I warrant th’art able to beare away any mans iestes in England.
[– Asinius: Si tu sors ami, voici ton manteau ; je crois qu’il pleut aussi.
– Horace: Caches-y mes épaules.
– Asinius: En vérité tu en as besoin, car maintenant tu es dans ton Pee and Kue ; tu as un dos si laid et si large, que je garantis que tu es capable d’ignorer n’importe quelle moquerie en Angleterre.]

2/ Des sous-entendus sexuels apparaissent dans ce passage de A Mad World, My Masters (première représentation en 1605), par Thomas Middleton. Richard Folly-wit est déguisé en prostituée, Lieutenant Maweworm est un de ses camarades. Folly-wit évoque la possibilité qu’une demi-douzaine d’hommes le surprennent, l’embarquent et “déposent” à Putney ou “tirent” sur la côte de Cue ; Makeworm répond : “deux endroits de débarquement dignes d’hommes lubriques, Putney et Cue” :
Citation:
– Folly-wit: Where shall I chuse two or three for pimps now? but I cannot chuse amiss amongst you all, that’s the best. Well, as I am a quean, you were best have a care of me; and guard me sure. I give you warning before hand; ’tis a monkey-tail’d age. Life, you shall go nigh to have half a dozen blyth fellows surprize me cowardly, carry me away with a pair of oars, and put in at Putney.
– Maweworm: We should laugh at that, i’faith.
– Folly-wit: Or shoot upon the coast of Cue.
– Maweworm: Two notable fit landing places for lechers, P and C, Putney and Cue.

Le sens de P and C n’est pas clair, mais il est possible que “put in at Putney” soit un jeu de mots sur pute et putain, empruntés au français. Le mot cue était utilisé à l’époque pour queue dans le sens de pénis. Par exemple, Dudley Carleton (1573-1632) décrivait dans une lettre un messager tombé dans la Tamise, qui, quand on l’avait remonté, avait laissé voir “his cue and his cullions [= sa queue et ses couilles]”.

3/ Dans Westward Ho (1603 ou 1604), par Thomas Dekker et John Webster, Justiniano se fait passer pour Parenthesis, censé enseigner l’écriture à des femmes mariées mais facilitant en réalité les relations entre elles et leurs amants. Honeysuckle, l’un des maris, demande à Parenthesis si sa femme fait des progrès ; Parenthesis décrit le progrès réalisé pour chaque lettre de l’alphabet, avec pour chacune un double sens sexuel :
Citation:
Her double LL is wel: her O. of a reasonable Size: at her p. and q. neither Marchantes Daughter, Aldermans Wife, young countrey Gentlewoman, nor Courtiers Mistris, can match her.
[Son double LL est bien : son O d’une taille raisonnable : à son p. et q. ni fille de marchand, femme de conseiller, jeune aristocrate de la campagne, ou maîtresse de courtisan, ne peut se comparer.]

Le sens de chaque élément n’est pas clair : O désigne probablement orifice, p. and q. peut-être prick [= pénis] et queue. Cf. ce passage de la comédie Monsieur D’Olive (1605), par George Chapman :
Citation:
“O’s but next door to P; and his mistress may use her O with—with modesty: or if thou wilt, I’ll stop it with another brackish tear.”
[“O est juste à côté de P ; et sa maîtresse peut utiliser son O avec—avec pudeur : ou si vous voulez, je le boucherai avec une autre larme saumâtre.” Dans un autre passage, “a tear [= une larme]” est associé à “a full prick [= un pénis en érection]”.]

À l’époque existaient des lovers’ alphabets dans lesquels OPQV, ou OQPV, signifiaient occupy you (il n’y avait pas de distinction entre U et V), avec sous-entendu sexuel. Par exemple, dans Tricks of youth, or, The walks of Islington and Hogsdon with the humours of Woodstreet-compter (1663), par Thomas Jordan, Flylove termine ainsi l’alphabet qu’il explique à Bellaflora :
Citation:
You shall learn O. Q. P. V. in private, that is the full prick or conclusion of the Lovers Alphabet.
[Tu apprendras O. Q. P. V. en privé, c’est le summum/pénis en érection ou conclusion de l’alphabet des amants.]

L’expression réapparait, toujours au singulier, dans A drunken knave, from The Knave of Harts (1612), par Samuel Rowlands ; il semble que to be P and Q signifie être de la meilleure qualité :
Citation:
Bring in a quart of maligo [...];
And looke, you rogue, that it be pee and kew.
[Apporte un quart de (vin de) Malaga [...];
Et fais attention, fripouille, qu’il soit pee and kew.

L’expression ne réapparaît ensuite qu’en 1756, dans The Life and Memoirs of Mr. Ephraim Tristram Bates, commonly called Corporal Bates, et dans la forme plurielle to mind one’s P’s and Q’s, signifiant apparemment prendre soin de soi.

Conclusion : Il est possible qu'il y ait eu une multiplicité d'expressions P and Q, P's and Q's, d'origines et de significations variées (certaines de ces origines et significations étant maintenant incompréhensibles ou difficilement compréhensibles).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10158
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 15 Feb 19, 20:40 Répondre en citant ce message   

Beau travail, Pascal, merci !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11065
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 16 Feb 19, 11:10 Répondre en citant ce message   

Ce travail sur P et Q peut rejoindre le Fil Expressions autour de lettres de l'alphabet.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008