Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
soc (français) - Le mot du jour - Forum Babel
soc (français)
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 01 Apr 13, 19:06 Répondre en citant ce message   

Le soc de la charrue doit être un des plus vieux outils du monde. On en rappelle la définition :

Pièce travaillante de la charrue, faite en acier (autrefois en bois), de forme pointue, s'élargissant vers sa partie postérieure, qui pénètre profondément dans la terre et la fait glisser sur le versoir. (TLF)

Voici, d’après le même ouvrage, qui, comme on sait, fait autorité, quelle serait l’origine de ce mot :

Étymol. et Hist. 1160-74 (WACE, Rou, éd. A. J. Holden, II, 1231, 1235, 1245). Mot de la France septentrionale qui remonte à un gaul. *soccos ou *sŭccos (cf. l'irl. socc qui désigne en outre le boutoir du sanglier et le kymr. swch) qui a subi l'infl. du lat. sŏccus « espèce de soulier bas » (socque*). D'apr. GUIR. Lex. fr. Étymol. obsc. c'est le mot lat. sŏccus qui, sous l'infl. du gaul. *soccos ou *sŭccos, aurait pris le sens partic. de « chaussure de la charrue ».

Autrement dit, le soc aurait évoqué à nos ancêtres gaulois un groin de sanglier et le mot le désignant aurait subi l’influence d’un mot latin (issu du grec, je précise) désignant la chaussure.
Guiraud pense le contraire : le soc aurait évoqué à nos ancêtres gallo-romains une chaussure et le mot aurait subi l’influence d’un mot gaulois désignant le groin du sanglier…

Calvert Watkins - comme bien d'autres - emboîte le pas au TLF :
Citation:
Racine *sū-
Pig (= cochon). Contracted from *suə-; probably a derivative of *seuə-1.1. Suffixed form *suə-īno-. a. SWINE, from Old English swīn, swine; b. KEELSON, from Old Norse svīn, swine. Both a and b from Germanic *swīnam. 2. Suffixed form *su-kā-. a.(i) HOG, from Old English hogg, hog, from British Celtic *hukk-, from Celtic expressive form *sukko-, swine, snout of a swine; (ii) SOCKET, from Anglo-Norman soc, plowshare, perhaps from Celtic *sukko-; etc.
Je vous fais grâce du reste.

À mes risques et périls - et en me gardant de sourire - j’avance timidement une autre hypothèse.

Pour moi, un soc est d’abord un instrument tranchant dont la fonction est de fendre la terre, de l’ouvrir. Il s’apparente plus à un couteau, à un scalpel ou à une hache qu’à une chaussure ou à un groin de porc, du moins me semble-t-il.

Aussi suis-je allé voir chez le même Calvert Watkins si l’on trouvait des mots en -sok- parmi les descendants de la racine *sek-, « couper ».

Voici l’article :
Citation:
*sek-
To cut (= couper).
Derivatives include scythe, Saxon, skin, insect, and sickle.
1. SCYTHE, from Old English sīthe, sigthe, sickle (= faucille), from Germanic *segithō, sickle. 2.Suffixed o-grade form *sok-ā-. SAW (= scie); HACKSAW, from Old English sagu, sage, saw, from Germanic *sagō, a cutting tool, saw. 3. Suffixed o-grade form *sok-yo-. SEDGE (= laîche), from Old English secg, sedge, from Germanic *sagjaz, “sword,” plant with a cutting edge. 4. Suffixed o-grade form *sok-so-. etc.

J’ai mis en noir gras les quelques formes en *sok- de cet article, qui me portent à penser que c’est bel et bien à cette racine que se rattache le soc français.
Ce qui m’étonne beaucoup, c’est que personne, semble-t-il, n’ait encore proposé une telle étymologie, qu’elle soit vraie ou fausse, d’ailleurs. Mais je n’ai pas tout lu et fais confiance aux Babéliens pour infirmer mon hypothèse, si d’aventure elle était trop "poétique" ou insuffisamment fondée.

En attendant, je vais tout de même introduire soc dans la grande famille SÉCATEUR...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Tuesday 14 Jan 14, 20:38 Répondre en citant ce message   

"De leur glaives, ils forgeront des socs." (Livre d'Ésaïe, la Bible)
statue située aux Nations Unies à New York
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 15 Jan 14, 17:47 Répondre en citant ce message   

Une variante de ce verset biblique : "De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes" (Louis Segond)

Un hoyau est une petite houe (le premier est dérivé du second).

"On ne lèvera plus l'épée nation contre nation, on n'apprendra plus à faire la guerre" (suite du verset du livre d'Isaïe, chapitre II sur la paix perpétuelle)

nation : גוי (goy)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 15 Jan 14, 18:08 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Un hoyau est une petite houe (le premier est dérivé du second).

Le TLFi lui donne deux prononciations possibles, [wajo] ou [ɔjo].
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Wednesday 15 Jan 14, 19:27 Répondre en citant ce message   

Citation:
De leur glaives, ils forgeront des socs.
Une illustration frappante de la métaphore est le remarquable succès diplomatique suivant:

Le programme "Mégatonnes contre Mégawatts" (1992-2013) a permis à l'uranium enrichi des missiles soviétiques d'être appauvri et envoyé aux E.U. comme combustible de centrales nucléaires. Au cours des 20 dernieres années, 10% de l'électricité des E.U. provenait d'armes nucléaires soviétiques.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 15 Jan 14, 19:45 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Une variante de ce verset biblique : "De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes" (Louis Segond)

On a une idée assez voisine avec la devise latine ense et aratro, par l'épée et la charrue, devise appliquée par Bugeaud à la conquête de l'Algérie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 15 Jan 14, 20:09 Répondre en citant ce message   

Le français a un autre terme, le vomer, du latin vomer (soc) d'où l'italien vomere.
Cependant, le français est aujourd'hui utilisé pour désigner un os du nez, dont la forme évoque le soc.

En provençal : reio (du latin regula, cf. règle)

En ancien français (Godefroy) :
socage (sokage) : corvée de soc ou charrue que le vassal devait au seigneur.


Du français à l'anglais :
socage : The tenure of land by certain determinate services other than knight-service (OED)
C'est une sorte de tenure : voir Wikipédia

Le mot apparait aussi dans de rares textes anglais :
Littleton : soca idem est quod caruca, s. un soke ou un charue

A great part of those Tenants which held of their Lords by Socage, did come with their Sokes (their Ploughs) certain dayes in the year to plough and sow the Demesnes of the Lord.
John Stephens, A Discourse on Procurations (1661)

c'est aussi le nom d'un territoire : Soke of Peterborough (voir Wikipédia)


Chez Godefroy :
sokeman : qui tient en roture ou villenage
sokemanerie : terre tenue sous la condition au service de charrue

Ces termes sont employés dans des ouvrages traitant des lois anglaises. L'origine doit être un texte anglo-latin.

A priori, soc et socage sont liés, mais il faudrait creuser plus pour en être vraiment certain...


Enfin, on trouve sock dans le nord de l'Angleterre, dans le sens de ploughshare (soc) issu du français.

Concernant l'origine celtique, l'ancien irlandais socc signifie groin et soc de charrue.
On peut penser qu'un gaulois *succo- (porc, groin de porc) désignait aussi le soc de la charrue qui fouit la terre comme le groin du porc (Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise)

groin désigne le museau du cochon, du verbe latin grunnire (grogner, en parlant du cochon) : à l'origine, grogner (de la même origine) c'est le cri du cochon
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 30 Dec 16, 13:38 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Enfin, on trouve sock dans le nord de l'Angleterre, dans le sens de ploughshare (soc) issu du français.

Un peu bizarre, non ? On a d'autres mots comme ça, dans le nord de l'Angleterre, issus du français ? On ne labourait pas dans cette région avant le débarquement de Guillaume ? Ce mot ne serait-il pas plutôt d'origine écossaise ?

Citation:
On peut penser qu'un gaulois *succo- (porc, groin de porc) désignait aussi le soc de la charrue qui fouit la terre comme le groin du porc (Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise)

On peut le penser si on n'a jamais vu un labourage ni un porc enfouir son groin dans la terre...
Il est tout simplement impossible qu'une des deux actions soit une métaphore de l'autre.
Si l'ancien irlandais socc a les deux sens de soc et de groin, il ne peut s'agir, à mon avis, que d'homonymes, l'un peut-être d'origine celtique (= groin) et l'autre peut-être d'origine germanique (= soc). (Voir plus haut).
Enfin, déduire un gaulois *succo- à partir de ce seul mot de l'ancien irlandais me paraît un peu léger. Pas de *succo- ni de *socco- chez Gastal.

Quand on consulte Etymonline pour le mot sow (truie), voici ce qu'on lit :
Old English sugu, su "female of the swine," from Proto-Germanic *su- (source also of Old Saxon, Old High German su, German Sau, Dutch zeug, Old Norse syr), from PIE root *su- (source also of Sanskrit sukarah "wild boar, swine" ; Avestan hu "wild boar" ; Greek hys "swine" ; Latin sus "swine", swinus "pertaining to swine" ; Old Church Slavonic svinija "swine" ; Lettish sivens "young pig" ; Welsh hucc, Irish suig "swine", Old Irish socc "snout, plowshare")

Il me saute aux yeux que l'irlandais suig ne peut pas être issu de l'ancien irlandais socc, lequel est, de toute cette série de cognats, le seul à avoir les sens de groin et de soc quand tous les autres mots ont tout simplement le sens de porc, de truie ou de sanglier. Ce socc est ce qu'on appelle un intrus.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 30 Dec 16, 17:58 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
On peut le penser si on n'a jamais vu un labourage ni un porc enfouir son groin dans la terre...
Il est tout simplement impossible qu'une des deux actions soit une métaphore de l'autre.

Honte aux Anciens qui ont pu le penser :

https://books.google.fr/books?id=gaxDAAAAcAAJ&pg=PA102#v=onepage&q&f=false


https://books.google.fr/books?id=0MZOAAAAcAAJ&pg=PA104#v=onepage&q&f=false
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 30 Dec 16, 18:40 Répondre en citant ce message   

Voilà de bien belles lectures, édifiantes à souhait, comme on savait l'être aux XVIIe et XVIIIe siècles en notre doulce France.
Et comme on en savait des choses en ce temps-là ! C'est à se demander si, depuis cette époque dorée, on a appris quoi que ce soit de nouveau, de beau et d'utile en agriculture, en météorologie, dans les sciences de la vie et de la terre en général, comme on dit maintenant dans les écoles... Et ne parlons pas de l'étymologie !
C'est sûr que si les paysans égyptiens du XVIIe siècle savaient et disaient que le porc avait enseigné à l'homme la technique du labourage... alors c'est probablement les girafes qui lui ont montré comment cueillir les fruits, les chevaux comment courir et les singes comment s'accoupler de diverses manières.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Friday 30 Dec 16, 19:13 Répondre en citant ce message   

Avec quoi déterre-t-on les truffes ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 30 Dec 16, 19:28 Répondre en citant ce message   

Bon, passons aux choses sérieuses.
Pour le moment on a un mot et un seul de l'ancien irlandais, socc, qui semble avoir eu les deux sens de groin et de soc. On ne sait même pas s'il a eu le sens de porc qu'a un mot irlandais contemporain qui devrait normalement en être issu, suig.
Qu'on me trouve une seule autre langue dans laquelle les choses se présenteraient de la même façon et je commencerai à trouver ces associations curieuses et peut-être même plausibles.
Inutile de chercher en arabe, je l'ai déjà fait.

À part ça, remuer la terre dans tous les sens à la recherche des truffes comme d'autres fouillent dans les poubelles, et tracer plusieurs sillons bien droits et bien parallèles pour aérer le terre avant de l'ensemencer, ça ne me semble pas être la même opération du tout. Je crois que l'homme a gratté la terre lui-même pendant des millions d'années à la recherche de truffes ou d'autres choses avant d'inventer le labourage, sans avoir à s'inspirer de quelque animal que ce soit. Oublie-t-on qu'il en est un lui aussi et qu'il n'a eu besoin de personne pour élaborer ses propres méthodes de survie ?
Qui sait si ce n'est pas le porc qui, voyant l'homme gratter la terre, s'est mis à en faire autant ?


Dernière édition par Papou JC le Friday 30 Dec 16, 20:29; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 557
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le Friday 30 Dec 16, 20:19 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Enfin, déduire un gaulois *succo- à partir de ce seul mot de l'ancien irlandais me paraît un peu léger. Pas de *succo- ni de *socco- chez Gastal.

Le gaulois succos n'est pas un mot reconstitué, il est bel est bien attesté dans l'onomastique, avec différentes leçons : Succus, Sucio, Socc, Succius, Succamo. Le sens est déduit du breton hoc'h, du gallois hwch et du cornique hoch qui signifient tous "porc".

Mais je reconnais que comme toi j'ai toujours douté de cette étymologie qui explique soc par un glissement de sens : "porc" > "groin" > "soc de charrue". Ce qui me gêne, c'est que le porc et le soc ne sont pas homonymes en breton et en gallois alors que selon l'étymologie précédente, ils devaient l'être en gaulois. Ces deux langues modernes disent respectivement hoc'h et soc'h et hwch et swch pour le porc et le soc de charrue. Seul le nom du porc est phonétiquement régulier, avec le passage du s initial à h dans les langues brittoniques. Pourquoi ne sont-ils plus homonymes ? Des dictionnaires étymologiques comme celui de Deshayes l'expliquent par le fait que les gallo-romans ont conservé dans leur latin le mot gaulois succos avec le sens de "soc", puis que les celtophones le leur ont réemprunté. Je trouvais cette histoire de Bretons qui oublient comment on dit "soc" et qui le redemandent à leurs cousins latinisés un peu compliquée. Tes remarques n'ont fait qu'accroître mes doutes.

Est-ce qu'il existe des mots qui viennent de ta racine *sek- et qui ont un k géminé ? Sinon, il est difficile d'expliquer le c'h du breton soc'h.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 30 Dec 16, 20:42 Répondre en citant ce message   

Vieil anglais secg > angl. sedge, si tu considères cg comme équivalent à cc
Vieil anglais seax > angl. zax, si tu considères x comme équivalent à cs et ce dernier à cc
Russe sech', à tout hasard (je ne connais pas le russe)

Vois ICI si tu trouves autre chose. Il y aussi un vieux haut allemand sichila, sihhila...

À part ça, le réemprunt est un phénomène très courant entre deux langues. Il y a par exemple beaucoup de mots qui ont d'abord traversé la Manche du sud au nord et qui l'ont retraversée plus tard dans l'autre sens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 30 Dec 16, 21:19 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Qu'on me trouve une seule autre langue dans laquelle les choses se présenteraient de la même façon et je commencerai à trouver ces associations curieuses et peut-être même plausibles.
Inutile de chercher en arabe, je l'ai déjà fait.

Vu l'amour des Arabes pour le cochon, ce n'est pas là que j'aurais cherché en premier !
Le grec, par contre...

http://www.jstor.org/stable/3101160?seq=2#page_scan_tab_contents
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3









phpBB (c) 2001-2008