Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Références au Nouveau Testament - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Références au Nouveau Testament
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 25 Dec 11, 21:42 Répondre en citant ce message   

Une lévite était une robe longue et ample portée par les dames du XVIIIème siècle , c'est aussi le nom d'une sorte de redingote d'homme . Le terme est une référence aux lévites ( membres de la tribu de Lévi, fils de Jacob et de Léa, cf. Génèse ) et à la façon dont on imaginait qu'ils étaient vêtus.


En droit canonique, une simonie est la volonté délibérée de vendre ou d'acheter un bien spirituel ( bénédictions, grâces, bénéfices, dignités écclésiastiques), selon la définition du Tlfi.

Le terme est dérivé de Simon le Magicien ou Simon de Samarie qui fut déclaré hérétique par l'Église. Il aurait voulu acheter à Pierre le pouvoir de faire des miracles ( Actes des Apôtres, VIII, 9-21)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9838
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 03 Jan 12, 8:53 Répondre en citant ce message   

Cela me rappelle "el rico Epulón" espagnol. Voir le MDJ épulaire.
C'est un cas très intéressant et très amusant, celui d'un nom propre faussement biblique.
Faites le test : même les plus cultivés des Espagnols croient dur comme fer que le riche de l'histoire de Lazare s'appelait Epulon, parole d'Évangile, palabra de Dios ! Les très très cultivés vous donnent même la référence : Luc (19,16-31).
On trouve aussi l'altération "el rico Opulón", avec évidente influence de opulente, "opulent".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 17 Jan 12, 12:49 Répondre en citant ce message   

Dans les Évangiles ( Saint Marc et Saint Luc) Jésus guérit un démoniaque sourd-muet et s'attire les critiques des Pharisiens. On lui reproche de ne pas respecter le repos du shabbat, on l'accuse d'être possédé du Démon, ici Belzébuth et de guérir en son nom.

Citation:
« Si Satan est divisé contre lui-même, comment son royaume pourra-t-il subsister ? puisque vous dites que c’est par Béelzéboul que je chasse les démons. Luc 11,18 »


Cet épisode a donné une locution allemande:

Den Teufel mit dem Beelzebub austreiben = chasser le diable grâce à Belzébuth = guérir le mal par le mal.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 01 Feb 12, 12:23 Répondre en citant ce message   

Allemand Zachäus auf allen Kirchweihen sein : être un Zachée présent à toutes les foires = être de toutes les fêtes, se dit de quelqu'un qui semble être partout, spécialement lorsqu'il y a un bon coup à boire ou de quoi festoyer.

L'expression est d'origine biblique et renvoie aussi à l'extension de sens qui concerne Kirchweihe/ Kirchweihmesse / Kirmes donc kermesse au sens de foire. Voir le MDJ kermesse

Zachée , Évangile selon saint Luc (19, 1-10), est un publicain romain, un collecteur d'impôts. Il souhaite voir Jésus lors de son passage à Jericho mais du fait de sa petite taille, il est obligé de grimper en haut d'un arbre pour tenter de l'apercevoir. C'est alors que Jésus lêve la tête, le voit, l'interpelle par son nom et lui annonce sa venue dans sa maison. Zachée , lorsqu'il accueille Jésus, le reconnaît pour le Seigneur, promet de donner la moitié de ses biens aux pauvres et de réparer les torts qu'il a pu causer à autrui. Jésus appelle le salut sur sa maison. Ce serait en quelque sorte le premier prêche de dédicace d'un lieu. Kirchweihe .

L'usage populaire a retenu seulement l'idée que Zachée s'est trouvé au bon endroit quand il le fallait, et le terme Kirchweihe devenant synonyme de kermesse où on boit de bons coups...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 03 Apr 12, 22:41 Répondre en citant ce message   

Allemand auf fruchtbaren Boden fallen = tomber sur un sol fertile.

Citation:
Der Terror und die Hetze der rechtsextremen Milizen fällt auf fruchtbaren Boden, für viele sind Sinti und Roma die Sündenböcke für alles Schlechte. Reportage.

Ici, la présentation par la chaine de télévision Arte d'un reportage sur les milices d'extrême-droite en Hongrie: Les intimidations et le harcèlement dont font preuve les milices d'extrême-droite tombent sur un sol fertile. Pour beaucoup de gens les Sintis et les Roms sont des boucs émissaires responsables de "tout ce qui ne va pas"

Une expression qui renvoie à la parabole du semeur ( présente dans les Évangiles de Matthieu (XIII, 1-23), de Luc ( VIII, 4-15) et de Marc ( IV, 1-20-

Selon Matthieu:
Citation:
« Voici, disait-il2, que le semeur est sorti pour semer. Et comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux, étant venus, ont tout mangé. D'autres sont tombés sur des endroits pierreux, où ils n'avaient pas beaucoup de terre, et aussitôt ils ont levé, parce qu'ils n'avaient pas de profondeur de terre: mais, le soleil s'étant levé, ils ont été brûlés, et faute de racine, ils se sont desséchés. D'autres sont tombés sur les épines, et les épines ont monté et les ont étouffés. Mais d'autres sont tombés sur de la bonne terre, et ils ont donné du fruit, l'un cent, l'autre soixante, l'autre trente. Entende, qui a des oreilles !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11110
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 04 Apr 12, 11:08 Répondre en citant ce message   

- The pilot freaked out on a JetBlue flight from New York and scared the bejesus out of the plane’s passengers and crew.
= Le pilote a pété les plombs lors d'un vol en provenance de NY et a foutu une sacrée trouille à l'équipage et aux passagers.

The NY Post - 03.04.2012


USA to scare the bejesus out of s.o. : flanquer une sacrée trouille à qqn
bejesus : altération de by Jesus
utilisé comme "semi-juron" (mild oath)
marque l'emphase (intensif)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 15 Apr 12, 0:40 Répondre en citant ce message   

Dans le Varmatin, le 30 mars 2012, à propos du ralliement de Rama Yade au président-candidat, un internaute commente:

Citation:
Et bé voilà, la brebis égarée revient au bercail.


Une expression qui renvoie à la parabole de la brebis perdue ( Évangile selon Matthieu XVIII, 13)

Citation:
Que vous en semble ? Si un homme a cent brebis, et que l'une d'elles s'égare, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres sur les montagnes, pour aller chercher celle qui s'est égarée ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11110
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 23 May 12, 12:18 Répondre en citant ce message   

marotte / mariole / marionnette font référence à Marie.
(Source : TLFi)


marotte
- Dimin. de Marie (cf. mariole). Le sens de «poupée» subsiste dans les dial. du Nord.
Lire le MDJ marotte.


mariole
- Empr. deux fois à l'ital. mari(u)olo, subst. et adj., att. aux sens de «voleur» et de «qui vit d'escroqueries et d'expédients» dep. le 1er tiers du xvies. (Sanudo ds Batt.), également «plein de malice» av. 1556 (L'Arétin, ibid.), prob. dér. de Marie dans l'expr. fare le Marie «feindre la simplicité ou la dévotion; être hypocrite» (av. 1565, Varchi, ibid.), Marie (plur. de Maria, nom ital. de Marie) désignant les saintes femmes peintes sur les tableaux représentant la mise au tombeau du Christ (v. Prati, qui cite le fourbesque marietto « coquin» à l'appui de cette hyp., et FEW t. 6, 1, p. 341b; v. aussi G. Esnault ds Fr. mod. t. 23, pp.49-52 et Hope, p.208).


marionnette
- Forme dissimilée d'un dimin. de mariole désignant la Vierge, ca 1223 (G. de Coinci, Mir. Vierge, éd. Koenig, I Mir. 13, 39), puis une «petite image de la Vierge» 1306 (G. Gautier, Royaux Lignages, I, 7736 ds T.-L.), les marionnettes étant ainsi appelées par un dimin. de Marie parce qu'aux fêtes de l'Assomption on donna, pour remplacer les Mystères, des jeux de marionnettes; d'ailleurs, marionnette a désigné, en 1489 en Cambrésis, une monnaie portant l'image de la Vierge (Jean Molinet, Le Cri des monnaies, 32, op. cit., II, 767), en 1566 une statue, une image de la Vierge (Henri Estienne, Apologie pour Hérodote, au lecteur, éd. P. Ristelhuber, I, p. 14).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 23 May 12, 17:52 Répondre en citant ce message   

Allemand
Citation:
Quo vadis Europa?
die Zeit

Contexte: il s'agit bien sûr des difficultés actuelles de l'Union européenne et des interrogations que suscitent les évènements politiques et économiques récents.

Allusion aux Actes de Pierre , texte apocryphe dans lequel Pierre qui tente de fuir Rome et les persécutions rencontre le Christ: cette seule question Quo vadis? et sa réponse mettent Pierre en face de ses responsabilités.

On pourrait aussi considérer qu'il s'agit d'une allusion au roman de l'écrivain polonais Henryk Sienkiewicz, prix Nobel de littérature en 1905.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9838
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 23 May 12, 18:32 Répondre en citant ce message   

... ou au film qui s'en est inspiré.
Il y en a eu plusieurs, mais le vrai, le bon, le plus beau, c'est celui de Mervyn LeRoy, avec Robert Taylor et Deborah Kerr. Et Peter Ustinov, génial dans le rôle de Néron.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 27 May 12, 9:32 Répondre en citant ce message   

Allemand der Stachel im Fleisch = l'écharde ( l'épine) dans la chair.

Citation:
Der Stachel im Fleisch des bahrainischen Königs


= pour le roi du Bahreïn, l'opposant al-Khawaja est une écharde dans la chair.

Une expression qui renvoie aux Épîtres de Paul, plus exactement à la deuxième épître aux Corinthiens ( 12, 7) :

Citation:
Si je voulais me glorifier, je ne serais pas un insensé, car je dirais la vérité; mais je m'en abstiens, afin que personne n'ait à mon sujet une opinion supérieure à ce qu'il voit en moi ou à ce qu'il entend de moi. [7] Et pour que je ne sois pas enflé d'orgueil, à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m'empêcher de m'enorgueillir


Au sens figuré, l'expression désigne une menace permanente, un objet de contrariété.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3321
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 27 May 12, 9:58 Répondre en citant ce message   

Ne dirait-on pas en français une épine dans le pied ?
L'exemple donné ici :
Die wirtschaftliche und politische Lage hat sich in den letzten Monaten dramatisch zugespitzt, und der libanesische Stachel im Fleische Israels bereitet immer stärkere Schmerzen.
et traduit par
La situation économique et politique s'est fort détériorée au cours de ces derniers mois et l'épine libanaise fait de plus en plus mal.
pourrait être rendu par
La situation économique et politique s'est fort détériorée au cours de ces derniers mois et l'épine libanaise dans le pied d'Israël fait de plus en plus mal.
Cette équivalence convient probablement moins à cet autre exemple :
Ich werde als Stachel im Fleisch vor allen Dingen auch beim Rat so lange tätig sein, bis hier ein Umdenken einsetzt!
traduit par :
J’ ai l’ intention de casser les pieds à tout le monde, en particulier au Conseil, jusqu’à ce qu’ un changement de mentalité commence à s’ imposer.
Je me demande si là on n'aurait pas pu parler d'un rôle d'aiguillon.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 27 May 12, 10:14 Répondre en citant ce message   

L'épine dans le pied est une expression française à peu prés équivalente, sans référence religieuse et/ou morale.

En français, l'écharde dans la chair existe tout de même, c'est une référence que l'on trouve sur des blogs, des sites divers. Mais elle reste d'un emploi restreint au domaine moral, philosophique, religieux et n'a pas l'air d'être employée à l'égal de l'allemand.

Citation:
La fatigue, l’attente, c’est l’écharde dans la chair. Bien plus, on a besoin de l’écharde pour croire au monde
Gilles Deleuze.


Pour le reste, nous retrouvons les éternels problèmes liés à la traduction: traduire par épine dans le pied dans un cas, par aiguillon de l'autre est tout à fait correct, on y perd simplement l'arrière-plan moral qui reste dans l'expression allemande. Le Nouveau Testament reste une référence populaire, la majorité de la population allemande ayant eu une éducation chrétienne, aura en tête , pour l'exemple du roi du Bahreïn , que je donnais, que ce procès contre le dissident risque de nuire à la réputation du monarque, à l'image que donne son pays dans le monde. On retrouve donc en arrière-plan le problème de l'image de soi et de l'orgueil.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3321
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 27 May 12, 10:36 Répondre en citant ce message   

Vous avez raison d'insister sur le côté religieux ; à l'origine de l'expression évangélique, il y a un rappel à l'humilité. Mais je n'ai pas l'impression que les exemples ci-dessus l'utilisent précisément dans ce sens.
On utilise aussi l'expression en anglais, a thorn in the flesh. Bien que la culture de la Bible soit aussi répandue et que les explications de l'origine religieuse de l'expression abondent, son emploi courant semble coupé de cette origine religieuse et se contente de noter une difficulté persistante. Là encore, on voit sur de nombreux exemples que l'épine dans le pied pourra souvent être un bon équivalent.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 27 May 12, 18:11 Répondre en citant ce message   

Citation:
son emploi courant semble coupé de cette origine religieuse

C'est bien le cas de la plupart des expressions référencées sur ce fil, dès le moment où elles sont employées au sens figuré. Parfois, elles n'ont plus qu'un rapport lointain avec le contexte précis de la Bible, parfois elles deviennent ironiques... Les locuteurs n'ont pas toujours en tête ce lien religieux au moment où ils s'en servent. Mais cela n'empêche nullement que l'arrière-plan culturel, les associations de pensée, les références et codes implicites existent au sein d'un même groupe culturel. Ainsi, je pense pour ma part que le choix d'une expression à référence religieuse n'est jamais complètement gratuit, n'a pas un effet absolument anodin , quand bien même la personne qui parle n'en serait pas consciente.

Pour exemple: Si quelqu'un répond à un reproche : " non mais, tu parles de la paille dans mon œil, occupe-toi donc de la poutre dans le tien" , ce ne sera pas ressenti de la même façon que " Non mais, tu t'es regardé toi-même dans une glace! "

La première sera plus ressentie, à mon avis, comme ayant une portée morale et renvoie plus fortement l'interlocuteur à une remise en question , à une introspective , que la seconde qui pourrait n'être vécue que comme une provocation. Le contexte dans lequel les deux expressions sont utilisées pourra pourtant être le même.

Dans le cas du Stachel im Fleisch ou du thorn in the flesh, l'épine dans le pied est un équivalent acceptable puisque la langue française n'a pas retenu d'expression à référence religieuse pour ce type de situation. C'est ce que dirait un Français lorsque l'Allemand dirait Stachel im Fleisch.

Il est toutefois intéressant de noter que l'expression française n' évoque qu'un désagrément, une gêne, voire une douleur alors que pour le groupes germanophone s'y adjoint une valeur d'admonestation. Pour l'anglais, Wikipedia ne précise pas et je ne puis me prononcer. Mais, en ce qui concerne la langue allemande, l'expression renvoie tout de même à une admonestation, à une douleur plus profonde, à un danger.

L'index des locutions et expressions allemandes ci-joint ( fort référencé et de bonne qualité) est assez clair:

Citation:
Erläuterung: eine ständige Bedrohung / Mahnung / Herausforderung sein; ein ständiges Ärgernis darstellen; jemandem lästig sein; jemanden kritisch begleiten / beobachten


= Définition, explication: une menace permanente, une admonestation, une exhortation; une contrariété permanente; importuner quelqu'un, poser un regard critique sur quelqu'un, l'accompagner de ses critiques...

Comme on peut le voir, la portée de l'expression est bien plus forte que ce qu'en dit Wikipedia pour l'anglais ou celle de notre épine.
Je souhaitais montrer cette différence. Une distinction de sens ou différence de connotation qu'on retrouve souvent d'une langue à l'autre et que nous ne signalons pas toujours sur Babel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 5 sur 10









phpBB (c) 2001-2008