Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
timbre (français) - Le mot du jour - Forum Babel
timbre (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Saturday 29 Oct 05, 8:54 Répondre en citant ce message   

Timbre provient au départ du grec τύμπανον qui signifie « tambour, tambourin » puis en latin tympanum. Timbre signifia au départ « cloche » puis par analogie de forme « casque d’armoiries » puis « emblème imprimé » représentant l’autorité puis « cachet » et « vignette officielle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Victor-Emmanuel



Inscrit le: 31 Oct 2005
Messages: 235
Lieu: Saint-Genest de Contest, Midi-Pyrénées

Messageécrit le Monday 31 Oct 05, 16:11 Répondre en citant ce message   

Comment en est-on arrivé à l'expression "être timbré", désignant quelqu'un comme fou, irresponsable? Serait-il resté trop longtemps à proximité de cloches ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Monday 31 Oct 05, 18:31 Répondre en citant ce message   

« On cherche ce qu'il dit après qu'il a parlé,
Et je lui crois, pour moi, le timbre un peu fêlé... » dit un personnage de Molière, parlant de son rival.

Quand une cloche est fêlée, elle ne donne plus le même son. Or les cloches sont fondues pour donner une note précise, et une seule. Contrairement aux pianos, on ne peut pas les accorder...
Une cloche fêlée ne donne plus le son juste, elle déparle, comme on disait.
D'où avoir le timbre fêlé pour parler de façon incompréhensible.

Ce timbre fêlé s'est scindé en deux expressions de même sens :
être timbré
être fêlé.

Seulement, là, j'en suis réduit aux hypothèses : comment expliquer la disparition du timbre dans un cas, et celle de la fêlure dans l'autre ?


Dernière édition par Glossophile le Friday 21 Oct 16, 21:41; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
quemadmodum



Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 3
Lieu: brabant

Messageécrit le Tuesday 05 Sep 06, 22:40 Répondre en citant ce message   

l'origine de l'expression "être timbré"?

jadis il y avait un "fou du roi"... qui pouvait se permettre de dire tout ce dont il avait envie... même des âneries... parfois son rôle a du permettre au roi de prendre un peu de recul...
A une certaine époque ce fou du roi tenait en main, comme signe distinctif un bâtonnet, comme un hochet avec des clochettes... qui sonnaient... tintaient... émettait un "timbre"... je pense que voilà l'origine non ?

maintenant...ceux qui émettaient des âneries sans posséder de hochet...ils étaient autre chose...ministre ? quelquefois ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Tuesday 05 Sep 06, 23:29 Répondre en citant ce message   

"être timbré"

Le timbre signifia d'abord une cloche fixe frappée par un marteau, puis par métonymie, le son que rend le timbre, enfin le son de voix en général.

Par ressemblance avec une cloche, on a nommé timbre le casque qui surmonte l'écu, et tout ce qui se met sur l'écu pour désigner les degrés de noblesse ou de dignité, puis aussi, populairement, la tête, d'où les locutions avoir le timbre fêlé, être timbré.

D'après le Grand Larousse Universel du XIXème siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2039
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Wednesday 06 Sep 06, 1:49 Répondre en citant ce message   

J'ai traduit le mot "timbre" (timbre poste) dans les langues que j'ai pu trouver :

Français timbre, timbre poste
Savoyard timbro
Occitanie timbre
Occitanie (Aranais) sagèth
Catalogne segell
Espagnol sello, estampilla
Espagnol (Asturien) sellu
Portugais selo, selo postal
Italien francobollo
Corse francubollu, franchizia
Savoyard (Piémontais) francobol
Italien (Milanais) bollín, francobóll
Italien (Bolognais) francbåll
Italien (Vénitien) bolo
Romanche marca postala
Romanche (Engadinois) marca postala, marca da post
Sardaigne francubbúllu
Roumanie timbru, marcă

Breton timbr
Galice stamp
Irlande stampa

Angleterre stamp, postage stamp
Néerlandais stempel, postzegel
Flandre postzegel
Afrique du Sud seël
Allemand Briefmarke, Postwertzeichen
Suède frimärket
Danemark frimærke
Norvège frimerke
(Féroyen) frímerki
Islande frímerki

Pologne marka, znaczek pocztowy
Belarus марка, паштовая марка
Tchèquie známka, poštovní známka
Slovaquie známka
(Sorabe) znamka
Croatie poštanska marka
Bulgarie пощенска марка
Ukraine марка
Russe почтовая марка, марка

Lettonie marka
Lituanie pašto ženklas, markė

Albanie pullë poste, pullë
Grec γραμματόσημο

Inde (Hindi) डाक टिकट
Inde (Marathi) टपाल टिकट
Inde (Pendjabi) ਡਾਕ ਟਿਕਟ
Inde ટપાલની ટિકટ
Bangla-Desh ডাকিটকট
Iran تمبر

Hongrie bélyeg
Estonie postmark
Finlande postimerkki
Sames poastamearka

Turc pul

Euzkadi seilu

Japonais 切手

Indonésie perangko
Malaisie setem
Philippines selyo

Maltais bolla
Arabe (Maroc) تنبر (tamber)
Arabe طابع (Tâba')
Israël בול

Chinois 邮票 (yóp·yào)

Ethiopie tembër
(Masaï) esitembu
(Swahili) stempu
(Sango) tēmbre

(Quechua) suñari
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8207
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 21 Oct 16, 21:35 Répondre en citant ce message   

Helene a écrit:
timbre provient au départ du grec τύμπανον qui signifie « tambour, tambourin » puis en latin tympanum.

C'est aussi ce que dit le TLF : Altér. d'une forme *timbne « timbre », du gr. τύμπανον « tambour, tambourin ».

C'est douteux. Première attestation : Ca 1170 tinbre « tambour en usage au moyen-âge ».
Le mot est plus probablement issu de l'arabe طنبور ṭunbūr, “cylindre ; instrument à six cordes formé d’un corps creux sur lequel est tendue une peau ; tambour”, lui-même du pehlevi tambūr, “(sorte de) luth”, dont Mackenzie traduit le diminutif tambūrāk par “tambour”.

Par ailleurs, dans « Remarques sur tambour, timbale et timbre », in Bulletin de la SELEFA nº 8, p. 17-23, Roland Laffitte fait descendre ces mots de façon très convaincante de l'arabe طبل ṭabl "tambour", lui-même probablement issu de l'akkadien tāpalu(m) / tābalu qui désignait un instrument de musique. Sans doute à percussion, à juger par cette dénomination d'origine clairement onomatopéique. (Cf. fr. taper). Ou à cordes mais dont la caisse de résonance pouvait être occasionnellement frappée comme l'est un tambour, comme le tambūr pehlevi dont le nom est lui aussi probablement d'origine sémitique. Même le grec τύμπανον túmpanon est, d'après Chantraine, probablement d'origine sémitique. (Mais c'est donc plus un cognat de timbre que son étymon).

Il est clair en tout cas que tous ces instruments de musique sur lesquels on "tape" pour en extraire un son ont, in fine, une désignation d'origine onomatopéique en TP ou TB, avec parfois - mais pas toujours (araméen tuppa, hébreu top) - des extensions L, R ou N. Il est donc hasardeux de vouloir absolument établir des filiations. Il serait intéressant, pour vérifier cette hypothèse, de connaître les noms d'instruments locaux similaires dans des pays très éloignés de la partie orientale du bassin méditerranéen.

J'ajoute que tabouret fait aussi partie de cette famille, et probablement le latin tabula et toute sa descendance. (Cf. fr. faire le poing sur la table).
Sans oublier les patronymes judéo-arabes du type Abitbol, Boutboul, Teboul, Touboul, etc.

Pour finir, une petite liste exemplaire et complémentaire de mots d'arabe classique construits sur la séquence TB :

طبج ṭabaǧa frapper un corps creux dedans (p. ex., un crâne ou la tête) – طبج ṭabiǧa être sot, imbécile, d'une stupidité incurable
طبطب ṭabṭaba bruit des vagues, d'un torrent ; bruit des pas de celui qui court sur le sol dur
طبع ṭaba‛a faire une empreinte sur qqch, marquer qqch en y imprimant un cachet ; donner une tape sur le derrière de la tête
طبن ṭubn espèce d'instrument de musique à cordes
طرطب ṭarṭaba claquer avec les lèvres ; faire du bruit dans le ventre (se dit de l'eau que l'on a bue)
طنبل ṭanbala faire l'ignorant ou l'idiot, se faire passer pour un idiot

NB : L'anglais stamp "timbre" n'est pas le nom d'un instrument de musique mais il porte en lui la marque de son origine onomatopéique. Le s initial y est clairement un préfixe. Idem pour to stab, to stop...


Dernière édition par Papou JC le Saturday 22 Oct 16, 18:26; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Saturday 22 Oct 16, 11:24 Répondre en citant ce message   

Ben non, l'angl to stamp est de la même famille que all. stampfen, nl stampen et le grec stembein, qui ont le sens de piétiner, ou parfois piler, pilonner. D'un pgm *stamp, d'une racine PIE *stebh. Voir aussi le vx fr estamper, de l'a. b. frq. *stampôn « fouler, piler » (TLF).

Je ne vois vraiment pas de s prosthétique attesté ni en français, ni en anglais, ni en wallon.

Accessoirement: wallon stamper: 1. étamper un fer à cheval (y percer les trous) 2. bourrer (une arme, une pipe 3. poser hardiment.
stampe : 1. matrice à marquer des empreintes 2. outil pour fer à cheval
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8207
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 22 Oct 16, 11:44 Répondre en citant ce message   

Je sais tout ça, Dawance : voir le mot du jour estampe. Merci quand même.
Je me suis sans doute mal exprimé : je veux dire que si on reconnait à cette racine *stebʰ- la présence en elle de l'onomatopée TB / TP, quel autre statut peut-on donner au S que celui de préfixe, ou de prothèse, si tu préfères ?

De façon générale, face au groupe ST- à l'initiale d'une racine indoeuropéenne, j'aimerais bien savoir sur quoi se basent les spécialistes pour attribuer au S tantôt un statut de radicale, comme dans *stebʰ-, et tantôt un statut de préfixe comme dans *(s)teu-, dont les premières extensions données par Watkins sont *steub- et *steup- ...
Je ferai remarquer au passage qu'un des sens de cette racine *(s)teu- est aussi "taper, frapper"...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008