Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Le peigne et le pinceau - Le mot du jour - Forum Babel
Le peigne et le pinceau

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3424
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 04 Oct 17, 11:53 Répondre en citant ce message   

Peindre et peigner sont deux verbes qui, en français, entretiennent de bien étranges rapports.

Gestuels d'abord. Tenant fermement mais délicatement l'outil, la main effectue des balayages répétés jusqu'à atteindre la perfection souhaitée (oui, je pense déjà à la conclusion …).

Contextuels aussi. Pour l'un comme pour l'autre, il est avant tout question de poils. Élégamment coupés et rassemblés, ils sont la matière du pinceau et l'objet du peigne.

Même morphologiques ! Au subjonctif, que je peigne, que tu peignes, qu'il peigne, sont identiques et comment savoir ce qui est la plus difficile de peigner ou de peindre une girafe ?

Creusons un peu. Le latin distinguait bien les deux choses :

« peigne » vient du latin pecten, gén. pectinis et « peigner » de son dénominatif pectinare.

« peindre » vient du verbe pingo (inf. pingere, supin pictum) « broder, tatouer, peindre », présent à nasale infixée d'un thème *pei-g- « tacheter » (skr. piṅga « couleur de pelage, brun-jaune, fauve », slovène pegast « tacheté » ; avec la gutturale sourde *pei-k- « orner », gr. ποικίλος [poikílos] « bigarré »).
En revanche, « pinceau » relève d'une autre racine ; le mot vient du latin pēniculus « pinceau, brosse », diminutif de pēnis « queue, brosse à peindre » où l'allongement ē résulte de la chute du s dans *pes-ni-s allongement d'un mot-racine *pes « membre viril, bite » (allongements en neutres sigmatiques gr. πέος [péos] < *pés-os et skr. pasas, même sens).

Ce latin pēnis est passé tel quel dans le français médical pénis et, c'est là que les choses deviennent amusantes, à partir d'un *pectinīculum « petit peigne » on aboutit au français pénil qui, bien que devenu un peu désuet, désigne depuis au moins l'an 1200 la petite éminence féminine et pubienne plus connue sous le nom charmant de mont de Vénus (latin mons Veneris).

Pénis et pénil aurait pu être un titre alternatif : encore et toujours une affaire de poils …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 04 Oct 17, 12:10 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
pénil qui, bien que devenu un peu désuet, désigne depuis au moins l'an 1200 la petite éminence féminine et pubienne plus connue sous le nom charmant de mont de Vénus (latin mons Veneris).

Lire le MDJ venus (latin) / *wen- (IE).

@ Outis : pourquoi n'as-tu pas placé ce Fil dans le Forum Langues d'ici ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9755
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 04 Oct 17, 12:37 Répondre en citant ce message   

... ou dans le MDJ peigne ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3424
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 04 Oct 17, 14:58 Répondre en citant ce message   

José, Papou, parce que le jeu sur les deux mots m'amusait et que j'avais envie de les traiter, et ensemble, et avec légèreté. Pour tout vous dire, le forum me semble un peu endormi et je me disais qu'un peu de grivoiserie pourrait aider à le réveiller …

Depuis mon départ, de très bons animateurs et babéliens se sont révélés, certains bien incisifs. Mais ils sont peu nombreux et encourager une large et libre créativité des babéliens me semble une bonne idée !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2475
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 13 Oct 17, 17:34 Répondre en citant ce message   

Les termes diffèrent clairement dans les langues germaniques et slaves. Les autres langues romanes ont-elles la même proximité pour ces deux termes ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1564
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Friday 13 Oct 17, 22:09 Répondre en citant ce message   

Charles a écrit:
Les termes diffèrent clairement dans les langues germaniques et slaves. Les autres langues romanes ont-elles la même proximité pour ces deux termes ?

Romanche (d'abord Grischun unifié, ensuite Vallader d'Engadine):
peigne = petgen / pettan
Pinceau = penel / pinel

Il me semble qu'on retrouve exactement le latin, non ?

Les langues germaniques ont ceci de particulier que le pinceau est un terme emprunté aux langues latines. Donc entre un terme germanique pour le peigne et un terme étranger pour le pinceau, il n'y a évidemment pas de ressemblance.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3424
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 31 Oct 17, 12:23 Répondre en citant ce message   

La comparaison de deux aphorismes d'Hippocrate et un passage de son traité sur les articulations montrent qu'en grec ancien le mot κτείς [ktēs] (< *kten-s), génitif κτεν-ός [ktenós], « peigne » avait aussi le sens de « pubis, pénil » :

Ἢν αἷμα οὐρέῃ καὶ θρόμβους, καὶ στραγγουρίην ἔχῃ, καὶ ὀδύνη ἐμπίπτῃ ἐς τὸ ὑπογάστριον καὶ ἐς τὸν περίνεον, τὰ περὶ τὴν κύστιν πονέει. (IV.80)
Si les urines contiennent du sang et des caillots, s'il y a de la strangurie (= difficulté extrême d’uriner), et s'il survient des douleurs à l'hypogastre (= bas-ventre) et au périnée, c'est un signe que la vessie et ses dépendances sont malades.

Ἢν οὐρέῃ αἷμα καὶ θρόμβους, καὶ στραγγουρίη ἔχῃ, καὶ ὀδύνη ἐμπίπτῃ ἐς τὸν περίνεον καὶ τὸν κτένα, τὰ περὶ τὴν κύστιν νοσέειν σημαίνει. (VII.39)
Si on urine du sang et des caillots, si on a de la strangurie, et si on est pris de douleurs au périnée et au peigne, c'est un indice que la vessie et ses dépendances sont malades.

ἐπί τε γὰρ τὸ ἀπὸ τοῦ ἰσχίου πεφυκὸς ὀστέον, τὸ ἄνω φερόμενον πρὸς τὸν κτένα, ἐπὶ τοῦτο ἡ ἐπίβασις τῆς κεφαλῆς τοῦ μηροῦ γίνεται, καὶ ὁ αὐχὴν τοῦ ἄρθρου ἐπὶ τῆς κοτύλης ὀχέεται. (des articulations, 51)
for the bone which articulates with the hip-joint (articulation coxo-fémorale) is carried from above down to the ischium where it rises up to the pubes, upon it, then, the head of the femur rests, and the neck of the femur is lodged in the cotyloid foramen.

D'après mon dictionnaire, le fragment 308 de Callimaque contiendrait aussi κτείς avec le sens charmant et délicat de pudenda muliebria. Mais je n'ai pas d'édition des fragments, même non illustrée …

Pour Chantraine κτείς pourrait être issu d'un degré zéro *pkt-en avec simplification consonantique (chute du p), ce qui le rapprocherait du latin pecten.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Ion
Animateur


Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 242
Lieu: Liège

Messageécrit le Tuesday 31 Oct 17, 16:01 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Mais je n'ai pas d'édition des fragments, même non illustrée …

Qu'à cela ne tienne (le fgt 308 Blomfield 1845 a été un peu retouché, je cite donc la SoudaOnLine) :
Souda On Line a écrit:
Κτείς: τὸ ἐφήβαιον, καὶ τὸ τῶν τριχῶν κάλυντρον. Καλλίμαχος: οὐδ' οἷσιν ἐπὶ κτενὸς ἔσκον ἔθειραι. καὶ αὖθις: καὶ κτένα κοσμοκόμην.
Kteís : tò efḗbaion kaì tò tôn trikhôn káluntron. Kallímakhos : oud’ hoîsin epì ktenòs éskon étheirai. Kaì aûthis : kaì kténa kosmokómēn.
Kteis : le pubis et l’instrument pour les cheveux. Callimaque : « Ce n’était pas pour eux qu’il y avait une toison sur le kteis (pubis) ». Et ailleurs  : «  … le kteis (peigne - Acc.) qui arrange les cheveux . » (ou « les brins de laine »)

Bien sûr, ça manque de contexte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9755
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 31 Oct 17, 16:10 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Pour Chantraine κτείς pourrait être issu d'un degré zéro *pkt-en avec simplification consonantique (chute du p), ce qui le rapprocherait du latin pecten.

Ça le rapprocherait d'abord du grec πέκω [pékô] "peigner, tondre" et πεκτέω [pektéô] "tondre" (Chantraine).

Le moment me semble venu de transférer ce fil dans Le Mot du Jour, vous ne croyez pas ? Autour de kteís, par exemple, avec une introduction ajoutée par Outis dans son premier post qui permettrait au lecteur de comprendre pourquoi on commence par parler du peigne et du pinceau ?

Administration (Outis) : José ou toi avez l'habitude et vous faites ça très bien, je vous abandonne tous mes droits que, d'ailleurs, je ne me sentais pas avoir …
P.S. : ce n'est pas que je me défile, mais je ne sais plus faire !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 02 Nov 17, 14:29 Répondre en citant ce message   

Je veux bien m'occuper de la petite manip, si Outis est d'accord pour transférer ce sujet vers le Forum MDJ.
Il faudra me dire quels mots sont à indexer.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3424
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 02 Nov 17, 19:05 Répondre en citant ce message   

C'est bien là tout le problème. Et la raison principale que j'avais de ne pas en faire un MDJ : il y a deux mots !
Et, s'ils partagent plein de traits, de gestuelle, de matière, de références au sexe (et encore, on aurait pu en dire plus …), ils n'ont hélas aucun rapport étymologique !

S'il faut cependant choisir des mots pour l'index, je proposerais :
peigne, pinceau, pénil, pénis
tout en laissant celui qui s'y colle libre de moduler la chose …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 02 Nov 17, 22:09 Répondre en citant ce message   

Bon, on en reparle ? Ou alors on laisse ce sujet dans le Café ou dans le Forum Langues d'ailleurs et d'ici. Au choix de l'auteur.
Outis a écrit:
Et, s'ils partagent plein de traits, de gestuelle, de matière, de références au sexe (et encore, on aurait pu en dire plus …)

Dommage ! cool
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3827
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Tuesday 01 Oct 19, 23:19 Répondre en citant ce message   

Comme synonyme de pénil, j'ai découvert aussi la pénillière .

D'autre part, le pénil est un terme qui concerne l'anatomie féminine. A priori exclusivement ?
Autrefois, on employait aussi ce terme pour l'homme.

Dans le Thresor de la langue françoyse de Jean Nicot (1606)
Penil : penil d'homme ou de femme, La motte, Pubes, Pecten.

Dictionnaire de l'Académie
PÉNIL : Partie antérieure de l'os pubis qui est autour des parties naturelles, et où croît le poil qui est la marque de la puberté.
Dans l'édition de 1932 :
Partie inférieure du ventre, qui se couvre de poils au moment de la puberté.

Dans le Glossaire érotique de la langue française d'Auguste Scheler (1861) :
PÉNILLIÈRE. ­- Vieux mot hors d'usage signifiant penil, employé dans un sens obscène pour désigner la nature de la femme.

Colinette en son entre-deux
sentit un gros chose nerveux
qui lui farfouilla le derrière
Et puis se redressant un peu.
Rouge comme un tison de feu,
L’enfonça dans sa pénillière.


(La guérison de Colinette par Colin)
Le Cabinet satyrique ou Recueil parfaict des vers piquans et gaillards (1859)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008