Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
distique (français) - Le mot du jour - Forum Babel
distique (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 711
Lieu: marseille

Messageécrit le Saturday 05 Nov 05, 22:26 Répondre en citant ce message   

Ce n'est pas du terme de botanique dont j'ai envie de parler mais de celui de versification.
Du grec distikhon dérivé de distikhos : qui est disposé sur deux rangées.

Pour moi le plus beau de tous les distiques:
"Objets inanimés avez vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer"

(Lamartine)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Sunday 06 Nov 05, 3:07 Répondre en citant ce message   

Ouais...
Ca c'est une citation d'un poème bien plus long. La preuve : il manque la rime féminine en -ame, et la rime masculine en -é.

Le distique est un poème qui n'a que deux vers, en tout et pour tout !

A moins que l'on ne parle du distique élégiaque, une formule métrique de deux vers, un hexamètre et un pentamètre, que l'on peut répéter aussi longtemps que de besoin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 711
Lieu: marseille

Messageécrit le Sunday 06 Nov 05, 8:49 Répondre en citant ce message   

C'est tiré de Milly ou la Terre Natale d'Alphonse de Lamartine.

Certes, pour la définition du mot ce pourrait être un poème de deux vers qui rime. Cependant, un poème, même de deux vers n'est pas obligé d'avoir une rime. De plus, actuellement on emploie aussi ce terme pour deux vers tiré d'un contexte, du moment qu'ils sont l'un en dessous de l'autre.

Et si j'ai pris cet exemple c'est à dessein car cette phrase (sous forme de deux vers) même sortie de son contexte est une invocation à elle seule.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Sunday 06 Nov 05, 20:37 Répondre en citant ce message   

Un poème n'est pas obligé d'avoir des rimes, c'est certain.
Mais tout poème signé Lamartine en possède.
Et pour Lamartine, un distique c'est un poème de deux vers, et découper une tranche de Milly ce n'est pas écrire un distique.

Quem recitas meus est, o Fidentine, libellus ;
sed male cum recitas, incipit esse tuus.

Martial, I, 38.

Cette épigramme est un distique, un vrai !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 711
Lieu: marseille

Messageécrit le Sunday 06 Nov 05, 23:02 Répondre en citant ce message   

Tu as raison, mais je continuerai à dire distique pour ses deux vers de Milly comme le disait mon prof de Français .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Monday 07 Nov 05, 2:42 Répondre en citant ce message   

Si on va par là, tu peux aussi l'appeler pompe à vélo, clé à pipe ou svabharakti !

Nous sommes libres, mais si nous voulons être compris, mieux vaut utiliser les termes propres, dans tous les domaines.

Cette apostrophe de Lamartine est magnifique, et tient deux vers. De là à l'appeler distique, il y a le pas qu'ont franchi ceux qui trouvent des stichomythies dans les pièces écrites en prose.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 711
Lieu: marseille

Messageécrit le Monday 07 Nov 05, 7:17 Répondre en citant ce message   

tu ne m'as pas bien compris. Je peux te promettre que j'appellerai distique une pièce en deux vers comme je le fais habituellement, mais je veux pour celui ci le faire aussi car même sorti de son contexte c'est une oeuvre d'art intrinsèque, un épigramme (puisqu'on accepte aussi le masculin) et qu'il rime même si les deux vers ne riment pas. A ce niveau là, ça dépasse les règles de la poétique, ça transcende les sens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 711
Lieu: marseille

Messageécrit le Monday 07 Nov 05, 7:33 Répondre en citant ce message   

Voici un poème d'Apollinaire en distiques.

La Loreley (extrait)

A Bacharach il y avait une sorcière blonde
Qui faisait mourir d'amour tous les hommes à la ronde

Devant son tribunal l'évêque la fît citer
D'avance il l'absolvît à cause de sa beauté

Ô belle Loreley aux yeux plein de pierreries
De quel magicien tiens tu ta sorcellerie

[...........]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Monday 07 Nov 05, 20:33 Répondre en citant ce message   

Le distique est un poème de deux vers qui riment entre eux -en français !

On peut citer, toujours d'Apollinaire :

« Vienne la nuit, sonne l'heure
Les jours s'en vont, je demeure »

C'est même plus probant que Lorelei, car, entre nous soit dit, dès qu'on supprime les blancs typographiques, on obtient une tirade classique de chez classique, des alexandrins en rimes plates alternant rimes masculines et rimes féminines !

On aurait plus vite fait de reconnaitre que le distique existe en grec ancien, existe en latin (mon exemple), mais est très difficile à réaliser en français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8208
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 03 Nov 10, 7:08 Répondre en citant ce message   

Composé du même élément stikhos, voir aussi acrostiche.
Et n'oublions pas l'hémistiche, le demi-vers.
Plus inattendu, et bien déformé par l'usage, le mot cadastre, dont le TLF dit ceci :
Citation:
Empr. au prov., attesté sous la forme cathastre (libre del) en 1525 (Cadastre d'Albi dans Mistral), cadastre 1527 (Pansier) empr. lui-même à l'ital. catasto, catastro (v. D. S. Blondheim dans Studies in honor of Marshall Elliott, vol. 1, p. 240 et 243) issu du vénitien catastico dès 1185 « liste de citoyens possédant une propriété imposable » (ibid.), lui-même empr. au gr. byzantin κατάστιχον (viiie-xie s., Blondheim, op. cit., p. 242) « compte [κατὰ στίχον : ligne par ligne] des taxes tenu par un collecteur ».

Pour l'élément di-, voir la grande famille DEUX.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008