Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
anathème (français) / ἀνάθεμα (grec) - Le mot du jour - Forum Babel
anathème (français) / ἀνάθεμα (grec)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3948
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 04 Dec 19, 19:12 Répondre en citant ce message   

L'anathème est un terme assez complexe, car s'il est dérivé du grec, le sens usuel ne correspond pas au sens grec. Il faut aller voir du côté de l'hébreu pour comprendre le sens du mot français, issu de la Bible.

Du grec :
ἀνατιθημι : le premier élément ana- en haut
le verbe tithēmi : poser

d'où le sens de suspendre (aux murs d'un temple), d'où dédier, consacrer (une offrande)
consacrer quelque chose à un dieu, porter une offrande dans le temple d'un dieu

ἀνάθημα (anathēma) offrande religieuse, tout objet qui perpétue un souvenir
ἀνάθεμα (anathema) : offrande votive, ce qui est consacré (au souvenir de quelqu'un), inscription commémorative

(Ce serait intéressant d'expliquer le passage de η à ε)

Dans la Bible, à commencer par la Septante, le sens est opposé : il désigne un objet maudit

d'où : ἀνάθέματιζω : maudire, prononcer une malédiction. En français : anathématiser
et anathématisation : condamnation absolue

Dans le Trésor de la langue française,
le sens ancien subsiste :
Dans l'Antiquité : Offrande faite à une divinité ; Offrande faite à une divinité ; Objet détruit ou victime immolée, offerts en expiation à une divinité
Dans la religion catholique : Sentence de malédiction à l'encontre d'une doctrine ou d'une personne jugée hérétique; peine ecclésiastique qui consiste à retrancher publiquement quelqu'un pour cause d'hérésie de la communauté des fidèles, à l'excommunier en le maudissant.

D'où : Condamnation, réprobation énergique, blâme sévère à l'adresse d'une personne, d'un acte, d'une opinion... malédiction
Et par métonymie : Personne frappée d'anathème

Furetière (1690) : Se dit aussi de celuy qui est excommunié par un Evêque ou un concile



Pourquoi ce sens a évolué ?
Il faut aller chercher dans la Septante
Ainsi Deutéronome (13, 1)
Le grec traduit l'hébreu חָרַם ḥāram,
interdire à l'usage commun, consacrer à Dieu ; rendre sacré
On a le sens de consacrer et détruire

Isaïe 11, 15 :
Yahvé asséchera la baie de la mer d'Égypte
La Bible de Jérusalem est plus proche du grec.
L'hébreu : vouer à l'anathème

La fin du Lévitique consacré un petit passage à l'anathème (27, 28)
Cependant rien de ce qu'un homme dévoue par anathème à Yahvé ne peut être vendu ou racheté, rien de ce qu'il peut posséder en hommes, bêtes ou champs patrimoniaux. Tout anathème et chose très sainte à Yahvé. Aucun être humain dévoué par anathème ne pourra être racheté, il sera mis à mort.

Selon la note de la Bible de Jérusalem : On déclara anathème ce qu'on voue absolument à Dieu, l'usage en revient aux prêtres.
De même est anathème ce que Dieu interdit.

Par exemple Deutéronome 7, 26 :
Vous brûlerez les images sculptées de leurs dieux. Si tu t'en emparais, tu serais pris au piège, car c'est là chose abominable à Yahvé ton Dieu.
Tu n'introduiras pas dans ta maison une chose abominable, de peur de devenir anathème comme elle.


L'hébreu est apparenté à l'arabe : voir le harem.

Ce serait intéressant de comparer le sens de l'hébreu et celui de l'arabe.


Dernière édition par Xavier le Wednesday 04 Dec 19, 21:14; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 04 Dec 19, 20:16 Répondre en citant ce message   

Citation:
L'hébreu : vouer à l'anathème

Se dit en arabe أحرم 'aḥrama, forme IV de la racine حرم ḥrm

Mais pour maudire et malédiction, c'est plutôt la racine لعن l'n. J'ignore comment on dit en hébreu.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3948
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 05 Dec 19, 12:34 Répondre en citant ce message   

Je poursuis avec le Nouveau Testament.

Le terme grec est utilisé dans Luc 21, 5 :
Comme certains disent du Temple qu'il était orné de belles pierres et d'offrandes votives
[Jésus] dit : " De ce que vous contemplez, viendront des jours où il ne restera pas pierre sur pierre : tout sera jeté bas"

Dans ce verset : ἀνάθημα = offrande votive

Jésus fait allusion à la destruction du temple de Jérusalem en 70. Ou bien Jésus est un devin, ou bien, ce qui est plus vraisemblable, ces propos écrits après 70 ont été prêtés à Jésus.

À la fin de la première épître aux Corinthiens (1 Cor 16, 22) :
Si quelqu'un n'aime pas le Seigneur, qu'il soit anathème ! Maran atha.
εἴ τις οὐ φιλεῖ τὸν κύριον ἤτω ἀνάθεμα μαρανα θα

Notes de la Bible de Jérusalem :
Maran atha en araméen signifie : Le seigneur vient ! (ou : Seigneur, viens !).
Ces mots étaient employés dans la langue liturgique : ils exprimaient l'espoir de la parousie prochaine.
Anathème : ce mot exprime une malédiction qui s'adresse à celui même qui la prononce, s'il vient à manquer un engagement sacré, ou à un autre, condamné pour une faute très grave (comme c'est le cas dans ce verset)

Selon l'Oxford English Dictionary, si ces deux expressions sont considérées aujourd'hui comme deux phrase distinctes, on les a relié autrefois.
Et l'expression anathema maranatha a un sens encore plus fort.

Tyndale traduit le passage ainsi :
Yf eny man love not the lorde Jesus Christ, the same be anathema maranatha.

Chambers en 1753 :
Others will have Anathema maranatha to have answered to the third and highest degree of excommunication among the Jews.
être anathema maranatha, c'est le 3e et plus haut degré d'excommunication chez les juifs.

Les trois degrés selon l'encyclopédie de Chambers, Chambers's Encyclopædia :
1) Niddui : exclusion de la synagogue pendant 30 jours
2) Cherem : (c'est le terme hébreu correspondant au mot anathème évoqué dans mon message précédent) : même exclusion de 30 jours, mais avec une interdiction de tout contact avec des Juifs.
3) Shammatha ou Anathema Maranatha (allusion au verset de la première épître aux Corinthiens : je pense qu'il s'agit d'une interprétation de l'auteur et et non d'une expression utilisée par les Juifs) : exclusion à vie de la communauté juive avec ses droits et ses privilèges.


Dans The French Revolution (1845) Charles MacFarlane écrit à propos de Danton et l'abbé Sieyès
"Yes, yes, he is guilty enough, down with him !" roared the hall and the populous galleries; and then the terrible Danton mounted the Jacobin tribune, and thundered anathema maranatha on the head of poor Sieyes.
Le terrible Danton monta à la tribune des Jacobins et fulmina l'anathema maranatha sur la tête du pauvre Sieyès.
(la traduction est certainement à améliorer : on écrirait plutôt contre Sieyès)


Cette expression Anathema Maranatha est-elle attestée en dehors de l'anglais ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008