Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
muse, musée, mosaïque (français) - Le mot du jour - Forum Babel
muse, musée, mosaïque (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 711
Lieu: marseille

Messageécrit le Sunday 13 Nov 05, 12:33 Répondre en citant ce message   

mosaïque : emprunté au grec mouseion (lieu où habitent les Muses).

A l'origine, c'était le nom qu'on donnait aux grottes, lieux qui servaient de résidence aux neuf muses. Pour adorer ces gentilles déesses on leur apportait comme offrande des petits bouts de tesson ou des pierres qu'on collait aux parois pour en faire quelques formes esthétiques. Par la suite et par extension, la mosaïque a fini par désigner ces assemblages.

NB: ne pas confondre avec mosaïque qui vient de Moïse et qui désigne ce qui se réfère à ce dernier : loi mosaïque, doctrine mosaïque....
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Sunday 13 Nov 05, 12:50 Répondre en citant ce message   

μουσείον (lieu où habitent les Muses) et également l’étymologie de musée.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 711
Lieu: marseille

Messageécrit le Sunday 13 Nov 05, 13:01 Répondre en citant ce message   

Et aussi de musique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Sunday 13 Nov 05, 13:27 Répondre en citant ce message   

comment dit-on mosaïque en grec ?
μωσαϊκο ou ψηφιδωτό ?
quelle est la différence entre ces deux termes ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Sunday 13 Nov 05, 13:43 Répondre en citant ce message   

μωσαϊκό et ψηφιδωτό sont deux termes synonymes pour la mosaïque et s’utilisent autant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 692

Messageécrit le Friday 13 Jan 12, 16:24 Répondre en citant ce message   

winnoloursin a écrit:
Pour adorer ses gentilles déesses on leur apportait comme offrande des petits bouts de tesson ou des pierres qu'on collait aux parois pour en faire quelques formes esthétiques.

L'explication est charmante, mais elle manque de vraisemblance !... Et j'aimerais bien savoir où elle a été trouvée !
En fait, la mosaïque murale est un art relativement récent (Ier s av JC), à une époque où les "musaea" n'étaient presque plus des lieux de culte.


Les plus anciennes mosaïques sont des mosaïques de pavement. Venues d'Asie Mineure, elles apparaissent en Grèce autour du VIe siècle av JC sous forme de mosaïques de galets, puis de tesselles, avant que les Romains l'adoptent vers le 1er s av JC. A cette époque, il n'y a pas un terme générique pour désigner l'art de la mosaïque : selon la nature ou la place de l'oeuvre, on parle en latin de pavimenta, de sectile, de vermiculatum, tessellatum. Varron, pour désigner des pavements historiés, emprunte au grec le mot lithostroton, qui à l'origine désignait un simple dallage en pierre : le mot est réemployé par Pline l'Ancien (36. 184) :
Citation:
Pauimenta originem apud Graecos habent elaborata arte picturae ratione, donec lithostrota expulere eam.
Les carrelages sont une invention des Grecs, qui arrivèrent à en faire une sorte de peinture, jusqu'au temps où les mosaïques en prirent la place. (trad Nisard)


La mosaïque murale, quant à elle, semble avoir été inventée à Rome au Ier siècle av JC avant de se répandre dans l'Empire aux II-IIIe siècles.
Ces oeuvres semblent d'abord avoir été placées dans des lieux de délassement, sur des fontaines, dans des thermes. L'expression musivum opus apparaît ainsi pour la première fois dans un passage de l'Histoire Auguste (IIIe siècle ap JC) et désigne une oeuvre dans les jardins de Commode. De façon générale, d'après les textes, le mot musivum ne concerne que la mosaïque murale appliquée contre des parois courbes (camerae, voutes - absides).
Il semble donc que le mot musivum renvoie à un de ces lieux de délassement par excellence, le museion.

Je ne crois pas qu'il y ait de grandes différences entre le museion et le nympheion : ce sont des édifices qui, à l'origine, étaient voués à des divinités des eaux (donc avec des fontaines que l'on pouvait décorer de musivum opus), dédiés pour l'un aux Muses, pour l'autre aux Nymphes (divinités qui vont souvent de pair). Chez les Romains, surtout, ces lieux sont souvent devenus profanes, c'étaient des lieux de repos, de réunion entre amis, voués aux arts. Ils étaient richement décorés et souvent ornés d'une abside (paroi courbe, à décorer de musivum opus). Pline l'Ancien emploie en latin le terme musaeum en disant que cet édifice (aedificium) est souvent décoré de façon à ressembler à une grotte artificielle (specus, aux parois courbes, à également décorer de musivum opus).
Comme le disait Hélène, c'est ce museion qui est devenu notre musée : la mosaïque serait comme la décoration propre aux musées !...

C'est ensuite que le mot en est venu à désigner la technique de mosaïque de façon générale, quels que soient la surface, le matériau et le motif.


Par confusion de suffixes, dès le haut Moyen-âge, on est passé de la forme musivum à la forme musaicum qui est restée en italien musaico puis mosaico, qui a été repris en français à la fin du XVe siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 692

Messageécrit le Saturday 14 Jan 12, 12:05 Répondre en citant ce message   

Puisqu'on en est à cette famille de mots (qu'envisage Papou dans la racine *ME(N)-) venons-en au "musée" :
En grec, μουσεῖον est un adjectif neutre substantivé qui signifie, pour ce qui nous occupe, le "lieu des Muses".

Pausanias, au IIe siècle après JC, nous apprend qu'il existait à Athènes une colline qui portait ce nom, parce que, dit-il, "On dit que le poète Musée avait accoutumé de se retirer là pour faire des vers, et qu'y étant mort de vieillesse il y fut inhumé" (1.25.8 trad Gedoyn). Le poète Musée est un poète légendaire, comme Orphée.

Mais plus généralement, le μουσεῖον désignait tout lieu dédié aux nymphes et aux muses, soit pour y vouer un culte soit pour les "cultiver".

Il en est un de célèbre, c'est le μουσεῖον d'Alexandrie, construit par Ptolémée 1er dans le palais royal pour réunir les savants et artistes les plus célèbres et en faire un centre d'études artistiques et scientifiques. C'est en référence à lui que se sont créés les "musées" de la Renaissance.
J'ai dit plus haut que le μουσεῖον, latinisé par Pline en musaeum, pouvait être aussi, plus simplement, une sorte de nymphée, un lieu de détente et de plaisirs intellectuels.

Le mot "musee" est attesté, à l'occasion, en Ancien Français, pour désigner un lieu dévolu à l'art, mais c'est surtout à la Renaissance, et d'abord en Italie, qu'on l'utilise pour désigner des galeries où sont réunis des objets d'arts.
Ce sont d'abord des lieux de collections privées, appartenant aux princes italiens, aux hommes cultivés, aux nobles...
C'est au cours du XVIIIe siècle qu'en Europe, ces musées s'ouvrent au public : 1759, pour le British Museum, 1793 pour le Louvre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008