Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
coriandre (français) / κορίαννον [koríannon] (grec : ancien) - Le mot du jour - Forum Babel
coriandre (français) / κορίαννον [koríannon] (grec : ancien)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3387
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 18 Feb 19, 11:04 Répondre en citant ce message   

La coriandre (oui, malgré -andre, c'est un féminin), persil arabe ou persil chinois selon les xénophobies de chacun, est une ombellifère aromatique utilisée dans le monde entier (mais pas beaucoup en France) pour parfumer la cuisine et, comme toutes ses cousines, parée de vertus médicinales. Mais Wikipedia raconte tout ça mieux que moi.

Les Babéliens de la première heure frémiront de plaisir en allant se promener ICI où ils trouveront la traduction de coriandre dans plus de cinquante langues avec graphies locales et transcriptions.

L'examen de cette liste ne permet guère d'en déduire une origine exotique du mot, ni l'arabe (كُزْبَرة Kuzbara, Kuzbura), ni l'hébreu (גַּד Gad, גַּד שָׂדֶה Gad sadeh, גד השדה Gad hasadeh, כּוּסְבָּר Kusbar) chers à Papou, ni le sanskrit (dhanyāka, dhanīyaka, kustumbarī, kustumburu) qui m'est cher n'expliquant le grec.

D'autant plus que le grec, κορίανδρον [koríandron] (d'où le latin coriandrum) ou κορίαννον [koríannon] ou, encore mieux, κορίαδνον [koríadnon] est très ancien puisqu'il est attesté en mycénien :
ko-ri-ja-da-na à Mycènes, ko-ri-a₂-da-na à Pylos, ko-ri-ja-do-no à Knossos.
Il n'y là aucune ambiguïté, ce coriandre figurant dans des listes d'épices où il voisine avec ku-mi-na « cumin », ma-ra-tu-wo « fenouil » (cf. MDJ marathon), sa-sa-ma « sésame », ka-na-ko re-u-ka (κνῆκος λευκή) « safran blanc » et ka-na-ko e-ru-ta-ra (κνῆκος ἐρυθρή) « safran rouge »*. [Outis] ERREUR, voir plus loin.

Une étymologie classique mais fantaisiste dériverait ce nom de κόρις [kóris] « punaise » en raison (?) de l'odeur désagréable (?) de la plante, allant jusqu'à interpréter le faux suffixe -andre en disant que la coriandre est le mari de la punaise !

(*) Hésychius, à propos du neutre κνηκόν nous explique que le safran rouge vient des fleurs et le blanc des fruits :
κνηκόν· τὸ κροκίζον χρῶμα, ἀπὸ τοῦ ἄνθους· ὅτε δὲ ἀπὸ καρποῦ, τὸ λευκόν.


Dernière édition par Outis le Thursday 21 Feb 19, 9:39; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9693
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 18 Feb 19, 12:18 Répondre en citant ce message   

Ce mot est très probablement un composé analysable. Essayons.
Ne crois-tu pas que que le mycénien -dan- et le sanskrit -dhan- pourrait relever d'une origine commune ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3387
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 18 Feb 19, 12:47 Répondre en citant ce message   

Il n'y a pas de -dan- en mycénien, la graphie da-na y est pour dna car le linéaire B est une écriture syllabique.

En eurindien d et dʰ sont des phonèmes distincts.

Tout ce qu'on pourrait supposer à la très grande rigueur, c'est un fragment -dʰen- qui donnerait -dn- au degré zéro en grec (neutralisation d'aspiration) et -dan- au degré e ou o en sanskrit. Mais ça ne fait pas avancer le schmilblick, la seule racine candidate, *dʰen-, ayant les sens « to run, laufen, rennen; fließen ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1191

Messageécrit le Monday 18 Feb 19, 12:59 Répondre en citant ce message   

En grec moderne :
το κόλιαντρο (koliandro) « coriandre ».

Même s’il n’est pas impossible d’en trouver au marché, la coriandre est assez rare en Grèce, et n'est pas un condiment habituel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3187
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 18 Feb 19, 14:27 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
La coriandre (oui, malgré -andre, c'est un féminin),

Oui, pour les dictionnaires, mais jusqu'à quand ? Le masculin est très commun.
https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/coriandre/19304/difficulte
Comme noté ici :
Citation:
Cependant, l'utilisation du masculin " le " coriandre, est une " erreur " de langage trop fréquente pour être le produit du hasard. On peut noter que, parmi les langues romanes, le français fait, en la matière, figure d'exception, car l'italien coriandolo, l'espagnol culantro ou cilantro et le portugais coentro sont tous masculins. Comment, dans ce contexte, expliquer le passage d'un neutre latin à une forme de genre féminin?


Outis a écrit:
L'examen de cette liste ne permet guère d'en déduire une origine exotique du mot, ni l'arabe (كُزْبَرة Kuzbara, Kuzbura), ni l'hébreu (גַּד Gad, גַּד שָׂדֶה Gad sadeh, גד השדה Gad hasadeh, כּוּסְבָּר Kusbar) chers à Papou, ni le sanskrit (dhanyāka, dhanīyaka, kustumbarī, kustumburu) qui m'est cher n'expliquant le grec.

Pour rappel
Papou JC a écrit:
3. Les mots issus du sanskrit
كسبرة kusbara : “coriandre”, de kustumbaru
Remarque : Wehr ajoute la variante kuzbara. Reig aussi mais il les vocalise kusbura et kuzbura

http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=17308&start=0
Il me semble qu'en arabe maghrébin, le kaf est souvent remplacé par un qaf.
http://www.speakmoroccan.com/fr/les-fruits-et-legumes-en-arabe-marocain/
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9693
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 18 Feb 19, 15:42 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
Pour rappel
Papou JC a écrit:
3. Les mots issus du sanskrit
كسبرة kusbara : “coriandre”, de kustumbaru
Remarque : Wehr ajoute la variante kuzbara. Reig aussi mais il les vocalise kusbura et kuzbura

Merci de ce rappel, j'avais oublié !

embatérienne a écrit:
Il me semble qu'en arabe maghrébin, le kaf est souvent remplacé par un qaf.

Ce n'est pas propre aux dialectes ; même en classique, dans les emprunts, les deux alternent souvent.
Mais attention en ce qui concerne ce قزبور qezbūr marocain : le classique قزبر quzbur, avec u bref, signifie "pénis long et gros" et le verbe قزبر qazbara "cohabiter avec une femme" !!
(On sait ce que cohabiter voulait dire à l'époque de Kazimirski, le XIXe siècle...)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3387
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 19 Feb 19, 12:01 Répondre en citant ce message   

Grâce à Manfred Mayrhofer et à son KEWA, je reviens sur les noms sanskrits de la coriandre.

• le féminin kustumbarī et le masculin kustumburuḥ semblent dérivés d'un neutre tumburu « coriandre ou fruit du Diospyros embryopteris » (le bois de cet arbre est connu sous le nom d'ébène black&white).
MM conclut : Wahrscheinlich unarisch [vraisemblablement non aryen].
Le préfixe ku- a globalement un sens péjoratif (deterioration, depreciation, deficiency, want, diminution, littleness, prevention, hindrance, reproach, contempt, sin, guilt) peut-être avec le sens primitif de « étrange ».
En revanche, kustumbarī et kustumburuḥ semblent avoir été exportés en sémitique : hébreu talmudique kusbar et araméen kusbartā « coriandre ».

• les noms de la coriandre en sanskrit varient entre dhāneya, dhānya, dhānyāka ou dhanyāka. Ils semblent bien des diminutifs du féminin pluriel dhānāḥ « grain, blé, riz ». Et on le rapproche du vieux-perse dhānaka « huitième de sekel » qui a survécu dans le grec δανάκη [danákē] « monnaie persane », monnaie ne valant guère plus qu'une obole et utilisée pour payer Charon.
On sait par ailleurs que le shekel hébreu a été divisé en cent agorot, d'un mot akkadien signifiant « graine ».
Comme on se souvient que le grain fut une unité de poids (5,3 cg) utilisée en bijouterie et pharmacopée, on peut se demander si, comme la graine de caroube qui définissait le carat, la graine de coriandre n'avait pas un poids suffisamment constant pour servir d'outil de mesure à certains peuples.
Quant au sanskrit dhānāḥ « grains », il possède des cognats dans d'autres langues indo-iraniennes, en lituanien (dúona « pain ») et en tokharien (tāno « grain ») mais pas dans les langues occidentales.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3387
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 19 Feb 19, 12:15 Répondre en citant ce message   

En passant, Hésychius parle aussi de δανάκη :
Citation:
<δανάκη>· νομισμάτιόν τι βαρβαρικόν, δυνάμενον πλέον ὀβολοῦ ὀλίγῳ, Γ#. ἐλέγετο δὲ καὶ ὁ τοῖς νεκροῖς διδόμενος ὀβολός (Callim. fr. 278)
(cf. plus haut pour la traduction)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9693
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 19 Feb 19, 14:45 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
On sait par ailleurs que le shekel hébreu a été divisé en cent agorot, d'un mot akkadien signifiant « graine ».

Je vais essayer de compenser de mon mieux la regrettée absence de Dubsar...

Dans le Dictionnaire des racines sémitiques, fascicule 3, p. 177, à l'entrée GR'/W/Y, on ne trouve pas agorot, ce qui est bien dommage, mais on trouve ses probables ancêtre et parent, respectivement l'akkadien girū "1/24 de sicle" et le cananéen (hébreu) et araméen gērā "1/20 de sicle". En néo-hébreu, ce même gērā signifie "graines de caroube ; monnaie, poids".
Il se pourrait d'ailleurs que le mot grec κεράτιον [kerátion] “caroube ; petit poids” soit de la même origine.
Quant à notre carat, il vient de l'arabe قيراط qīrāṭ ... qui vient du grec κεράτιον [kerátion] !
Amusant, non ? Prenez de la graine !

Allez, un peu de Bible pour couronner le tout (Ezechiel, 45/12) : "Le sicle sera de vingt guéras."

Je suppose que l'agorot est une subdivision du ou de la guéra.
On peut aussi légitimement supposer que le sens premier de l'akkadien était aussi celui de "graine de caroube", même si ce sens n'est pas attesté, la monnaie ou mesure de poids ne pouvant être qu'un sens second.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2245

Messageécrit le Tuesday 19 Feb 19, 16:10 Répondre en citant ce message   

Agorot est une forme de pluriel. Pluriel de gera, si ça se trouve...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9693
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 19 Feb 19, 16:16 Répondre en citant ce message   

L'un n'empêche pas l'autre : ça peut être le pluriel d'une subdivision, à juger par les équivalences en sicles ou shekels.
Nous manquons d'un hébraïsant...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3187
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 19 Feb 19, 18:35 Répondre en citant ce message   

L'agora (hébreu sg: אגורה‬, pl. אגורות‬, agorot) est une sous-unité monétaire en Israël, où 100 agorot équivalent à un shekel.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Agora_(Isra%C3%ABl)
https://en.wikipedia.org/wiki/Israeli_agora
Citation:
Le shekel est divisé en 100 agorot, pluriel d’agora, qui vient d’un mot akkadien (Mésopotamie) et signifie graine.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Shekel

Citation:
Subdivisions of the shekel were the beka or half-shekel (Genesis 24:22; Exodus 38:26) and the gerah, a 20th of the shekel (Exodus 30:13). The gerah is known in Akkadian as gir–. The basic meaning of the Akkadian word is a grain of carob seed.

https://www.jewishvirtuallibrary.org/weights-measures-and-coins-of-the-biblical-and-talmudic-periods
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3387
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 21 Feb 19, 9:48 Répondre en citant ce message   

Dans mon premier message, j'avais identifié au safran le mycénien ka-na-ko, grec alphabétique κνῆκος.

En fait, j'avais été enduit d'erreur par son nom anglais safflower ! Car, damned, ce que les anglais nomment « fleur de safran n'est autre que le carthame dont « la fleur séchée est vendue comme safran par certains grossistes ou détaillants en épices arnaqueurs. » (Wikipedia, s.u.)

Aucun rapport avec la coriandre mais il fallait rectifier l'erreur …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008