Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Noms communs et verbes dérivés de patronymes - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Noms communs et verbes dérivés de patronymes
Aller à la page 1, 2, 3 ... 14, 15, 16  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Thursday 06 Jan 05, 23:02 Répondre en citant ce message   

Exemples

La poubelle : du Préfet de Paris Poubelle qui en imposa l'usage.

La pasteurisation : mise au point par Pasteur (1822-1895).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2049
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Thursday 06 Jan 05, 23:11 Répondre en citant ce message   

Adolphe Sax -> saxophone
Empereur Vespasien -> vespasiennes
Parmentier -> hachis parmentier
Mansard -> mansarde
Macadam
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Antoine



Inscrit le: 07 Dec 2004
Messages: 49

Messageécrit le Thursday 06 Jan 05, 23:52 Répondre en citant ce message   

Il ne faut pas oublier également les noms propres de personnages de fiction devenus des noms communs.

Rien que la mythologie grecque en a fourni en abondance, entre autres:
herculéen (Hercule)
oedipien (Oedipe)
méduser (Méduse)
hermétique (Hermès)
vénérien (Vénus)
chronique (Cronos)
saturnisme (Saturne, nom romain de Cronos)
homérique (Homère, qui a été peut-être quant à lui bien réel!)
céréale (Cérès)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Erasmus



Inscrit le: 18 Dec 2004
Messages: 162
Lieu: Bruxelles

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 0:20 Répondre en citant ce message   

« Le mot * n'est apparu qu'en 1880. C'est un excellent exemple d'éponyme, un mot basé sur un nom propre.
Le Capitaine Charles Cunningham
* était un Anglais travaillant en Irlande. Dans les années 1870s il était fermier à Loughmask dans le Comté de Mayo et était le fondé de pouvoirs d'un gros propriétaire terrien Anglais, Lord Earne. C'était l'époque de la campagne organisée par la Irish Land League visant à une réforme agraire. En septembre 1880, les protestataires exigèrent que le Capitaine * leur accorde une substantielle réduction de leurs loyers. Il refusa. Charles Stuart Parnell, le Président de la Land League, suggéra dans un speech que la manière de forcer * à céder consistait en ce que tous les habitants de la localité l'ignorent complètement. Les ouvriers ne travailleraient pas pour lui, les magasins locaux refuseraient de le servir (il fallait amener de la nourriture d'ailleurs pour lui et sa famille !), et de surcroit, il avait le plus grand mal du monde à recevoir son courrier. ÿ la fin, cet automne-là ses moissons durent être organisées par 50 volontaires venus du nord du pays, travaillant sous la protection de 900 soldats.
Ces événements suscitèrent tant de passion que son nom devint en peu de temps un sobriquet. Il fut pour la 1ère fois utilisé ?dans le sens moderne d'ostracisme collectif et organisé? dans le Times de Londres en novembre 1880, alors même que la moisson retardée n'était même pas encore achevée; en quelques semaines, le nom était sur toutes les bouches. Il fut rapidement adopté par des journaux de toute l'Europe, avec des versions de son nom en français, allemand, néerlandais et russe. Lorsque le Capitaine mourut en 1897, il était devenu un élément standard de la langue anglaise. »

(et d'autres langues, comme le français...)
Oh ! Quel distrait suis-je donc ! Je n'ai pas mis le nom de *. Mais vous voyez de quoi/qui je parle j'espère...


Dernière édition par Erasmus le Friday 07 Jan 05, 1:13; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 0:33 Répondre en citant ce message   

Pour ce Charles Cunningham Boycott
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Erasmus



Inscrit le: 18 Dec 2004
Messages: 162
Lieu: Bruxelles

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 1:27 Répondre en citant ce message   

Pierre a écrit:
(...)La Pasteurisation ..........mise au point par Pasteur (1822-1895)


Et la tyndallisation ?
On la doit à John Tyndall (1820-1893)

Physicien irlandais, célèbre pour ses études sur les colloïdes.

Tyndall naquit à Leighlin Bridge, dans le comté de Carlow, en Irlande, et fit ses études à l'université de Marbourg, en Allemagne. Il devint professeur de philosophie naturelle à l'Institution royale de Grande-Bretagne en 1854 et succéda au chimiste et physicien Michael Faraday (encore un nom d'unité !) comme directeur de l'institution en 1867. Les principaux domaines de recherche de Tyndall furent la nature du son, de la lumière et de la chaleur radiante. ÿ Marbourg, où il étudia la chimie avec Robert Wilhelm Bunsen (l'inventeur du bec à gaz du même nom), il fit une série de recherches dans le domaine du diamagnétisme.

En 1869, il réfuta la théorie de la génération spontanée. Il démontra, par des moyens optiques, que la putréfaction ne se produit pas en présence d'air exempt de poussière. Ses expérimentations sur la dispersion des rayons lumineux par des suspensions colloïdales aboutirent à la description du phénomène appelé depuis effet Tyndall. Cette découverte explique la couleur bleue du ciel.

Alpiniste passionné, Tyndall fit également d'importantes observations sur la structure et le mouvement des glaciers.

3 d'un coup !
Pierre a écrit:
Charles Cunningham Boycott

Exact bien entendu !

En Wallonie, Rosetta, le personnage principal d'un film des frères Dardenne a donné l'idée d'un Plan Rosetta pour favoriser l'emploi.

Les frères Dardenne: saucisson et jambon ? (source JADTOLY)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
outchakov



Inscrit le: 19 Nov 2004
Messages: 228
Lieu: Sombreffe (Wallonie)

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 9:44 Répondre en citant ce message   

Et le sandwich vient-il du nom du général anglais qui a aussi donner son nom à des iles?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2464
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 10:34 Répondre en citant ce message   

Il y a même une ville portant ce nom en Angleterre, la tartine à deux tranches de pain vient bien de là. Mais est-ce le nom de famille qui a été donné au lieu et au met, ou bien le nom de lieu qui a été adopté par le noble local ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2049
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 10:42 Répondre en citant ce message   

J'ai trouvé l'origine suivante :

Sandwich : XVIII s angl, nom du comte de Sandwich qui prisait ce mets froid lui permettant de manger sans s'interrompre de jouer.

Un peu court, non ? Alors j'ai trouvé ceci :

Citation:

Altérés ou non, les mots de la langue commune qui sont issus de noms propres demandent toujours leur passeport à l'histoire. Tout français qui se piquent d'avoir du monde sait aujourd'hui ce qu'on désigne sous le nom de sandwich. Je rappelle cependant pour les quelques millions de nos concitoyens qui l'ignorent - et dont la plupart ne me liront pas - qu'on nomme aussi un mets composé d'une tranche de viande froide placée entre deux tranches de pain, ordinairement beurées. En dehors de la cuisine, quelle idée éveille ce mot dans l'esprit de ceux qui l'emploie! Probablement celle d'un archipel situé tout là-bas, au fond de la Polynésie, dont la capitale est Honolulu, et qui a été annexé depuis peu aux Etats-Unis d'Amérique. Les répertoires courants d'histoire et de géographie nous apprendront en outre que Sandwich est un bourg d'Angleterre érigé en comté par Charles II, en faveur d'Edward Montague ; que le quatrième titulaire de ce comté fut le protecteur du célèbre navigateur Cook ; et que si un archipel de la Polynésie porte ce nom, c'est que Cook lui a donné le nom de son protecteur. Mais ils s'en tiennent là, oublions ce qui est pour nous l'essentiel, a savoir que John Montague, quatrième comte de Sandwich, lord de l'Amirauté et protecteur de Cook, était un joueur effréné: comme il lui était fort pénible de quitter la table de jeu pour passer à la salle à manger aux heures ordinaires des repas, son cuisinier imagina, pour le soutenir discrètement sans interrompre sa partie, le genre de mets auquel s'est attaché, chez nos voisins d'outre-Manche d'abord, puis chez nous, le nom du noble lord.


Et voici le lien :
http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/thomas/thomas_phil.htm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Antoine



Inscrit le: 07 Dec 2004
Messages: 49

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 14:26 Répondre en citant ce message   

- les Hooligan, famille de bandits irlandais qui sévissaient à Londres il y a à peu près un siècle.
- Monsieur Condom, aristocrate, qui a tout fait (sans succès) pour que son nom ne reste pas associé à son invention
- Monsieur Lynch, je ne sais plus s'il était Britannique ou Américain, qui était connu pour sa justice expéditive
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zoroa



Inscrit le: 28 Dec 2004
Messages: 6

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 15:12 Répondre en citant ce message   

N'oublions pas les soeurs Tatin et leur fameuse tarte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Friday 07 Jan 05, 18:40 Répondre en citant ce message   

et le bon docteur Guillotin (Joseph Ignace) médecin et homme politique français (Saintes 1738 - Paris 1814)
Professeur d'anatomie à la Faculté de Paris, élu député de Paris aux Etats Généraux. Il demanda la création d'une machine qui abrégeat les souffrances d'un condamné, il protesta toujours contre l'usage que l'opinion fit de son nom pour qualifier le nouvel instrument de supplice ...

La Guillotine

Lire le MDJ guillotine - [ José ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nabû



Inscrit le: 13 Dec 2004
Messages: 109
Lieu: Suisse - Neuchâtel et Zürich

Messageécrit le Saturday 08 Jan 05, 6:58 Répondre en citant ce message   

BAEKELAND : Léo Hendrick (1863-1944) chimiste belge - la bakélite - résine synthétique inventée en 1906.
AL-KHOWARIZMI : Mohamed Ibn Mussa al-Khowarismi (Algorismi) (750-850) mathématicien d'origine persane inventeur de l'algèbre et celui qui a introduit en Europe les chiffres arabes et la numération décimale - l'algorithme - suite finie d'opérations élémentaires constituant un schéma de calcul ou de résolution d'un problème.
SILHOUETTE : Etienne de, ministre des finances en 1759 qui prit des mesures de restrictions qui le rendirent impopulaire. Son passage au gouvernement fut très bref. - la silhouette - dessin à peine ébauché, un contour.
MANSART : architecte sous Louis XIV (1646-1708) - la mansarde - pièce aménagée dans un comble.
SPENCER : Lord (1758-1834). Il mit ce vêtement à la mode - le spencer - veste courte.
LAIUS : père d'Œdipe. Le sujet du concours d'entrée à l'école polytechnique en 1804 était "Le discours de Laïus" - un laïus - allocution, discours.
GODILLOT : Alexis - fournisseur des armées en 1870. A l'origine, le godillot était une chaussure militaire - le godillot - grosse chaussure.
PULLMAN : Georges Mortimer, (1831-1907) concepteur de wagons de luxe confortables dans les années 1870 - le pullman - autocar très confortable ou voiture de chemin de fer confortable.
BECHAMEL : Louis de - maître d'hôtel de Louis XIV - la béchamel - sauce blanche composée d'un roux blanc additionné de lait.
RAGLAN : Fitzroy James - lord (1788-1855) - commandant de l'armée anglaise en Crimée qui mit à la mode un manteau aux manches montées sur le col - le raglan - vêtement à manches droites dont la partie supérieure remonte jusqu'à l'encolure par des coutures en biais.
DIESEL : Rudolf (1858-1913) ingénieur allemand qui mit au point ce moteur - le diesel - moteur à combustion ou véhicule équipé d'un tel moteur.
CARDANO : Géralamo (1501-1576) inventeur italien qui imagina ce procédé - le cardan - mécanisme permettant le déplacement dans toutes les directions de deux arbres dont les axes sont concourants.
CARTER : J.H. - inventeur anglais du procédé - le carter - enveloppe protectrice des organes d'un mécanisme.
PANTALONE : personnage de la Comedia dell'Arte vêtu d'un habit d'un seul tenant. - le pantalon - culotte à jambes longues jusqu'au pieds.
COLT : Samuel (1814-1862) ingénieur américain qui inventa ce revolver au XIXème siècle - le colt - revolver.
MAUSOLE : 377-353 av JC - dont le tombeaux était l'une des sept merveilles du monde. - le mausolée - monument funéraire de grande dimension à l'architecture somptueuse.
CLEMENT : Abbé qui mit au point en Algérie au début du XXème siècle cet hybride - la clémentine - fruit voisin de la mandarine.
JUDAS : apôtre qui livra Jésus aux Romains - un judas - personne qui trahit ou ouverture pratiquée dans une porte pour épier sans être vu.
BRAILLE : Louis (1809-1852) inventeur de cet alphabet - le braille - écriture en relief à l'usage des non-voyants.
MORSE : Samuel (1791-1872) inventeur du système - le morse - système de télégraphie basé sur des traits et des points
VESPASIEN : Titus Flavius (9-79) empereur romain à qui on a attribué l'établissement d'urinoir dans la Rome antique. En France, c'est le préfet Rambuteau qui repris cette idée. - la vespasienne - urinoir établi sur la voie publique.

Et il y a aussi tous ceux-ci...

Begon / le bégonia ; Ankara / le chat angora ; Landau / le landau ; Bayonne / la baïonnette ; Garden / la gardénia
Dahl / le dahlia ; Camelli / le camélia ; Dober / le doberman ; Magnol / le magnolia
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nabû



Inscrit le: 13 Dec 2004
Messages: 109
Lieu: Suisse - Neuchâtel et Zürich

Messageécrit le Sunday 09 Jan 05, 6:32 Répondre en citant ce message   

Il y a encore ceux-ci et nous en oublions certainement beaucoup d'autres...

L'hôtel des Van der Burse à Bruges, en Belgique, recevait les commerçants - la Bourse - devint le lieu où l'on effectue des transactions.
BARÈME : François Barême (140-1703), mathématicien français qui a publié un des premiers manuels pratiques de comptabilité "Les comptes faits du grand commerce".
MASSIQUOT : Guillaume (1797-1708) inventeur de la machine - le massicot - machine à rogner le papier.
GIBUS : nom de l'inventeur du chapeau - le gibus - chapeau claque.
STRAS : Georges-Frédéric, joaillier parisien du XVIIIème siècle inventeur de la pierre imitant le diamant - le strass - verre coloré à laide d'oxyde métallique.
TILBURY : carrossier anglais qui mit au point cette voiture - le tilbury - cabriolet léger à deux places.
Le comte Ferdinand von Zeppelin au début du XXe siècle a commencé la construction du - zeppelin - Un type d'aérostat rigide (ou dirigeable)

Personnages de fiction:
CHAUVIN : Nicolas - soldat de l'empire dont le patriotisme fut mis en scène dans "La cocarde Tricolore" en 1831 - le chauvin - manifestant un patriotisme excessif.
SACRIPANTE : personnage de la comédie italienne Orlando amoureux - un sacripant - individu capable de faire de mauvais coups.
DON QUIJOTE : Héros de Crevantes - un don quichotte - défenseur des opprimés qui lutte parfois contre des chimères.
DULCINEE : personne aimée de Don Quichotte - une dulcinée - femme qui inspire une passion romanesque.
FIGARO : Barbier dans la pièce de Beaumarchais "Le Barbier de Séville" - un figaro - terme familier pour désigner un coiffeur.
SOSIE : personnage de la comédie de Plaute, Amphitryon. - un sosie : personne qui ressemble tellement à une autre qu'on peut s'y méprendre.
DOM JUAN : Héros d'une pièce de Molière - un don juan - séducteur sans scrupule.
TARTUFFE : personnage de Molière dont il a emprunté le nom à la comédie italienne : Tartufo - un tartuffe - faux dévot hypocrite.
HARPAGON : personnage de Molière dans L'avare - un harpargon - personne avare.
MATAMORE : personnage de la comédie espagnole (tueur de Maures) - un matamore - faux brave, fanfaron.
OLIBRIUS : empereur romain du Vème siècle connu pour sa vanité - un olibrius - fanfaron qui se fait remarquer par son langage, sa tenue.
*GOGO : personnage de la comédie de Frédérick Lemaître : Macaire - un gogo - désigne une personne crédule, facile à tromper.

L'expression <à gogo>...(beaucoup/à l'infini) >>> n'est pas du tout dans le même sens



Il y a des noms de personnages mythologiques et aussi d'hommes célèbres sont devenus des noms communs :
Mentor, Crésus, Zoïle, Protée, Mégère, Chimère, Méduse, Atlas, Vulcain, etc.

On peut également mette ces noms là dans cette série: crésus, un hercule, un apollon, un mécène, un sosie, un amphitryon

Le rapport entre le sens du nom commun et son étymon n'est pas toujours immédiatement perceptible.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Antoine



Inscrit le: 07 Dec 2004
Messages: 49

Messageécrit le Thursday 13 Jan 05, 22:46 Répondre en citant ce message   

Dans le même ordre d'idée, il y a toutes les marques de référence ou noms de produits vedettes qui sont employés, d'une manière il est vrai non rigoureuse, pour désigner un article plus générique. En voici quelques exemples, dont certains sont très récents:
- un Butagaz pour une bouteille de gaz
- du Scotch pour de l'adhésif
- un Karcher pour un nettoyeur à haute pression
- un Barco pour un vidéoprojecteur
- une Dymo pour une petite machine éditant des étiquettes de dossier

Le monde de l'entreprise et celui des technologies de l'information sont des grands pourvoyeurs de ces termes à mi-chemin entre le nom propre et le nom commun. Je ne parle même pas des produits pharmaceutiques.

Il arrive que la persistance de ce type d'usage aboutisse à transformer réellement la marque ou le nom de produit en un substantif officiel et reconnu. Ainsi, on oublie souvent aujourd'hui que frigidaire ou bic étaient des marques au départ.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page 1, 2, 3 ... 14, 15, 16  Suivante
Page 1 sur 16









phpBB (c) 2001-2008