Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Onomastique : origine et signification des prénoms ou patronymes ashkénazes - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Onomastique : origine et signification des prénoms ou patronymes ashkénazes
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1445
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Friday 19 Apr 19, 10:53 Répondre en citant ce message   

Petite précision quant à la prononciation de e atone. Si je ne m'abuse, en yiddish standard c'est [ɛ] (è), donc Rukhele ['ruxɛlɛ] (« roukhèlè », accent sur la première syllabe). Par contre, dans ma région natale (Maramureș, Roumanie) on prononçait un schwa ([ə] au lieu de [ɛ], donc ['ruxələ].
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 24 May 19, 20:03 Répondre en citant ce message   

Oui, András. Le yiddish standard a plus ou moins adopté la prononciation de Vilne (Vilnius) dialecte lituanien, mais le yiddish de Roumanie, yiddish du sud, était aussi parlé en Bucovine et dans une bonne partie de La Galicie orientale. C'était l'accent de ma famille maternelle venant en partie de Czernowitz.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 28 May 19, 0:50 Répondre en citant ce message   

II) LES PRÉNOMS FÉMININS NON BIBLIQUES

Lorsqu'ils n'evoquent pas des personnages de La Bible hébraïque, les prénoms féminins ashkénazes sont en règle générale d'origine germanique, yiddish et se rapportent à des qualités traditionnellement attribuées à la gent féminine, comme beauté, grâce, pureté, modestie, bonté ou bien évoquent des animaux ou des plantes illustrant ces qualités. Il peut toutefois y avoir une origine biblique (référence à un verset, par exemple)

Puis, il y aura quelques exceptions pouvant provenir d'autres langues. Tous ces prénoms acceptent les formes diminutives, indiquées à la fin de chaque prénom.
La liste présentée ici n'est pas exhaustive.

1) BINE / BINA = בינה . Prénom féminin d'origine hébraïque qui signifie : intelligence, sagesse. BINELE

2) BLUME = בלומע. Signifie fleur en yiddish. BLUMELE

3) BROKHE/BRUKHE = ברכה . Prénom d'origine hébraïque = bénédiction . BRUKHELE.

4) BREYNDL/BREYNDEL. Ce prénom est déjà un diminutif formé sur broyn = marron/
brun. Il correspond à BRUNETTE ' BREYNDELE

5) BEYLE / BEYLKE בײלע = Un des rares prénoms à provenir du substrat roman, reste d'un ancien parler judéo-roman qui a progressivement disparu au profit d'une langue essentiellement germanique.
Beyle est à rapprocher de BELLE / BELLA.

6) CHERNKE/CHARNKE : שאמקע. Ce prénom est d'origine slave, à rapprocher du czarny polonais. On pourrait le traduire aussi par Brunette Une traduction péjorative serait NOIRAUDE .CHERNELE /CHARNELE Il fait partie de ces prénoms qui évoquent la couleur des cheveux de l'enfant .

-Suite en préparation.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 29 May 19, 0:17 Répondre en citant ce message   

PRÉNOMS FÉMININS NON BIBLIQUES

7) Eydel , prénom qui signifie noble, délicate

8) Feyge, Fayge = פֿײגע, פֿײַגע = prénom qui signifie oiseau. FEYGELE

9) Freyde, Frayde = פֿרײדע, פֿרײַדע prénom qui signifie : Joie.
Freydele

10) Frume/ Frumke = פֿרומע / פֿרומקע . Signifie celle qui est pieuse
Frumele, Frumkele

11) Gele = געלע Désigne celle qui a les cheveux blonds.

12 ) Gitl / Gitel = גיטל / גיטעל A partir de l'adjectif gut Met en évidence la bonté.Gitele.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 29 May 19, 22:42 Répondre en citant ce message   

PRENOMS FÉMININS NON BIBLIQUES

13) GLIKL /GLUKL = גליקל /גלוקל . Ce prénom évoque la chance, le bonheur.
Glukele/Glikele.


14) GOLDE = גאָלדע Signifie : Celle qui est d'or. . Donc , Precieuse, radieuse. GOLDELE

15) HINDE = הינדע .Designe une biche. HINDELE'

16) KREYNE /KREYNDL = קרײנע / קרײנדל . Comme le prénom Golde, prénom qui indique que l'enfant est précieuse. Signifie : Couronne. Kreynele / Kreyndele.

17) LIBE = ליבע . Signifie : Aimée , Bien -aimée.

18) MALKE = מלכּה Prénom d'origine hébraïque , signifie REINE MALKELE
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 04 Jun 19, 1:00 Répondre en citant ce message   

19) PERL/ PERLE = פּערל/פּערלע Ce prénom signifie Perle ( mot transparent ) valorisant pour la beauté, la rareté , un bien précieux.
Diminutif : Perele

20) ROYZ / REYZL/ RAYZL/ RAISA = רױזל/ רײזל/ רײַזל .cCe prénom désigne la rose . Diminutifs : Reyzele / Rayzele .

21 ) SHEYNE /SHAYNE/SHEYNDL / SHAYNA = שײנע/ שײַנע/ שײנדל /שײַנאַ Ce prénom évoque la beauté . Équivalent du Belle français. Diminutifs : Sheynele, Sheyndele , etc.

22) Toybe = טױבע Désigne la COLOMBE a.diminutif : Toybele .

23 ) ZISE = זיסע Ce prénom signifie Celle qui est Douce, Mignonne . Diminutif : Zisele .

Il existe bien sûr toute une gamme d'autres prénoms. Ceux-là sont les plus courants .

A noter Un prénom qui vient du substrat roman , antérieur au parler germanique :
YENTL , prénom rendu célèbre par le film éponyme YENTL, réalisé et produit par Barbra Streisand
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 04 Jun 19, 14:37 Répondre en citant ce message   

Un exemple de prénom particulier, ayant une fonction apotropaïque.
Alter, pour un garçon = אַלטער
Alte, pour une fille = אַלטע
Prénoms formés à partir de l'adjectif alt ( אַלט) = vieux, âgé .

Traditionnellement, de tels prénoms pouvaient être donnés lorsque le nouvel enfant arrivait aprés le décès d'un autre, mort juste avant la nouvelle grossesse. Ou bien lorsque l'enfant nouveau-né était chétif et qu'on pouvait craindre qu'il ne meure prématurément .
Le prénom, tel une amulette, était supposé tromper le mauvais œil, ici plus précisément l'ange de la Mort...

J'ai connu quelqu'un dont le père s'appelait justement Alter. Dans ce cas-là, au moins, ça a marché . Ou bien...le fameux ange avait de toute façon décidé de passer de nombreuses décennies plus tard sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3439
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 04 Jun 19, 16:27 Répondre en citant ce message   

YENTL, Un prénom qui vient du substrat roman

< gentil ??? ça étonne un peu …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 04 Jun 19, 18:35 Répondre en citant ce message   

Plûtot issu de l'adjectif : gent , noble, avenant, bien né ...

La terminaison -L ou -EL de YentL ne renvoie pas au mot gentIL. C'est juste un suffixe à valeur hypocoristique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3324
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 04 Jun 19, 21:02 Répondre en citant ce message   

Un grand merci, Rejsl, pour ce fil.

En grand ignorant de la question, j'ai recherché sur la Toile un peu de documentation sur le prénom Yentl, et il me semble que les auteurs s'accordent quand même pour dire qu'il dérive bien et depuis longtemps (11e siècle) d'une forme romane italienne ou française gentil(e). Le "l" ferait bien partie de l'emprunt et n'est pas un diminutif à l'origine, d'autant qu'à cette époque, semble-t-il, le "l" n'était pas encore utilisé comme diminutif. Plus tard, en revanche, le prénom a été réinterprété comme hypocoristique de Yent, lequel avait lui aussi été emprunté de façon parallèle à une langue romane, mais plus tard que Yentl, vers le 13e siècle.
http://www.avotaynu.com/books/yentl.htm
https://books.google.fr/books?id=KXX9AAAAQBAJ&pg=PA339#v=onepage&q&f=false
https://de.wiktionary.org/wiki/Yentl
https://books.google.fr/books?id=eqhur2UnvyIC&pg=PA120#v=onepage&q&f=false

Quelques autres emprunts au roman sont mentionnés ici :
https://books.google.fr/books?id=zWK8CgAAQBAJ&pg=PA386#v=onepage&q&f=false
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 04 Jun 19, 23:40 Répondre en citant ce message   

Merci pour ces recherches, embaterienne .

Oui, je me basais sur l'existence du prénom Yente que je n'avais pas cité et dont Yentl est considéré comme le diminutif. Tous ces livres que vous avez cités reprennent en fait ce qui a été etudié par Max Weinreich, dont l'œuvre monumentale "Geshikhte der yidisher shprakh" est parue en yiddish en 1973, éditée par le YIVO . Cette Histoire de La langue yiddish comporte quatre gros tomes et ...n'est pas accessible directement en ligne ...et hors de prix, du moins pour moi, dans sa version papier. Pour des recherches pointues, il me faut me déplacer à Paris où l'ouvrage est consultable à la Bibliothèque MEDEM.

Ce qui reste certain, c'est que Yentl,comme Beyle,comme quelques autres mots ( des noms propres ou communs) proviennent d'un ancien parler roman que Weinreich nomme laez ( voir laaz), mot hébraïque qui désigne un judeo-roman, laez occidental ( judéo-latin et judéo-français ) et laez méridional ( judéo-itqlien) correspondant à des parlers de ces populations juives avant le Xéme siècle .
Pour l'histoire du yiddish, on parle de proto-yiddish, ( breyshis-yiddish) pour désigner cette période où une migration de ces gens ayant un parler essentiellement roman va les mener vers la Rhénanie où ils vont petit à petit passer à un parler germanique tout en gardant certaines traces du parler antérieur.

Sur le modèle de Yentl, on a le verbe leyenen = lire qui se rapporte au latin legere. La consonne [ g] a subi le même traitement que pour Yentl.

Dans les mots venant du roman, on peut citer bentshn = bénir , orn
= prier, memern = se souvenir des morts, plankhenen = se lamenter, etc
Ils ne sont pas très nombreux.


Dernière édition par rejsl le Wednesday 05 Jun 19, 14:24; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM
Animateur


Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 636
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Wednesday 05 Jun 19, 3:18 Répondre en citant ce message   

rejsl a écrit:
plankhenen = se lamenter

Pour ce seul mot, je ne suis pas sûr d'avoir bien saisi le lien avec un mot roman : ce serait la même racine que se plaindre ?
(Je n'ai pas vraiment appris le latin.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 07 Jun 19, 23:25 Répondre en citant ce message   

Avant d'aborder les prénoms masculins, je voudrais donner quelques informations sur le lien de ces gens au prénom.

D'abord, noter que pendant très longtemps, ce que nous appelons le prénom était pour ces populations juives le Nom, celui qui permettait d'identifier une personne.
Les noms de famille apparurent tardivement chez les Juifs ashkénazes, pour certaines régions comme la Russie tsariste, pas avant le milieu du XIX ème siècle.

On était X fils de Y. Pour les garçons, le nom était donné au huitième jour lors de la circoncision. Pour une fille, le nom était annoncé officiellement par le père à la synagogue lorsqu'il demandait à être appelé pour lire la Torah.
Ainsi, chaque individu recevait un nom hébraïque. Parallèlement, pour la vie de tous les jours, il y avait le prénom yiddish . Parfois un diminutif, parfois un prénom différent.

En France, il est d'usage d'avoir un prénom principal puis un ou deux autres secondaires, inscrits sur les documents d'identité. Mais, en règle générale,un seul est utilisé.

Dans la vie d'un homme ashkenaze, il y avait le nom de tous les jours , par exemple MOTEL , puis son nom hébraïque donné pour la vie religieuse: le seul utilisé et reconnu pour la synagogue ( lecture Torah, p.ex), pour se marier, pour établir un contrat, pour tous les actes importants de la vie.

Les choses se sont compliquées dés lors qu'est apparu un État Civil. Selon les pays, les prénoms yiddish ne furent pas acceptés. Les gens durent slaviser les prénoms.

Ainsi, Berel devient Berek pour l'Etat Civil polonais. Un individu portant ce nom se retrouvait avec trois identités : Un prénom polonais pour l'école ou les actes de la vie civile, son prénom yiddish pour la famille , les amis et tous ceux de sa communauté et pour la vie quotidienne, enfin son prénom hébraïque pour tous les actes de la vie religieuse .

Dès le dix-neuvième siècle, il y eut des vagues massives d'émigration qui se sont poursuivies au vingtième avant le désastre de la Shoah qui a amené les survivants à quitter définitivement, quand ils le pouvaient, les pays d'Europe Centrale ou Orientale où ils avaient vécu jusqu'alors.

La plupart de ces gens ont alors encore une fois adapté leur prénom au nouveau pays , soit parce qu'on refusait leur identité soit par désir d'intégration.

Une même personne à pu, au 20eme siècle, vivre avec quatre prénoms successifs.
Par exemple, Berl, Berek, Bernard .( + le prénom hébraïque )
Ou bien :Isrek, Isaac, Ignacy, Ignace .

Dans ma famille , j'entendais parler d'un oncle paternel, tantôt Shmuel, tantôt Samuel et Sacha. Enfant, j'imaginais trois personnes différentes.
Idem pour un oncle maternel : Moyshe ou Moyshele, Moritz, Moshe.
Un dernier : MOTEL ( abréviation normalement de MORDEKHAI ) et CHAÏM... là encore, je n'ai découvert CHAÏM qu'à l'âge adulte...

Tout compte fait, ces régularisations successives adaptées à des pays particuliers lors de migration rendent l'identification plus difficile ...

En France, souvent les prénoms ont été changés selon un code commun, traduction ou proximité phonétique. Pour l'Etat-civil , le prénom francisé mais au sein du milieu familial, maintien du prénom d'origine.

Quelques exemples pour les prénoms féminins .

Etke est devenu Ethel
Rukhl ...............Rachel
Sure..................Sarah
Khaye ..............Hélène
ETA....................Eliane
Leye .................Léa
Reyzl ..................Rose
Freyde................Frida
Hinde ...............Ida
Blume ..............Berthe
Sheyne ..............Charlotte

De nos jours, en France, les gens qui sont croyants continuent de donner à leurs enfants le prénom hébraïque lors de la circoncision pour les garçons , lors d'une cérémonie de nomination pour les filles. Quant aux autres, à l'instar de tous les Français ils ont un ou plusieurs prénoms déclarés à la marie dans les 48 h qui suivent la naissance.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 24 Jun 19, 8:11 Répondre en citant ce message   

LES PRÉNOMS MASCULINS D'ORIGINE BIBLIQUE ( PERSONNAGES/FIGURES)

1) AVROM/ AVRUM = אבֿראם

Ce prénom correspond à ABRAHAM . Le patriarche hébreu qui, le premier, conclut l'Alliance avec le Dieu unique, selon La Bible. Le prénom signifie : père d'une multitude.

Diminutif : AVROMELE/AVRUMELE .

2) ANSHEL = אַנשעל
Ce prénom correspond à Asher, lequel est, dans la Bible, le fils que Jacob a eu de la servante de sa femme, Zilpa. Il est le père de l'une des 12 tribus du peuple hébreu, dont le symbole est l'olivine.

Littéralement, ce prénom signifie heureux, bienheureux.

Variantes : Osher, Anzel, Anzil, Enzel, Enzil, , Henzel, Henzil, Zeligl, Zelikl, Zeligmanl, Zelikman.
Diminutifs : Osherle, Anzele, Enzele, Henzele, Henzile.

Remarque : les 4 dernières variantes ( Zelig,Zeligl, Zelikl, Zeligman) sont à rattacher à ce prénom car elles correspondent à la traduction littérale en yiddish du sens de Asher en hébreu . Bienheureux.
Zelik = bienheureux ( Selig, en allemand )

3) KHETSKEL = חצקל
Ce prénom correspond à Ézechiel , un des prophètes de la Torah ( cf.le Livre d'Ezechiel)

4) BETSALEL = בצלאל
Ce prénom correspond à BESELEEL , personnage biblique qui apparaît dans le LIVRE DE L'EXODE'.il signifie : à l'ombre de Dieu.
Béséleel est l'architecte en chef du Tabernacle et son Nom aurait été donné par Dieu directement à Moïse.

Variantes : Tzalel, Zalel, Zale, Tzalke, Tzali, Zalke.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 811
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le Monday 24 Jun 19, 10:38 Répondre en citant ce message   

J'anticipe peut-être de futurs développements, mais est-il vrai que le nom de famille Hert (litt. "cerf") est une forme germanisée du prénom biblique Naftali ? Cette image serait née de la Genèse (49:21) :

Nephthali est une biche en liberté ; Il profère de belles paroles. (Bible de Louis Segond)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008