Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
hérisson (français) / *gʰer(s)- (IE) - Le mot du jour - Forum Babel
hérisson (français) / *gʰer(s)- (IE)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 793
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Thursday 27 Apr 06, 21:28 Répondre en citant ce message   

Le hérisson d'Europe (Erinaceus europaeus)est un petit mammifère insectivore de la famille des Erinaceidae.

Son corps, long de 20 à 30 cm, est entièrement recouvert de piquants creux qui sont des poils transformés. Sa masse varie avec les saisons et selon l'abondance de la nourriture, de 500g à plus de 2kg. Il est commun dans toute l'Europe. Il hiberne en saison froide quand sa nourriture se raréfie.

Le terme hérisson vient de son nom latin ericius.

Il est l'auxiliaire des jardiniers. Cet animal à des moeurs nocturnes (j'en connais plein, des hérissons ).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Thursday 27 Apr 06, 22:02 Répondre en citant ce message   

L'étymologie selon Littré :

Wallon, ireson, ureson, iureson ; nam. ièreson, nièreson ; Hainaut, hirchon, hurchon ; picard, hérichon, irechon ; génev. l'hiresson ; provenç. erisso, hirisso ; espagn. erizo ; portug. ouriço ; du latin hericius ou ericius, hérisson, qui est de même racine que le terme grec traduit par hérisson. L'espagnol erizo et autres viennent de hericius ; le français hérisson vient d'une forme augmentée, hericionem.

Et un peu plus :

Espèce protégée, le hérisson d'Europe (Erinaceus europaeus) est un animal nocturne et solitaire, appartenant à l'ordre des Insectivores. Il ne craint pratiquement aucun prédateur : menacé, il se «met en boule» en contractant le muscle peaucier de son dos, ce qui hérisse ses quelque 5000 piquants. Il passe l'hiver en état de léthargie, se réveillant régulièrement et vivant sur des réserves de graisse accumulées durant l'été.

Petite comptine : "C'est mon hérisson"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6528
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 27 Apr 06, 22:15 Répondre en citant ce message   

hérisson :
- brosse sphérique que les ramoneurs utilisent au bout de cordes pour nettoyer les conduits de cheminée. Ses piquants rappellent ceux de l’ animal
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Victor-Emmanuel



Inscrit le: 31 Oct 2005
Messages: 235
Lieu: Saint-Genest de Contest, Midi-Pyrénées

Messageécrit le Thursday 27 Apr 06, 22:58 Répondre en citant ce message   

J'ai eu la chance d'assister au ballet nuptial d'un couple de hérissons; ballet est un grand mot ! Les deux grognent assez pour qu'on les entende à plusieurs mètres, le mâle prend de l'élan et vient percuter, avec son nez, la femelle sur le coté et cela dure, dure...
Et au printemps (voire à la fin de l'automne quand il y a deux portées), l'apparition des petits, gros comme des châtaignes, qui suivent à la queue le leu, leurs parents est un spectacle inoubliable... (vous voyez bien que je suis romantique).
Mais n'en déplaise aux défenseurs des animaux, dont je fait partie, le hérisson c'est vachement bon.
J'ai eu l'occasion d'en manger préparé traditionnellement et ça a un goût très fin, mais bon, ce petit animal est protégé des chasseurs, tant mieux pour lui, dommage qu'il ne le soit pas des automobiles...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 793
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Thursday 27 Apr 06, 23:50 Répondre en citant ce message   

Victor-Emmanuel a écrit:
le mâle prend de l'élan et vient percuter, avec son nez, la femelle sur le coté et cela dure, dure...

Vous me croirez donc si je vous raconte qu'un jour j'étais chez une vieille dame à Feluy Arquennes exactement (à côté de Nivelles) et on entendit cogner plusieurs fois insolemment à la porte qui donnait sur le jardin, c'était un hérisson qui réclamait sa soupe au lait (pain trempé dans du lait).

C'est depuis lors que je donne de la soupe au lait aux hérissons.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
minie



Inscrit le: 08 Oct 2006
Messages: 1
Lieu: Auvergne

Messageécrit le Sunday 08 Oct 06, 18:37 Répondre en citant ce message   

Ayant recueilli un hérisson blessé, j'ai fait des recherches sur internet (Le sanctuaire des hérissons) et demandé conseil à mon vétérinaire: ils sont tous d'accord, ne jamais donner de lait à un hérisson (même s'ils en raffolent, tous les paysans d'autrefois racontaient avoir vu débarquer des hérissons à l'heure de la traite!), mais des croquettes ou de la pâtée pour chat. C'est d'ailleurs la même chose pour tous les petits mammifères.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2039
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Monday 09 Oct 06, 14:52 Répondre en citant ce message   

Les Roms aussi mangent du hérisson. Ils paraît que c'est une viande succulente...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Marden



Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 469
Lieu: Seine-et-Marne, Ardennes

Messageécrit le Monday 09 Oct 06, 15:46 Répondre en citant ce message   

Nikura a écrit:
Les Roms aussi mangent du hérisson. Il paraît que c'est une viande succulente...

Je confirme ! Même si mon souvenir est lointain, du temps où mes parents allaient à Hérrissart (c'est à côté de ... Hérisson) faire provision de denrées à échanger contre du "ravitaillement".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Monday 21 Mar 11, 14:57 Répondre en citant ce message   

En piémontais:

- ariss < ericius = hérisson (l'animal)
- arisson<*ericione[m] (pr. arissoun) = hérisson de la châtaigne

Italien:

- riccio (pr. rìtch-tcho) = animal...aussi le "riccio di mare".
- riccio = l'hérisson de la châtaigne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Skipp



Inscrit le: 01 Dec 2006
Messages: 740
Lieu: Durocortorum

Messageécrit le Thursday 24 Mar 11, 20:59 Répondre en citant ce message   

deadxkorps a écrit:
minie a écrit:
Ayant recueilli un hérisson blessé, j'ai fait des recherches sur internet (Le sanctuaire des hérissons) et demandé conseil à mon vétérinaire: ils sont tous d'accord, ne jamais donner de lait à un hérisson (même s'ils en raffolent, tous les paysans d'autrefois racontaient avoir vu débarquer des hérissons à l'heure de la traite!), mais des croquettes ou de la pâtée pour chat. C'est d'ailleurs la même chose pour tous les petits mammifères.

Certes, mais pourquoi il ne faut pas leur en donner ? C'est mauvais pour eux ou c'est juste qu'après on peut plus s'en dépétrer ?

Le lait de vache est indigeste pour bon nombre de mammifère adulte (car ils ont perdus la capacité de digérer le lactose). Par contre, on peut leur donner du lait pour chaton (bien moins riche que le lait de vache mais bien plus digeste).

Le sanctuaire des hérissons:
http://herissons.chez.com/herisson-menu.htm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 415
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Sunday 27 Mar 11, 21:17 Répondre en citant ce message   

Dans le vocabulaire de la construction, un hérisson désigne une sorte de fondation sur terre-plein : on étale un lit de pierres concassées et compactées servant de barrière capillaire avant de couler dessus une dalle de fondation.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8091
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 27 Jan 17, 10:44 Répondre en citant ce message   

Étymologie : la famille de hérisson ne manque pas de piquant, comme on va le voir.

On pose une racine IE *gʰer(s)- « se raidir, se hérisser »

– Branche grecque

χήρ khêr (rare) « hérisson ». Ce mot n’a d’autre intérêt que de renvoyer au latin (h)ēr (voir plus loin).

χοῖρος khoîros « porcelet » qui entre comme élément final dans la composition des deux mots français phacochère et potamochère.
NB : Dans le mot du jour porc, Giòrss signale le mot du Piémont chirou « porcelet » et celui du patois des Alpes courìn abrégé en crìn, même sens. La filiation avec χοῖρος khoîros n’est pas certaine mais envisageable.
ἀκανθόχοιρος akanthókhoiros "hérisson" en grec ancien, "porc-épic" en grec moderne.
σκαντζόχοιρος skantzókhoiros "hérisson" en grec moderne.

χέρσος khérsos « sec, dur, stérile ; continent, terre ferme » n’a donné que le toponyme Chersonèse (χέρσος khersos + νῆσος nêsos « île » = Χερσόνησος Khersonêsos « péninsule », « presqu'île »)

– Branche latine

(h)ēr, ēris « hérisson » > ericius > lat. vulg. *hericionem > ancien français herichun > fr. hérisson > angl. urchin (picard irechon, wallon ireson, Hainaut hirchon)
ericius > lat. vulg. *ericiare > français hérisser
espagnol erizo "hérisson, bogue de châtaigne"

horreō « se dresser (en parlant des poils du corps), frissonner d’horreur » > fr. horreur, horrible, horrifique, horripiler, abhorrer

horridus « hérissé, à l’aspect horrible » a évidemment donné l’anglais horrid mais surtout l’ancien français ord « repoussant » d’où nous vient ordure par ajout du suffixe -ure.

hirsūtus « au poil hérissé, hirsute » > fr. hirsute

ērūca « roquette » > italien rochetta, diminutif de ruca > esp. rúcula, fr. roquette, angl. arugula, erucic, rocket (au sens botanique).
NB : Dans le Piémont, le mot ruch a le sens de « porc » (Giòrss)

hordeum « orge » > fr. orge, orgeat

– Branche germanique > : proto-germanic *gorst-

néerlandais gerst, allemand Gerste « orge »
anglais gorse « ajoncs »
En français, le mot subsiste en toponymie sous les formes gorse, « haie autour d’un champ » (Limousin, Dordogne), gource « buisson épais », gorce « buisson, haie vive, ronces, fourré » (centre de la France, Saintonge).

(À finir)


Dernière édition par Papou JC le Friday 27 Jan 17, 16:10; édité 4 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2708
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 27 Jan 17, 11:02 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
(h)ēr, ēris « hérisson » > ericius > lat. vulg. *hericionem > ancien français herichun > fr. hérisson > angl. urchin

Cf. MDJ oursin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10712
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 27 Jan 17, 11:12 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
En français, le mot subsiste en toponymie sous les formes gorse, « haie autour d’un champ » (Limousin, Dordogne), gource « buisson épais », gorce « buisson, haie vive, ronces, fourré » (centre de la France, Saintonge).

Gorce est également un patronyme : Gaëtan Gorce est sénateur socialiste de la Nièvre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8091
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 27 Jan 17, 12:07 Répondre en citant ce message   

Il reste à dire un mot de quelques cas douteux. Il s’agit de vocables en go(u)r- ayant à voir avec les porcins ou des choses repoussantes. Pour certains ouvrages ou auteurs, ces mots sont d’origine onomatopéique, à savoir le grognement du porc. Les autres se contentent de dire « origine incertaine ».

Au vu de mon précédent post, je suggérerais d’examiner aussi d’autres pistes que l’onomatopée - qu'il ne faut pas pour autant exclure -, notamment la possibilité d’une origine germanique ou celtique, voire grecque en acceptant un durcissement éventuel du kh- en g-.

Voici les mots en question :

- anglais gore : "thick, clotted blood," Old English gor "dirt, dung, filth, shit," a Germanic word (cognates: Middle Dutch goor "filth, mud" ; Old Norse gor "cud" ; Old High German gor "animal dung"), of uncertain origin. (Etymonline).

- ancien français gore, gourre, gaure, waure « truie », gorrel, gorreau « cochon », français goret. (TLF : ...formé sur la racine gorr- d'orig. onomatopéique, imitant le grognement du porc.) Pour Pierre Guiraud, l'étymon de ces mots est à chercher du coté du latin vorare "dévorer", d'après le normand gourer "se gorger de nourriture". (IE *gʷerə- "avaler").

- mots régionaux (partie sud de la France) désignant le porc : gorin (sud-ouest), gourrihoun (prov.), gourrin (prov. alpin).

Saura-t-on jamais pourquoi le goret s'appelle ainsi ? Parce qu'il grogne, parce qu'il se goinfre, ou à cause de son pelage ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008