Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
sans coup férir - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
sans coup férir
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
max-azerty



Inscrit le: 11 jan 2006
Messages: 801
Lieu: arras

Messageécrit le samedi 27 mai 06, 7:50 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Sans coup férir signifie sans coup porter, donc avec facilité.

Férir fait partie des verbes français qui, tout comme gésir ou chaloir, sont tombés en désuétude.
Il faut rapprocher férir de la racine indo-européenne bhr qui signifie porter et que l'on retrouve dans le grec phero, le latin ferre, l'anglais to bear, l'allemand Bahre, la civière, et gebären, mettre au monde un enfant (après l'avoir porté ). Cf l'anglais to be born, naître.

ANIMATION (Papou JC) : FAUX. VOIR PLUS LOIN.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le samedi 27 mai 06, 22:00 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

D'après Littré.........

Provençal. ferir ; espagnol. herir ; italien . ferir ; du latin . ferire, frapper.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chusé Antón



Inscrit le: 25 fév 2005
Messages: 744

Messageécrit le dimanche 28 mai 06, 0:18 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En aragonais aussi ferir.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nina Padilha



Inscrit le: 15 mars 2006
Messages: 553

Messageécrit le dimanche 28 mai 06, 2:17 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Férir - au Brésil - c'est blesser !
Ferida : blessure.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alceste



Inscrit le: 27 mai 2006
Messages: 197

Messageécrit le dimanche 28 mai 06, 8:24 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Ferida (blessure) correspond à herida en espagnol. J'ai aussi lu un jour felecho au lieu de helecho (fougère) dans un texte en espagnol, peut-être s'agissait-il d'un dialecte (asturien ?)

Le verbe anc.français ferir vient du latin ferio, -is, -ire, 'frapper, tuer, immoler', à ne pas confondre avec fero (fers, tuli, latum) qui signifiait 'porter, supporter' (et pas mal d'autres sens), d'où 'mammifère' par exemple.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Circé



Inscrit le: 24 mai 2006
Messages: 159
Lieu: Ais

Messageécrit le dimanche 28 mai 06, 9:30 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Et en italien "la ferita" = la blessure
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le mercredi 05 mai 10, 22:57 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Attention, il y a au moins quatre racines homonymes *bʰer- en indoeuropéen :

*bʰer-1 d'où sont issus offrir, fertile, transférer, etc.

*bʰer-2 d'où sont issus férir et interférer.

*bʰer-3 d'où est issu brun

*bʰer-4 d'où est issu frire


Dernière édition par Papou JC le mercredi 15 août 12, 6:53; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10630
Lieu: Lyon

Messageécrit le jeudi 06 mai 10, 10:16 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le sens initial de férir (= frapper) a évolué pour signifier au sens figuré :
- frapper au coeur, rendre amoureux

Hormis l'expression sans coup férir, ce verbe survit dans le français contemporain par son participe passé :
- féru = être frappé et p. ext. blessé
être féru de qqch :
= domaine pathol : être atteint d'un trouble, d'une maladie
= au fig : être atteint, touché affectivement, moralement
être féru de qqn / qqch :
= être très épris de qqn ou pris d'un vif intérêt pour qqn ou qqch
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6466
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le jeudi 06 mai 10, 10:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je voudrais l'avis des experts.

Je veux bien croire que l'expression ne vient pas de fer (cf. ferrailler). Toutefois, une confusion avec le nom du métal n'aurait-elle pas contribué à la survie de l'expression ?

On a une tendance puriste à vouloir absolument trouver des évolutions simples et linéaires des mots. Il me semble évident que même que l'ignorance de l'étymologie est même un facteur d'evolution.

Il pourrait en être de même pour l'expression "bonne fame".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 06 mai 10, 11:20 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je ne sais pas si je suis un expert, mais je peux dire que la survie d'une expression est due à son aspect figé. On en a de multiples exemples dans toutes les langues. Sans coup férir n'a donc besoin de l'aide ni de fer ni de férule ni de féroce ou de quoi que ce soit d'autre pour survivre depuis l'époque où l'on pouvait ordonner les mots de cette façon (placer l'objet avant le verbe) et se passer d'un déterminant, ça remonte assez loin ! Et puis, des coups, on n'a certainement pas attendu l'Âge de fer pour en donner !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le jeudi 06 mai 10, 14:50 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Papou JC a écrit:
… la survie d'une expression est due à son aspect figé …

Bien sûr, mais pourquoi se fige-t-elle ? Qu'est-ce qui fait le succès d'une formule et lui donne une inattendue pérennité ?
L'allitération dans « peu ou prou » ? L'Histoire de France dans « fors l'honneur » ?

Pourqoi pas le fer nu de l'arme dans « sans coup férir » ?

Et si la poésie était naturelle dans le cœur de l'homme …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 06 mai 10, 14:59 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Alors c'est peut-être parce que les gens entendaient plus ou moins consciemment sans cou fait rire ... Rien de tel pour figer un syntagme. Et s'il est précédé de les quatre, je vous raconte pas !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6466
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le jeudi 06 mai 10, 15:14 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il faudrait un nouveau fil "pourquoi les expressions se figent-elles ?".

Outis a écrit:
Et si la poésie était naturelle dans le cœur de l'homme …
À mon avis, il n'y a aucun doute, surtout la poésie non exprimée ou la divagation de la pensée. Elle a sans doute même une fonction utile à la survie humaine : la remémorisation et la creativité. Une idee en appelle une autre jusqu'à ce que cette dernière engendre une solution.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 07 mai 10, 9:44 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Jacques a écrit:
Il faudrait un nouveau fil "pourquoi les expressions se figent-elles ?"

Je ne sais pas si la question justifie un nouveau fil ... Je vois pour ma part au moins deux raisons :

1. une raison poético-ludique, je vous l'accorde, assez claire pour des cas comme peu ou prou, bon an mal an, en espèces sonnantes et trébuchantes, etc.

2. mais surtout une raison pratique, économique, évitant de réinventer la langue à chaque fois, en ayant recours à une sorte de "terminologie de la langue quotidienne", à du "prêt-à-dire" si l'on préfère. Comme tout outil pratique, la locution se transmet de génération en génération sans qu'on touche à sa structure, au point qu'un beau jour elle a une allure formellement archaïque (sans ambages, à reculons, en outre), néanmoins tout le monde continue à en comprendre la signification.
Cette raison est générale, elle englobe même les figements "poétiques", lesquels ont donc deux bonnes raisons de subsister par delà les siècles.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 août 2007
Messages: 2786
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le vendredi 07 mai 10, 12:55 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En Italien se dt "senza colpo ferire".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008