Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
maintenant - Le mot du jour - Forum Babel
maintenant
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
nougaramel



Inscrit le: 15 mai 2005
Messages: 277
Lieu: Ile de France

Messageécrit le vendredi 25 août 06, 23:43 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

maintenant
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Leo



Inscrit le: 23 juil 2006
Messages: 137

Messageécrit le samedi 26 août 06, 0:47 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

C'est marrant, maintenant a suivi une évolution inverse que tout à l'heure. Ils se sont remplacés l'un l'autre, sémantiquement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Le garde-mots



Inscrit le: 22 déc 2005
Messages: 750
Lieu: Lyon

Messageécrit le dimanche 27 août 06, 8:24 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Cette aventure du mot "maintenant" prouve que, dans le psychisme humain, la conception du temps a évolué. A l'origine l'instant devait être plus long qu'aujourd'hui où tout doit aller vite. Nous avons même inventé l'instantanéité.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
guillaume



Inscrit le: 14 déc 2005
Messages: 676
Lieu: Istanbul, natif du Québec

Messageécrit le dimanche 27 août 06, 16:12 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

On pourrait croire qu'il en va de même pour demain (de main)...
Pourtant il ne s'agit pas de main dans ce cas, mais de matin : dérivé de l'expr. lat. de mane litt. : "au matin". (TLF)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 nov 2004
Messages: 2461
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le jeudi 07 août 08, 9:40 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

L'évolution est un peu plus longue, et le TLFi donne une explication logique reliant le terme et son origine...

TLFi a écrit:
Du lat. manu tenendo (gérondif de manu tenere, v. maintenir) «pendant que l'on tient quelque chose dans la main», d'où «rapidité du geste ou possibilité» puis «promptitude temporelle» ou, plus vraisemblablement, «proximité locale extrême» puis «proximité temporelle», ces développements sém. aboutissant à la notion d'«aussitôt» (cf. a. fr. manois, demanois, les expr. main à main, mainnemain, de main à main, tout à main, de la main, fr. mod. en un tour de main, qui expriment l'idée de promptitude).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2499
Lieu: Nissa

Messageécrit le jeudi 07 août 08, 11:45 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le mot « maintenant » donne aussi couramment l'exemple d'une évolution phonétique du français qui a fonctionné vers le XVIIe siècle et qui est toujours agissante.

Le fait est rare. Le plus souvent, une mutation phonétique a historiquement un début et une fin, relativement rapprochés. Passée cette fin, si le phonème instable réapparaît dans la langue (par emprunt ou évolution d'un autre phonème), il n'est plus soumis à la mutation.

Ici, il s'agit de la dénasalisation du voyelle nasale quand elle précède une consonne nasale :
« couronne » : a. fr. /korõnə/ > fr. /kurɔn(ə)/
« femme » : a. fr. /fãmə/ > fr. /fam(ə)/
(cette dénasalisation a été plus faible dans le Midi où on entend encore /ãne/ pour « année »)
Bourciez a écrit:
Dès le milieu du XVIIe siècle une prononciation /grãmɛr/ pour « grammaire » était jugée archaïque et dialectale.

Venons-en donc à « maintenant ».
Dans le Nord, où le /ə/ caduc de /m~ɛt(ɘ)nã/ tombe régulièrement, il est fréquent que le groupe /tn/, absent du français (sauf à des jonctions comme « bête noire ») se simplifie de plus en plus souvent en /n/ pour donner un /m~ɛnã/ qui, banalement, tend à être articulé /mɛnã/, montrant ainsi la survivance du procès de dénasalisation et, en plus, que la nasale /~ɛ/ est bien celle de /ɛ/ et non celle de /i/ comme beaucoup de gens le croient, influencés par les guides de prononciation « … comme dans vin, matin, etc. ».
Peut-être aussi parce que Unicode n'a pas prévu de code pour ce e ouvert nasalisé …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Matlock



Inscrit le: 07 juil 2008
Messages: 14
Lieu: Paris

Messageécrit le vendredi 08 août 08, 15:51 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il me semble que le passage de /tn/ à /n/ n'est pas une chute pure et simple de la dentale en fin de syllabe, mais une nasalisation de cette dentale sous l'influence de la consonne nasale (il se peut en outre que la voyelle nasale ~Ɛ crée un environnement fortement nasal qui favorise le processus de nasalisation). Le fait que [t] et [n] soient toutes deux des consonnes nasales va dans ce sens : la position faible de la consonne [t], en fin de syllabe, la rend vulnérable à l'influence de la consonne nasale, laquelle modifie le groupe consonantique en un hypothétique /dn/ par sonorisation, puis en /nn/ par nasalisation. Lorsque le [ə] est sauté et que le [t] disparaît, j'entends en effet /m~Ɛnnã/ avec une géminée. On sait cependant que les géminées sont très instables et s'assimilent très facilement, ce qui explique que tu entendes une seule consonne là où j'en entends deux. De toute façon, cela ne change rien bien sûr à ce que tu dis sur la dénasalisation de la voyelle.

Cet exemple me rappelle celui que je remarque souvent, à propos de la prononciation de la ville de Saint-Denis, en région parisienne. Le [ə] de /s~Ɛdəni/ s'amuït, d'où une collision de la dentale sonore et de la dentale nasale en /s~Ɛdni/, où la sonore en position faible se nasalise pour former une géminée en /s~Ɛnni/. Et bien évidemment, la géminée a tendance à se simplifier en /s~Ɛni/. Il ne semble cependant pas avoir entendu /sƐni/, mais il est clair que cette prononciation va dans le sens de l'évolution de la langue orale.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 juin 2006
Messages: 1500
Lieu: Allemagne

Messageécrit le vendredi 08 août 08, 18:58 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

euh... moi aussi je prononce /m~ɛnã/ dans une situation courante...
Tout le monde ne le fait pas ? Chavais pas...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 jan 2007
Messages: 1530
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le vendredi 08 août 08, 19:03 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Citation:
j'entends en effet /m~Ɛnnã/ avec une géminée.
Même chose en ce qui me concerne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
semensat



Inscrit le: 20 août 2005
Messages: 869
Lieu: vers Toulouse

Messageécrit le vendredi 08 août 08, 19:15 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En ce qui me concerne, j'entends (et j'utilise !) selon la rapidité de prononciation et le contexte, les prononciations :
- /m~Ɛnnã/
- /m~Ɛnã/
- /mƐnnã/
- /mƐnã/
- /menã/
- /m~Ɛtnã/
Comme quoi, ça varie !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 juin 2006
Messages: 1500
Lieu: Allemagne

Messageécrit le vendredi 08 août 08, 19:36 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je voulais dire que pour prononcer un /t/ dans maintenant, il faut vraiment s'appliquer.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dubsar
Animateur


Inscrit le: 07 mai 2007
Messages: 451
Lieu: Altkirch (F68)

Messageécrit le vendredi 08 août 08, 20:38 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Avec mon accent alsacien je prononce sans problème mƐt -nan avec un accent tonique appuyé sur la première syllabe. Il est vrai qu'on a l'habitude des rencontres de consonnes.

A part cela le mot est bizarre : mai tenant quoi ? Le présent est un point, donc sans dimension, entre un passé qui n'existe plus et un futur pas encore. Il faut que l'esprit se rattache à quelque chose en donnant au présent une certaine largeur...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 jan 2007
Messages: 1530
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le vendredi 08 août 08, 20:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

ElieDeLeuze a écrit:
Je voulais dire que pour prononcer un /t/ dans maintenant, il faut vraiment s'appliquer.
Ou chanter du Piaf...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Matlock



Inscrit le: 07 juil 2008
Messages: 14
Lieu: Paris

Messageécrit le samedi 09 août 08, 1:53 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

dubsar a écrit:
A part cela le mot est bizarre : mai tenant quoi ? Le présent est un point, donc sans dimension, entre un passé qui n'existe plus et un futur pas encore. Il faut que l'esprit se rattache à quelque chose en donnant au présent une certaine largeur...


A peine évoqué, le présent n'existe plus... Ce qui pose de vertigineux problèmes philosophiques à qui ne veut que réfléchir à la classification des temps en langue. Mais c'est un autre débat.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Parlosoulé



Inscrit le: 01 mai 2007
Messages: 6
Lieu: Lyon

Messageécrit le mercredi 13 août 08, 18:36 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Un comble ! Alors, parce que la langue d'Oïl l'a emporté, il ne faudrait plus prononcer le "T" de maintenant ? Mais dans TOUT le sud de la France, ce mot se prononce MAIN-TE-NANT... Et on entend toutes les syllabes...

A ce sujet, il suffit d'entendre la prononciation de beaucoup de journalistes ou d'orateurs pour constater une dérive de la prononciation de beaucoup de mots. Sans m'arrêter sur le très célèbre "Parti Socialisse", il suffit d'écouter des jeunes qui, en plus d'apocopes à tout va, articulent maintenat en langage "SMS"...

Et d'autre part, on assiste aussi à des erreurs étonnantes sur des locutions centenaires. Bientôt, on va entendre que c'est la goutte d'eau qui a mis le feu au poudre, et que c'est l'étincelle qui a fait déborder le vase..
Pitié !
PS : Je suis né à Saint-Denis, dans le Gard. Et je n'ai pas de cousin "NIS". Il se prénomme Denis !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008