Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
meurtre (français) - Le mot du jour - Forum Babel
meurtre (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Tuesday 05 Sep 06, 8:10 Répondre en citant ce message   

la racine indo-européenne *mor s'applique à l'idée de mourir.
cf latin mors et français mort.
meurtre se dit Mord en allemand et murder en anglais.
En persan, l'homme se dit mard, soit, littéralement, le mortel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
pomme



Inscrit le: 29 Aug 2006
Messages: 6
Lieu: Bourgogne, France

Messageécrit le Tuesday 05 Sep 06, 11:11 Répondre en citant ce message   

Je suppose que cette racine s'applique aussi à morbide.

J'ai trouvé dans mon dico français-italien que "doux au toucher" se dit "morbido" en italien... je suis un peu perplexe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 22 Nov 10, 7:52 Répondre en citant ce message   

C'est un emprunt à ce morbido italien qui autorise le TLF à créer un homonyme au morbide français traditionnel (l'un et l'autre de même étymon latin), et son dérivé morbidesse. Ce deuxième morbide est un terme réservé au domaine des Beaux-Arts :
Citation:
BEAUX-ARTS. [En parlant des chairs, de la manière dont elles sont rendues] Qui a de la morbidesse, un aspect velouté, à la fois souple et délicat. [Les artistes florentins] ont ignoré le nu, hormis celui des éphèbes, ou quand ils le peignent, ce sont les nus de Botticelli, morbides ou transparents comme une ombre (Gilles de La Tourette, L. de Vinci, 1932, pp.29-30).
Étymol. et Hist. 1690 beaux-arts (Fur.). Empr. à l'ital. morbido «mou, souple, malléable» (dep. le xiiie s., Giamboni ds Batt.), aussi «beau, harmonieux, délicat» (surtout à propos du corps ou du visage des femmes ou des enfants; id., Guittone d'Arezzo, ibid.), d'où «qui se caractérise par le raffinement des coloris, ou l'harmonie des proportions» (à propos des oeuvres d'art, dep. 1550, Vasari, ibid.), du lat. morbidus (morbide1*) qui prit aux viiie-ixe s. le sens de «mou, souple» (d'apr. DEI).

J'ajoute qu'en Espagne, il est assez surprenant pour un Français qui parcourt (d'un oeil distrait) certaines petites annonces, d'y constater que deux annonceuses sur trois flattent leur morbo pour se mettre en valeur ! Je comprends mieux ce morbo espagnol à partir du morbido italien, qui me semblent assez bien correspondre à l'anglais pneumatic utilisé par Aldous Huxley dans Brave New World en parlant de certaines qualités féminines ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Monday 22 Nov 10, 14:54 Répondre en citant ce message   

Je ne suis pas sûr que tu ais bien compris le sens de morbo en espagnol. Ou peut-être c’est moi qui n’ai bien compris ce que tu veux dire.

Une personne « morbosa » est celle qui a une obsession maladive pour le sexe, la mort, la violence… Ces sujets ont pour cette personne du « morbo ».

L’intention des femmes qui flattent leur « morbo » dans ce genre d’annonces n’est pas celle de souligner sa beauté ou la mollesse et douceur de leurs corps, mais d’attirer l’attention des clients désireux de faire réalité leurs fantaisies sexuelles. Elles « émanent » du morbo.

Je ne sais pas si je me suis bien expliqué…
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 22 Nov 10, 15:39 Répondre en citant ce message   

Si, si, tu t'es très bien expliqué, merci. J'avais bien compris cette possibilité de sens qui existe aussi en français mais je me demandais si le mot espagnol n'avait pas aussi quelque chose en commun avec le mot italien. Il semble donc que non ... Alors, oublions les Beaux-Arts ... Dommage !
Il n'empêche que, sauf erreur ou méconnaissance de ma part (Eh oui !), les annonceuses françaises font rarement étalage de leur "morbidisme" (voir plus loin). Je me trompe ? Peut-être utilisent-elles un mot différent ... mais lequel ? Avis aux amateurs ...

Citation:
morbidisme : subst. masc., hapax. Goût malsain, penchant pour le morbide. Et on entrevoit si bien le complexe. Je ne sais pas si vous le sentez comme moi, mais il y a un érotisme sous-jacent, un morbidisme sobre (Aymé, Travelingue, 1941, p.182). TLF.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Monday 22 Nov 10, 15:49 Répondre en citant ce message   

Les mots morboso, morbosità existent en italien.
Ils ont la même signification de l'espagnol.

Mais ça est du au latin: morbosus.

Par contre morbo= "maladie". La racine est celle de mors= mort.
En français il y avait la morve, une maladie des chevaux

http://www.cnrtl.fr/definition/morve

Citation:
Étymol. et Hist. 1. Ca 1380 «humeur visqueuse qui s'écoule du nez de l'homme» (Jean Le Fèvre, Trad. La Vieille, 131 ds T.-L.); 2. 1495 méd. vétér. (Coutume de Sens ds Z. rom. Philol. t. 67, 1951, p.32); 3. 1701 «maladie qui fait couler les laitues» (Fur.); 4. 1896 «état d'un sirop arrivé à une certaine consistance» (Audot, loc. cit.). Peut-être altération, par métathèse consonantique, née dans le domaine d'oc, de vorm «morve (du cheval)» (ca 1240, Donat prov., 57b, 10 ds Romania t. 39, 1910, p.186), forme méridionale de gourme*.



Donc l'humain morboso ou qui a une passion morbosa serait celui qui, quand il pense au sexe, il devient comme un malade.


Dernière édition par giòrss le Friday 04 Nov 11, 14:44; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 22 Nov 10, 16:58 Répondre en citant ce message   

Il y a peut-être deux homographes morbo en italien, non ? Car celui dont tu parles se traduit effectivement par morve en français, il est féminin, et n'a rien à voir avec la racine *mer-, "mourir". Il vient du gallo-romain *morwosus, métathèse de *wormosus, lui-même dérivé du francique *worm, "pus", étymon de gourme, "inflammation de la bouche du cheval", comme tu peux le voir dans ta propre citation.
Mais peut-être ne l'as tu pas lue jusqu'au bout, cette citation, sinon tu aurais fait l'économie de ta dernière phrase et de son "Donc" initial un peu tonitruant ... Surtout pour exprimer une déduction erronée !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 04 Nov 11, 11:03 Répondre en citant ce message   

Oui, tu as raison...c'est feminin, mais devenu fém., par l'intermédiaire d'un neutre collectif,

En italien il y a aussi :
-il mare (m) = la mer (f). Le latin le voulait neutre: mare.

Et en latin "morbus" (m)= maladie.
Voir "morbus" en Gaffiot.

L'hypothèse "morve">vorm>*worm (mot francique) est interessante, mais la morve s'appelle aussi
- morf (m) en vieux rumantsch gritschun
- morvu (m) en sicilien
et morfel (m) en piémontais c'est une «humeur visqueuse qui s'écoule du nez de l'homme» (et par extension, un "petit enfant").

En castillan,
Citation:
blanca morfea = Veter. albarazo (especie de lepra).

Je pense alors à un croisement d'un mot néolatin dèrivé de morbus avec un dérivé d'un worm/wurm germanique.
Et j'imagine aussi qu'il y a une possible relation entre ce worm/wurm germanique = "type de maladie" (differènte en châque lieu) et la croyance populaire que les maladies soient dérivé à cause des vers.
En Piémont la medecine populaire soigne beaucoup de maladies " taiant i vèrm" (en coupant rituellement les vers, substitués par des fils, jetés dans l'eau d'un verre). En Italie, la pratique est generale: du Nord au Sud de la péninsule.

En Forez, par ex., les convulsions étaient imputés aux vers.
Voir: Julien Pierre, Vers intestinaux et médecine populaire dans le Forez, Mémoire forézienne. « Ah ! saprés vers. . . » Recherches sur la médecine populaire en Forez. Le cas des vers intestinaux


Dernière édition par giòrss le Friday 04 Nov 11, 14:53; édité 11 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
hunnamkuerf



Inscrit le: 20 Feb 2008
Messages: 249
Lieu: Berlin

Messageécrit le Friday 04 Nov 11, 12:42 Répondre en citant ce message   

il sale, c'est "le sel" en français. C'est masculin.
Quant à "il mare", je constate qu'en Allemagne, les restaurants pseudo-italiens (ils ont tous la même carte standard de spécialités "italiennes") sont légion, mais les gérants sont généralement d'origine proche- ou médio-orientale. Et souvent, l'établissement s'appellera "La Mare", sans doute en pensant à "la mer". C'est là qu'on commence à douter de l'authenticité de "l'Italien".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 04 Nov 11, 13:58 Répondre en citant ce message   

Merci, en tout cas, pour m'avoir corrigé "la sel" (l'erreur a eté causé par ma connaissance du piémontais, où le mot est féminin: la sal, comme en castillan).
De toute façon, "il mare" reste masculin et ces restaurants sont des faux restaurants italiens.
Exactement comme il y a des faux produits italiens dans les supermarchés.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008