Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
farigola (catalan) - Le mot du jour - Forum Babel
farigola (catalan)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le lundi 09 avr 07, 22:18 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Skipp se demande:

Citation:
Et pourquoi « farigoule » ? Quel est son étymologie ?


"Farigola" et "Timó" sont des mots synonymes : le thym.

Les étymologistes ne se mettent pas d’accord :

De « fericula » (plante) sauvage?
De « ferricula » mot crée par des botanistes, à partir de « herba ferraria »?
De « fragare » faire arôme, parfum?

Bref, origine incertaine
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Hiruma



Inscrit le: 21 août 2006
Messages: 610
Lieu: Occitania

Messageécrit le mardi 10 avr 07, 0:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

On dit aussi farigola en occitan !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
JC43



Inscrit le: 17 sep 2006
Messages: 84
Lieu: VIAS (34)

Messageécrit le mardi 10 avr 07, 7:12 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je ne sais plus dans quel texte provençal soit de Pagnol ou peut-être La Fontaine, n'es-ce pas la petite chèvre de Mr Seguin ? on parle de thym et de farigoule, donc pour moi c'est pas la même plante
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le mardi 10 avr 07, 12:07 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Si c'est dans Alphonse Daudet, il faut s'en méfier, il vivait à Paris et son provençalisme était surtout une pacotille exotique.

À part ça, il y a de très nombreuses espèces de thym (par exemple, le serpolet est un thym) et il reste très possible que, localement, elles soient distinguées par des usages différenciés de thym, farigoule ou farigoulette, selon aussi qu'elles proviennent des collines, du jardin ou du marchand …

Pour ce qui est de l'étymologie, le latin fericula au sens de « sauvagette » me semble de très loin l'origine la plus vraisemblable, peut-être pour désigner les espèces sauvages, peut-être, prenant ferus « sauvage » au sens qui apparaît dans son évolution française (« fier »), pour le distinguer avec ses tiges dressées du serpolet (cp. serpent) dont les tiges sont rampantes. Les deux autres étymologies paraissent hautement fantaisistes …

Mais ce qui m'étonne le plus, c'est qu'il n'y ait pas de mot latin indigène pour le thym. thymum (forme orale tumus) est un emprunt au grec θύμον [thumon]. Faut-il en déduire que c'est une plante importée ? Comment diable Celtes, Ligures et Italiques pouvaient-ils manger convenablement grillades et ragoûts en ignorant le thym …?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
semensat



Inscrit le: 20 août 2005
Messages: 868
Lieu: vers Toulouse

Messageécrit le mardi 10 avr 07, 12:27 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Les grecs l'ont eux-même emprunté aux Égyptiens : le tham servait lors de l'embaumement des morts.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le mardi 10 avr 07, 14:56 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

C'est très loin d'être évident ! Le papyrus Ebers d'où ce « tham » est tiré indique la plante comme une importation grecque. L'emprunt est probablement de la Grèce vers l'Égypte …

D'autre part, le mot θύμον [thumon] s'explique très naturellement en grec même par le verbe θύω « offrir aux dieux par combustion ». Encore aujourd'hui le principal usage du thym dans la cuisine grecque reste l'allumage de la σούβλα [souvla], foyer de charbon de bois où l'on fait rôtir en plein air viandes et poissons et où le thym apporte son odeur alléchante aussi bien aux passants qu'aux aliments.
On rapproche le sanskrit dhuma « fumée ».

À noter cependant que, d'après certains hellénistes, l'ancien θύμον désignait plutôt la sarriette (lou pebre d'ai), autre plante aromatique, voisine du thym. J'ai quand même des doutes car il existait un mot, θύμβρα, pour désigner explicitement la sarriette (probablement de *thu-m-(e)ro- avec développement d'un b de liaison).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chusé Antón



Inscrit le: 25 fév 2005
Messages: 744

Messageécrit le mardi 10 avr 07, 20:34 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Ramón, un poème de Josep Carner:

Sopa de ferigola

Fum que vas a la teulada
i que n´ixes floc a floc
dius a la lluna afilada:
- vora l´olla salta el foc-

La mare crida,trescola
i vigila de reüll
la sopa de ferigola
que está si bull u no bull.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le mardi 10 avr 07, 21:47 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Merci beaucoup, Chusé Antón, pour le beau poème.

Je vais essayer de faire une petite traduction en français. Soyez indulgents, svp embarrassé

Soupe de Thym

Fumée qui montes vers le toit
et qui en sors bouffée à bouffée
tu dis à la lune affilée
- à côté de la marmite saute le feu-

La mère crie, filtre
et surveille du coin de l'œil
la soupe de thym
qui est sur le point de bouillir.

Oufff!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Dino



Inscrit le: 09 oct 2006
Messages: 482
Lieu: Αθήνα – Ελλάδα

Messageécrit le mardi 10 avr 07, 22:50 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

L'ancien grec θύμον, mentionné plus haut par Outis, est devenu en grec moderne θυμάρι, avec les mêmes caractéristiques et utilisations à travers les siècles.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
olivier84



Inscrit le: 25 déc 2009
Messages: 2

Messageécrit le vendredi 25 déc 09, 19:37 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le mot ferigola, farigola me turlupine.
Les étymologies "classiques" font en effet dériver ferigola d'un latin *fericula attesté seulement dans le sens de "petit animal" Exemple : http://www.cnrtl.fr/etymologie/frigoule

Mais cela va à l'encontre des règles de l'évolution phonétique, puisque le suffixe diminutif -cŭlus est atone. L'accent tonique en latin est placé sur le i de fĕrĭcŭla et non sur le u qui est bref. L'évolution phonétique de fĕrĭcŭla aurait donc dû donner quelque chose comme ferelha ou ferilha, sur le mode aurĭcŭla > oreille (aurelha en provençal), ou lenticŭla > lentille (lentilha)

Sauf évidemment si on envisage que le mot a eu une "évolution savante" sur le mode rānuncŭlus > renoncule. Mais cela ne me semble pas correspondre à la nature populaire de ferigola.

Je réfléchis, mais ne trouve pas.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3598
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le samedi 26 déc 09, 0:14 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

On ne connait pas vraiment l'origine de ce terme et on ne peut qu'émettre des hypothèses.
Est-ce vraiment le diminutif -culus dont il s'agit ?

On pourrait comparer avec un autre terme français, issu de la langue d'oc : barigoule
malheureusement, son origine semble aussi obscure.

Reste à savoir quels sont les termes se terminant en -goule en langue d'oc.


À noter : Louis Farigoule est le nom d'un écrivain français dont le pseudonyme est Jules Romains.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
olivier84



Inscrit le: 25 déc 2009
Messages: 2

Messageécrit le samedi 26 déc 09, 9:47 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Oui exact, il y a barigola (pleurote du panicaut par exemple), et il y a espargola aussi (la pariétaire). On devrait en trouver d'autres.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Parlosoulé



Inscrit le: 01 mai 2007
Messages: 6
Lieu: Lyon

Messageécrit le vendredi 15 jan 10, 17:26 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dans le Gard entre Alès et Barjac, il y a plus de soixante ans, j'accompagnais ma grand-mère le jeudi pour ramasser des herbes sauvages, c'était entr'autres pour la "Farigoule" prononcée aussi "Frigoule". J'ignorais le nom de thym.
Sinon, c'était les pissenlits, les doucettes ou les asperges sauvages...
Quel heureux temps !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7908
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 12 août 11, 9:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Voir aussi le MDJ thuya.

Dernière édition par Papou JC le vendredi 19 août 11, 17:19; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
u pistùn



Inscrit le: 15 août 2011
Messages: 301
Lieu: Liguria

Messageécrit le vendredi 19 août 11, 12:59 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Outis a écrit:
C'est très loin d'être évident ! Le papyrus Ebers d'où ce « tham » est tiré indique la plante comme une importation grecque. L'emprunt est probablement de la Grèce vers l'Égypte …

D'autre part, le mot θύμον [thumon] s'explique très naturellement en grec même par le verbe θύω « offrir aux dieux par combustion ». Encore aujourd'hui le principal usage du thym dans la cuisine grecque reste l'allumage de la σούβλα [souvla], foyer de charbon de bois où l'on fait rôtir en plein air viandes et poissons et où le thym apporte son odeur alléchante aussi bien aux passants qu'aux aliments.
On rapproche le sanskrit dhuma « fumée ».

À noter cependant que, d'après certains hellénistes, l'ancien θύμον désignait plutôt la sarriette (lou pebre d'ai), autre plante aromatique, voisine du thym. J'ai quand même des doutes car il existait un mot, θύμβρα, pour désigner explicitement la sarriette (probablement de *thu-m-(e)ro- avec développement d'un b de liaison).


Dans le dialecte de Vintimille (Ventimiglia) on a ferrügura pour "thym" et tùmbaru pour "sarriette" (en italien "santoreggia"). Je pense que cette forme tùmbaru peut dériver directement de θύμβρα.

olivier84 a écrit:
Le mot ferigola, farigola me turlupine.
Les étymologies "classiques" font en effet dériver ferigola d'un latin *fericula attesté seulement dans le sens de "petit animal" Exemple : http://www.cnrtl.fr/etymologie/frigoule

Mais cela va à l'encontre des règles de l'évolution phonétique, puisque le suffixe diminutif -cŭlus est atone. L'accent tonique en latin est placé sur le i de fĕrĭcŭla et non sur le u qui est bref. L'évolution phonétique de fĕrĭcŭla aurait donc dû donner quelque chose comme ferelha ou ferilha, sur le mode aurĭcŭla > oreille (aurelha en provençal), ou lenticŭla > lentille (lentilha)

Sauf évidemment si on envisage que le mot a eu une "évolution savante" sur le mode rānuncŭlus > renoncule. Mais cela ne me semble pas correspondre à la nature populaire de ferigola.

Je réfléchis, mais ne trouve pas.


Selon moi, on est en présence d’une double évolution.
Dans le dialectes de la Ligurie occidentale le suffixe – cŭlus présente la même évolution normal en provençal : lh (gl) ; auréglia « oreille » ; lentiglia « lentille », mais on a aussi des mots qui montrent la conservation du suffixe : furmigura < FORMICULA « fourmie » ; brügura < VERRUCULA « croûte des blessures” ; ferrügura < FERRUCULA/FERRICULA « thym ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008