Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
NAHUATL - Toponymes d'étymologie nahuatl - Langues du monde - Forum Babel
NAHUATL - Toponymes d'étymologie nahuatl

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 29 Apr 07, 8:00 Répondre en citant ce message   

Ce sujet a été inspiré par celui sur l'étymologie des capitales
Afin de systématiser un peu, je vous prie de mettre ci-après les toponymes dont l'étymologie est d'origine nahuatl.
Dans ce sujet il sera possible de regrouper les noms de lieux-dits, de localités, de régions et de pays etc...

Voici des liens pour les sujets connexes:
Étymologie des toponymes - Index par langue

Sujet proche:
Prononciation des toponymes
Points cardinaux
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 29 Apr 07, 8:02 Répondre en citant ce message   

Les principaux suffixes de noms de lieu sont les suivants:

-c(o) C'est le suffixe locatif nahuatl. Il forme les noms locatifs, qui sont une classe particulière de noms.
Il a la forme -c après voyelle (sauf mot monosyllabe) et -co après consonne et mot monosyllabe.

* une forme locative peut être suivie du suffixe -pa, qui peut marquer soit que la localisation est vague, que l'endroit n'est pas atteint, soit un mouvement d'un intérieur vers un extérieur.

-pan marque un contact sans pénétration, une localisation qui n'est pas conçue comme intérieure à un contenant. Selon le contexte, il pourra être traduit par à, sur, chez...

-cpac signifie dessus, au dessus, au sommet de. Ce suffixe nécessite l'élément de liaison (de sens vide) -ti- et ne se rencontre donc que sous la forme -ti-cpac. Il peut parfois être suivi du suffixe absolu -tli

-tlan signifie à l'origine sous, en dessous, en bas de, mais son sens s'est par la suite étendu à à côté de. Ce suffixe nécessite en général l'élément de liaison (de sens vide) -ti- et se rencontre généralement sous la forme -ti-tlan.

-tech signifie contre, sur (une surface verticale), au contact de. Ce suffixe nécessite habituellement l'élément de liaison (de sens vide) -ti- et se rencontre généralement sous la forme -ti-tech. Il peut parfois être suivi du suffixe absolu -tli (auquel cas, le plus souvent l'élément de liaison disparait).

-tlōc
-nāhuac ces deux suffixes, souvent employés ensembles, signifient avec, au(x) coté(s) de.

-tzālan
-nepantlah ces deux suffixes signifient parmi, entre, au milieu de.

-huīc signifie contre, en direction de.

-īcampa signifie derrière.

Et certains termes anatomiques forment des locatifs composés:
-īx-tli yeux, visage -> en face, devant
-ihti-tl ventre -> à l'intérieur de
-tzin-tli arrière-train -> en bas de
-cuitla-tl excrément -> dans le dos de, derrière
-tepotz-tli épaule -> derrière
-tēn-tli lèvres -> au bord de


Dernière édition par gilou le Sunday 29 Apr 07, 19:10; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 29 Apr 07, 8:13 Répondre en citant ce message   

Un lieu qui fait rêver le forumeur en mal de vacances sur la plage:
Acapulco La forme nahuatl est ācapōlco [ākapōlko ~ ākapūlko] qui se décompose en /āca-pōl-co/ ou:
āca-tl signifie roseau
pōl-li (structurellement /pōl-tli/) est un suffixe augmentatif: grand, gros
-co est le suffixe qui forme les noms locatifs.

ācapōlco signifie donc dans les grands roseaux ou dans les gros roseaux

La prononciation du premier ō est très souvent [u] et cela se retrouve dans l'orthographe Acapulco.

EDIT et correction: à la lumière du glyphe employé pour représenter la cité, il semble que l'on doive interpréter le mot autrement: pōl proviendrait du verbe pōloa "détruire, arracher", et le nom de la ville s'interpréterait comme "l'endroit ou l'on arrache les roseaux", ce que représente le glyphe.


Dernière édition par gilou le Friday 05 Sep 08, 11:42; édité 4 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 29 Apr 07, 8:30 Répondre en citant ce message   

Ceux qui ont lu les oeuvres d'Ivan Illich savent qu'il avait établi le CIDOC au Mexique, à Cuernavaca.
Ce lieu est l'exemple d'une belle étymologie populaire.
On reconnait dans Cuernavaca deux termes espagnols: cuerna (corne) et vaca (vache) et on pourrait croire que le nom du lieu tire son origine d'une corne bovine. Or il n'en est rien.

Cuernavaca est l'hispanisation du nahuatl cuauhnāhuac [kʷawnāwak] qui se décompose en /cuauh(i)-nāhuac/ ou:
cuauhi-tl signifie arbre
-nāhuac est un suffixe locatif signifient "avec, au(x) coté(s) de"

cuauhnāhuac signifie donc "à côté des arbres".


Dernière édition par gilou le Wednesday 21 Nov 07, 9:23; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 29 Apr 07, 18:07 Répondre en citant ce message   

Bon, passons à un cas complexe: Mexico.

La forme nahuatl est: mēxihco [mēši'ko]. Il n'y a pas de décomposition qui saute aux yeux, si ce n'est le -co locatif final.
L'hypothèse à laquelle j'adhère est la suivante:
La forme nahuatl doit être décomposée en: mētz-xīc-co /mēc-šīk-ko/ ou
mētz-tli signifie la lune
xīc-tli signifie le nombril
-co est le suffixe locatif

mētz-xīc-co signifie donc: dans le nombril de la lune, au centre de la lune.

On aurait eu les transformations suivantes:
1) *mētz-xīc-co > mēx-xih-co
- la suite tz-x passe à x-x (ce qui est un phénomène d'assimilation régulier en nahuatl)
- la suite c-c passe à h-c (ce qui est un phénomène de dissimilation qu'on rencontre en nahuatl mais qui n'est pas systematique)
- la voyelle longue ī s'abrège devant h (toute voyelle longue s'abrège devant h)
La forme mēxxihco est d'ailleurs attestée par une graphie <mexxico> dans un texte ancien (si ce n'est pas une graphie fautive)
2) mēxxihco passe à mēxihco
- la suite x-x se simplifie en x (bien que ce ne soit pas fréquent, on a des exemples de simplification de géminées en nahuatl)

Ce qui me fait préferrer cette étymologie à d'autres:
La capitale des aztèques portait le double nom de Mēxihco Tenōchtitlan, ces deux termes pouvant être utilisés ensemble ou séparément. Tenōchtitlan s'analyse en /tenōch-ti-tlan/ ou tenōch-tli signifie le figuier de Barbarie, -tlan signifiant sous, au dessous de, ou bien à coté de, et -ti- est un élément de liaison, Tenōchtitlan signifie donc sous le figuier de barbarie ou à coté du figuier de barbarie (sur lequel se pose l'aigle tenant un serpent dans son bec, signe attendu par les chefs aztèques pour arréter leur migration).
Or, a date ancienne, le lieu est désigné en otomi (une langue d'une autre famille linguistique) comme Anbondo Amadetzānā. En otomi, bondo signifie figuier de Barbarie, et Amadetzānā, au milieu de la lune. Ceci me semble être un indice assez probant. (source: nahuatl.ifrance)

Alors pourquoi nommer ce lieu le centre/nombril de la lune? Il semble que la forme des lacs qui se trouvaient autrefois dans la vallée de Mexico ressemblait aux yeux des populations locales à celle d'un lapin, et le lieu en question se trouve en effet au milieu des eaux du lac de Texcoco. Or dans la mythologie pré-colombienne, il y a un lapin dans la lune (la encore, la forme des regions sombres (ou claires?) de la lune ressemblait à un lapin, aux yeux des pré-colombiens).

Note 1: Avec beaucoup d'imagination, en regardant les lacs de Zumpango, Xaltocan, Texcoco, Xochimilco et Chalco dans le sens Nord-Sud on peut voir un lapin, et Tenochtitlan se trouve a peu pres à l'emplacement du nombril dudit lapin. Voir la carte suivante: la région de Tenochtitlan aux alentours de la conquete
Note 2: Il est légèrement surprenant que le terme anatomique xīctli soit employé pour former un locatif composé, plutot que ihtitl (ventre -> a l'intérieur de) qui lui est un des termes anatomiques habituels pour former des locatifs composés.


Dernière édition par gilou le Thursday 03 May 07, 10:01; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 29 Apr 07, 21:00 Répondre en citant ce message   

On en parlait il y a quelques mois aux actualités, à cause d'une greve dure, contre le gouvereur local, qui s'y déroulait: Oaxaca.
Le terme nahuatl est huāxyacac [wašyacac ~ waššacac] qui s'analyse en /huāx-yaca-c/ ou:
huāx-in désigne l'arbre guaje (un arbre légumineux, une sorte d'acacia qui produit des gousses vertes dont on mange les graines). Le nom espagnol est une déformation du terme nahuatl.
yaca-tl designe le nez.
-c est le suffixe locatif.
la forme suffixée -yaca-c ayant le sens de en haut de, au sommet de. Encore un terme anatomique employé pour former un locatif composé.

huāxyacac signifie donc: au sommet d'un mont ou poussent les arbres guaje.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 29 Apr 07, 21:26 Répondre en citant ce message   

Un des lieux touristiques les plus célèbres de la région de Mexico, c'est Xochimilco, ses canaux et ses jardins flottants.

Le terme nahuatl est xōchimīlco et s'analyse en /xōchi-mīl-co/ ou:
xōchi-tl signifie fleur
mīl-li (/mīl-tli/) signifie champ cultivé (ici, plutôt: jardin)
-co est le suffixe de locatif

xōchimīlco signifie donc dans les jardins de fleurs.


Dernière édition par gilou le Thursday 03 May 07, 10:03; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 29 Apr 07, 21:43 Répondre en citant ce message   

Deux faux-amis: Texaco et Mexicali.

De par son orthographe, Texaco semble être un terme locatif nahuatl. En fait il est composé sur Texas et Company. En effet, la société avait pour nom à l'origine Texas Fuel Company.

Mexicali est un nom de ville mexicain et donne aussi l'impression d'être un terme nahuatl. En fait, il est formé sur les noms des deux états dont la ville est à la frontière: Mexico et California.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Monday 30 Apr 07, 0:18 Répondre en citant ce message   

Les trois principaux sommets du Mexique sont:
- Le Pic d'Orizaba, ou Citlaltepetl. Le terme nahuatl est citlāltepētl /citlāl-tepē-tl/ ou citlāl-in est l'étoile, et tepē-tl est la montagne. citlāltepētl est donc la montagne de/à l'étoile.
- Le Popocatepetl. Le terme nahuatl est popōcatepētl /popōca-tepē-tl/ ou popōca est le verbe faire de la fumée et dérive du mot pōc-tli, la fumée. Le popōcatepētl est donc la montagne qui fait de la fumée.
- Iztaccihuatl ou Iztac cihuatl. Le terme nahuatl est iztac(-)cihuātl, /iztac(-)cihuā-tl/ ou iztac est l'adjectif (en fait une forme verbale jouant ce role en nahuatl) blanc, et cihuā-tl signifie la femme. iztac cihuātl est donc la femme blanche, la dame blanche.

Le 4e sommet du Mexique, le Nevado de Toluca, a aussi pour nom Xinantecatl, mais je n'ai ni sa forme nahuatl exacte, ni une étymologie fiable. On peut néanmoins y reconnaitre un nom d'habitant en -tēcatl associé à un nom de lieu en -tlān
Après avoir pas mal cherché, j'ai l'explication de ce terme: Xinantecatl est une forme moderne (19e siècle), peut être un terme mazahua ou matlazinca Tzinantécalelly signifiant "homme dénudé" (allusion au fait que la montagne n'est pas enneigée une grande partie de l'année) qui a été "nahuatlisé".
Le nom nahuatl de cette montagne était: Chiucnauhtecatl /chiucnāuh-tēca-tl/ Celui/celle de Chiucnāuhtlan, Chiucnāuhtlan étant un nom autre de lieu l'endroit des neuf. Les neuf quoi? selon les auteurs, on suggère neuf collines ou neuf lacs. Mais le nombre 9 est un symbole très important chez les aztèques: les 9 collines (chiucnāuhtilihuacān) désigne le monde souterrain, il y a 9 cieux (chiucnāuhnepaniuhcān), neuf déserts (chiucnāuhixtlahuatl), et le fleuve fabuleux que devaient passer les morts était nommé 'sur les 9 eaux' (chiucnāuhāpan).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008