Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
CHINOIS - Langage vulgaire - Langues du monde - Forum Babel
CHINOIS - Langage vulgaire

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
hvor



Inscrit le: 04 May 2005
Messages: 368

Messageécrit le Monday 09 Feb 09, 17:47 Répondre en citant ce message   

J'ai envie de me défaire de ce que je pense être un préjugé. Pour ce, j'ai besoin d'explications pour mieux comprendre.

Ma préconception basé sur l'impression naïve que je ressens lorsque je vois quelque chose d'écrit en chinois, regarde les films chinois etc, est que la langue chinoise est une langue "noble", "officielle", "classique" ou quelque chose comme ça. De là dérive mon idée qu'en chinois, il n'y a pas de langage familier ni vulgaire. Il n'y a pas d'argot. Tout le monde, y compris les plus pauvres, les moins éduqués parlent un chinois correct, soutenu.

Mais je sais que c'est faux. Parce que je sais que après tout le chinois est aussi une langue humaine. Mais je sais juste que mon préjugé est un préjugé. Je n'ai pas de connaissances pour prouver. Donc je voudrais savoir quelques choses.

Quelques exemples d'insultes?

Comment joue-t-on avec les mots? J'imagine qu'ils n'inventent pas de nouveaux caractères? Mon autre préjugé est que ça doit être difficile de jouer avec les mots! Car en français, par exemple, on peut librement créer des mots (femme -> meuf) en combinant les lettres, mais comment faire en chinois?

Comment distingue-t-on en chinois (mandarin), le langage familier et le langage soutenu? Le choix des mots?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
domanlai



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 196
Lieu: Tolosa

Messageécrit le Thursday 16 Apr 09, 22:19 Répondre en citant ce message   

comme dans toutes les langues, il y a des insultes ...

si, des caractères chinois nouveaux peuvent être créés si le besoin s'en ressent (sciences par ex).

le chinois étant à l'origine une langue qui sépare de manière stricte l'écrit de l'oral - au point que l'écrit ne soit pas la représentation directe de l'oral jusqu'à il y a un siècle, évidemment qu'il y a une différence évidente entre le chinois classique, le chinois littéraire (soutenu) et le chinois oral. Cela porte sur le choix des mots et la concision de la phrase.
la langue moderne que l'on appelle bai hua signifie langue vernaculaire (registre complètement différent du chinois classique)

les Chinois jouent énormément sur l'homophonie des caractères. Il est aussi possible de jouer sur d'autres aspects mais c'est plus subtil et recherché (la reprise d'un même élément dans différents caractères).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
domanlai



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 196
Lieu: Tolosa

Messageécrit le Wednesday 24 Jun 09, 22:27 Répondre en citant ce message   

je dirais, tout d'abord, que le choix de n'apprendre que l'oral (sans l'écrit) est lié à la personne : il y a ceux à qui ça convient très bien et ceux à qui ça ne convient pas (perso, j'ai besoin d'un support écrit important).

Si tu penses que ça te convient bien d'apprendre sans pouvoir lire du chinois du tout, je pense que la durée de l'apprentissage n'est pas très longue. Car la grammaire n'est pas complexe et, du coup, il ne reste plus que les tons (c'est loin d'être insurmontable si on s'y prend bien dès le début). C'est bien pour être opérationnel rapidement à un niveau basique. Par contre, je pense qu'il vient un moment où la lacune de l'écrit devient un frein à la continuité de l'apprentissage vers un niveau plus élevé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maurice



Inscrit le: 25 May 2005
Messages: 435
Lieu: Hauts de Seine

Messageécrit le Friday 26 Jun 09, 12:04 Répondre en citant ce message   

domanlai a écrit:
je dirais, tout d'abord, que le choix de n'apprendre que l'oral (sans l'écrit) est lié à la personne : il y a ceux à qui ça convient très bien et ceux à qui ça ne convient pas (perso, j'ai besoin d'un support écrit important).

C'est aussi un choix qui peut être imposé par les circonstances : si on veut être capable de dire quelques phrases simples en chinois en peu de temps, c'est clair qu'il faut absolument faire l'impasse sur l'écriture. C'est ce qui m'est arrivé quand mon employé m'a appris que je partais en Chine pour quinze jours avec très peu de préavis : j'ai acheté la méthode Assimil et en potassant de façon intensive et en ignorant l'écriture , j'ai pu dire quelques phrases à mon arrivée; bien sûr, si on veut étudier de façon approfondie le chinois, il faut apprendre l'écriture , mais ça fait une différence considérable d'investissement. C'est vrai pour le chinois plus que pour toute autre langue, mais c'est aussi vrai pour d'autres langues,; par exemple le thaï , je l'ai étudié par méthode Assimil et le parle un peu sans avoir approfondi l'écriture qui n'est pas très simple, sauf si on accepte d'ignorer les tons.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Max le questeur



Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 2

Messageécrit le Sunday 25 Nov 12, 3:22 Répondre en citant ce message   

En chinois comme en japonais il est tout à fait possible de faire des jeux de mots!
Tout simplement en jouant sur la phonétique! Une même prononciation peut avoir plusieurs sens!
Je ne connais pas d'exemple en chinois tout simplement parce que je ne connais pas assez bien cette langue.

Cela n'a rien à voir mais par exemple, dans le manga Hajimari no Ippo, le personnage Itagaki et sa famille ont un jeu de mots à eux: à l'heure du repas, au lieu de l'habituel itadakimasu, ils insèrent le g de leur propre nom, ce qui donne "itagakimasu!"

A mon avis en chinois ça doit rester très phonétique (pour les jeux de mots).

Sinon, bien sûr que le chinois a un langage vulgaire!

Par exemple pour dire "bâtard" on dit "oeuf de tortue": 王八蛋 wáng ba dàn . D'ailleurs il y a, non un jeu de mot, mais un double-sens, wáng ba signifie également "cocu" et "proxénète", et on peut considérer "œuf" comme "fils".

J'ai souvent remarqué (dans les films) que les japonais et les chinois n'employaient pas le même genre d'insultes que nous, occidentaux. Par exemple un homme vulgaire aura plutôt tendance à crier: "enfoiré", "fils de pute" ou des termes similaires, alors que les japonais et les chinois utilisent des moyens détournés, par exemple révéler en public des détails honteux de la vie privée, qui ont pour but de ridiculiser la personne insultée; cela dit c'est peut-être fait exprès juste pour le cinéma... Je ne saurais expliquer cela avec plus de précision, n'ayant pas en tête les mots exacts. J'espère que vous aurez compris l'idée.

En japonais le langage vulgaire se caractérise par l'omission des particules, l'emploi constant d'une forme neutre et de particules finales telles que "no" ou "na" ou encore "zo", "ze" affirmer, voire imposer... le placement du sujet en fin de phrase, l'utilisation de "omae", "kono yaro" qui sont des manières vulgaires de tutoyer quelqu'un (alors que les asiatiques utilisent d'habitude la 3ième personne avec un titre honorifique). Sans doute les chinois ont-ils des procédés similaires...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 26 Nov 12, 10:54 Répondre en citant ce message   

Merci pour ces précisions, Max.

Max a écrit:
les japonais et les chinois utilisent des moyens détournés, par exemple révéler en public des détails honteux de la vie privée, qui ont pour but de ridiculiser la personne insultée

Si tu as des informations sur les euphémismes employés par les Chinois et les Japonais, n'hésite pas à les donner sur le Fil Euphémismes multilingues.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Breoghan



Inscrit le: 20 Dec 2015
Messages: 72
Lieu: France, Galice (Espagne)

Messageécrit le Thursday 25 Feb 16, 16:38 Répondre en citant ce message   

Citation:
alors que les asiatiques utilisent d'habitude la 3ième personne avec un titre honorifique

En Chinois, il y a trois formes de tutoiement:
[ nǐ ] pour le tutoiement courent, le familier...

[ nín ] correspond au vouvoiement, mais c'est une forme à la 2° personne du singulier.

[ ěr ] forme ancienne, correspondrait aujourd'hui à sa Majesté/seigneurie/son excellence/... utilisé a à la cour et dans l'administration a l'époque impériale (a comparer a l'espagnol Vuestra Merced); et comme les deux autres formes, elle est à la 2°personne du singulier. De son caractère dérivent les autre caractères cités.
你 ni = 人+尔 (homme/humain+ěr) = "ěr" du peuple.
您 nin = 你+心 (+cœur) = "nǐ" respectueux (à un(e) aîné(e) ou à un supérieur hiérarchique).

Et pour finir il y à une liste de jurons courants sur ce site:
http://www.chine-nouvelle.com/parler-chinois/theme/cat_38_juron.html
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008