Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Le russe : une langue indo-européenne - Forum des langues slaves - Forum Babel
Le russe : une langue indo-européenne

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum des langues slaves
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 119
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Saturday 12 Oct 19, 18:59 Répondre en citant ce message   

Note : les noms sont donnés au nominatif, sauf exception, les verbes à l'infinitif imperfectif ou perfectif, suivant l'intérêt présenté.

Abréviations et signes :

i.e : indo-européen.
pr.-sl : protoslave.
vx-sl. : vieux-slave (le slavon, langue liturgique est une adaptation de ce dernier).
vx-r. : vieux-russe.
* : forme non attestée, reconstruite par les grammairiens.


1° дом (dom), "maison" < vx-sl. домъ (domŭ) < pr.-sl. *domъs < dom-ŭ-s

Le -s final du nominatif, implosif, est tombé dès l'origine du slave.
Le yer ъ a persité jusqu'au vx-russe. On trouve l'orthographe домъ jusqu'à la réforme de 1917, mais depuis longtemps le ъ n'était plus qu'un "signe dur", твëрдый знак (tviordy znak), chargé d'indiquer le caractère dur de la consonne qui le précède.

On songe au latin domus et dominus, au grec δόμος et δῶμα (tout bâtiment, suivant le contexte), presque uniquement utilisés en poésie, au lituanien dimstis "propriété du maître".

Des rapprochements avec d'autres langues, anciennes ou non, sont les bienvenus, mais assurez-vous que ce ne sont pas des emprunts et contentez-vous de citer les formes, car ce fil est distinct du "mot du jour"). Si vous êtes modérateur (pardon, animateur), vous pouvez le faire à tout moment.


Dernière édition par Cligès le Thursday 31 Oct 19, 14:59; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 119
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Monday 14 Oct 19, 22:03 Répondre en citant ce message   

2° мать, gén. матери (mat' / mat'eri) : "mère".

Le mot provient du vx-sl. мати, gén. матэрэ (mati / matèrè), qui descend lui-même du proto-slave *mati.

La présence de la racine *meH2 (onomatopée enfantine ?) et de son suffixe primaire *-ter est très visible, mais le suffixe n'apparaît en russe qu'aux cas obliques et à tous les cas du pluriel.

Le grec ancien a μήτηρ (grec mod. μητέρα), le latin mater, l'allemand Mutter, l'irlandais máthair...

La plupart des langues slaves adjoignent au thème le suffixe -ка : le polonais a matka (mać (mats') autrefois), le serbe, le tchèque et le slovaque matka, le bulgare майка (maïka), etc... Seuls l'ukrainien et le biélorusse n'ont pas ce suffixe, avec respectivement мати et мацi (matsi). Il est à signaler que le lituanien présente aussi un suffixe, avec mótina ; moteris, très proche de l'i.e, existe aussi, mais signifie "femme".

Demain je vous apprendrai comment on prononce le mot матрëшка, dont je vous laisse deviner la translittération. Le sens, vous le connaissez !


Dernière édition par Cligès le Tuesday 15 Oct 19, 21:31; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 628
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Tuesday 15 Oct 19, 0:30 Répondre en citant ce message   

Matrioshka, poupée russe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 119
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Tuesday 15 Oct 19, 8:49 Répondre en citant ce message   

Bravo !

Ce mot dérive indirectement de мать : c'est le diminutif du prénom Матрëна qui semble l'équivalent du latin matrona (mais prudence !). Plutôt que "petite mère", le mot signifierait "petite maîtresse de maison", ou plus simplement "petite dame".
Il y des матрëшки dans chaque foyer russe, comme autrefois une petite icône...

Et à présent, la question du jour : combien de syllabes ce mot comporte-t-il ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3418
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 15 Oct 19, 9:06 Répondre en citant ce message   

En français, quatre : on fait la diérèse. J'ai essayé sans la faire, c'est difficile au début mais on y arrive …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1564
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Tuesday 15 Oct 19, 9:58 Répondre en citant ce message   

Cligès a écrit:
le haut-allemand muoter, l'irlandais mathir...

Veuillez préciser qu'il s'agit de formes anciennes.

- muoter est du mittelhochdeutsch (moyen haut allemand), mais l'allemand moderne Mutter illustre aussi très bien votre propos.
- mathir semble être une transcription du vieil irlandais car il s'écrit máthair en irlandais moderne alors même que je croyais cette orthographe étymologique et historique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 119
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Tuesday 15 Oct 19, 14:03 Répondre en citant ce message   

@ElieDeLeuze

Merci de vos rectifications. Sauf exception, je ferai désormais figurer des formes modernes dans les langues dont je ne connais pas l'histoire. Ce sera du reste plus parlant pour les lecteurs.

@Outis

Vous vous doutez que si je pose la question, c'est qu'en effet il n'y a que trois syllabes en russe : ма-трëш-ка ; le second élément se prononce donc en une seule émission de voix.

Si je décompose le mot en phonèmes, j'obtiens /m/a/t/r'/o/ch/k/a/ et non, comme on pourrait s'y attendre, **/matryochka/, encore moins **/matriyochka, comme vous l'avez deviné.

Dans la réalité de la prononciation du russe standard, c'est malgré tout bel et bien un yod affaibli que l'on entend, mais phonologiquement, ce "yod" est en fait la mouillure de la consonne qui précède le /o/, que l'on translittère /r'/.

La plupart des consonnes ont deux formes : une "dure", l'autre "molle", avec la mouillure, et l'alphabet cyrillique est particulièrement adapté à leur notation, car il n'a pas besoin d'affecter un graphème particulier à chaque phonème, sauf en finale pour les consonnes molles. Comment fait-il ? Nous y reviendrons.

En attendant, entraînez vous à prononcer люблю (= (j')aime) en deux syllabes : /l'oubl'ou/.

Note : le graphème ë n'est utilisé que dans les textes didactiques ou pour indiquer la prononciation d'un mot dans les dictionnaires. Ailleurs, on ne le distingue pas du "e" ('e), mais bien sûr, ce n'est pas le même son. Je marquerai toujours le tréma ici.


Dernière édition par Cligès le Monday 21 Oct 19, 12:32; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 119
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Thursday 17 Oct 19, 20:39 Répondre en citant ce message   

Je passe sur le nom du père, отец (ot’ets) [at’ets] qui, bien qu’étant sans doute d’origine indo-européenne comme l’attestent le gotique atta et l’albanais at, ne continue pas la racine *peH2 – ter qui nous a donné pater en latin, πατήρ en grec, pitar en sanskrit, Vater en allemand, etc…

Je vais plutôt m’intéresser au fils.

3° сын (syn) < sl. cынъ < pr.sl. *synъ < *syn-ŭ-s ; au plur., le suffixe -ов apparaît dans la langue courante (nom. сыновья (synovia), gén. сыновей (synovieï)) à côté de formes non suffixées.

Une grosse difficulté : la prononciation canonique du ы. Du point de vue phonologique, и et ы notent exactement le même phonème /i/, mais leur prononciation diffère. Je renonce à la décrire ; il faut évidemment recourir à des documents sonores (du reste, toute langue s’apprend à l’oral).
Si vous copiez-collez le mot dans google traduction (ne riez pas !), en cliquant sur le petit haut-parleur, vous obtiendrez une prononciation étonnamment correcte, même si c'est une voix de synthèse. Entrez bien le russe en langue source, peu importe la langue cible.

Le mot est presque identique dans toutes les langues slaves (syn en polonais et en tchèque, син en serbe et en bulgare, etc… et possède des cousins : Sohn en allemand, son en anglais, sūnus en lituanien…

Le latin fait bande à part avec filius.

Le grec se distingue par l'absence du suffixe –n, présent même en sanskrit. A première vue, on a du mal à faire le rapprochement entre сын et ὑιός (grec moderne γιός [yos]), mais l’esprit dur du mot signale la chute d’un s initial. Pour expliquer les formes athématiques que peut prendre le mot, P. Chantraine propose *suyu- ou *suyw- comme étymon i.e., soit une formation sonantique. Ce –u correspond au -в du suffixe qui apparaît au pluriel dans le mot russe. En vx-slave, la déclinaison de сын est comparable à celle de дом : toutes avaient leur équivalent dans la 4ème déclinaison latine.

La prochaine fois, je vous donnerai la déclinaison de сын en vieux-russe et en russe moderne pour comparaison.


Dernière édition par Cligès le Monday 21 Oct 19, 12:31; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 119
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Saturday 19 Oct 19, 21:30 Répondre en citant ce message   

Voici la déclinaison de домъ en vieux-russe. Vous constaterez la parenté avec celle de domŭs en latin, au moins au singulier. En dernier, le russe moderne. Je porte la voyelle accentuée en gras.

Singulier

Nominatif : *dom-ŭ-(s) > domŭ > домъ (domŭs) / дом
Accusatif : *dom-ŭ-(m) > domŭ > домъ (domŭm) / дом
Génitif : *dom-ou-(s) > domū > дому (domūs) / дома
Note : degré plein prédésinentiel, comme aux dat. et loc.
Datif : *dom -ou- ī > *dom-ov-ī > домови (domuī) / дому
Instrumental : *dom-ŭ-mĭ > *domŭ-mĭ > домъмь / домом
Note : pas de correspondance avec le latin en raison du syncrétisme.
Locatif : *dom-ou- Ø > domū > дому / доме ou дому
Notez le déplacement de l'accent, comme à tous les cas du pluriel. On prononce [dom'e], mais [dʌmou]

Pluriel

Nom. домове / дома (notez le déplacement de l'accent : дома, au gén. mais дома aux nom.-acc. plur.).
Acc. домы / дома
Gén. домовъ /домов
Dat. домъмъ / домам
Instr. домъми / домами
Loc. домъхъ / домах

Duel

N.- A.
домы
G.-L. домову
D.-I. домъма

Il n'y a plus que des traces de l'ancien duel en russe moderne.

Source pour le vieux-russe : Ch. Veyrenc, Histoire de la langue russe, éd. PUF (Que sais-je ?)
Les reconstitutions phonétiques sont de moi ; elles ne sont certainement pas parfaites, c'est juste pour donner un aperçu.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum des langues slaves
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008