Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
venir / abaton (grec) / kommen (allemand) / come (anglais) - Le mot du jour - Forum Babel
venir / abaton (grec) / kommen (allemand) / come (anglais)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2867
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le vendredi 03 juin 05, 13:05 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Abaton en grec άβατο (Préfixe privatif ά +βαίνω, marcher} ou άβατον dans sa forme archaïque, lieu d'accès interdit. Cette inscription indiquait les endroits tabous dans certains sanctuaires, mais le mot est également synonyme de portique d'incubation dans les sanctuaires guérisseurs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le samedi 20 oct 07, 10:28 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il faut partir en grec ancien de l'adjectif ἄβατος, -ος, -ον [ábatos, -on] (< *n-gʷm-to-) « où l'on ne peut aller » qui pouvait s'employer dans des usages très divers :

- en parlant de montagnes : inaccessible (Hérodote, Sophocle) ;
- en parlant d'un fleuve : infranchissable (Xénophon) ;
- en parlant d'un sanctuaire : sacré, saint, inviolable (Sophocle, Aristote) ;
- en parlant d'une personne : pur, chaste (Platon) ;
- en parlant d'un animal femelle : qui n'a pas été saillie (Lucien) ;
- en parlant de la goutte (arthrite goutteuse) : qui empêche de marcher (Lucien).

Comme pour la plupart des adjectifs composés en grec ancien, le féminin est identique au masculin, souvenir du système eurindien des genres (animé, inanimé). Mais la tendance était forte de former des féminins analogiques, on trouve déjà chez Pindare (Ve s.) un féminin ἀβάτη [abátē] et c'est cette réfection qui a survécu en grec moderne :
άβατος, , -ο [ávatos, -i, -o] « impraticable, impénétrable ».

Le nom signalé par Hélène est le neutre τὸ ἄβατον de cet adjectif, un procédé commun en grec pour substantiver des adjectifs, il apparaît pour la première fois au IVe s. av.n.è. (Théopompe).

Le verbe βαίνω [baínō] (< *n-gʷm-niō) « marcher, se mettre en mouvement » peut avoir au parfait (« j'ai marché et c'est fini ») des sens statiques, d'où un dérivé comme βάσις [básis] (< *gʷm-ti-s) « pas, base » emprunté par le latin basis (> fr. base) pour les bases de colonnes ou de statues.

À côté de la racine *gʷem- on trouve aussi en eurindien une racine *gʷeh₂- de même sens et les deux se sont mélangées d'autant plus facilement qu'au degré zéro elles aboutissaient toutes deux à *gʷa-.
En grec ancien, un représentant de la seconde était βῆμα [bẽma] (< *gʷeh₂-mn) « pas, tribune », mot qu'on retrouve dans le nom d'un important quotidien grec actuel, Το Βήμα [to víma] « La Tribune ».

La racine en nasale a des cognats dans les langues de l'Europe occidentale :
- latin ueniō (< *gʷen-iō) « venir », fr. venir, it. venire, occ. venir, vendre, vénguer ;
- germanique commun *kwem-an (< *gʷem-) got. qiman, vx-haut-all. queman et, au degré zéro, *kum-an (< *gʷm-) vx-haut-all. cuman, all. kommen, angl. come (les prétérits all. kam, angl. came, anciens parfaits, sont issus du degré o *gʷom-) ;

En sanskrit, les deux racines sont représentées : gam-, gacchati (< *gʷem-, *gʷm-sko-) « aller, marcher, passer, trépasser » et gā-, jigāti (< *gʷeh₂-, *gʷi-gʷeh₂-) « aller, venir, s'approcher de »
Curieusement, les grecs ἄβατος et ἄβατον ont en védique des correspondants morphologiques exacts, la différence étant que l'adjectif verbal en *-to- y a parfois un sens passif au contraire du sens actif du grec :
ágatas, , -am (adj.) « non allé, à ne pas aller » ;
ágatam (subst. n.) « royaume de la mort (= non fréquentable) » (Atharva Veda).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Dino



Inscrit le: 09 oct 2006
Messages: 482
Lieu: Αθήνα – Ελλάδα

Messageécrit le samedi 20 oct 07, 14:21 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le mot βάση, mentionné par Outis, provenant du verbe βαίνω = marcher, aller, a donné des dérivés comme έκβαση = résultat, υπέρβαση = excès, surpasse, ανάβαση = montée, etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le samedi 20 oct 07, 17:43 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dino ! mon ami ! Je n'avais pas mentionné βάση [vási] !

Pour la bonne raison que ce mot n'existait pas en grec ancien où il est phonétiquement impossible (ce n'est qu'avant i que t devient s) !

C'est du grec moderne, réfection de l'ancien βάσις [vásis] comme en témoigne la survivance du génitif βάσεως à côté de βάσης.

De même pour ἔκβασις [ékbasis] qui avait déjà au figuré le sens de « résultat » chez Ménandre (IVe s.) mais qui avait initialement le sens de « débarquement » (mettre le pied hors de) chez Eschyle ou de « issue, débarcadère » chez Homère.

À part ce détail, tu as tout-à-fait raison, les dérivés en grec de cette racine sont fort nombreux et on pourrait en mettre plusieurs pages. Moi, j'étais surtout intéressé par deux points que je trouvais étonnants :

- le fait, non visible au premier coup d'œil, que base, venir, kommen et come avaient la même racine !
- le fait que l'intéressant mot du jour « abaton » choisi par Hélène avait un correspondant presque exact en sanskrit védique !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2867
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le samedi 20 oct 07, 18:20 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je mentionnerai que les termes féminins grecs anciens dont lα terminaison est ις Ex : βάσις (vasis), επιστροφίς (épistrophis), επιταξις (épitaxis), κατάκλισις (kataklisis) etc…la liste est très longue, se retrouvent dans la forme moderne avec un η final. Ainsi aujourd’hui on aura βάση, base, επιστροφή, retour, retournement, επίταξη réquisition, κατάκλιση couché. Il s’agit donc d’une légère évolution graphique qui ne change pas l’origine du terme.

En ce qui concerne les différentes expressions avec άβατος en grec ancien, il faut que je les retrouve et les je mettrai en ligne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le dimanche 21 oct 07, 17:35 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Avec une subtilité qui, je l'avoue, m'échappe un peu, des promoteurs allemands ont nommé un hôtel Abaton, en référence explicite au terme grec !

Nommer un hôtel « là où il ne faut pas aller », il fallait le faire …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2867
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le dimanche 21 oct 07, 21:29 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En ce qui concerne Hérodote il se réfère à l’histoire du roi de Sparte Kléomène (Κλεομένης) lorsqu’il a voulu pénétrer dans l’abaton de la déesse sur l’Acropole, une prêtresse l’arrêta alors et prononça ces paroles
μηδέ έσιθι ες το ιρόν ού γάρ θεμιτόν Δωριεύσι παριέναι ενθαύτα (mîdhè èsithi es to iron ou gar thémiton dôrievsi parnièmai enthavta)
N’entre pas dans le sanctuaire, il n’est pas admissible de laisser pénétrer un Dorien ici .

J’en profite pour dire que le terme θεμιτόν ou θεμιτό dans la forme moderne existe toujours, le sens est : admissible, licite, légal.
Quant à ενθαύτα, il s’agit de la forme ionienne de ενταύθα signifiant ici. Cette dernière forme se retrouve parfois mentionnée sur une enveloppe de courrier et a le sens de à l’intérieur (du pays), ici
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
snounit



Inscrit le: 20 oct 2007
Messages: 7
Lieu: France -49-

Messageécrit le dimanche 21 oct 07, 23:07 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

C'est véritablement passionnant et très riche, mais -néophyte oblige- je ne saisis pas certaines remarques, faute de connaissances linguistiques :

@Outis : À côté de la racine *gʷem- on trouve aussi en eurindien une racine *gʷeh₂- de même sens et les deux se sont mélangées d'autant plus facilement qu'au degré zéro elles aboutissaient toutes deux à *gʷa-.

Que signifie le degré zéro ?

Parenthèse : Les racines indo-européennes ont-elles un nombre limité de lettres* (*en l'absence de vocabulaire technique) ? Les racines, telles que présentées ici ne semblent pas que consonnantiques, est-ce là une notation conventionnelle de phonèmes particuliers ? (je doute d' être très clair. Auquel cas, un lien répondant à ces interrogations me conviendra parfaitement).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le dimanche 21 oct 07, 23:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

La phrase citée par Hélène, que je redonne ici pour les non-Grecs avec l'accentuation traditionnelle :
μηδὲ ἔσιθι ἐς τὸ ἱρόν· οὐ γὰρ θεμιτὸν Δωριεῦσι παριέναι ἐνθαῦτα (Hérodote, Histoires, V, 72)
(la graphie néo-grecque qui néglige les esprits masque le rapport entre ἱρόν (ionien pour ἱερόν) [hirón, hierón] « sanctuaire » et le formant français hiéro- : hiéroglyphe, hiératique, etc.),

cette phrase, donc, ne se réfère pas à l'abaton mais à l'adyton ainsi qu'il est indiqué deux lignes plus haut :
ἤιε ἐς τὸ ἄδυτον τῆς θεοῦ [ḗie es tò áduton tẽs theoũ] « il allait vers l'adyton de la déesse »

Il est vrai que les deux mots abaton et adyton sont souvent considérés comme plus ou moins synonymes car de formations parallèles, ἄδυτον [áduton] étant formé sur le verbe δύω [dúō] « entrer dans » ; mais une nuance est cependant bien perceptible dans les emplois homériques de ce verbe : une cuirasse que l'on revêt, des sentiments qui entrent dans le cœur, des astres qui entrent dans la mer. Si l'abaton est le lieu où l'on ne doit aller, l'adyton est celui où l'on ne doit entrer.

Cette nuance se vérifie dans quelques emplois. On utilise adyton pour une pièce d'un temple fermé, comme dans l'exemple donné par Hélène (où ἔσιθι [ésithi] est l'impératif ionien de εἴσειμι [eíseimi] « entrer dans ») ou comme le lieu où aurait officié la Pythie à Delphes. On utilise abaton pour des espaces plus généraux, ouverts, comme le bosquet sacré où Œdipe cherchait refuge au début (v. 167) de l'Œdipe à Colone de Sophocle ou l'île de Bigeh (égypt. Senmout) en Égypte près de la première cataracte du Nil.

Mais il est vrai que la nuance est subtile et il semble bien qu'à Épidaure le portique d'incubation ait été appelé indifféremment abaton ou adyton …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2867
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le dimanche 21 oct 07, 23:30 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

C’est justement parce que ces termes sont synonymes que je n’ai pas mentionné ce détail. C’était surtout pour donner la citation d’Hérodote concernant abaton.

Pour l’intonation polytonique j’ai des problèmes de carrés sur l’écran, c’est pour cela que je ne peux pas la mentionner. Quant aux esprits et aux accents ils n’existaient au départ en grec. Ce n’est que beaucoup plus tard qu’ils sont apparus car la véritable graphie antique grecque était en majuscules uniquement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le lundi 22 oct 07, 11:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

@ snounit : On est tous ici pour apprendre ce que les autres savent dans les domaines que nous connaissons mal. Répondre à ta question aurait été ici hors-sujet, j'ai donc rédigé là-bas un bref résumé de la théorie de la racine selon Benvéniste.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7910
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 06 août 10, 8:51 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dans la petite famille française issue de βαίνω il faut aussi citer acrobate et diabète.

Le premier est un emprunt savant et tardif au grec tardif ακροβατης, « acrobate », du verbe ακροβατειν, « marcher sur la pointe des pieds », composé de ακρο-, « élevé, extrême », et de βαίνω, « marcher ».
Le deuxième est un emprunt au bas latin diabetes « diabète », lui-même emprunté au grec διαβήτης « id. » proprement « qui traverse », dér. de διαβαίνω « passer à travers »; cf. lat. impérial diabetes « conduit, canal par où l'eau passe ». (TLF)

Quant à anabase, le mot vient du grec αναβασις, « action de monter, ascension ; expédition militaire », particulièrement celle de Cyrus le Jeune dans l’Asie centrale (400 av. J-C). "L’Anabase" est le plus célèbre ouvrage de Xénophon. Il y raconte la retraite des Dix-Mille, les mercenaires grecs placés sous son commandement à la mort de Cyrus. Sous le même titre, Arrien a raconté la conquête de l’Asie par Alexandre le Grand.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10663
Lieu: Lyon

Messageécrit le mardi 28 mai 13, 14:41 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

- La maggior parte degli avventori sono anziani. Perché quasi nessun giovane rimane in Calabria, una terra splendida ma con troppo poco da offrire.
= La plupart des clients sont âgés. Parce qu'aucun jeune ne reste en Calabre, une terre splendide mais qui a trop peu à offrir.

[ Il Corriere della Sera - 28.05.2013 ]


Italien avventore
- client
- d'usage plus populaire et plus limité que cliente


ETYMOLOGIE [ Treccani ]
- du latin adventor -oris (= hôte), dérivé de advenire (= arriver)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008