Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Prononciation de Brno, Plzen, Krk - Forum des langues slaves - Forum Babel
Prononciation de Brno, Plzen, Krk

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum des langues slaves
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1127

Messageécrit le Saturday 11 Jun 05, 21:04 Répondre en citant ce message   

Comment se prononcent ces noms slaves : Brno, Plzen, Krk (deux villes tchèques Tchèquie et une île croate Croatie) ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Wednesday 15 Jun 05, 18:13 Répondre en citant ce message   

Brünn et Pilsen (en allemand). L'île croate se prononce comme K(e)rk si je me souviens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2051
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Wednesday 15 Jun 05, 18:36 Répondre en citant ce message   

C'est bien kerk. En croate, quand un "r" est coincé entre deux autres consonnes il se prononce er où le "e" est prononcé juste ce qu'il faut pour permettre de prononcer le mot sans se détuire la gorge ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1127

Messageécrit le Wednesday 15 Jun 05, 21:11 Répondre en citant ce message   

Pour Plzen j'ai eu les réponses suivantes :
Pelzègn, Plezègn et ni l'un ni l'autre (p l z prononcés séparément et rapprochés le plus possible).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jef.L



Inscrit le: 14 Jun 2007
Messages: 84
Lieu: Bratislava / Slovaquie

Messageécrit le Wednesday 20 Jun 07, 23:17 Répondre en citant ce message   

La meilleure réponse, c'était ni l'un ni l'autre ! ...
Le l et le r coincés entre consonnes ne doivent pas être considérés comme des consonnes, ce qui rendrait le mot imprononçable, mais comme des voyelles. Les slovaques ont même poussé la logique jusqu'à avoir des l et des r longs.

En roulant bien le r, il n'y a pas de difficultés à prononcer distinctement B---RRRRRR-no.
Pareil pour P-LLLL-zègne.

A défaut, on peut introduire un léger e avant le R ou le L pour faciliter la prononciation et on s'entraînera à le faire disparaitre une fois qu'on sentira bien la prononciation du L ou du R comme distincte des autres lettres.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Wednesday 20 Jun 07, 23:30 Répondre en citant ce message   

Pour faire simple, disons que la voyelle est articulee en meme temps que la consonne, ce qui fait que la resonnance sonnore suffit pour permettre de faire de ces consonnes des syllabes. La couleur de la voyelle depend de bien des choses. Je continue de penser que les (ex)Yougoslaves prononcent plutot un /i/, alors que c'est plutot un /e/ chez les Tcheques (desole, je n'ai jamais eu l'occasion d'entendre un Slovaque prononcer ces mots).

J'ai fait aussi l'experience avec des connaissances serbes, et ils prononcaient tantot la resonnance vocalique un peu avant, tantot un peu apres l'articulation de la consonne. Pour le /r/ de Krk, j'entendais plutot Krik que Kirk, mais je dois avouer que je ne trouvais pas leur prononciation tres stable. En plus, etant etablis a Amsterdam, je me demande si la prononciation hollandaise naturelle Kerk ne leur venait pas un peu mettre le bazard. Eux, en tout cas, ne comprenaient meme pas la question de savoir si la resonnance vocalique etait avant ou apres, car cela fait un tout indissociable de leur point de vue.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1424
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Thursday 21 Jun 07, 14:34 Répondre en citant ce message   

Les roumanophones et le russophones ont tendance à pronocer un [ɨ] devant ce "l" et ce "r", ce qui est plus proche de la réalité, mais néanmoins erroné. Jef.L explique très bien comment il faut les prononcer, mais je pense que peu d'apprenants de ces langues y arrivent.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jef.L



Inscrit le: 14 Jun 2007
Messages: 84
Lieu: Bratislava / Slovaquie

Messageécrit le Thursday 21 Jun 07, 16:32 Répondre en citant ce message   

On a aussi le célèbre "Strč prst skrz krk", pour ceux qui trouvent que Brno, c'est trop facile à dire (!) ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 06 Sep 16, 10:50 Répondre en citant ce message   

Dans le même genre que Krk, voir le patronyme chinois Ng.
Lire le Fil Prononciation des patronymes / toponymes étrangers.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 06 Sep 16, 10:54 Répondre en citant ce message   

Wikipédia a écrit:
Strč prst skrz krk est un virelangue des langues tchèque et slovaque qui signifie « Enfonce ton doigt dans ta gorge ».

Elle est remarquable par son absence totale de voyelles dans une langue qui en comporte habituellement. Une transcription approximative de sa prononciation en français donnerait : streutch preust skreuz kreuk.

Cette phrase est la devise de la revue satirique suisse La Distinction.

En République tchèque, on peut acheter des tee-shirts marqués de cette phrase.

Il existe d'autres phrases tchèques célèbres sans voyelles, comme : « Smrž pln skvrn zvlhl z mlh. » (« Une morille pleine de taches se mouilla dans la brume ») ou « Prd krt skrz drn, zprv zhlt hrst zrn. » (« Une taupe a pété à travers une motte de gazon, ayant premièrement avalé une poignée de grains. »)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Str%C4%8D_prst_skrz_krk
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
photophore



Inscrit le: 11 Apr 2012
Messages: 146
Lieu: 78360 Montesson

Messageécrit le Thursday 10 Aug 17, 22:35 Répondre en citant ce message   

Pour 2 de ces mots , je peux dire comment les natifs les prononcent : Krk se prononce kirk , avec un "i" très bref , trg ( place ) , se prononce treug , avec , là aussi , un "eu" très bref
Y a-t-il une règle pour déterminer la voyelle épenthétique , et si elle doit être antéposée ou postposée ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1424
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Friday 11 Aug 17, 8:12 Répondre en citant ce message   

Eh non ! C'est jef.L qui a raison :

jef.L a écrit:
Le l et le r coincés entre consonnes ne doivent pas être considérés comme des consonnes, ce qui rendrait le mot imprononçable, mais comme des voyelles. Les slovaques ont même poussé la logique jusqu'à avoir des l et des r longs.

En roulant bien le r, il n'y a pas de difficultés à prononcer distinctement B---RRRRRR-no.
Pareil pour P-LLLL-zègne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 11 Aug 17, 11:15 Répondre en citant ce message   

jef.L a écrit:
Le l et le r coincés entre consonnes ne doivent pas être considérés comme des consonnes, ce qui rendrait le mot imprononçable, mais comme des voyelles

Ce n'est jamais qu'une lointaine survivance de l'eurindien !
Laissant de côté les laryngales dont le statut phonétique n'est pas si clair, les langues eurindiennes primitives connaissaient six sonantes (ou consonnes continues) qui, selon leur position dans la chaîne parlée, peuvent être :
• consonnes avant une voyelle : y, w, l, r, m, n (y et w sont alors quelquefois notées i̯, u̯)
• voyelles entre deux consonnes : i, u, ṛ, ḷ, ṃ, ṃ (difficile ici de distinguer les deux nasales)
• 2nd élément de diphtongue entre voyelle et consonne : ei, eu, el, er, em, en

Bien sûr, il ne s'agit là que d'une combinatoire théorique, même les spécialistes de phonétique (cf. Martinet, Des Steppes aux océans) ne font que des suppositions sur les réalisations exactes.

Dans l'évolution phonétique de beaucoup de ces langues, les sonantes voyelles ont été agrémentées de voyelles d'appui. Par exemple, le préfixe négatif *n- devient in- en latin, un- en allemand, il est entièrement vocalisé en a- en grec et en sanskrit (im-mortālis, un-sterblich, ἀ-μβροσία, a-mṛta).

Les liquides voyelles l et r subsistent dans certaines langues slaves (cf. plus haut) et en sanskrit, mais l'hindi dira plutôt Rig Veda que Ṛg Veda pour le grand recueil d'hymnes. On peut encore entendre des m, n, l et r voyelles en finale de mot en allemand ou en anglais quand le e orthographique d'appui est à peine esquissé (Channel, brother, Atem, etc.).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum des langues slaves
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008