Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
aigail (francais) - Le mot du jour - Forum Babel
aigail (francais)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 03 Feb 08, 9:03 Répondre en citant ce message   

Un mot rare pour désigner la rosée mais qui ne survit guère en français d'aujourd'hui. On le trouve encore dans le dictionnaire de Rivarol (1827) :
Citation:
aigail masculin
(Chasse) Petites gouttes d'eau qui demeurent sur les herbes ou les feuilles et qui gênent les chiens.
(Par extension) (Poétique) Rosée
D'après une pratique relevée en Saintonge, son pouvoir s'étendait jusque sur les choses du cœur; les amants qui n'étaient pas payés de retour allaient se rouler tout nus dans l'herbe humide de rosée et croyaient ainsi calmer les rigueurs de leur inhumaine; cela s'appelait prendre l'aigail de mai.

Certains parlers régionaux l'ont cependant conservé :

- Oléron : Egaïe ou égaille ou aigaïl, la rosée parfois glacée, c'est alors le "jaud bian".

- Acadien : AIGAIL. Rosée du matin.
On a dit, en terme de chasse, chiens d'esgail pour chiens chassant le matin, à la rosée.
Ce joli mot dont le radical est aqua appartient à la vieille langue: «Le soleil n'a pas bu l'aigail de la prairie». (RACAN, Bergeries, Silène).

Le mot qui, bien sûr, évoque Aigues-Mortes ou l'aigue-marine, pourrait être issu directement du latin aquālis « chargé d'eau ». Il semble en tout cas bien présent dans d'autres langues romanes comme en témoigne ce fragment de poème :
Citation:
E dins cada carriera
Un doç perfum de vida
Emperla lo matin
Coma lo fresc aigalh
(et dans chaque rue un doux parfum de vie emperle le matin comme le frais aigail)

sources :
Le Patois oléronais
Le Glossaire acadien
Mon Vilatge

note : j'ai extrait ce mot de la liste de mots vendéens donnée par jacklouis.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patrick



Inscrit le: 03 Apr 2007
Messages: 599
Lieu: Βέλγιο: Βαλλωνία

Messageécrit le Sunday 03 Feb 08, 11:37 Répondre en citant ce message   

Le mot est repris dans le Robert !

AIGUAIL {εgaj} n.m. - 1540; mot de l'Ouest, de aigue "eau". Région. Rosée.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 431
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Sunday 03 Feb 08, 19:08 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Certains parlers régionaux l'ont cependant conservé :

- Oléron : Egaïe ou égaille ou aigaïl, la rosée parfois glacée, c'est alors le "jaud bian".

- Acadien : AIGAIL. Rosée du matin.
On a dit, en terme de chasse, chiens d'esgail pour chiens chassant le matin, à la rosée.
Je me suis naïvement demandé s'il pouvait y avoir un rapport avec le verbe s'égailler (partir dans toutes les directions). Il me semblait que ça pouvait bien s'appliquer à des chiens qu'on découple au petit matin.

Dans le Robert historique, hormis que c'est un mot plutôt vendéen, rien ne conforte cette hypothèse. Rien ne l'infirme formellement non plus. — Une étymologie incertaine est suggérée °aegualiare (répandre de façon égale) ; une autre, de P. Guiraud, est jugée plus satisfaisante par l'auteur : il rapproche ce mot de dérivés anciens de gai (s'égayer : s'en aller au hasard, se déployer à son aise).

Je ne sais que penser…
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 04 Feb 08, 11:52 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Le mot qui, bien sûr, évoque Aigues-Mortes

A noter que Aigues-Mortes et Martigues ont la même étymologie mais inversée.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 04 Feb 08, 13:05 Répondre en citant ce message   

Ce n'est pas ce qu'on trouve couramment et c'est phonétiquement très bizarre. As-tu des sources ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patrick



Inscrit le: 03 Apr 2007
Messages: 599
Lieu: Βέλγιο: Βαλλωνία

Messageécrit le Monday 04 Feb 08, 14:22 Répondre en citant ce message   

J'ai également lu que Aigues-Mortes a même origine que le mot évoqué plus haut (aqua ->agua ) auquel il faut encore ajouter "aiguière"(vase à eau).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Parlosoulé



Inscrit le: 01 May 2007
Messages: 6
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 05 Feb 08, 21:37 Répondre en citant ce message   

Evidemment que la grande majorité des noms de villes qui comportent la racine "AIGUE" vient du mot "eau" : Entraigues (Entre les eaux, en Ardèche) Chaudes-Aigues (Eaux chaudes, dans le Cantal), Aigues-Vives dans le Gard, etc. etc.
En provençal, c'est en l'écrivant souvent avec un "y", (prononcé "aj") que l'on retrouve cette origine. "Aygardent" pour "eau ardente", autrement dit l'eau de vie, (la gnôle). Ou "Aygue boulido" pour eau bouillie, c. à.d. un potage avec eau, ail, huile d'olive et laurier portés à ebullition.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 431
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Wednesday 06 Feb 08, 5:42 Répondre en citant ce message   

[H.S.]
Parlosoulé a écrit:
Ou "Aygue boulido" pour eau bouillie, c. à.d. un potage avec eau, ail, huile d'olive et laurier portés à ebullition.
À ma connaissance, – outre l'orthographe, sans doute variable – c'est de la sauge, plutôt que du laurier qui intervient dans cette recette salutaire….
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 06 Feb 08, 10:39 Répondre en citant ce message   

Oui, autant que je sache, c'est bien la sauge qui, avec l'ail et l'huile, est responsable du goût de cette soupe du pauvre qu'est l'aigo boulido (à Nice, aiga saou « eau salée »). D'où le proverbe et jeu de mots :

L'aigo boulido sauvo la vido (sauvo « sauve », sauvi « sauge »)

Pour en revenir au mot du jour aigail, il semble clair que le latin y est passé par une langue occitane et que la graphie « aiguail » du Robert est une hypercorrection qui ignore que le trait labial /w/ du latin aqua est déjà responsable par métathèse et dissimilation du /y/ de /ayga/.

Il est cependant difficile de préciser le dialecte d'emprunt. D'après le Trésor du félibrige de Mistral, le nom courant de la rosée est eigagno (var. Rhône eigano, Languedoc aigagno, Dauphinois aiguëgno, Vivarais eigogno) alors que les variantes de eigai sont plus périphériques (Nice aigai, Rouergue eigal, Menton aigalh). Je laisse aux occitanistes le soin de trancher, suggérant seulement que la qualification poitevine du mot français pourrait faire pencher vers le limousin …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Thursday 07 Feb 08, 2:36 Répondre en citant ce message   

Je suis avec beaucoup d'intérêt les développements que vous donnez à ce mot de mon patois d'enfant, et qui pour moi, je l'ai dit, garde tout un charme.

Merci à tous de ces belles recherches et tout particulièrement à Outis.

Il est un fait , je crois, notre patois du Poitou, celui de toutes ces régions maritimes de L'Ouest doivent beaucoup à l'Occitan... J'ai relevé de nombreuses comparaisons entre nos mots et ceux des régions méditerranéennes... La vallée de la Loire n'est-elle pas comme un couloir jouissant d'un climat plus doux, rappelant celui de la Méditerranéen.

Enfant, je me souviens, nous avions en arrière de deux de nos fermes des grands figuiers . Leurs grosses figues devennaient violettes en mûrissantLes espagnols les appellent "bacoras", ( vous me corrigerez si ma graphie n'est pas correcte), ces bacores en effet, une fois ouvertes, ressemblaient fort à d'autres choses que je ne nommerai pas.

Nous avions également plusieurs pins pignons, énormes. Je dis nous avions, car nos neveux ont fait disparaître toutes ces "antiquités".

Dans le jardin poussaient des artichauts, toujours plus grands d'une année à l'autre... Et combien d'autres plantes que l'on ne trouve que dans le midi : des hieuses, des châtaigniers par exemple.

Mais je m'égare. Revenons à notre aigail matinale. Je ne pense pas que "s'égailler" puisse venir de là, bien que cela me fasse souvenir, comment le matin de bonne heure, nos chiens s'égaillant dans les landes de genêts et d'ajoncs, nous revenaient trempés comme "casse".

Encore un autre mot vendéen se rattachant à cet "agua", (encore écrit "aygue", comme le signale Parosoule) : l'aïve ( en insistant sur le "aï", comme dans ail). C'est le nom donné à l'eau... Oui, celle de l'évier. Ce mot aussi ne vient-il pas de là.

Un autre encore qui s'y rattache : "gouazaye, gouazou...". J'aimerais bien le voir étudié comme vous l'avez fait pour cette "aigaye"

Il est malheureusement impossible de donner une graphie précise de tous ces mots, variable d'une région à l'autre et même d'un village à l'autre, et parfois tellement même que l'on a de la misère à se comprendre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Thursday 07 Feb 08, 6:05 Répondre en citant ce message   

Malgré ce que j'ai écrit ci-dessus, de nos chiens de chasse s'égaillant dans l'aigail du matin pour nous revenir trempés comme casse, je pense que ce verbe doit être rattaché à "aequabilis", égal... Notre adjectif n'évoque -t-il pas aussi le début de ce mot "éga(iller)".

C'était amusant de l'imaginer... Ne faut-il pas aussi un peu d'imagination pour faire de la bonne étymologie. dit-on ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ssorgatem



Inscrit le: 18 Apr 2007
Messages: 65
Lieu: Calafell, Catalunya, España

Messageécrit le Thursday 07 Feb 08, 11:49 Répondre en citant ce message   

En catalan on dit "aigua " ('ajgwa" en catalan standard, mais dans le nord on dit "'ajga", et "ajgo" dans les îles) , plural "aigües".

On a aussi le mot "aigüera" pou désigner l'aiguière, et "aiguardent" pour l'eau ardente
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Malikelle



Inscrit le: 10 Sep 2012
Messages: 1
Lieu: Charente-Maritime

Messageécrit le Monday 10 Sep 12, 9:41 Répondre en citant ce message   

Dans mon enfance paysanne dans le sud de la Charente-Maritime nous parlions patois, éguail pour rosée, aive pour eau étaient des mots couramment utilisés.

Si beaucoup de mots ressemblent à ceux du Midi c'est que, bien que nous fassions partie des territoires associés à la langue d'oïl, notre région a été une région de transition et de passage ou la langue d'oc a laissé des traces...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Monday 10 Sep 12, 11:34 Répondre en citant ce message   

Parlosoulé a écrit:
Évidemment que la grande majorité des noms de villes qui comportent la racine "AIGUE" vient du mot "eau"

Et très vraisemblablement le nom du Mont Aigoual, aux confins de trois grands bassins de France : le bassin de la Loire, le bassin de la Garonne, le bassin du Rhône.
Et l’un des endroits de France où il pleut le plus !

Quand il tonne au Mont-Lozère, vas au sillon
Quand il tonne à l'Aigoual, rentre à l'étable
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Monday 10 Sep 12, 11:57 Répondre en citant ce message   

Serein du soir, aigail du matin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008