Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Références d'origine religieuse - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Références d'origine religieuse
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 21, 22, 23
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3622
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 09 Oct 20, 12:37 Répondre en citant ce message   

Israël yiddish

ער טױג נישט צו קידוש , נישט צו הבֿדלה = er toyg nisht tsu kidush nisht tsu havdole

Il n'est bon ni pour le kiddouch ni pour la havdalah.

Comprenez : il n'est bon à rien, ne réussit rien, il a deux bras cassés, etc...

Les deux termes kiddouche et havdalah ( transcription de l'hébreu) ne se traduisent pas. Ils appartiennent à la langue spécialisée du culte religieux.

Explication :

* le kiddouche, c'est une cérémonie de sanctification d'un jour saint, par exemple le shabbat. C'est une bénédiction dite sur un verre de vin casher , donc le soir du vendredi pour marquer le début du shabbat.

* la havdalah , c'est également une bénédiction dite sur un verre de vin, mais qui marque la sortie du shabbat, la séparation entre jour saint et jour normal. Elle est dite le samedi soir .

Chaque homme doit être capable d'assurer la bonne tenue de ce jour de fête dans sa famille.. Celui qui n'est capable de s'occuper ni de l'entrée, ni de la sortie, vaï, il n'est bon à rien...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3622
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 26 Oct 20, 18:41 Répondre en citant ce message   

Israël yiddish

Variante de : er dreyt zikh arum vi a shoykhet in di nayn teg...


ער דרײט זיך אַרום װי אַ הונט אין די נײַן טעג = er dreyt zikh arum vi a hunt in di nayn teg

= il erre comme un chien durant les 9 jours ...

Comprendre : il erre comme une âme en peine.

Même explication que pour la citation précédente:

Pendant cette période de neuf jours, il est interdit de consommer de la viande.. Un chien ne peut donc espérer recevoir ..un os à ronger ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3622
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 08 Nov 21, 19:20 Répondre en citant ce message   

Israël yiddish

a khokhem fun der Ma-Nishtane = אַ חכם פֿון דער מה-נשתּנה = littéralement " un savant de la Ma-Nishtana "

Locution qui s'emploie à l'encontre d'un cancre, d'un ignorant...

Le khokhem de la Ma-nishtane fait référence à la pratique religieuse du Seder de Peysakh ( Pessah ) , de la Pâque juive. Avant le repas, le rite impose la lecture de la Haggadah, de l'Histoire de la fuite du peuple hébreu hors d'Egypte et, dans toutes les familles , cela se fait suivant un rite codifié :

L'enfant le plus jeune doit poser quatre questions ( imposées ) auxquelles le père où le grand-père va répondre, avant d'entamer la lecture de la Haggadah à haute voix.

L'enfant aura, au préalable, appris par cœur ces quatre questions, en hébreu et en yiddish et devra donc les réciter sans erreur. Il y aura mis toute son ardeur et son application, des jours durant pour pouvoir tenir son rôle , le jour du Seder, de la Pâque.

Le terme Ma-Nishtana, en yiddish Ma-Nishtane, désigne simplement ces quatre questions. En fait, il s'agit des premières paroles, en hébreu, de la première question :

Citation:
Ma nishtana, halayla hazè, mikol haleylot= מה נשתנה, הלילה הזה מכל הלילות

"


= En quoi cette nuit est-elle différente des autres nuits ?

Littéralement : qu'y a -t-il de changé cette nuit ?


Et donc, le khokhem fun der Ma-nishtane, ( le savant de la Ma-Nishtane) savant des quatre questions , se réfère à cet enfant dont toute la science se limite à avoir appris par coeur un petit texte et qui ne sait rien
d'autre... Lorsque l'expression s'applique à un adulte, c'est une moquerie insultante.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tcheut'



Inscrit le: 06 Oct 2021
Messages: 8

Messageécrit le Tuesday 09 Nov 21, 18:34 Répondre en citant ce message   

Le bouffeur de curé(s)" : Athée invétéré.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tcheut'



Inscrit le: 06 Oct 2021
Messages: 8

Messageécrit le Tuesday 09 Nov 21, 18:40 Répondre en citant ce message   

Un jour, un de mes clients, Sépharade, s'est exclamé "Foi de Diamantaire !" pour dire "Parole d'Honneur !".
J'aimerais comprendre l'origine de cette expression et si elle est courante, car j'associais les diamantaires à la ville d'Anvers, plutôt Ashkénazes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3622
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 10 Nov 21, 1:07 Répondre en citant ce message   

Il y aurait beaucoup à vous répondre...

D'une part, le rôle des Ashkénases dans la communauté des diamantaires ( d'abord Amsterdam puis Anvers ) est relativement récent , disons essentiellement à partir du 19 ème siècle, alors que le commerce du diamant remonte au XVIème siècle, c'est également à cette période qu'on trouve à Amsterdam des ateliers de taille et travail du diamant, tenus par des protestants. C'est à peu près à la même période que des Juifs sépharades ( anciennement expulsés du Portugal ) s'installent à leur tour dans cette ville et se lancent dans cette branche. Par la suite, aux siècles suivant, il y aura des Ashkénazes qui travaillent, employés, dans ces ateliers.

Quant à l'expression employée, elle renvoie à une coutume chez les diamantaires juifs, illustrée par une locution yiddish : mazl un brokhe = מזל און ברוכה ce qui se traduit par : chance et bénédiction.

Par là, on désigne un accord tacite, non écrit , accord qui repose sur la parole donnée , entre un vendeur et un acheteur de diamant qui scellent cet accord en se donnant juste la main. Mazl , la chance pour le vendeur, brokhe, car l'acheteur est béni , qu'on lui souhaite réussite..

Votre client évoquait par cette expression sans doute traduite du néerlandais ou du flamand, cette pratique: la parole donnée du diamantaire est digne de foi.

Ceci dit, nous sommes sur le fil des expressions à origine religieuse .. et la " foi" de votre exemple n'est pas du domaine religieux:) Il s'agit de confiance, de fiabilité.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10848
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 10 Nov 21, 8:41 Répondre en citant ce message   

Qui dit bénédiction dit entité bénissante ou bénisseuse, donc divine. Je ne chipoterais pas trop sur la place de cette expression dans ce fil.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3622
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 10 Nov 21, 11:15 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Qui dit bénédiction dit entité bénissante ou bénisseuse, donc divine. Je ne chipoterais pas trop sur la place de cette expression dans ce fil.


oui , certes sourire Alors, disons que j'ai rattrapé le coup en rajoutant cette expression yiddish... Car " Foi de diamantaire ", ma foi, ...à moins de faire des diamants sa religion sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 21, 22, 23
Page 23 sur 23









phpBB (c) 2001-2008