Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Références d'origine religieuse - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Références d'origine religieuse
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 20, 21, 22
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Sunday 16 Sep 18, 22:38 Répondre en citant ce message   

Non, je ne connais pas l’origine de cette expression. Elle est apparue à l’écrit en 1930, popularisée notamment par Enter the Saint, de Leslie Charteris.
J’ai relevé une amusante version étendue de l’expression dans The Bystander (Londres) du 18 septembre 1935 :
Citation:
Proh pudor! as the suffragan bishop said to the actress when she playfully bit all the buttons off his gaiters at the Fulham Palace garden-party.
[Oh honte ! comme dit l’évêque suffragant à l’actrice quand elle s’amusait à enlever en les mordant tous les boutons de ses guêtres à la garden-party de Fulham Palace.]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10437
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 01 Jul 19, 23:52 Répondre en citant ce message   

ramon a écrit:
¡Apaga y vámonos!
(Littéral : éteins (la lumière) et allons-nous-en !)
Sens approximatif en français : N’en parlons plus !

J'aime beaucoup cette expression. Elle fait toujours rire. J'ignore si l'histoire de sa naissance est véridique mais je la résume brièvement pour qu'on comprenne pourquoi Ramón l'avait introduite dans ce fil.
Deux prêtres étaient en compétition pour un poste plus important dans la hiérarchie catholique. Celui qui aurait terminé sa messe le premier serait déclaré gagnant. Les deux prêtres officiaient à proximité l'un de l'autre. Quand l'un d'eux entendit l'autre prononcer ite missa est, il dit à son enfant de choeur "¡Apaga y vámonos! "Éteins (le cierge), on s'en va", et ce fut lui qui gagna.
On voit que c'est très proche du français la messe est dite = inutile de dire ou de faire quoi que ce soit pour essayer de changer le cours des choses ou de la discussion, partons, nous n'avons plus rien à faire ici.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Wednesday 24 Jul 19, 13:41 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
une éminence grise !

Origine : l’éminence grise était le nom donné au Père Joseph (François Leclerc du Tremblay – 1577-1638), conseiller du cardinal de Richelieu (1585-1642), par association et contraste avec ce dernier, qui était surnommé l’éminence rouge (le mot éminence se référant à la fonction de cardinal de Richelieu, le mot rouge à la couleur de son habit ecclésiastique). François Leclerc du Tremblay, qui était un Capucin, portait un habit ecclésiastique de couleur grise.

Épitaphe satirique du Père Joseph citée dans le second tome des Memoires de M. Joly, Conseiller du Roy au Chatelet de Paris (1718), par Guy Joly (mort en 1678) :
Citation:
Cy gît au Chœur de cette Eglise
La petite Eminence grise,
Et quand au Seigneur il plaira
L’Eminence rouge y gîra.

L'anglais utilise la forme française éminence grise ainsi que la traduction grey eminence.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3503
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 06 Sep 19, 16:41 Répondre en citant ce message   

Un peu de grec relevé chez Plutarque :

Ὀψἐ θεῶν ἀλέουσι μύλοι, ἀλέουσι δὲ λεπτά. [opsé tʰeōn aléousi múloi, aléousi dé leptá]

trad. mot à mot : Après longtemps des dieux moulent les moulins, mais ils moulent fin.

Français La meule de Dieu moud lentement mais finement.
Italien I mulini di Dio macinano adagio, ma tanto più amare sono le semole.
Allemand Gottes Mühle mählt langsam, aber klein.
Royaume-Uni God's mill grinds slow but sure.

Une idée analogue dans une célèbre épigramme grecque :

Parjure-toi, Glaucos, car le profit est vaste,
Et l’homme droit mourra comme celui qui ment. Parjure-toi ; le gain est grand pour un moment.
Mais la Parole a un rejeton anonyme,
Sans pieds mais qui poursuit, sans mains, mais qui dévaste La race et la maison que souille un faux serment.
Et heureux les enfants dont le père est sans crime !
(trad. M. Yourcenar, La Couronne et la lyre, p. 100)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3479
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 10 Sep 19, 18:52 Répondre en citant ce message   

La part des anges : le volume d'alcool qui s'évapore lors du vieillissement en fût d'un vin ou d'une eau de vie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3531
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 10 Sep 19, 19:17 Répondre en citant ce message   

Voir le fil Spiritus.
La part des anges est le titre français d'un excellent film de Ken Loach
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Part_des_anges_(film)
Le phénomène physique est connu en anglais sous le terme de "The angel's share", la part de l'ange.
https://thewhiskeywash.com/whiskey-styles/american-whiskey/what-is-the-angels-share/
mais le titre anglais exact du film semble bien être "The angels' share", la part des anges,
https://en.wikipedia.org/wiki/The_Angels%27_Share
Je n'ai pas l'impression que ces expressions anglaise ou française soient très anciennes et l'une est probablement la traduction de l'autre, mais je n'ai pas découvert laquelle était la première.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10437
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 02 Nov 19, 22:14 Répondre en citant ce message   

On ne s'étonnera pas de l'abondance des expressions espagnoles ayant un rapport avec la religion catholique. Aujourd'hui, béat devant une bibliothèque au design très moderne réalisée en Chine, il m'est venu tout naturellement à l'esprit et sur les lèvres Esos Chinos, son la hostia. En français : "ces Chinois, ils sont incroyables".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3479
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 13 Sep 20, 18:40 Répondre en citant ce message   

Israël Yiddish

אײנער האָט ליב סמעטענע און דער אַנדערער מפֿטיר = eyner hot lib smetene un der anderer mafter.

Une expression équivalente à : " A chacun ses goûts "

Traduction littérale : un tel aime la crème , tel autre le maftir.

Explication : le maftir ( hébreu), mafter en yiddish, est la dernière lecture de la Torah , faite à la synagogue , lors d'un office. En fait, une relecture d'un passage déjà lu. Le terme peut également désigner la personne qui est appelée pour cette lecture.
Pour certains, ce sera un honneur , pour d'autres...un pensum.

Dans la langue yiddish , le terme est employé avec humour , plutôt dans un sens ..négatif.

Deux autres expressions :

1) געבן אַ מפֿטיר = gebn a mafter = donner un maftir . Equivalent de lire les Lévites ou plus simplement : passer un savon.

2) זיך אײנקױפֿן מפֿטיר = zikh eynkoyfn mafter = se payer un maftir
Equivalent de : se mettre dans de beaux draps...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3531
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 13 Sep 20, 20:49 Répondre en citant ce message   

rejsl a écrit:
eyner hot lib smetene un der anderer mafter.

L'occasion de penser à Smétana et à la crème !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Smetana_(produit_laitier)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3479
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 14 Sep 20, 11:04 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
rejsl a écrit:
eyner hot lib smetene un der anderer mafter.

L'occasion de penser à Smétana et à la crème !


Oui, le smetene yiddish est bien sûr un slavisme sourire . Merci d'évoquer , à juste titre, Smetana...Mmm, la Moldau...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10437
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 14 Sep 20, 11:10 Répondre en citant ce message   

maftir (hébreu), mafter en (yiddish) sont de la même famille sémitique que l'ifṭār musulman (la rupture du jeune). Dans les deux langues, on voit qu'il s'agit d'une opération conclusive.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3479
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 15 Sep 20, 18:27 Répondre en citant ce message   

Israël yiddish

ער דרײט זיך אַרום װי אַ שוחט אין די נײַן טעג = er dreyt zikh arum vi a shoykhet in di nayn teg = il tourne en rond comme l'abatteur rituel durant les 9 jours.

Une expression qu'on emploie envers quelqu'un qui reste oisif , sans savoir que faire de son temps...

Explication :
* Le שוחט = shoykhet , c'est l'abatteur rituel , métier en soi, surtout dans les villes, mais dans les bourgades il était aussi le boucher ...

* di 9 teg = Les 9 jours. Cette période de 9 jours qui marque le début du mois d'av (11ème mois du calendrier hébraïque) donc en août , se situe dans une période plus vaste de trois semaines. Ces trois semaines commémorent la période de l'année où Jérusalem fut assiégée par les troupes romaines jusqu'au 9 du mois d'av, jour où aurait été détruit le Temple. C'est donc une période "triste" , marquée par des restrictions aux activités de divertissement ou non immédiatement nécessaires. Les 9 jours, à partir du premier jour (nouvelle lune) du mois d'av jusqu'à cette date "fatidique" du 9 marquée par un jeûne, chez les Ashkénazes (du moins les stricts observants) les mesures de restriction sont beaucoup plus sévères: il est en outre interdit de boire du vin ou de manger de la viande. Donc, 9 jours de "chômage" pour les abatteurs et/ou bouchers, d'où l'expression.


Dernière édition par rejsl le Tuesday 15 Sep 20, 19:15; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3479
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 23 Sep 20, 9:55 Répondre en citant ce message   

Israël yiddish

עס נישט די חלה פֿאַר דער המוציא = es nisht di khale far der hamoytse

Littéralement : ne mange pas la 'hallah avant l'hamoytse ..

Equivalent de : ne fête pas Pâques avant les Rameaux !

= interdit d'avoir des relations sexuelles avant le mariage...

Explication:

די חלה : di khale ( yiddish) , transcrit en français par la "hallah" ( ou halla) , c'est le pain du shabbat , une sorte de brioche sans beurre, dorée et tressée . certains la préparent à la maison , d'autres l'achètent dans une boulangerie casher. L'idée est qu'on améliore le quotidien , ce jour-là, en l'honneur du jour du Seigneur.

המוציא : hamoytse , c'est en yiddish , le nom de la bénédiction qui doit être dite sur le pain, avant de le manger.

Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3531
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 23 Sep 20, 13:26 Répondre en citant ce message   

Intéressant. Merci. Deux petites variantes trouvées dans cette page :
https://www.yiddishwit.com/gallery/challah.html
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3479
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 23 Sep 20, 17:26 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
Intéressant. Merci. Deux petites variantes trouvées dans cette page :
https://www.yiddishwit.com/gallery/challah.html


C'est un très bon site qui a compilé et heureusement illustré un riche florilège de proverbes yiddish sourire

il y a écrit en translitéré :
me tor nit esn di khale far der hamoytsye

= on n'a pas le droit ( il est interdit ) de manger la hallah avant la bénédiction sur le pain.

La deuxième est un brin différente, un brin seulement :

Iber an ongehoybener khale iz nit gut keyn hamoytse tsu makhn.

= Pas bon de prononcer la bénédiction du pain sur une hallah déjà entamée.

Nous sommes dans le même registre, mais ce deuxième dicton menace : une fille non vierge ne pourra se marier, nul ne voudra cette bénédiction du mariage ( sacrement pour les chrétiens )
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 20, 21, 22
Page 22 sur 22









phpBB (c) 2001-2008