Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Expressions avec des noms de vêtements - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Expressions avec des noms de vêtements
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1068
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Thursday 21 May 15, 10:45 Répondre en citant ce message   

En hongrois :
gatyába ráz valakit = (litt.) secouer qn pour le faire rentrer dans son pantalon –> remonter les bretelles à qn
Le a kalappal ! = (litt.) Bas avec le chapeau –> Chapeau bas !
Megeszem a kalapom (ha ez igaz). = (litt.) Je vais manger mon chapeau (si c'est vrai) –> pour dire qu'on ne croit pas qc.
eső után köpönyeg = (litt.) après la pluie, une cape –> pleurer sur le lait répandu

etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Thursday 23 Mar 17, 18:42 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni to put on one’s thinking cap (mettre sa casquette* à penser, à réfléchir) : cogiter. Expression attestée en 1821.
(* casquette est une traduction approximative car le mot cap avait initialement un sens plus large ; il désignait tout couvre-chef, bonnet, casquette, etc., par oppostion à un chapeau à bord.)
Le terme antérieur était considering cap (casquette à réfléchir), attesté en 1605.
Il s’agit évidemment d’une casquette imaginaire.
Dans le livre pour enfants The History of Little Goody Two-Shoes; Otherwise called, Mrs. Margery Two-Shoes (1765), le chapitre intitulé The whole History of the Considering Cap, set forth at large for the Benefit of all whom it may concern contient cette représentation de la casquette à réfléchir :
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1446
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Friday 24 Mar 17, 9:59 Répondre en citant ce message   

Hongrie Les passionnés hongrois de foot utilisent le syntagme góllövő cipő (littéralement "chaussure qui marque des buts") dans plusieurs phrases possibles :
- Otthon hagyta a góllövő cipőjét "Il a laissé chez lui sa chaussure..."
- Megtalálta a góllövő cipőjét "Il a retrouvé sa chaussure..."
- Hova lett Cristiano Ronaldo góllövő cipője? "Où a donc disparu la chaussure... de C. R.?" (titre d'article de presse), etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 22 May 18, 23:10 Répondre en citant ce message   

Allemand Das sind zwei Paar Schuhe
"
" Freiwillig testen und an Demenzkranke und geistig Behinderte testen sind zwei Paar Schuh !"

= faire des tests sur la base du volontariat ou sur des personnes démentes ou handicapées intellectuellement , c'est une autre paire de manches ..

Textuellement : ce sont deux paires de chaussures .

Der Schuh = la chaussure
Das Paar = la paire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1068
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Tuesday 22 May 18, 23:55 Répondre en citant ce message   

Hongrie (hongrois)

Akinek nem inge, ne vegye magára. (litt.) = Celui dont ce n'est pas la chemise, qu'il ne la mette pas. –> Qui se sent morveux, se mouche.

Nem a ruha teszi az embert. (litt.) = Ce n'est pas le vêtement qui fait l'homme. –> L’habit ne fait pas le moine.

Úgy áll rajta, mint tehénen a gatya. (litt.) = Cela lui sied comme la culotte à une vache –> Cela ne lui va pas du tout.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3218
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 23 May 18, 8:28 Répondre en citant ce message   

Piroska a écrit:
Úgy áll rajta, mint tehénen a gatya. (litt.) = Cela lui sied comme la culotte à une vache –> Cela ne lui va pas du tout.

http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?p=196602#196602
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1068
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Wednesday 23 May 18, 8:44 Répondre en citant ce message   

Merci, Embatérienne, je ne connaissais pas les versions françaises, ni ne me souvenais de leur apparition sur le Forum.

Ça lui va comme un tablier/des guêtres à une vache. – génial !

Après, on peut discuter ce qui va mieux à une vache : un tablier, des guêtres ou une culotte !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3218
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 23 May 18, 10:35 Répondre en citant ce message   

Les guêtres, c'est pour le canard !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1068
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Wednesday 23 May 18, 10:53 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
Les guêtres, c'est pour le canard !

Pardon, j'ai regardé trop vite avec mes pauvres yeux affectés de DMLA. Merci pour la correction.
C'est mieux : à la rigueur, on pourrait imaginer des guêtres à une vache, mais tablier ou culotte lui iraient vraiment mal.
EXCUSEZ SI JE FAIS DES FAUTES, JE VOIS à PEINE CE QUE J'éCRIS.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 23 May 18, 11:58 Répondre en citant ce message   

Extrait du Fil ça revient au même (Dictionnaire Babel) :

Roumanie roumain [ András ]
(idiomatique) e aceeași Marie cu altă pălărie : litt. c'est la même Marie avec un autre chapeau
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Sunday 30 Sep 18, 14:18 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni to get one’s knickers in a twist [entortiller sa culotte] : se mettre dans tous ses états (agitation, colère)

knickers : Royaume-Uni culotte de femme – abréviation de knickerbockers d'origine USA
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Ion
Animateur


Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 242
Lieu: Liège

Messageécrit le Sunday 30 Sep 18, 14:38 Répondre en citant ce message   

Pantalon de femme en anglais, mais pas chez Maurice Chevalier (Paroles et musique : Boyer, Van Paris)
Citation:
Ça s'est passé un dimanche
Un dimanche au bord de l'eau
Elle avait sa robe blanche
Lui, son knickerbocker à carreaux
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Sunday 30 Sep 18, 15:15 Répondre en citant ce message   

Je me suis mal exprimé. En anglais britannique, knickers désigne une culotte de femme au sens de sous-vêtement* (panties en anglais américain) ; mais, apparemment, en anglais américain, knickers s’emploie comme variante de knickerbockers au sens de pantalon (d'homme) large et court serré au-dessous du genou, qui est aussi le sens de knickerbockers en français – dans la chanson de Maurice Chevalier et dans cette chanson de Charles Trenet :
Citation:
Les enfants s'ennuient le dimanche
Le dimanche les enfants s'ennuient
En knickerbockers ou en robes blanches
Le dimanche les enfants s'ennuient

* À la fin du 19ème siècle, ces sous-vêtements féminins descendaient au genou, d'où l'emploi du mot knickers (= knickerbockers) par analogie avec les pantalons.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Saturday 06 Oct 18, 13:32 Répondre en citant ce message   

anglais to act one’s age, and not one’s shoe size [agir [selon] son âge, et pas [selon] sa pointure de chaussures] – extension humoristique de to act one’s age – souvent à l’impératif : se comporter de la façon appropriée à son âge, ne pas faire l’enfant
(Au Royaume Uni et aux États Unis, les pointures de chaussures sont très différentes de celles qui ont cours en Europe ; par exemple, une pointure 10 au Royaume Uni correspond à 43-44 en Europe – cf. ce site.)
exemple d’emploi : Phil Penfold au sujet du rôle de jeune femme interprété par l’actrice Joan Collins, alors âgée de 55ans, dans l’Evening Chronicle (Newcastle upon Tyne) du 8 juillet 1988 :
Citation:
The expression “act your age instead of your shoe size” DID spring to mind [est venue à l’esprit].

D’où aussi, par dérision, to act one’s shoe size, and not one’s age, faire l’enfant
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Sunday 14 Oct 18, 14:07 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
Papou JC a écrit:
Jacques a écrit:
angl. off-the-cuff : 1938 sans préparation, pour un orateur ou un acteur , litt. "de ses manchettes [de chemise]
Cette expression croustillante suggère que, comme un potache, l'orateur lit des notes qu'il a écrites sur les manchettes de sa chemise. "

C'est dans Les Temps Modernes (1936) que Charlot, serveur dans un restaurant, écrit sur ses manchettes les paroles de la chanson qu'il n'a pas eu le temps d'apprendre. Malheureusement, en agitant les bras, il perd ses manchettes et doit improviser, sur l'air de "Je cherche après Titine". Un morceau d'anthologie chaplinesque.

Peut-être l'expression date-t-elle de ce film ?

Excellente hypothèse, Papou ! L'expression viendrait-elle du film ?

Non, car j’ai découvert des attestations de cette expression (effectivement d’origine états-unienne) à partir de 1928. Elle se référait au départ à l’improvisation de scénarios à l’époque du cinéma muet.

La métaphore est celle d’un metteur en scène de cinéma, et non d’un orateur ou d’un chanteur, qui s’inspire des notes qu’il a écrites sur la manchette de sa chemise. Alfred Cohn (1880-1951 – scénariste en particulier de The Jazz Singer (1927), considéré comme le premier film parlant) écrivait ceci dans Writer Will Come into Own in Sound Film Era, Cohn Says, publié dans The Film Daily (New York) du 7 Octobre 1928 :

[Cohn explique qu’avec l’arrivée du cinéma parlant, les scénarios sont soigneusement préparés, et que les metteurs en scène ne tourneront plus de manière improvisée après avoir ostensiblement déchiré le scénario ; il deviendra nécessaire que metteur en scène et scénariste collaborent étroitement.]
Citation:
With the coming of the “talkie” script, prepared with meticulous care, with every word of dialogue carefully weighed and every sound tested, the director will find himself in his right place, an interpreter just as is the stage director. The supermen of the megaphone will no longer “shoots [sic] ’em off the cuff” after ostentatiously destroying the scenario. The intelligent director will work more closely with the writer because he must look to the writer for the life that is to be breathed into the moving shadows.

Dans un article paru dans le St. Louis Post-Dispatch (Missouri) du 2 novembre 1930, l’acteur Colin Chase (1886-1937) expliquait qu’à l’époque du cinéma muet :
Citation:
“Scenarios were unknown: the director either made his pictures entirely ‘off the cuff’ or he had a brief sort of synopsis to go by, and made up his own scenes as he went along.”
[« Les scénarios étaient inconnus : le metteur en scène soit faisait ses films de manière totalement improvisée soit avait une espèce de bref synopsis duquel s’inspirer, et inventait ses propres scènes à mesure qu’il avançait. »]

Le passage suivant de The Film Daily (New York) du 25 mars 1928 raconte que pendant un tournoi de golf, Jack Cohn (1889-1956), producteur à Columbia Pictures, nota une idée sur sa manchette afin de l’utiliser ultérieurement :
Citation:
Somebody said Jack Cohn had “stymied” and Jack wrote it on his cuff as a good title for a future Columbia release.
[Quelqu’un dit que Jack Cohn avait « entravé » et Jack l’écrivit sur sa manchette comme un bon titre pour un prochain film de Columbia.]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 7 sur 9









phpBB (c) 2001-2008