Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
*bʰei-d- (IE) / fendre (français) - Le mot du jour - Forum Babel
*bʰei-d- (IE) / fendre (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3417
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 12 Sep 19, 7:55 Répondre en citant ce message   

Le thème eurindien *bʰei-d- « fendre » ne subsiste clairement avec son sens propre qu'en sanskrit, latin et germanique.

• sanskrit BHID-, bhinatti « fendre »
Parmi les dérivés curieux :
bhettā nom d'agent masc. (< *bʰeid-tr-) « fendeur » nom d'un sort magique récité sur les armes ;
bheda nom thém. masc. (< *bʰoid-o-) « fente » ; le duel bhedau désigne les lèvres (pudendum muliebre), probablement les grandes :
śepo romaṇvantau bhedau icchati « la verge désire des lèvres poilues » (Ṛgveda, "Les pensers des hommes", IX.112)

• latin findō, -is, fidī, fissum, findere « fendre »
Parmi les dérivés curieux :
bifidus « fendu en deux, bifide » calque du grec δισχιδής [diskʰidēs] qui caractérise la langue des serpents ;
fissum « fente » dont le pluriel fissa, ressenti plus tard comme un fém., est à l'origine de fr. fesse.

On notera avec skr. bhedau et lat. fissa qu'une fente anatomique ne se met pas au singulier (ce qui rappelle une controverse animée sur le nombre du mot détroit).

• all. beißen, ang. to bite, got. beitan « mordre » ;

D'autres propositions germanisantes ont été faites, plus ou moins convaincantes pour moi :
# ang. boat (> fr. bateau) qui aurait été primitivement une pirogue monoxyle ou un radeau
# fr. gibier (< francique *gabaiti) (cf. MMDJ giblets et gibier)
# it. pizza qui serait issu d'un pezzo « morceau », mot peut-être d'origine germanique …

• gr. φείδομαι [pʰeídomai] « épargner », compris par Chantraine « séparer pour soi ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3824
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 12 Sep 19, 12:26 Répondre en citant ce message   

Dans le même registre, on peut noter :
aṃhubhedī : [femme qui a le] vagin étroit (aṃhu)

bhedá désigne aussi la séparation, la différence ; la dualité (entre Dieu et l'univers).
D'où :
abheda : absence de distinction, d'identité ; la non-différence.
bhedābheda : dualité et monisme mélangés

(source dictionnaire sanskrit de Gérard Huet)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3417
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 12 Sep 19, 13:56 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
bhedābheda : dualité et monisme mélangés

Qu'il vaut mieux comprendre comme un composé copulatif (dvandva) : bheda+abheda (séparé et non séparé) que comme un mélange, un exemple de coincidentia oppositorum (théologie, ésotérisme).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9742
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 12 Sep 19, 16:23 Répondre en citant ce message   

Coïncidences ou nostratique ? Chacun en jugera selon ses préférences. Voici une petite liste de verbes arabes toujours usuels, issus de vieilles racines sémitiques, qui ont tous le sens de "fendre, diviser, séparer", avec des nuances, bien entendu : فصّ faṣṣa, فصل faṣala, فصم faṣama, فضّ faḍḍa, فطر faṭara, فطم faṭama. La liste serait deux fois plus longue en ajoutant des verbes maintenant obsolètes.
Les trois consonnes (toutes emphatiques) en deuxième position (ṣ, ḍ, ṭ) sont apparentées par la plupart de leurs traits phonétiques.
En sémitique ancien, la labiale initiale était un p.

Une remarque à propos de bateau : les mots qui désignent une embarcation sont souvent en rapport avec un verbe signifiant "couper, fendre". L'interprétation généralement donnée est que les premières barques ont été creusées dans un tronc d'arbre. Mes propres observations avec diverses désignations arabes des bateaux m'amènent à proposer une toute autre explication : les embarcations semblent en relation avec un verbe signifiant "fendre" parce que, telles le soc de la charrue qui fend la terre, l'embarcation fend les eaux (cf. fr. sillonner les mers). (Voir mon post du 11 déc 16, 8:21 dans felouque).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3824
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 12 Sep 19, 16:57 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
bhedābheda : dualité et monisme mélangés

Je n'ai fait que citer Gérard Huet.
Le terme mélange ne me semble pas approprié. Je n'y ai prêté guère d'attention.

On a aussi :
bhedābhedavāda qu'il présente comme "doctrine professant à la fois la dualité et le monisme"
(vāda a le sens de traité). On pourrait dire aussi : dualité et non-dualité.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3417
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 12 Sep 19, 17:26 Répondre en citant ce message   

@ Xavier : Ce n'est pas ton intervention que je voulais préciser mais celle de Huet qui, malgré ses très nombreux mérites, n'écrit jamais qu'un dictionnaire. Sur le Bhedābheda Vedānta, l'article de Wikipedia est un peu plus précis. J'en extrais :
Le bhedābheda admet une différence (bheda) et une non-différence (abheda) entre le soi individuel, le jīvātman et l'ultime Vérité: le divin, le brahman. Un exemple de cette dualité et de cette unité est que cette philosophie admet que l'âme est considérée comme liée au divin, alors que le divin est différent de l'être individuel.

@ Papou JC : Souvent ?
Pour l'instant je ne connais que votre hypothèse (non confirmée) sur le mot felouque et une chanson comme Le Trente-et-un du mois d'août :
Nous vîmes venir sous l'vent vers nous,
Une frégate d'Angleterre
Qui fendait l'air et puis les eaux,

D'autres exemples seraient bienvenus.


Dernière édition par Outis le Thursday 12 Sep 19, 17:39; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9742
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 12 Sep 19, 17:34 Répondre en citant ce message   

Pas de problème, je craignais d'être hors-sujet :

بحر baḥara fendre, déchirer (se dit de la pratique de fendre l'oreille à une chamelle) // بحّار baḥḥār marin
بريج barīǧ quartier de fruit // بارج bāriğ marin habile et بارجة bāriğa vaisseau de guerre
جرم ğarama couper, retrancher // جرم ğarm espèce d’embarcation en usage dans le Yémen
جور ğwr – جوّار ğawwār laboureur // جوار ğawār esquifs, vaisseaux
خلج ḫalağa percer, transpercer // خلج ḫuluğ espèce d’embarcation
شجّ šağğa blesser, casser, briser (la tête, le crâne) // sillonner, fendre (se dit d’un vaisseau qui fend les vagues
صرى ṣarā i couper, retrancher en coupant // صارٍ ṣārin marin
فلح falaḥa fendre le sol, labourer la terre // فلّاح fallāḥ laboureur ; marin (proprement qui sillonne, fend les ondes)
قطع qaṭa‛a couper, faire une incision // قطعة qiṭ‛a embarcation, bateau

Encore cette liste n'est-elle probablement pas exhaustive.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 802
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le Thursday 12 Sep 19, 21:24 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Le bhedābheda admet une différence (bheda) et une non-différence (abheda)

Dans mon ignorance totale du sanskrit, je suis frappé par l'analogie avec le préfixe a- privatif du grec, ce parallélisme est-il réel ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3417
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 13 Sep 19, 0:41 Répondre en citant ce message   

Jeannotin a écrit:
Outis a écrit:
Le bhedābheda admet une différence (bheda) et une non-différence (abheda)

Dans mon ignorance totale du sanskrit, je suis frappé par l'analogie avec le préfixe a- privatif du grec, ce parallélisme est-il réel ?

Tout à fait !

En fait, c'est le préfixe euridien de négation, *n-, qui se vocalise en a- ou an- en grec comme en sanskrit (in- en latin, un- en allemand, …).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9742
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 04 Oct 19, 12:03 Répondre en citant ce message   

Voir aussi le mot du jour feta.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008