Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
boréal (français) - Le mot du jour - Forum Babel
boréal (français)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Thursday 16 Mar 06, 11:19 Répondre en citant ce message   

Boréal à l’origine du grec Βορέας (boréas) de Borée qui dans la mythologie grecque gouvernait les vents du nord impétueux et glacés. L’hémisphère nord porta son nom, soit hémisphère boréal.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
guillaume



Inscrit le: 14 Dec 2005
Messages: 673
Lieu: Istanbul, natif du Québec

Messageécrit le Friday 17 Mar 06, 15:33 Répondre en citant ce message   

En turc on appelle Turc Poyraz le vent du nord-est bien froid qui souffle le long du Bosphore, ou Turc Boğaz en turc (littéralement : gorge).

J'ai réalisé récemment que Poyraz est dérivé de cette même racine grècque Grec Βορέας (boréas).

Pour parler du vent du sud (un vent chaud de la mer qui donne la migraine) on a le Turc Lodos, dérivé du grec Grec ναύτις (nautis) : marin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 17 Mar 06, 20:34 Répondre en citant ce message   

Un pays mystérieux qui m'a toujours intrigué est Hyperborée.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Friday 17 Mar 06, 20:58 Répondre en citant ce message   

Hyperborée provient de υπερβόρεος formé de (υπέρ au-dessus, au-delà + βόρεος du nord) même racine que borée qui se traduit par extrême nord.
Dans la mythologie grecque les Hyperboréens était un peuple qui habitait l’Hyperborée un pays où le soleil brillait 24 heures sur 24 et où Apollon y passait ses hivers.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 21 Jan 11, 15:50 Répondre en citant ce message   

Lire les MDJ pôle et arctique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 464
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Friday 21 Jan 11, 22:27 Répondre en citant ce message   

co : buriata = aquilon , vent du nord.
co : buriana = bourrasque, tempête, tourmente
Selon INFCOR l’origine étymologique serait peut être le latin littéraire borea(m), même sans connaître le latin il me semble que la relation est assez probable ?

En recherchant des textes j'ai retrouvé :
Citation:

(Source : remacle.org)

PROPERCE, Elégies, II, 27, 1-2 ; 11-16.
At vos incertam, mortales, funeris horam
quaeritis et qua sit mors aditura via.
Solus amans novit quando periturus et a qua
morte, neque hic Boreae flabra neque arma timet.

Borea, ae, f. : Borée (vent du Nord), l'aquilon (au nominatif Boreas)

L'amour ne meurt pas
Mortels, vous cherchez à connaître l'heure incertaine de votre mort et d'où elle viendra.
Seul l'amant sait quand il mourra et de quelle mort. Il ne craint ni les souffles de Borée ni les armes.

BOREAS ET SOL. (Avianus Flavius)
Immitis Boreas placidusque ad sidera Phoebus
Iurgia cum magno conseruere Iove,
Quis prior inceptum peragat: mediumque per orbem
Carpebat solitum forte viator iter.

Borée et le Soleil.
Le fougueux Borée et Phébus, calme au milieu des astres, disputaient entre eux devant le grand Jupiter à qui accomplirait le premier une tâche imposée
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Saturday 22 Jan 11, 12:15 Répondre en citant ce message   

La Mésange boréale a une aire de répartition semblable à celle de la Mésange nonnette, avec en plus, le nord et le nord-est de l'Europe, et en moins les Pyrénées et l'ouest de la France. Les deux espèces sont très ressemblantes, sauf pour le chant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Saturday 22 Jan 11, 13:25 Répondre en citant ce message   

En italien il y a:

- Bora = vent du Nord
- buriana = tempête (mot utilisé pour décrire une situation difficile de confusion)
- boreale

venitien: borana = buriana

En vieux slave: burja = tempête

La racine ne pourrait être la même du latin "furia"???
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 22 Jan 11, 18:35 Répondre en citant ce message   

Le grec Βορέᾱς, s'il n'est pas un emprunt, a une initiale qui ne peut provenir en grec que de la labiovélaire sonore *gʷ.
(l'eurindien n'admet pas de *b- à l'initiale et un *bʰ- initial donnerait φ- en grec)

C'est pourquoi le seul rapprochement qui ait été proposé est avec divers noms de la montagne en *gʷ.r- qui, malheureusement, ont des vocalismes variés :

skr. giri-, av. gairi- : colline, montagne, élévation

vx. sl. gora : montagne

lit. nu-garà : crète

alb. gur : rocher

gr. δειράς : crète, hauteur ou, selon d'autres, haut vallon, combe

Le sens de « Borée » serait alors « vent de la montagne » mais il ne s'agit que d'hypothèses …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 464
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Sunday 23 Jan 11, 8:54 Répondre en citant ce message   

Des éléments de toponymie, sous toutes réserves pour les interprétations intégralement retranscrites :
Le massif du Boréon avec lac du Boréon à 1473 m
Citation:
Toponymie et micro toponymie de Saint-Martin-Vésubie :
Lou Boureoun. La racine BOR désigne la montagne. Le verbe grec rheo signifie « je coule ». Il s’agirait donc de la montagne d’où le torrent descend [14].
http://amontcev.free.fr/toponymie_.htm

Quelle pourrait bien être l’étymologie du «mont Boron » à Nice ? :
Le mont Boron est une colline située sur la partie est de la commune de Nice (Alpes-Maritimes). Son altitude maximale est de 191 mètres. Au pied du mont Boron, se situe la grotte du Lazaret qui est un site préhistorique du Paléolithique moyen.

En Toscane nous avons la ville et le lac de Buriana .

Burriana (en castillan) ou Borriana (en valencien) est une commune de la province de Castellón, dans le nord de la communauté autonome de Valence, en Espagne. (Wiki)
Etimo.it et infcor citent la tramontane en relation avec borea(m) :
it/co : tramuntana de l’italien oltramontano (infcor)
La tramontane (cnrtl) :
Citation:
Prononc. et Orth.: [tʀamɔ̃tan]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1265 tramontaine de septentrion désigne l'étoile polaire (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, 119, p. 107, 46); 2. id. tramontaine désigne le Nord (ID., ibid., 114, p. 100, 6); 1re moit. XIVe s. vant de tramontaine « vent du Nord » (L'Entree d'Espagne, éd. A. Thomas, t. 2, p. 137, 11786); 1556 p. ell. tramontane désigne le vent du Nord (P. SALIAT, trad. d'Hérodote, IV, 179 ds HUG.); 3. 1636 au fig. perdre la tramontane (VOITURE, lettre 24 nov. ds Œuvres, éd. A. Ubicini, t. 1, p. 276). Empr. à l'ital. tramontana, att. anciennement aux sens de « étoile polaire », « vent du Nord » et « Nord » (déb. XIVe s., v. DEI et TOMM.-BELL.), fém. subst. de tramontano, propr. « au-delà des monts », du lat. transmontanus « id. »; a remplacé l'a. et m. fr. tresmontaine « étoile polaire » (att. dep. ca 1209, GUIOT DE PROVINS, Bible, éd. Wolfart et San-Marte, 627), issu directement du lat. Voir FEW t. 13, 2, p. 211 et 212b. Fréq. abs. littér.: 17. Bbg. ARVEILLER (R.). R. Ling. rom. 1982, t. 46, p. 458. − HOPE 1971, p. 51, 149. − QUEM. DDL t. 20. − VIDOS 1939, pp. 588-590.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Sunday 23 Jan 11, 21:35 Répondre en citant ce message   

Oui, Outis a completement raison.
On peut pas savoir si le grec Βορέᾱς soit un emprunt ou non...on peut imaginer que ne le soit pas.
Il faudrait voir comment évolue le slave, à partir d'un *bʰ- eurindien.

De toute façon, une solution differente:
-burja (slave)
-furia (latin)
-*dusia (gaulois).


Dernière édition par giòrss le Monday 24 Jan 11, 18:00; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Monday 24 Jan 11, 17:58 Répondre en citant ce message   

J'y ajoute la réponse de Gilou:

Citation:
Normalement, un *bʰ- eurindien évolue en *b- en proto-slave, et reste stable ensuite.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 07 Feb 11, 20:01 Répondre en citant ce message   

- the magnetic forces of our planet shield us by funnelling these charged particles to the polar regions, where they generate the aurora borealis and aurora australis – the northern and southern lights
= les forces magnétiques de notre Planète nous protègent en aiguillant / dirigeant ces particules chargées vers les régions polaires, où elles génèrent les aurores boréales et les aurores australes
(The Independent - 05.02.2011)

- Pourquoi entend-on beaucoup plus souvent parler d'aurores boréales que d'aurores australes (c'est en tout cas ma perception) ?
- Les aurores boréales sont-elles plus courantes ?
- Est-ce parce que nous habitons l'hémisphère Nord ?
- Ou bien parce que les régions boréales sont plus peuplées que les régions australes ?


Dernière édition par José le Tuesday 08 Feb 11, 19:17; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1530
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Tuesday 08 Feb 11, 16:11 Répondre en citant ce message   

Citation:
- Ou bien parce que les régions boréales sont plus peuplées que les régions australes ?
Parce que, a part l'Antarctique, il n'y a pratiquement aucune terre dans la zone aurorale australe (entre 60° et 75° de latitude) ou les aurores polaires sont susceptibles d'être observées. En fait, il n'y a pratiquement aucune terre habitée dans cette zone, même les Kerguelen sont au dessus des 60°. Bon, il y a une tripoté de petites iles inhabitées néanmoins dans cette zone, ce qui est normal, vu l'étendue de la zone maritime: http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Antarctic_and_sub-Antarctic_islands#List_of_Antarctic_islands_south_of_60.C2.B0_S (on a Population 0 pour celles que j'ai regardé au hasard dans la liste)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 03 Dec 11, 14:13 Répondre en citant ce message   

tlfq.ulaval.ca a écrit:
Les langues paléo-sibériennes sont parlées dans les contrées asiatiques de la Sibérie, surtout sur la côte est. Ces langues sont parfois appelées paléo-asiatiques ou encore langues hyperboréennes. Ce sont de très vieilles langues, parfois millénaires (d'où le terme grec palaios: «ancien»), sans liens de parenté évidents entre elles. Autrement dit, les langues paléo-sibériennes ne constituent pas une famille linguistique proprement dite, mais un ensemble disparate de langues regroupées selon des critères d'ordre géographique. En réalité, on réunit sous le terme paléo-sibériennes des langues qui n’appartiennent pas aux familles ouralienne, altaïque, eskimo-aléoute, etc. Plus précisément, il s'agirait de quatre petites familles de langues isolées et sans grands rapports linguistiques, qui composent les langues paléo-sibériennes.

Lire la page langues paléo-sibériennes du site québécois http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008