Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
ellipse (français) - Le mot du jour - Forum Babel
ellipse (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
max-azerty



Inscrit le: 11 jan 2006
Messages: 801
Lieu: arras

Messageécrit le mardi 02 mai 06, 8:23 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

ce mot désigne,en mathématiques, une courbe convexe fermée.
en grammaire, il désigne l'omission de certains mots qui ne sont pas indispensables à la compréhension.
ce dernier sens renvoie à l'étymologie grecque, elleipsis signifiant "manque".
le grec leipo signifie "je laisse", "linquo" en latin, qui a donné "lacune".
la racine indo-européenne est leik, laisser.
cf allemand "Lücke", lacune.
cf anglais "lack", le manque.

ATTENTION : ce message contient plusieurs erreurs corrigées plus loin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2867
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le mardi 02 mai 06, 9:03 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

La graphie en grec est έλλειψις en grec moderne on écrira plutôt έλλειψη.

Le verbe λείπω a le sens de manquer, être absent de la même racine on a aussi en grec le terme έλλειμμα (elleima) qui signifie déficit.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7959
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le dimanche 31 oct 10, 20:31 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

max-azerty a écrit:
"linquo" en latin, qui a donné "lacune".

ça, je crois pouvoir dire que c'est inexact. Les mots français vraiment issus de linquere sont : relique, reliquat, délit, délinquant, délinquance, délictueux, et déréliction.
Egalement issu du grec : éclipse.

Lacune, comme son doublet lagune, est dérivé de lac, et ce dernier du latin lacus.
L'anglais lack, "manque", d'origine germanique, n'a de rapport ni avec linquere ni avec lacus.
En revanche loan (prêt, emprunt) et to lend (prêter) sont bien de la même famille qu'ellipse.


Dernière édition par Papou JC le lundi 27 août 12, 9:04; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patrick



Inscrit le: 03 avr 2007
Messages: 601
Lieu: Βέλγιο: Βαλλωνία

Messageécrit le lundi 01 nov 10, 18:18 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Toujours autour du verbe grec λείπω : notre "et coetera" = etc. se dit en grec και τα λείπα = κτλ. les choses qui manquent ... les non-dits...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7959
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le dimanche 19 août 12, 6:29 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Voir aussi le mot du jour déréliction.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 nov 2007
Messages: 1500
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le dimanche 19 août 12, 12:24 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Deux remarques sur le TLF:
ellipse, sens 1
Citation:
Citation:
...d'où viennent, par exemple, ces bizarres ellipses, viens-tu avec, ces explétifs, pour une fois, sais-tu? (Verlaine, Quinze jours en Hollande)
Il me semble qu'il s'agit, non pas d'ellipses, mais bien uniquement d'explétifs.
En effet, avec, une fois et sais-tu sont bien des explétifs. Les deux premiers sont une traduction du flamand (ou NL) kom je mee?, fr. tu m'accompagnes? et eens, litt. une fois, fr. un peu (exemple: kom eens, viens un peu). Sais-tu est une traduction du wallon sés', ajouté régulièrement en fin de phrase en wallon et en français de Liège, comme certains Français ajoutent vois-tu à la fin de leur exposé.

Deuzio: ellipse, sens 2 (sens mathématique).
Citation:
Courbe fermée déterminée par l'intersection d'un cône droit et d'un plan qui n'est pas perpendiculaire à son axe.
J'ai toujours appris que l’ellipse était une courbe plane dont chaque point [on dit plutôt lieu des points] est tel que la somme de ses distances à deux points fixes situés dans le plan de l'ellipse -appelés foyers- est constante. Maintenant, les définitions peuvent avoir changé. Reste alors a démontrer que l'un se déduit de l'autre.
Il y a bien un jeune matheux chez les Babéliens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 mars 2011
Messages: 2669
Lieu: Paris

Messageécrit le dimanche 19 août 12, 18:43 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

dawance a écrit:
Citation:
...d'où viennent, par exemple, ces bizarres ellipses, viens-tu avec, ces explétifs, pour une fois, sais-tu? (Verlaine, Quinze jours en Hollande)
Il me semble qu'il s'agit, non pas d'ellipses, mais bien uniquement d'explétifs.

Pour Verlaine, il s'agit bien d'ellipse car il doit penser que "viens-tu avec" est une ellipse de "viens-tu avec moi".

Citation:
Deuzio: ellipse, sens 2 (sens mathématique).
Citation:
Courbe fermée déterminée par l'intersection d'un cône droit et d'un plan qui n'est pas perpendiculaire à son axe.
J'ai toujours appris que l’ellipse était une courbe plane dont chaque point [on dit plutôt lieu des points] est tel que la somme de ses distances à deux points fixes situés dans le plan de l'ellipse -appelés foyers- est constante. Maintenant, les définitions peuvent avoir changé. Reste alors a démontrer que l'un se déduit de l'autre.
Il y a bien un jeune matheux chez les Babéliens.

Un vieux matheux fait aussi bien l'affaire. Les deux définitions sont parfaitement équivalentes et ne sont pas nouvelles ! La définition du TLFi était connue des Grecs qui avaient étudié les coniques. Comme son nom l'indique, la conique est la courbe déterminée par l'intersection d'un cône et d'un plan. Selon la position du plan par rapport au cône, cela peut donner une ellipse, une parabole ou une hyperbole. Mais de ces trois types de coniques, seule l'ellipse est une courbe fermée, comme l'a précisé la définition. Et en précisant que le plan sécant n'est pas perpendiculaire à son axe, la définition évite le cercle, qui est un cas particulier d'ellipse (dont les deux foyers sont confondus au centre).


Dernière édition par embatérienne le dimanche 19 août 12, 19:38; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gaspard



Inscrit le: 06 août 2008
Messages: 204
Lieu: France

Messageécrit le dimanche 19 août 12, 19:03 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

dawance a écrit:
Deux remarques sur le TLF:
...

Deuzio: ellipse, sens 2 (sens mathématique).
Citation:
Courbe fermée déterminée par l'intersection d'un cône droit et d'un plan qui n'est pas perpendiculaire à son axe.
J'ai toujours appris que l’ellipse était une courbe plane dont chaque point [on dit plutôt lieu des points] est tel que la somme de ses distances à deux points fixes situés dans le plan de l'ellipse -appelés foyers- est constante. Maintenant, les définitions peuvent avoir changé. Reste alors a démontrer que l'un se déduit de l'autre.
Il y a bien un jeune matheux chez les Babéliens.

Historiquement l'ellipse est une conique. C'est une des 3 courbes que l'on peut obtenir par l'intersection d'un plan avec un cône, les deux autres étant la parabole et l'hyperbole...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 nov 2007
Messages: 1500
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le lundi 20 août 12, 10:05 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Historiquement, sans doute. Il faut quand même constater que la géométrie plane est enseignée avant la géométrie de l'espace et que l'ellipse est étudiée en géométrie plane, sans référence aux figures spatiales telle que le cône. Le TLF s'éloigne des livres scolaires; c'est ma seule remarque.

Citation:
il (Verlaine) doit penser que "viens-tu avec" est une ellipse de "viens-tu avec moi".
Le grand poète se trompe. Il n'a pas fait d'effort pour comprendre cette tournure. Le TLF non plus (NB: ellipse).
Je n'y avais pas pensé tout de suite: il faut le dire en wallon: "Vins' avou?" se traduit par "Viens-tu aussi?", mais avou signifie, non seulement l'adverbe aussi , mais la préposition avec !
"èt mi avou !", fr. "et moi aussi !", fr. de Wallonie: "et moi avec !"
Donc, un wallon ne fait pas toujours la différence entre aussi et avec. Il dira indifféremment "Viens tu aussi?" ou "Viens-tu avec?", dans le parler populaire. L'influence du verbe à particule flamand meekomen , litt. "venir avec", est très probable. Donc, pas d'ellipse ici.

Voir l'ancien français avuec, Van Daele:
Citation:
adverbe et préposition: ensemble, avec
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 nov 2007
Messages: 1500
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le samedi 25 août 12, 15:42 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

J'ai bien noté les commentaires d'embatérienne et de Gaspard sur la notion de conique.
La contradiction du TLF ne se limite pas à ignorer (ou du moins ne pas mentionner) les livres scolaires. Elle est aussi interne: en effet, les autres coniques y sont définies uniquement par la géométrie plane:
-hyperbole:
Citation:
Courbe plane non fermée constituée par l'ensemble des points dont la différence des distances à deux points fixes, ou foyers, est constante

-parabole:
Citation:
Courbe plane décrite par un point qui se déplace de telle façon que sa distance à un point fixe appelé foyer soit constamment égale à sa distance à une droite fixe appelée directrice.
Je souhaiterais, et je suppose ne pas être le seul, un peu plus de cohérence.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 mars 2011
Messages: 2669
Lieu: Paris

Messageécrit le samedi 25 août 12, 15:56 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

dawance a écrit:
Je souhaiterais, et je suppose ne pas être le seul, un peu plus de cohérence.

Oui, encore qu'on ne doive pas prendre le TLFi pour ce qu'il n'est pas ; ce n'est pas un bouquin de maths !
Mais le choix des définitions peut changer selon l'âge du dictionnaire. Ainsi dans la 8e édition du dictionnaire de l'Académie, les définitions des trois coniques étaient :
Citation:
En termes de Géométrie et d'Astronomie, il se dit d'une Courbe qu'on forme en coupant obliquement un cône droit par un plan qui le traverse.
En termes de Mathématiques, il désigne la Section faite dans un cône du second degré par un plan qui, étant prolongé, rencontre les deux nappes de cette surface.
Ligne courbe qui résulte de la section d'un cône quand il est coupé par un plan parallèle à un de ses plans tangents.


Elles sont devenues dans la 9e édition :
Citation:
Courbe plane fermée, définie comme le lieu géométrique des points dont la somme des distances à deux points fixes est constante.
Courbe plane ouverte, définie comme le lieu géométrique des points dont la différence des distances à deux points fixes appelés « foyers » est constante.
Courbe plane, définie comme le lieu géométrique des points équidistants d'un point fixe, ou « foyer », et d'une droite fixe, appelée « directrice ».


Mais au moins c'est cohérent !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 jan 2007
Messages: 1530
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le dimanche 26 août 12, 12:40 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

La définition de conique évolue même selon les programmes scolaires, alors...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008