Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Références d'origine littéraire - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Références d'origine littéraire
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 6, 7, 8 ... 19, 20, 21  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3644
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 08 Jul 11, 17:54 Répondre en citant ce message   

Puisque nous en étions aux animaux, voici une expression, entrée dans la langue et qui a conservé sa fonction, telle quelle, depuis des siècles.

Elle nous vient de la Farce de Maistre Pathelin ( 1460) : le juge, face à un plaignant, drapier de son état, qui s'embrouille dans ses explications, mêlant deux histoires ( une concernant des aticles de draperie, l'autre ses déboires avec un berger ), le juge donc, s'énerve et le prie de reprendre le droit fil du sujet, les moutons...

«Revenons à nos moutons » disons-nous lorsque il y a eu digression.

Citation:
Le Juge:

Paix, par le diable, vous bavez.
Et ne savez-vous revenir
à votre propos, sans tenir
la cour de telle baverie ?

...

Sus, revenons à ces moutons.
Qu'en fut-il ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3644
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 09 Jul 11, 16:59 Répondre en citant ce message   

J'ai cité sur un autre fil , Thusnelda, cette fille d'un chef chérusque, devenue par rapt l'épouse d'Arminius.

Nous connaissons son histoire, d'après ce qu'en a raconté Tacite et son nom, auparavant, avait été cité par Strabon ( dixit Wikipédia). Certes, il ne s'agit pas d'un personnage de roman, pourtant à partir de son prénom , a surgi un terme entré dans le vocabulaire du parler familier allemand ( Umgangssprache), eine Tussi ( abréviation du prénom de Thusnelda ) pour désigner une sorte de cagole , comme on dit par chez moi, à Marseille. Une femme qui ne s'intéresse qu'aux apparences, vulgaire,trompeuse. Autrement dit, un terme très péjoratif.

Il semble que ce terme et surtout son emploi péjoratif soit dû au drame de Heinrich von Kleist ( La bataille de Hermann ). Dans cette oeuvre, sa blondeur et sa beauté lui valent d'être l'objet de convoitise de nombreux mâles dont un légat romain, Ventidius , qui promet ses cheveux blonds à l'impératrice livia. Il promet donc de la capturer pour la livrer à Rome. La jeune femme se vengera en attirant ce Romain dans l'antre d'un ours qui le dévorera.

Il s'agit d'une fiction, puisqu'en réalité, elle connut un sort assez triste. Capturée dans un premier temps par Arminius qui en fait son épouse, elle est enlevée par la force à nouveau par son propre père qui la retiendra prisonnière avant que de la livrer au général romain Germanicus (Caius Julius Caesar)qui la convoite. Elle sera exhibée come prisonnière lors de la parade triomphale celui-ci.

Toujours est-il que dans le livre de Kleist, elle est parfois nommée par un diminutif Thuschen si bien que les générations d'élèves qui ont eu à étudier cette oeuvre longue ( cinq actes) se sont approprié l'expression " Tusschen" devenu Tussi qui a , petit à petit, pris un sens dépréciatif et est actuellement un terme courant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Captain Boney Boone



Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 187

Messageécrit le Wednesday 13 Jul 11, 1:40 Répondre en citant ce message   

Le laïus nous vient du vieux Laïos, mythique roi de Thèbes, dont l'histoire familiale a suscité la passion du controversé Sigmund Freud, fameux pionnier. Quoiqu'il soit peut-être plus à rapprocher des références d'origine religieuse, ce nom grec latinisé a en partie sa place ici, car il a franchi la frontière entre le propre et le commun à l'occasion du premier sujet de composition littéraire de l'École Polytechnique, en 1804. L'imposante volubilité qu'auraient manifestée les étudiants de l'époque a fait date.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11011
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 13 Jul 11, 8:40 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
Oui, c'est vrai, et Voltaire semble être le premier à utiliser ce nom, peut-être influencé par l'espagnol azora, sourate.

Je ne pense pas. Je crois plutôt que Azora est le féminin de Azor et que ce dernier est issu de la racine arabe 'aZR أزر qui exprime - comme en hébreu, donc - l'idée de force et aussi de soutien apporté à qqn.
De même que Cador est issu de la racine QDR قدر qui exprime l'idée (assez voisine) de puissance.
Quant à Médor, j'avoue ne pas lui avoir trouvé d'origine arabe, à moins qu'il ne s'agisse d'une forme dérivée très altérée de la racine QDR, ce qui en ferait une variante de Cador, mais c'est une pure hypothèse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11002
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 13 Jul 11, 12:36 Répondre en citant ce message   

Lire le MDJ chauvin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11002
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 23 Aug 11, 12:47 Répondre en citant ce message   

- over the years, Parvaiz grew to have a Svengali-like hold on Martin, relatives said
- au fil des années, Parvaiz eut une emprise psychologique grandissante sur Martin, disent les proches de ce dernier

(The New York Post - 22.08.11)


Royaume-Uni USA Svengali : quelqu'un qui exerce une influence psychologique, par exemple de type hypnotisante, sur quelqu'un d'autre

Svengali est le personnage de l'hypnotiseur crapuleux dans le roman Trilby (1894), de Georges Du Maurier (écrivain britannique, né français)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11002
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 31 Aug 11, 13:38 Répondre en citant ce message   

TLFi a écrit:
gringalet :

• Soit par antiphrase et ironiquement de l'anc. subst. gringalet « sorte de cheval » (1165-70, CHR. DE TROYES, Erec, éd. M. Roques, 3935); lui-même issu du gallois Keinkaled (composé de kein « beau » et kaled « dur, vigoureux »), nom du cheval de Gauvain dans un texte celtique daté du 3e quart du XIIe s. Chrétien de Troyes a adopté ce nom, sous forme de gringalet, comme nom commun, pour désigner un cheval de race indéterminée, monture de Gauvain. La forme gringalet qui concurrence déjà guingalet dans les manuscrits d'Erec, s'explique par une mauvaise lecture des abréviations de gui-/gri-.
• Soit, plus vraisemblablement, du suisse all. *gränggeli « homme sans apparence, peu considérable », dimin. de gränggel « homme chétif », mot introduit en France par les mercenaires suisses.
• Sa rencontre avec gringalet serait alors tout à fait fortuite (FEW t. 16, p. 52a et BL.-W.5).

Lire la discussion sur cette étymologie dans le MDJ gringalet.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Azwaw



Inscrit le: 30 Aug 2010
Messages: 975
Lieu: Le Havre

Messageécrit le Wednesday 31 Aug 11, 16:06 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
la racine arabe 'aZR أزر qui exprime - comme en hébreu, donc - l'idée de force et aussi de soutien apporté à qqn.


C'est curieux, en kabyle, et peut être plus généralement en berbère, "zur" veut dire "épais", "dense"... Le sens n'est pas identique mais assez proche... Est-ce que les racines arabe et hébreu exprime ces notions aussi? Je ne sais pas s'il s'agit d'un emprunt ou bien d'une racine commune ou bien d'une simple coïncidence...

Désolé si je suis trop hors sujet...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11002
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 31 Aug 11, 16:31 Répondre en citant ce message   

@ Azwaw : quand un "hors-sujet" comme le tien fait suite à un message consistant (éventuellement légèrement hors-sujet) et apporte un plus à la discussion, il ne pose pas de problème. Les animateurs ont la possibilité de scinder la partie HS en ouvrant un nouveau sujet.
Ce que nous souhaitons éviter, ce sont les HS purement farfelus ou complaisants Clin d'œil .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11011
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 31 Aug 11, 19:00 Répondre en citant ce message   

Rien d'épais ni de dense dans l'arabe ['azr], uniquement de la force et du soutien. De toutes façons, je ne suis pas du tout d'accord avec vous pour trouver une proximité entre ces deux couples de notions, et par ailleurs le fait d'avoir deux consonnes communes est insuffisant pour rapprocher formellement deux mots issus de deux langues différentes, voire de la même langue.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11002
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 07 Sep 11, 11:04 Répondre en citant ce message   

- los finlandeses, la cenicienta del torneo
= les Finlandais, petit-poucets du tournoi
(2ème phase du Championnat d'Europe de basket : la Finlande est une équipe surprise et inexpérimentée à ce niveau)

(El Pais - 06.09.11)

Espagnol (la) Cenicienta : Cendrillon
ceniciento (adj) : cendré
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2778
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 14:25 Répondre en citant ce message   

En italien aussi, on dirait la Cenerentola del torneo.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11002
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 12 Sep 11, 16:24 Répondre en citant ce message   

Extrait du MDJ céladon :
Citation:
céladon :

Nom d’un personnage de l’Astrée, célèbre roman d’Honoré d’Urfé (1607) et adj. « vert pâle », couleur des rubans qu’il portait, d’où XIXe « abat-jour de porcelaine verte ».

Ce nom est emprunté à celui d’un guerrier dans les Métamorphoses d’Ovide, lui-même formé sur le grec keladôn, « bruyant, retentissant » qui repose peut-être sur la même racine indo-européenne que clair.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11011
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 13 Sep 11, 7:50 Répondre en citant ce message   

On lira dans le MDJ céladon que je propose, pour ce nom, une toute autre origine que celle du Keladôn grec.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11002
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 13 Sep 11, 13:36 Répondre en citant ce message   

- a woman charged with racially aggravated harassment after displaying a golliwog in her window has denied the offence. Jena Mason, 65, of College Lane, Worlingham, Suffolk, was arrested after her black neighbour Rosemarie O'Donnell complained about the doll to police.

= une femme, accusée de harcèlement raciste aggravé pour avoir déposé un "golliwog" à sa fenêtre, a nié avoir enfreint la loi. J.M. avait été arrêtée après que sa voisine R.O'D., de race noire, eût déposé une plainte à la police pour la présence de cette poupée de chiffon.

The Independent (quotidien britannique) - 13.09.2011


USA Royaume-Uni golliwog (ou plus rarement golliwogg ou golly doll) :

- poupée de chiffon au visage noir
- d'après le nom du personnage de la poupée de chiffon dans les livres pour enfants de l'auteure Bertha Upton (US - décédée en 1912) et de son illustratrice Florence Upton (US - décédée en 1922)
- cette poupée fut commercialisée avec succès dans les pays anglo-saxons dans les années 60
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 6, 7, 8 ... 19, 20, 21  Suivante
Page 7 sur 21









phpBB (c) 2001-2008