Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
rubb (arabe) / rob (français) / arrope (espagnol) - Forum arabe, berbère, hébreu - Forum Babel
rubb (arabe) / rob (français) / arrope (espagnol)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9941
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 10 Jan 20, 13:04 Répondre en citant ce message   

ربّ rubb « rob, suc de fruit épaissi par la décoction ; sédiment, marc de beurre » (sens classique) - « pulpe, jus d'un fruit » (sens moderne)

Vieux mot toujours usuel, à l'origine de l'espagnol arrope, même sens et toujours usuel, et du français rob, même sens, mais obsolète. Pour le sens, le TLF dit exactement : Suc de fruits concentré obtenu par évaporation prolongée, et ayant la consistance du miel.

Ce mot m’a amené à faire un intéressant voyage dictionnairique chez les orientalistes européens. Dans l’ordre chronologique :

Jacob Golius (Lexicon Arabico-Latinum, Leyde, 1653) dit avoir trouvé ربّ rubb avec ce sens dans Aṣ-ṣaḥāḥ fi l-luġa de al-Ǧawhariyy (Xe). Le mot serait d’origine persane.
Georg Wilhelm Freytag (Lexicon arabico-latinum, Halle, 1830-1837) a recopié Golius, origine comprise, mais en disant qu’il l’avait, lui, trouvé dans Al-qāmūs al-muḥīṭ de al-Fīrūzābādī (XIVe).
Kazimirski (Dictionnaire arabe-français, Paris, 1860) s’est contenté de traduire Freytag, origine comprise, mais sans donner de source.

Edward William Lane (Arabic-English Lexicon, London, 1863) est allé aux sources arabes. Il donne beaucoup d'explications, plus que Golius et Freytag qu'il ne mentionne même pas. Il ne dit rien de cette supposée origine persane.

D'ailleurs aussi bien pour Johnson (A Dictionary, Persian, Arabic and English) que pour Nourai (An Etymological Dictionary of Persian, English, and other Indo-European Languages), le mot est d’origine sémitique.
Pas de trace d’un tel mot chez Mackenzie (A concise Pahlavi dictionary).
Chez Belot (Dictionnaire arabe-français « El-faraïd »), le mot ne figure pas dans la liste des emprunts au persan.
Pour Rajki (Arabic Etymological Dictionary), l’hébreu, ribba « confiture » est un cognat de ربّ rubb. Mais c'est bien le seul.

Je penche moi aussi pour une origine sémitique mais comme je n’ai pas accès au site Baheth, je n’ai pas pu vérifier ce qu’en disaient les dictionnaires arabes du Moyen Âge. S'ils ne disent rien de l'origine persane, alors c'est une invention de Golius ou d'une de ses sources mal controlée.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM
Animateur


Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 650
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Friday 10 Jan 20, 19:22 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
ربّ rubb « rob, suc de fruit épaissi par la décoction ; sédiment, marc de beurre » (sens classique) - « pulpe, jus d'un fruit » (sens moderne)

Vieux mot toujours usuel, à l'origine de l'espagnol arrope, même sens et toujours usuel, et du français rob, même sens, mais obsolète. Pour le sens, le TLF dit exactement : Suc de fruits concentré obtenu par évaporation prolongée, et ayant la consistance du miel.

J'ignorais qu'un mot français (rob) ait existé pour décrire précisément ce qu'à Liège on appelle de la sirope, connu ailleurs comme « sirop de Liège » (mais nous, on prononce le p et c'est un nom féminin) : une pâte noire, épaisse et visqueuse, faite de jus de pommes et de poires longtemps réduit – les sagouins y ajoutent des dattes ou de la betterave. Sa durée de conservation est quasi infinie…

Dès lors, j'ai été voir ce que le TLFI nous disait de l'origine du nom sirop, et on retombe sur l'arabe :
Empr. au lat. médiév. siroppus, siruppus, syrup(p)us et celui-ci à l'ar. šarāb « boisson; sirop ».

Dans quelle mesure y a-t-il un rapport entre les mots rob et sirop ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9941
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 10 Jan 20, 19:43 Répondre en citant ce message   

Bien vu. La même séquence RB, bien sûr.

On retrouve cette séquence avec le même sémantisme à l'initiale d'un certain nombre de racines :

راب rāba donner du lait caillé à quelqu'un
ربب rabab grande quantité d'eau, eau qui se trouve en abondance
ربيد rabīd dattes jetées en un tas et arrosées d’eau
ربيط rabīṭ dattes sèches que l'on serre dans un sac de cuir et qu'on arrose d'eau – مترابط mutarābiṭ intarissable (eau)
ربع raba'a avoir de l'eau à son gré, tant qu'on veut – IV. se trouver en abondance dans le puits (eau) ; laisser boire un chameau à sa soif
ربغ √rbġ – IV. laisser boire un chameau à sa soif

et en finale dans quelques autres :

جريب ğarīb grand cours d'eau qui reçoit des affluents
زغرب zaġrab abondance d'eau ; torrents d'eau ou d'urine lâchée à la fois ; abondant, copieux, qui contient une grande quantité d'eau, une masse d'eau (puits, mer)
سرب saraba – II. tremper, inonder (l'outre) d'eau pour que les trous faits dans la couture se ferment – سرب sarab eau qui coule, qui s'écoule ; eau dont on inonde une outre pour l'humecter, pour qu'elle ne coule pas
صرّب ṣarraba boire du lait aigre
ضرب ḍaraba – II. boire du ḍarīb (mélange de laits)
عرب √‛rb – II. boire, avaler de l’eau pure – عربة ‛araba fleuve qui a un lit profond ; cours d'eau très rapide – عربب ‛urbub grande quantité d'eau pure
غرب ġarb jour de l’irrigation – غرب ġarb torrent abondant de larmes, larmes abondantes, ou salivation abondante. - Plur. غروب ġurūb. En gén. ruisseau, torrent, filet abondant (d'un liquide que l'on verse) – غرب ġarab coupe à boire
قرب √qrb – قورب qawrab grande masse d'eau qu'on ne peut plus contenir
كربة karba le lit même du torrent au travers d'une vallée
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9941
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 15 Jan 20, 7:32 Répondre en citant ce message   

À propos de l'étymologie de sirop, le mot arabe šarāb « boisson; sirop » qui termine la notice du TLF est probablement à l'origine de l'espagnol jarabe.
Pour le français, je dirais que l'étymon le plus probable est plutôt شرب širb "boisson, potion", de la même racine mais vocaliquement plus proche.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008