Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
acharner (québécois ancien) - Le mot du jour - Forum Babel
acharner (québécois ancien)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Thursday 17 Jan 08, 5:23 Répondre en citant ce message   

Jusqu'à la fin des années '60, et peut-être même plus tard, on retrouvait dans certaines régions du Québec (Charlevoix, du moins) cet usage du verbe acharner signifiant :

Québec être attaché sentimentalement à quelque chose

Par exemple : On s'est acharné beaucoup à cette jument-là, on l'a élevée dans la maison, vous comprenez..
Nos enfants sont acharnés après nous..
etc

Cet usage semble avoir disparu aujourd'hui. On pourrait penser qu'il s'agit d'une erreur qui s'est propagée chez des Québecois non-instruits, mais l'Académie mentionne un usage proche dès 1762:
Français Il signifie aussi, Attaché à quelque chose avec excès
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10791
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 17 Jan 08, 9:59 Répondre en citant ce message   

Ce sens est a priori inconnu en français mais il a pu exister et disparaître. Je lui trouve d'ailleurs un sens "premier", rapport à la chair :
- dans le cas des enfants par exemple, auxquels les parents sont acharnés, les enfants sont bien la chair de leurs parents ("la chair de ma chair").

Cette acception de "acharner" a du charme, comme tant d'autres termes et expressions québécois. Je propose que Babel lance une pétition via le Net pour que l'on (ré)introduise une partie du lexique québécois dans le français de France Clin d'œil .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2709
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 17 Jan 08, 13:02 Répondre en citant ce message   

Ce sens semble avoir existé il y a longtemps :
TLFi (s.u. acharner) a écrit:
1240-1280 réfl. « s'attacher passionnément à (d'une pers.) »

Bien que l'exemple donné par cet ouvrage semble ambigu :
Il n'est si biele carneure
D'oume né de feme carnel
C'aprés ton mors s'i acarne el [la Mort personnifiée]
Que li vier qui de la char naissent


Je trouve que le vers 4 « comme les vers qui naissent de la chair » peut aussi bien suggérer que la Mort s'attache au corps ou qu'elle s'acharne sur lui (ou s'y « accoutume à la chair » en considérant le sens du verbe en vénerie/fauconnerie, parallèle à celui de « s'amariner »).

Mais je ne comprends pas bien toute la syntaxe. L'avis d'un bon médiéviste serait intéressant …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 11, 23:52 Répondre en citant ce message   

acharner et acharnement : vivant jusqu’au XVIe s., le sens propre du verbe acharner était « garnir (qqch) de chair », notamment un leurre de chasse pour donner le goût du sang aux chiens ou au faucon ; mais acharner et acharnement ont très vite eu des sens figurés : au XIIe s. ils s’employaient à propos d’un violent combat entre humains, et au XIIIe pour un attachement passionné à une personne. Il faudra attendre le XVIIe pour qu’ils en viennent à n’exprimer que l’animosité opiniâtre (s’acharner contre qqn ou qqch), ou simplement la persévérance opiniâtre (un travail acharné).
(Extrait de la grande famille CORIACE).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008