Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
chèvre, égide (français) / αἴξ [aíx] (grec) - Le mot du jour - Forum Babel
chèvre, égide (français) / αἴξ [aíx] (grec)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3596
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le jeudi 03 avr 14, 22:45 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

L'égide désigne un "bouclier merveilleux, recouvert de la peau de la chèvre Amalthée (Ἀμάλθεια ) et que Zeus confia à Athéna" (TLF)

Du grec αἰγίς, αἰγίδος : peau de chèvre, d'où bouclier en peau de chèvre, en particulier fait avec la peau de chèvre Amalthée :
"arme offensive et défensive de Zeus, hérissée comme une toison, garnie de franges et bordée de serpents, avec une tête de Gorgone au milieu ;
Zeus répand la terreur en l'agitant au milieu des ténèbres, des éclairs et au bruit du tonnerre" (Bailly)

en latin : ægis, -idis

de αἴξ, αἰγός : chèvre.

En grec moderne : κατσίκα [katsika]

au sens figuré, l'égide a le sens de protection, sauvegarde.
La justice est l'égide de tous et de chacun ; mais en sa qualité de justice cependant c'est le grand nombre qu'elle doit protéger.
(Germaine de Staël)

sous l'égide de quelqu'un : sous la protection de quelqu'un.

en anglais : ægis a les mêmes sens, y compris l'expression : under the ægis

Voir les divinités anciennes de la Grèce
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7667
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le lundi 26 déc 16, 11:24 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je propose d'enrichir ce fil avec les noms de la chèvre, d'où l'ajout du mot chèvre dans le titre.

Commençons par les deux que nous a donnés Xavier.

1. Le grec ancien αἴξ, αἰγός [aíx, aigós] n'a - semble-t-il - qu'un seul cognat, l'arménien ayc (ayts), ce qui nous amène à poser une première racine IE *aig-. Peut-être le basque ahuntz est-il apparenté ?
(Dans le Chantraine en ligne, il manque les pages 37 et 38 qui me permettraient probablement d'en savoir plus. J'espère qu'un autre Babélien pourra compléter.)

2. Le grec moderne κατσίκα [katsika] : je ne sais s'il faut rattacher ce mot au slave koza ou kaza - dont il serait un diminutif - que l'on trouve dans toutes les langues parlées de la Russie à la Serbie, ou au turc keçi que l'on retrouve dans le hongrois kecske. Peut-être à l'un et à l'autre, d'autant plus que les mots slaves semblent avoir un air de parenté avec le turc.

3. Aujourd'hui, dans un autre fil, Rejsl nous a appris le yiddish tsig, à rapprocher de l'allemand Ziege, et peut-être aussi de l'albanais dhi. Les deux premiers relèvent en tout cas clairement d'une deuxième racine IE *digʰ-.
NB : La paronymie avec un certain nombre de mots d'origine altaïque est troublante : turc et kirghize teke, azéri täkä, géorgien t’kha.

4. Sans oublier les divers cabra, capra et capră des langues romanes (> fr. chèvre), tous issus d'une troisième racine *kap-ro.

5. Et bien évidemment les anglais goat, danois ged, islandais, néerlandais, norvégien geit, luxembourgeois Geess, suédois get, wallon gate issus d'une quatrième racine *gʰ(a)id-o.
NB : Calvert Watkins voit une relation par métathèse entre les racines *digʰ- et *gʰ(a)id-o. On peut aussi parler de réversibilité ou de non ordonnancement des consonnes radicales.

6. Dans ce groupe, sous une cinquième racine *bʰugo-, on trouve aussi bien la chèvre que le bouc.
Pour le persan boz et le tadjik buz, c'est la chèvre.
Pour les autres, il semble bien que ce soit plutôt le bouc. Et les autres, c'est le gaulois *bucco, l'aragonais boque, l'italien du Nord bucco, le dialectal de Suisse romande bouk, bok, l'irlandais bocc, le breton bouc'h, le francique *buk, le latin médiéval buccus ... (TLF)

7. Je ne suis pas sûr qu'il faille placer ici les langues indiennes, mais je les mentionne quand même : gujarati, panjabi, sindhi, urdu bakarī, hindi bakara, népalais bākhrā
NB : La paronymie avec l'arabe baqar "vache" est probablement fortuite. Notons qu'une même désignation de l'un et l'autre animal dans des langues différentes n'aurait rien de surprenant. Les exemples abondent.
Plus vraisemblablement, on pourrait voir dans ces mots une sixième racine *bak-r- qui serait en relation par métathèse avec la racine *kap-ro.

8. Un petit groupe problématique : le gaélique gobhar, le gallois gafr et l'irlandais gabhar. D'après le dictionnaire de nostratique de Dolgopolsky, nº 843, ces mots celtiques seraient issus d'une septième racine IE *gabʰ- "chèvre, agneau" contaminée par la racine *kap-ro.

Je n'ai pas épuisé le sujet. Bienvenue à d'autres contributions sur ce sujet comme sur les autres.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 mars 2014
Messages: 506
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le lundi 26 déc 16, 23:47 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

D'après Delamarre, le mot qui correspond à chèvre dans les langues celtiques modernes est attesté en gaulois dans des noms propres comme Gabrus ou Gabra et dans des noms de lieu comme Gabriacum (> Gabriac en pays d'oc, > Givry en pays d'oïl). Son opinion est que le mot vient de la racine i-e *kap-ro, qui donne régulièrement un celtique *cabro-. Il y aurait ensuite eu assimilation de sonorité, et de *cabro- on serait passé à *gabro- sous l'influence du [b].
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7667
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le mardi 27 déc 16, 0:13 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Tu m'amènes à consulter Gastal que j'avais négligé !
L'hypothèse de Delamarre paraît plausible et plus économique que celle de Dolgopolsky.
Pas grand chose à ajouter si ce n'est le breton gavr et le gaulois gabro reconnaissable dans des toponymes ou noms de rivières.
Outre les toponymes que tu donnes, Gastal me permet d'ajouter Gièvres (Loir et Cher), Jabrun (Cantal), et le Jabron, rivière de la Drôme.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 mars 2014
Messages: 506
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le mardi 27 déc 16, 0:30 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le mot breton se prononce [ꞌgawər] ou ['gↄwər], on note gawr en interdialectal, qui est notamment l'orthographe utilisée par Deshayes en raison de son caractère étymologique. Cette précision n'est pas inutile, puisque le peurunvan qui note gavr ne permet jamais de savoir si v vaut [v] ou [w].
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7667
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le mardi 27 déc 16, 7:07 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Parmi les mots apparentés à chèvre, voir chevrette, variante de crevette.
La plupart des divers dérivés en chevr-, capr-, cabr- sont bien connus et leur relation sémantique avec la chèvre, qu'elle soit capricieuse ou cabriolante, assez claire.
Le cabriolet est attesté en 1755 au sens de "voiture légère qui cabriole"... Pourquoi pas ? Mais si qqn a une autre explication, je suis preneur !

En espagnol, attention au mot cabrón, c'est une grave insulte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008