Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Mots anglais américains d'origine yiddish - Forum anglais - Forum Babel
Mots anglais américains d'origine yiddish
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Friday 07 Mar 14, 0:14 Répondre en citant ce message   

angl. shtick, schtick : blague, drôlerie, numéro [de cirque] (fig.) < yid. shtik <moy. haut all. stücke (pièce [de theâtre] < vieil haut all. stucki


En 2013, Barak Obama définit Vladimir Poutine ainsi :

“the bored kid in the back of the classroom,” putting on an unsmiling, tough-guy “shtick.”
("celui qui s'ennuie au fond de la classe" et fait son numéro de caïd pince-sans-rire.)


Note :
La plupart des mots anglais d'origine yiddish sont considérés newyorkais par les anglophones des autres régions.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 09 Apr 14, 12:10 Répondre en citant ce message   

INDEX des mots américains d'origine yiddish (au 02.04.2014)


B. - bagel - bialy - bupkis
C. - chutzpah
G. - gabber - glitch
K. - kibbitz - kvetch
L. - latke
M. - matzo - maven - megillah - mensch - moser
N. - nebbish - noodge - nosh
P. - putz (around)
S. - schlock - Schlub - schmaltz / schmaltzy - schmooze - schmuck - schnook - schnozz / schnozzle
- . - schvitz - shlep / schlep - shmatte - shmutz - shtick, schtick - shpritz / spritz - shul
T. - tuchus
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 19 Apr 14, 12:17 Répondre en citant ce message   

- Babs got the 16,000-seat stadium verklempt by closing with "Hatikvah".
= Barbara Streisand a fait chavirer d'émotion le stade et ses 16.000 spectateurs en terminant son concert avec Hatikvah (= l'hymne national de l'Etat d'Israël).

[ The NY Post - 24.06.2013 ]


USA verklempt
(autres formes, plus rares : verklemt / ferklempt / farklem[p]t)
- overcome/choked with emotion
- (to be) on the verge of tears or at a loss for words due to one's emotional state

- (être) submergé par l'émotion
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Modulator



Inscrit le: 01 Jun 2014
Messages: 2

Messageécrit le Sunday 01 Jun 14, 0:36 Répondre en citant ce message   

Je rencontre dans un roman américain contemporain les phrases suivantes :

- "That was such a fakakta idea to begin with."
- "Good Lord! That’s the most fakakta thing I’ve ever heard."

- "The actress he was schtupping came over."
- "...they schtupped their mistresses..."

Je comprends "fakakta" comme "une idée de merde" et "schtupping" comme "baiser".
J'ai parcouru rapidement ce sujet et n'ai pas rencontré ces termes, sauf erreur.

Connaitriez-vous pour chacun de ces deux termes un équivalent d'origine yiddish utilisé en français ? Ou, à défaut, une idée similaire utilisant des termes d'origine yiddish ? ("Une idée de schmok", peut-être ?)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Sunday 01 Jun 14, 1:09 Répondre en citant ce message   

fakakta, c'est sans doute verkackte. Das ist eine verkackte Idee, en allemand.
J'ose penser à stopfen pour l'autre. Juste une intuition.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Modulator



Inscrit le: 01 Jun 2014
Messages: 2

Messageécrit le Sunday 01 Jun 14, 1:38 Répondre en citant ce message   

Merci beaucoup, oui en effet verkackt(e) est une autre orthographe du même mot, d'après Urban Dictionary, Wikipedia et autres sources. Merci pour ces termes, cependant sont-ils utilisés par des juifs francophones ? Je cherche des équivalents ou proches...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Sunday 01 Jun 14, 16:36 Répondre en citant ce message   

Ah, problème de traducteur, pardon je n'ai pas réagi tout de suite. La population juive ashkénaze en France est tellement faible que le jiddisch est anecdotique. Les séfarades ont leurs habitudes langagières mais c'est un autre domaine, désolé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 01 Jun 14, 20:46 Répondre en citant ce message   

La langue française à emprunté peu de mots de la langue yiddish.
Les Juifs ashkénazes en utilisent certains, et encore cela dépend des générations . Les anciens, première génération d'immigrés ont parlé bien souvent un mélange de yiddish et de français, phénomène courant lorsque des populations sont déplacées.
Un parallèle , ce sont les réfugiés espagnols de mon enfance à Toulouse. Vivant encore en communauté. Ils parlaient une sorte de jargon, mélange d'espagnol et de ce qu'ils pensaient être du français.
Leurs enfants ayant fréquenté l'école française parlaient un français normal qu'ils pouvaient teinter d'expressions espagnoles. C'est le cas pour la deuxième génération d'immigrés yiddishophones en France qui pouvaient ou peuvent encore user de paroles ressemblant à celles que vous avez présentées mais c'est tout de même différent.

D'une part, il s'agit de sociolecte ( expressions, parler propre à ce groupe précis) et non de langue française proprement dite , d'autre part le sens des mots yiddish reste alors celui de la langue d'origine et n'a pas évolué comme sur le continent Nord-américain.

Ainsi en yiddish shtupn ne désigne pas l'acte sexuel comme c'est le cas du mot américain.
Il signifie pousser, fourrer, bousculer. ( origine, bien sûr, dans le moyen haut allemand, stupf et l'idée de percer, piquer. )

On voit très bien comment le glissement sémantique vers l'acte sexuel a pu se faire dans un parler argotique aux Etats-Unis mais les yiddishophones restés en Europe ne l'emploient pas dans ce sens -là.

Par exemple, shtupn in ponem = fourrer dans la figure , équivalent de mettre quelque chose sous le nez de quelqu'un.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 21 Oct 14, 11:20 Répondre en citant ce message   

- Anybody who follows NYC real estate knows that the area has changed quite a bit since the days when your penniless bubbe and zayde disembarked from Russia .
= Ceux qui connaissent un peu l'immobilier new-yorkais savent bien que le quartier a pas mal changé depuis l'époque où tes grand-mère et grand-père ont débarqué sans le sou de Russie.

[ The NY Post - 18.10.2014 ]


USA bubbe / zayde
- grand-mère / grand-père

variante pour zayde : zaideh

La remarque n'a peut-être pas grand intérêt mais j'aurais parié que :
- bubbe signifiait grand-père : lire le Fil Langues où "baba" signifie "père"
- zayde signifiait grand-mère : je trouve que ça "sonne" plus féminin
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 21 Oct 14, 16:39 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
j'aurais parié que :
- zayde signifiait grand-mère : je trouve que ça "sonne" plus féminin

Pour moi aussi, mais peut-être est-ce notre héritage classique ? Pour moi, le nom évoque le fameux roman historique Zayde, du nom de son héroïne, ou la Zaïde de Mozart, également du nom de son héroïne.
Rejsl nous en dira sûrement plus sur l'origine du mot yiddish, s'il a une parenté avec l'arabe ou au contraire avec les langues slaves (le polonais dziadek, grand-père)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 21 Oct 14, 17:30 Répondre en citant ce message   

Les deux termes sont d'origine slave .
Pour le זײדע = der zeyde ( substantif masculin) = le grand-père, l'aïeul , l'origine est effectivement à chercher dans la langue polonaise : zdiadek.

De même pour le féminin qui désigne la grand-mère : די באָבע = di bobe il suffit de penser à la babouchka russe. Le terme est passé en français: vieille femme russe du monde rural.

À signaler que le yiddish emploie le mot composé : באָבע-זײדע = bobe-zeyde pour désigner les grands-parents. Textuellement , grand-mère-grand-père . Honneur aux dames!

Autrement dit, dans l'exemple donné par José on devrait traduire simplement "depuis l'époque où tes grands-parents ont débarqué de Russie sans le sou. " L'anglais a repris le mot composé yiddish, dans le même ordre ( bobe-zeyde).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 21 Oct 14, 20:09 Répondre en citant ce message   

Remarques :
- "di bobe, il suffit de penser à la babouchka russe"
effectivement mais le problème -et l'intérêt aussi- avec le yiddish c'est que c'est un coup de l'allemand, un coup du sémitique et un autre coup du slave...
- "textuellement , grand-mère-grand-père . Honneur aux dames!"
oui, ça se remarque, ce n'est pas si courant
- "dans l'exemple donné par José on devrait traduire simplement "depuis l'époque où tes grands-parents ..."
j'avais pensé à le faire mais j'ai préféré coller au texte

Intéressant tout cela ...

Ca m'épate toujours de voir qu'un journal populaire US, fût-il new-yorkais, n'ait pas besoin de traduire tous ces termes yiddish pour être compris des lecteurs.
On sait que NY compte une forte communauté juive mais cette population, on peut le supposer, maîtrise de moins en moins le yiddish.
Et le reste du lectorat (le NY Post tire à environ 500.000 exemplaires) n'est pas de culture yiddish.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 21 Oct 14, 21:11 Répondre en citant ce message   

"effectivement mais le problème -et l'intérêt aussi- avec le yiddish c'est que c'est un coup de l'allemand, un coup du sémitique et un autre coup du slave... "

C'est une langue de fusion mais en français aussi, nous avons des mots d'origine latine, grecque, francique, anglaise, etc. Ce qui est particulier c'est la fusion ou l'interpénétration de systèmes très différents puisque l'hébreu n'est pas une langue indo-européenne.

Ceci dit, les mots du yiddish ne sont ni russes, polonais , hébreu ou allemands. Ils sont yiddish. De même que ceux que tu cites ici, sur ce fil, sont passés dans la langue anglo-américaine. Ils sont plus largement utilisés dans la communauté juive, c'est sûr. Et pour cela, les gens n'ont pas besoin de parler vraiment le yiddish, c'est simplement un substrat lexical qui reste très présent de même que dans le Midi nous utilisons des tas de mots venus de l'occitan sans pour autant que l'ensemble de la population parle encore la langue d'oc.

La langue allemande ( surtout dans la région de Berlin ou à Vienne, Autriche) comporte aussi un riche bagage lexical venu du yiddish et pourtant la communauté juive n'y est pas très importante. Ces mots sont donc à présent utilisés par beaucoup de gens non-juifs qui ne savent souvent même pas que l'origine est yiddish. Par exemple Haberer ( le copain, l'ami voire l'amoureux) qui vient de חבֿר = khaver = l'ami, le copain.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 22 Oct 14, 9:51 Répondre en citant ce message   

Il fallait, bien sûr, lire "c'est un coup un mot d'origine allemande, ... d'origine sémitique ..."
Je pense que les lecteurs ne peuvent avoir de doutes sur ce point en parcourant ce Fil.
De même que ce Fil traite de mots US d'origine yiddish, comme l'indique très clairement le titre du sujet.

Une petite différence à signaler dans le parallèle que tu fais entre yiddish et occitan, c'est que la population new-yorkaise n'est dans sa grande majorité ni de langue ni de culture yiddish.

Haberer : copain/ami, Hazan : chantre (lu sur ce Forum), ...
Il y aurait un sujet à faire sur le sens des noms de famille juifs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 22 Oct 14, 20:14 Répondre en citant ce message   

Citation:
Haberer : copain/ami, Hazan : chantre (lu sur ce Forum), ...
Il y aurait un sujet à faire sur le sens des noms de famille juifs.

Sans doute, mais il convient d'être prudent... J'ai cité ce nom commun Haberer comme un emprunt au yiddish, un mot couramment employé en Autriche au sens d'ami , mot passé dans le parler autrichien sans que les gens sachent obligatoirement quelle en est l'origine.

Voir le fil des mots d'origine yiddish en allemand.

Mais ce n'est pas un nom de famille juif . Hazan, oui, mais pas Haberer. Pourtant, c'est bien un nom de famille qu'on trouve en Allemagne. Mais son origine est germanique pas hébraïque. Ce nom de famille est attesté depuis très longtemps, on trouve à l'époque du moyen haut-allemand les variantes suivantes:
Haberär (um 1231)
Haberer (um 1289)
Heberer (um 1396)
Häferer (um 1531)

C'est d'abord un nom de métier, cela désigne celui qui vend ou cultive l'avoine. On a affaire là à un homonyme et homographe. Le nom de famille juif est plutôt Khaver. comme Yael Khaver ( chercheuse en littérature)...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 6 sur 7









phpBB (c) 2001-2008