Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les noms des tissus - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Les noms des tissus
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
flo



Inscrit le: 03 Oct 2010
Messages: 286
Lieu: La Rochelle

Messageécrit le Thursday 21 Apr 11, 12:15 Répondre en citant ce message   

le crêpe doit son nom à son aspect ondulé obtenu par chauffage et pression
la soie, produite par les fils des cocons du Bombyx du mûrier, vient peut-être du latin par assimilation avec les poils d'animaux.
le satin, tissu brillant sur une face, viendrait de l'arabe Zaytûn, transcription du chinois Tsia-toung, nom médiéval de Quanzhou
le brocard vient de l'italien broccato "tissu broché" et désigne un tissu rebrodé d'or ou d'argent
l'organdi vient de Ourgandj, ville commerçante d'Asie centrale. Il désigne une mousseline fine et rigidifiée par un apprêt.
la serge a définit un tissage avec des côtes obliques à l'endroit qui correspond à de nombreuses variétés de tissus (le jean...)
le feutre, qui n'est pas vraiment un tissu puisqu'il s'agit de chauffage et compression et non de tissage vient du francique filtir, "étoffe obtenue à partir de poil ou de laine"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 21 Apr 11, 15:51 Répondre en citant ce message   

rorozuna a écrit:
Je me permets une petite rectification concernant La moire. ... Le mot anglais mocayares a quant à lui été emprunté à l'arabe muhayyar (Ce n'est pas l'orthographe exacte. Désolé, je n'ai pas les bons caractères spéciaux) «étoffe de poil de chèvre».

Le mot arabe s'écrit مخيّر [muẖayyar] parfois transcrit [mukhayyar], et il signifie "choisi". Peut-être "(poil de chèvre) choisi" ...

Etymonline, s. mohair :
Citation:
1570, "fine hair of the Angora goat," also "a fabric made from this," from M.Fr. mocayart, It. mocaiarro, both from Arabic mukhayyar "cloth of goat hair," lit. "selected, choice," from khayyara "he chose." Spelling infl. in Eng. by association with hair. Moire "watered silk" (1660) probably represents Eng. mohair borrowed into Fr. and back into English.


Dernière édition par Papou JC le Sunday 24 Apr 11, 10:22; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Mik



Inscrit le: 21 May 2006
Messages: 276
Lieu: Drôme, France

Messageécrit le Friday 22 Apr 11, 7:06 Répondre en citant ce message   

le damas : tissu d'une seule couleur dont le dessin, mat sur fond satiné, est produit par les effets du tissage. Originaire probablement de Perse, mais la ville de Damas a été un centre producteur.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 22 Apr 11, 8:13 Répondre en citant ce message   

flo a écrit:
la serge a définit un tissage avec des côtes obliques à l'endroit qui correspond à de nombreuses variétés de tissus

... et dont le TLF dit ceci :
Citation:
Étymol. et Hist. 1165-70 sarge « étoffe légère et croisée, ordinairement faite de laine » (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 6606); 1360-61 serge (Reg. des comptes municipaux de la ville de Tours, I, 211 ds Cah. Lexicol. n o 6, 90). Du lat. pop. *sarica (d'où aussi roum. sarica « bure », esp. et a. prov. sarga « serge »), altér. du lat. class. sērica, fém. pris subst. de l'adj. sēricus « de soie », lequel est empr. au gr. συρικός [surikos] de même sens, dér. de Ση̃ρες [Sêres], « les Sères », peuple d'Asie qui produisait de la soie.


Et en voici quelques autres :

angora vient de Ankyra, ancien nom d’Ankara, la capitale de la Turquie.
cheviotte, tissu fait de la laine des moutons des monts Cheviot en Ecosse.
cilice, « étoffe de crin portée à même la peau par mortification », vient du latin cilicium, nom d’une étoffe grossière fabriquée en Cilicie (Turquie).
cretonne, toile d’abord fabriquée à Creton, village de l’Eure.
tiretaine est dérivé de l’ancien français tiret, lui-même dérivé de tire, « étoffe de soie », du latin tyrius, « tyrien », attesté au IXe s. au sens d’ « étoffe de Tyr » ; le second élément peut être dû à un croisement avec futaine.
tartan est issu de l’ancien français tertaine, variante de tiretaine.

L'italien baldacchino, "étoffe de soie", étymon du français baldaquin, vient de Baldacco, ancien nom italien de Bagdad.

Pour jersey, aller voir le MDJ jersey, et pour orfroi, aller voir le MDJ phrygien.


Dernière édition par Papou JC le Saturday 07 May 11, 22:29; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Wednesday 27 Apr 11, 15:15 Répondre en citant ce message   

Ma mie si tu voulais (bis)
Nous dormirions ensemble, lonla (bis)
Dans un grand lit carré (bis)
Couvert de serge blanche, lonla (bis)

...
"Aux marches du palais", vieille chanson française
(pour la citation de Flo)


Dernière édition par dawance le Friday 09 Sep 11, 12:03; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10791
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 09 Sep 11, 10:22 Répondre en citant ce message   

marengo :
- drap à fond noir parsemé de petits effets blancs peu apparents

Origine :
- brun marengo : couleur brune foncée piquetée de petits points blancs
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2709
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 10 Sep 11, 13:48 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
marengo :Origine :
- brun marengo : couleur brune foncée piquetée de petits points blancs

Un rapport quelconque avec la ville, ou la bataille, ou la préparation de veau ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2776
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 10 Sep 11, 14:08 Répondre en citant ce message   

Apparemment la bataille
Citation:
Bientôt, tout fut à la Marengo. Dans la France entière, on se couvrit d'habillements gris-foncé ; et l'on nomma cette couleur Marengo. Le héros a disparu de la scène du monde, le nom de la couleur est resté sur les tablettes du manufacturier, et il y restera longtemps encore, puisque la restauration même n'a pu l'en faire effacer.

Histoire de Napoléon Bonaparte, à l'usage de la jeunesse
Par L. A. J. Mordacque, 4e édition, 1839 (la première est de 1832)

Confirmé par cet extrait des Deux Apprentis, de Merville, 1826, à moins que la citation ne vise la forme de la redingote plutôt que la couleur :
Citation:
Par quoi d'ailleurs l'eût-il raisonnablement remplacé? par les chapeaux pointus, les fracs rayés, les bottes molles et les ailes de pigeon des états généraux? par les cheveux plats et la carmagnole des sans.culottes? par la grosse cravate, les souliers pointus, le juge de paix (1) et la cadenette des incroyables? par la redingote à la Marengo du consulat, l'habit caca du roi de Rome (2) de l'empire , ou le pantalon cosaque et la moustache calicot de la seconde invasion? Lequel de tous ces costumes serait aujourd'hui moins ridicule que le sien?
(1) Les jeunes gens nommaient ainsi un bâton court et fort gros qui leur servait à vider les querelles qu'à cette époque ils avaient souvent avec les gens du peuple.
(2) On porta des habits d'une couleur ainsi nommée. On avait connu, trente ans auparavant, la couleur caca Dauphin.


La couleur elle-même a un peu évolué :
1817 : un gilet de drap gris couleur marengo
1824 : Les bas de laine sont en couleur gris mêlé de noir , dite marengo.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2709
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 10 Sep 11, 14:27 Répondre en citant ce message   

Cet ouvrage ne semble pas répondre à ma question, peut-être trop bête, « pourquoi gris-foncé ? » et, d'autant plus qu'aujourd'hui le sens en semblait plus technique. J'ai dû recourir au TLFi pour apprendre :

Citation:
Étymol. et Hist. 1. 1821 couleur Marengo «couleur brune semée de petits points blancs semblables à la poussière» (Obs. modes, 25 mars, VII, p. 136); 1840 Marengo «id.» (Ac. Compl. 1842); 1845 drap marengo (BESCH.); 2. 1836 poulet à la Marengo «sorte de mets fait avec des truffes et de la volaille» (Ac. Suppl.). De Marengo, nom d'un village du Piémont où Bonaparte remporta une victoire en 1800; son cuisinier lui aurait à cette occasion préparé un poulet avec les ingrédients qu'il avait sous la main (cf. LITTRÉ).

Il devait donc s'agir de truffes italiennes (blanches), si tant est que l'histoire est authentique …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2776
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 10 Sep 11, 14:57 Répondre en citant ce message   

Quelle était donc ta question alors ?
Si c'est "pourquoi gris-foncé", la réponse est probablement parce que c'était la couleur de la célèbre redingote grise de Bonaparte.
En tout cas, le TLFi évoque la truffe à propos du poulet à la marengo, mais pas à propos de la couleur.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2709
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 10 Sep 11, 18:52 Répondre en citant ce message   

Ah oui, et comment justifies-tu alors le « parsemé de petits points blancs » ?

Mais peut-être ne connais-tu en truffes que notre noire, périgourdine ou provençale …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2776
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 10 Sep 11, 19:47 Répondre en citant ce message   

Que cela t'évoque la truffe, c'est ton droit. Simplement ce n'est pas du tout ce que dit le TLFi contrairement à ce que tu annonçais ! Et personne avant toi ne semble avoir fait cette association (ce qui ajoute évidemment au côté génial de ta découverte !). J'ai abondamment fouillé la question et trouvé de très nombreuses références que j'exploiterai dans un papier à part.
En résumé, le nom de marengo, victoire très populaire, a été donné très tôt à une couleur gris-bleu-brun, éventuellement piquetée de blanc, en association probablement avec la couleur de la redingote de Bonaparte, éventuellement couverte de poussière, magnifiée par les peintures, les récits, et même Heine. À noter qu’une nuance de rouge porte le nom de Trocadéro.
Le nom a aussi été donné très tôt aussi à un drap, très employé dans les costumes militaires, permettant d’obtenir un effet de piquetage discret qui grise un tissu plus sombre : « le drap appelé marengo est un cuir-laine fond noir, parsemé de laine blanche; ce mélange n'a lieu que dans une très petite proportion, de manière que les effets blancs sont peu apparents. »
Il est difficile de savoir si les deux noms ont été développés indépendamment ou si l’un est la conséquence de l’autre et dans ce cas, lequel fut le premier.
Aucune truffe là-dedans. Du reste, même dans le poulet à la Marengo, les truffes restent discrètes ; les légendes varient d’ailleurs sur leur présence dans la recette originale, où certains citent plutôt des morilles (quoique les truffes, noires, blanches ou tachetées de rouge, fussent abondantes dans le Piémont). L’essentiel est surtout dans le fait que le poulet a été rissolé à l’huile et non au beurre, qu’on n’avait point trouvé à Marengo au soir de la bataille. L’Académie française indiquait en 1836 : on appelle, en termes d'Art culinaire, Poulet à la Marengo, Une sorte de mets fait avec des truffes et de la volaille. Elle allait à l’accessoire au lieu de l’essentiel. Le Complément du Dictionnaire de l’Académie, de 1847, rattrape le coup : « À la Marengo (art. culin.), Manière d'accommoder la volaille, en la dépeçant, la faisant saisir par un feu ardent, et achevant de la cuire avec des champignons et de l'huile d'olive. » Le même indique d’ailleurs : « Brun marengo ou absol. Marengo. adj. Couleur brune mêlée de petits points blancs semblables à la poussière. Un habit de drap marengo. Une redingote brun marengo. » Ces définitions seront sensiblement reprises telles quelles par Littré.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 21:59 Répondre en citant ce message   

Nina Padilha a écrit:
Moi, j'ai cherché popeline.
Il semblerait que c'est une altération de papeline, étoffe qui tirerait son nom de celui du pape, parce qu'elle se fabriquait à Avignon, fief de la papauté.

Le TLF en dit plus :
Citation:
Issu du nom de la ville de Poperinge, en Flandre, connue pour ses draps (Höfler 1967, p.21), dont les formes médiév. en ital. et en esp. att. de l'ancienneté de l'altér. du -r- en -l- et de Pope- en Pape- (v. Vidos ds Estudios dedicados a Menendes Pidal, t. 1, 1950, pp.190-195; Migliorini ds Mél. Dauzat (A.) 1951, p.225; FEW t. 16, p.646) et représenté en fr. par la forme papeline (1667, Statuts des marchands de drap d'or..., 9 juill., art. 54 ds Littré). On attribue la forme actuelle popeline à un réemprunt à l'angl. poplin (1710 ds NED) qui est lui-même empr. au fr. papeline dont l'élém. pape- a été traduit en angl. pope «pape» par fausse étymol. Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Boulan 1934, p.44.

A propos de marengo, il me semble qu'en parler autant dans ce fil est un peu hors-sujet. Ce mot relève plus des couleurs que des tissus, à ce qu'il me semble.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10791
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 16 Sep 11, 14:07 Répondre en citant ce message   

popeline (TLFi) :

- Tissu à chaîne de soie et à trame de laine, de lin ou de coton, qui a de petites côtes dans le sens de la largeur
- Etoffe de coton, tissée en armure toile, formant des côtes dans le sens de la chaîne et comprenant beaucoup moins de fils en trame qu'en chaîne

Issu du nom de la ville de Poperinge, en Flandre, connue pour ses draps, dont les formes médiévales en ital. et en esp. attestent de l'ancienneté de l'altération du -r- en -l- et de Pope- en Pape- et représenté en fr. par la forme papeline.
On attribue la forme actuelle popeline à un réemprunt à l'angl. poplin qui est lui-même emprunt au fr. papeline dont l'élément pape- a été traduit en angl. pope «pape» par fausse étymologie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 436
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Friday 16 Sep 11, 22:52 Répondre en citant ce message   

Cette altération du -r en -l en est à peine une, tant le son en est semblable pour une oreille étrangère : le -r est à peine roulé et de l'extrémité de la langue.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 2 sur 7









phpBB (c) 2001-2008