Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
touiller (francais) - Le mot du jour - Forum Babel
touiller (francais)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
ANMel



Inscrit le: 02 Dec 2009
Messages: 6

Messageécrit le Wednesday 02 Dec 09, 18:28 Répondre en citant ce message   

Je suis de Sarthe, dans l'ouest de la France, et on utilise beaucoup ce mot !

D'ailleurs, lors de la pause café au boulot, la petite languette en plastique pour mélanger le café, on appelle ça une "touillette".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9622
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 06 Aug 10, 11:24 Répondre en citant ce message   

Citation:
Mais tudicula « moulin à olives » est du bon latin, diminutif de tudes « marteau », d'un thème *(s)teu-d- que le latin connaît par un présent à infixe nasal tundō (parfait tutudī) « frapper, battre à coups répétés, écraser, piler », utilisé aussi au figuré pour « rebattre [les oreilles] ».

J'extrais simplement cette partie du message d'Outis dans lequel il explore les racines de touiller. Au contenu de ce message je voudrais ajouter quelques petites choses car cette racine *(s)teu-d-est effectivement riche et intéressante, et pas seulement pour touiller et ses dérivés (je crois que bistouille n'est pas cité.)

Parmi les mots issus de notre racine, il faudrait aussi citer le latin studere , "avoir de l’attachement pour, s’appliquer à", studium , "attachement, zèle, soin, goût pour l’étude", stupere , "être frappé de stupeur", et stuprum , "honte, déshonneur, débauche, viol, adultère". On connaît les dérivés français de ces mots, j'en reste là.

Quelques curiosités familiales, quand même :

- percer : issu d’un latin populaire *pertusiare, “faire un trou, perforer”, dérivé de pertusum, supin du verbe classique pertundere, même sens.

- millepertuis : la fleur aux “mille trous”. Pertuis est dérivé de l’ancien verbe pertuiser, “faire un trou”, lui-même dérivé de pertucar ou pertucer, issus du latin populaire *pertusiare, qui est à l’origine de percer. Un pertuis a désigné couramment un trou, une petite ouverture, un col de montagne. Le mot ne subsiste qu’en toponymie, et dans le nom de cette fleur.

Notons que pertuisane est un faux frère : il vient de l’italien partigiana. La hallebarde du partisan, arme blanche en usage du XVe au XVIIe s., aurait donc dû normalement s’appeler partisane. Le mot a probablement subi l’influence de pertuis, dérivé de l’ancien verbe pertuiser, “faire un trou”, doublet de percer.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 06 Aug 10, 12:41 Répondre en citant ce message   

Le latin populaire pertusiare devait avoir une grande diffusion en Italie, par ce que tous les dialectes néolatins de la péninsule ont de mots dérivés.
Piémontais :
përtùs = trou
përtusé = percer

Toscan:
pertugio = trou

Dan le Sud on peut trouver mots comme pertusë/pertusu/pittusu/pirtusu
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gaspard



Inscrit le: 06 Aug 2008
Messages: 214
Lieu: France

Messageécrit le Friday 06 Aug 10, 14:51 Répondre en citant ce message   

LeMi a écrit:
En ce qui concerne "toulon", le nom de la ville de "Toulon", j'ai deux versions :
- Tol : terrain bas-pied de montagne
- La divinité Telonus

Le nom latin de Toulon était Telo Martius.

Martius est le dieu de la guerre. Mais pour Telo il y a effectivement deux hypothèse: Le pied de montagne ou une divinité de l'eau. La deuxième hypothèse est la plus répandue: Toulon cultive son image de ville avec des fontaines.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gaspard



Inscrit le: 06 Aug 2008
Messages: 214
Lieu: France

Messageécrit le Friday 06 Aug 10, 15:04 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
L'ancien français toeillier a bien comme premier sens « remuer, mêler, brouiller » et le sens « salir, rouler dans la boue » est clairement métaphorique et secondaire (« tant estoient tooulié en lor sanc », XIIIe, Chroniques de Saint-Denis, à comprendre qu'ils ont roulé dans leur sang comme une salade qu'on aurait touillée), il n'apparaît ni en latin, ni en français moderne.

On trouve, il est vrai, un autre toeillier mais ce n'est qu'une graphie de toaillier « essuyer, torcher, saucer ». Il vient de toaille « serviette, essuie-main, torchon » (français moderne touaille), un mot emprunté par l'anglais towel et qui est d'origine germanique (germ. *þwaχljō < *þwaχan « laver, nettoyer » > angl. wash). Mais, bien sûr, ces mots n'ont aucun rapport avec touiller...

L'ancien français toeillier est présent en anglais moderne sous la forme to toil (travailler, peiner)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9622
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 06 Aug 10, 15:15 Répondre en citant ce message   

Pour revenir à la famille de TOUILLER, je me rends compte que j'ai laissé de côté dans mon précédent message des mots d'origine latine intéressants, à savoir :

- contusion et contondant, issus de contundere
- obtus, issu de obtundere, et
- étui, dérivé du latin vulgaire *studiare via les formes estuier et estoier, "ranger, prendre soi de qqch"

Il ne semble pas qu'il y ait d'autres parents grecs que type, déjà cité par Outis.

Je ne dirai rien ici de ses parents germaniques et celtiques, les germanistes le feront, je l'espère. Et je crois aussi que certains d'entre eux ont déjà fait l'objet de "mots du jour". Je vais vérifier.

Vérification faite, on aborde un peu la question ICI, mais il faudrait compléter un peu ...


Dernière édition par Papou JC le Friday 06 Aug 10, 15:23; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9622
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 05 Jan 11, 9:20 Répondre en citant ce message   

Voir la grande famille STUDIO.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11168
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 15 Sep 12, 11:37 Répondre en citant ce message   

Gaspard a écrit:
L'ancien français toeillier est présent en anglais moderne sous la forme to toil (travailler, peiner)

- She toiled cleaning houses for $25 a day to support her only son.
= Elle a trimé dur, à faire des ménages pour 25$ par jour pour élever son fils unique.

[ The NY Post - 15.09.2012 ]


Royaume-Uni toil : labeur
to toil : peiner
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11168
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 04 Nov 13, 11:38 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni the toiling classes : les classes laborieuses / populaires
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3









phpBB (c) 2001-2008