Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
glace (français) - Le mot du jour - Forum Babel
glace (français)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 08 Apr 11, 22:26 Répondre en citant ce message   

Pour tous les francophones, le mot glace évoque trois objets dont seuls les deux premiers ont un rapport clair l'un avec l'autre :

1. eau congelée
2. sorbet
3. grand miroir (armoire à glace, Galerie des glaces de Versailles).

Le TLF considère qu'il s'agit d'un même mot :
Citation:
Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 « eau congelée » (Eneas, 3994 ds T.-L.); 2. ca 1165 fig. (B. de Ste-Maure, Troie, 17564, ibid. : la resplendor qu'ist de sa face [de Polixène] Li met el cors freidor e glace); 3. 1176 « miroir » (Chr. de Troyes, Cliges, éd. A. Micha, 801); 4. 1669 « sorbet » (Widerhold Fr.-All. ds FEW t. 4, p. 141b); 5. 1680 pâtiss. (Rich.). Du b. lat. glacia (TLL s.v. glacies, 2001, 26; Vään., § 231), class. glacies « glace, glaçon; dureté, rigidité ».

On me permettra d'en douter.
Si les deux premiers sont indubitablement issus du latin classique glacies, qui se rattache lui-même à la racine *gel-, "froid, gel", je pense que le mot glace - miroir - est un homonyme dont le cognat anglais est glass et que tous deux relèvent de la racine *ghel-, "briller, scintiller" et aussi "couleur oscillant entre le jaune et le vert", racine à laquelle se rattachent les MDJ chlorophylle, mélancolie, glauque et glisser.

En prime, voici le très riche article Chloe de Etymonline :
Citation:
fem. proper name, Latin, from Gk. Khloe, lit. "young green shoot;" related to khloros "greenish-yellow," from PIE *ghlo- variant of base *ghel- "to shine," also yielding words for "yellow" (cf. L. helvus "yellowish, bay," Gallo-L. gilvus "light bay;" Lith. geltonas "yellow;" O.C.S. zlutu, Pol. zolty, Rus. zeltyj "yellow;" Skt. harih "yellow, tawny yellow," hiranyam "gold;" Avestan zari "yellow;" O.E. geolu, geolwe, Mod. Eng. yellow, Ger. gelb "yellow") and "green" (cf. L. galbus "greenish-yellow;" Gk. khloros "greenish-yellow color," kholos "bile;" Lith. zalias "green," zelvas "greenish;" O.C.S. zelenu, Pol. zielony, Rus. zelenyj "green;" O.Ir. glass, Welsh, Breton glas "green," also "grey, blue").

Quelques mots pour aider ceux qui ne connaissent pas l'anglais : green = vert, yellow = jaune, to shine = briller, gold = or. On peut d'ailleurs rajouter gold après "Mod. Eng. yellow". Harper l'a oublié ici mais il se rattrape à l'article gold :
Citation:
O.E. gold, from P.Gmc. *gulth- (cf. O.S., O.Fris., O.H.G. gold, Ger. Gold, M.Du. gout, Du. goud, O.N. gull, Dan. guld, Goth. gulþ), from PIE base *ghel- "yellow, green," possibly ultimately "bright" (cf. O.C.S. zlato, Rus. zoloto, Skt. hiranyam, O.Pers. daraniya-, Avestan zaranya- "gold;" see Chloe).

Idem pour glass (voir plus loin).


Dernière édition par Papou JC le Saturday 09 Apr 11, 5:17; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Captain Boney Boone



Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 187

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 3:02 Répondre en citant ce message   

Je ne parle pas couramment le Benoit de Sainte-Maure, mais la citation proposée par le TLF associe déjà glace avec splendeur (je suppute) ou brillance, selon le sens précis de resplendor. De plus, C. de Troyes l'emploi dans le sens de miroir une dizaine d'années plus tard : l'évolution semble logique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 5:15 Répondre en citant ce message   

Pour revenir, donc, au TLF, moi je vois :

Citation:
1. Ca 1160 « eau congelée » (Eneas, 3994 ds T.-L.);
Sans commentaire.

Citation:
2. ca 1165 fig. (B. de Ste-Maure, Troie, 17564, ibid. : la resplendor qu'ist de sa face [de Polixène] Li met el cors freidor e glace);
Je vois qu'ici glace est associé à freidor, le renforce. Je ne vois nul effet de miroir. Le mot resplendor porte sur le visage (face) de Polixène, non sur le corps (ou coeur ?) de la personne représentée par le pronom Li, apparemment "refroidi" par l'éclat du visage du dit Polixène.

Citation:
3. 1176 « miroir » (Chr. de Troyes, Cliges, éd. A. Micha, 801);
Sans commentaire.

Citation:
4. 1669 « sorbet » (Widerhold Fr.-All. ds FEW t. 4, p. 141b);
5. 1680 pâtiss. (Rich.).
Sans commentaire.

Citation:
Du b. lat. glacia (TLL s.v. glacies, 2001, 26; Vään., § 231), class. glacies « glace, glaçon; dureté, rigidité ».
Une seule origine donnée pour ces diverses occurrences.

Je ne conteste pas, je doute. Je doute beaucoup que le mot germanique glass ou glas, répandu dans tous les pays du Nord de l'Europe, n'ait pas laissé la moindre trace en français.
Je cite encore Etymonline, article glass :
Citation:
O.E. glæs "glass, a glass vessel," from W.Gmc. *glasam (cf. O.S. glas, M.Du., Du. glas, Ger. Glas, O.N. gler "glass, looking glass," Dan. glar), from PIE *ghel- "to shine, glitter" (cf. L. glaber "smooth, bald," O.C.S. gladuku, Lith. glodus "smooth"), with derivatives refering to colors and bright materials, a word that is the root of widespread words for grey, blue, green, and yellow (cf. O.E. glær "amber," L. glaesum "amber," O.Ir. glass "green, blue, gray," Welsh glas "blue;" see Chloe).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 13:17 Répondre en citant ce message   

Italien:
il ghiaccio= la glace.
il ghiacciaio le glacier
il gelato = le glace
la ghiacciata = comme le sorbet (mais fait avec de la glace moins fine)
lo specchio = glace, miroir

Piémontais:
la giàssa = la glace.
él giassé = le glacier
l'ëspécc (pr. le 'spetch) = miroir


Dernière édition par giòrss le Saturday 09 Apr 11, 18:31; édité 4 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chusé Antón



Inscrit le: 25 Feb 2005
Messages: 744

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 13:35 Répondre en citant ce message   

En aragonais:

gel:chelo

glace: chelato

miroir: mirallo
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 13:55 Répondre en citant ce message   

Lire (et enrichir) le Fil Les différents sens de "glace" (Dictionnaire Babel)


Papou JC a écrit:
je pense que le mot glace - miroir - est un homonyme dont le cognat anglais est glass et que tous deux relèvent de la racine *ghel-, "briller, scintiller" et aussi "couleur oscillant entre le jaune et le vert", racine à laquelle se rattachent les MDJ chlorophylle, mélancolie, glauque et glisser.

Lire le Fil Rapport entre [gli-] et la notion de "briller" (F. anglais).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 14:12 Répondre en citant ce message   

Merci pour les réponses. Je vois que le germanique *glasam n'a donc pas eu beaucoup de descendants méridionaux ...
En espagnol, papel glaseado, "papier glacé", m'a tout l'air de venir en droite ligne du français...
Oui, confirmé par le DRAE, où je vois que le fr. glacé est devenu glasé en passant les Pyrénées. Et que le verbe glasear est dérivé de glasé. Mais cette "espagnolisation" de glacé ne nous apprend rien sur ses origines plus lointaines, car ce "s" est purement phonétique.

Au moins pour le sens, on admettra que ce papier, tout comme le sucre glace, n'est pas appelé ainsi pour avoir passé quelque temps dans un réfrigérateur ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 18:17 Répondre en citant ce message   

En italien:
glassa = sucre glace
glassare = glacer

mirare = mirer avec une arme
mirare a = viser
mira = mire
rimirare = voir, contempler
miraggio = mirage

en piémontais:

mira = mire
mira = lieu détérminé
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 19:08 Répondre en citant ce message   

Je suppose que glassa et glassare sont des emprunts au français, non ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 19:18 Répondre en citant ce message   

Oui. Si non seraient ghiaccia et ghiacciare.

Mais maintenant je vois qu'il existe le mot ghiaccia reale.
http://www.mangiarebene.com/ricette/dolci-e-dessert/cake-crostate-pani-dolci/ghiaccia-reale_IDa_1241.htm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 09 Apr 11, 19:55 Répondre en citant ce message   

Surtout ne pas confondre une glace sucrée et le sucre glace, aucun rapport, malgré les apparences.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2693
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 10 Apr 11, 13:15 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Pour revenir, donc, au TLF, … :
Citation:
3. 1176 « miroir » (Chr. de Troyes, Cliges, éd. A. Micha, 801);
Sans commentaire.

Mais pourquoi ne pas commenter quand on a l'amabilité de nous permettre un accès au texte. Autour et au-delà du vers 801 on trouve le long éloge de la beauté de Soredamor (sœur de Gauvain et qui sera plus tard la mère du héros Cligès) fait par Alexandre (fils du roi de Constantinople) qui en est tombé amoureux (et l'épousera par la suite en récompense de ses exploits). Toute la description de la belle se fait dans une métaphore filée où elle est comparée à la flèche d'amour qui, bien que sans blesser les yeux par lesquels elle est passée, à percé le cœur du héros. Mettons-nous dans l'ambiance avec un passage un peu substantiel :

Chr. de Tr., Cligès, 793-810 a écrit:
Quant à moi, je pourrais jurer
que je ne désirerais rien de plus,
car je ne donnerais pas, pour Antioche,
les seules pennes et l'encoche.
Et si je les juge à ce point supérieures,
qui pourrait estimer la valeur
à laquelle se monte le reste
qui est si beau et si charmant,
et si aimable et si précieux,
que j'ai encore l'envie et le désir
de me mirer dans ce front
que Dieu créa si clair
que ne saurait l'égaler glace,
émeraude ni topaze ?

Mais tout cela n'est rien encore
pour qui admire la clarté des yeux,
car à tous ceux qui les regardent,
ils semblent briller comme deux flammes.

Et le texte original de la partie en gras :

Citation:
Que desirrans et envieus
Sui encor de moi remirer
El front que Dex a fet tant cler
Que rien nule n'i feroit glace,
Ne esmeraude ne topace ?

Restons alors raisonnable. Au XIIe, mirer signifie « regarder, reconnaître, admirer » et remirer n'en est que l'intensif « regarder, avoir de l'égard pour, respecter » et le lexicographe cite un autre passage de Chrétien :
Quant j'arai remiré cascun [de vos trésors]

Et on constatera aussi l'absence d'une préposition avant « el front ». Or, on parle justement de miroir un peu plus haut dans le texte :
ibid. 738-744 a écrit:
Mes tex li mostre bele chiere
El miroer quant il l'esgarde
Qui le traïst s'il ne se garde.
Moi a li miens molt deceü,
Car en lui a mes cuers veü
.I. rai dont je sui encombrez
Qui dedenz lui s'est aombrez

Citation:
Mais à tel fait bon visage
le miroir quand il le regarde
qui le trahit s'il n'y prend garde.
Par le mien j'ai été abusé
car en lui mon cœur a perçu
un rayon dont je suis frappé,
qui en lui s'est caché dans l'ombre

Donc Alexandre ne se regarde pas « dans le front » mais il regarde « le front » et celui-ci est clair, d'une clarté aussi brillante que les trois matières que sont la glace, l'émeraude et la topaze.

À la limite, le problème qui pourrait se poser ici est de savoir si « glace » n'aurait pas ici le même sémantisme de gemme que les deux autres et ne pourrait être quartz ou cristal de roche. Je relève dans Furetière :

Citation:
CRISTAL s.m. Pierre de roche blanche comme le diamant mais qui n'en a ni la dureté, ni la vivacité, ni l'éclat.
[…]
Les Anciens ont creu qu'il venoit de congelation, et que c'est le mot de glace, qui lui a fait donner son nom. Mais l'expérience monstre au contraire, qu'au lieu de se fondre au feu, il se tourne en chaux, en terre & en sel. Il se trouve dans les lieux froids, dont les montagnes des Alpes & de la Suisse. Ce mot de krystallos, glacies, qui vient de kryos, frigus & stellomai, concresco, comme qui dirait congelaison.

La fin de l'article semble un peu obscure, mais on peut comprendre que, donnant l'étymologie d'un mot grec, il indique en latin le sens des composés :
κρύσταλλος « I glace : 1 eau congelée, 2 froid glacial ; II cristal, verre transparent » (Bailly)
= lat. glaciēs « glace, glaçon, fig. dureté, rigidité » (Gaffiot)
<
κρύος « froid glacial, froid »
= lat. frīgus « froid, froidure, frisson »
+
στέλλομαι « se préparer, s'équiper » mais avec une telle polysémie de cette racine qu'on aurait pu aussi évoquer στάλσις « arrêt d'un écoulement »
= lat. concresco « croître ensemble, s'épaissir, se durcir »

À part l'appel au verbe στέλλομαι qui est douteuse, inutile et qu'on remplace avantageusement par une agglutination de suffixes, cette étymologie à partir de κρύος est toujours acceptée.

En résumé, c'est peut-être un peu tirer large que de trouver dans ce texte un exemple de glace au sens de « miroir ».
C'était mon commentaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 10 Apr 11, 14:36 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Et on constatera aussi l'absence d'une préposition avant « el front ».

Euh ... vraiment ? "El" est en principe pour "en le" et inclut donc la préposition. Non ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 10 Apr 11, 14:57 Répondre en citant ce message   

C'est pour ça qu'on t'a, Outis, pour faire des commentaires - et quels commentaires ! - là où les autres n'en font pas. sourire

En tout cas je te remercie d'apporter ainsi un peu plus d'eau à mon moulin, même si, en s'en donnant la peine, les auteurs du TLF ne manqueront pas de nous dénicher quelque part un exemple où glace aura vraiment le sens de "miroir", ou au moins celui de "verre".

Je reconnais bien volontiers avec toi que la glace des montagnes a l'apparence du verre, et que krystallos et kryos sont apparentés. Tout ça est juste et bien vu. Mais est-ce que ça invalide pour autant mon sentiment que le germanique *glasam - et avec lui le thème *ghel- - a quelque chose à voir dans cette histoire ?


Dernière édition par Papou JC le Sunday 10 Apr 11, 15:25; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 10 Apr 11, 15:23 Répondre en citant ce message   

Les citations de Godefroy (dans le complément) ne sont pas inintéressantes. On y voit d'ailleurs le sens qui nous intéresse notamment sous la forme "glace de mirouer" ou analogue. On utilise encore cette expression dans une vieille traduction de Plutarque, et plus tard "glace de miroir" est assez fréquent. On y voit aussi l'acception de "glace "pour "diamant" (ou supposé).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008