Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Le nom des petites pièces de monnaie (penny, Pfennig...) - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Le nom des petites pièces de monnaie (penny, Pfennig...)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Saturday 28 Jul 12, 12:22 Répondre en citant ce message   

Sous les Ostrogoths les petites monnaies s'appellaient follis (de 40 nummi), frappées à Rome.
Les Wisigoths frappaient en Gaule du sud (Aquitaine) des tremissis, imitées des solidi de Ravenne.
Après 530, les Mérovingiens frappent des nummus anonymes, tremissis, deniers et oboles, petites pièces de monnaie qui auront cours pendant toute la période Carolingienne continentale.
A partir du 12e siècle les Royaumes, Evèchés, Duchés et Comtés d'Allemagne, Autriche, Suisse et certains petits ateliers frappent des bractéates, c'est à dire des pièces unifaces sur fines lamelles d'argent.
Petit à petit, les deniers furent remplacées par des pièces d'un nom spécifique, toujours de poids faible en argent.
Si Sancho Ramirez frappe encore des deniers en 1094, Jaime II Roi de Majorque introduit en 1276 le dobler et la malla (=obole).
La Hongrie introduit à partir de 1077 le follis, et en 1307 le parvus.
Alors qu'en Castille et Leon on frappe encore des dineros (=deniers) en 1252, la même année en Séville on frappe des maravedis et les blance, premières envahisions de l'Islam, déboutés peu après.
Les premières légendes coufiques ornent les petites pièces de Sicile, à partir de Robert Guiscard, duc d'Apulie, de Calabre et de Sicile (1059-1085). Ces pièces s'appellent "tari".
A Tolède on frappe des pepion, à Burgos des real, cornados et cruzados, à Ségovie des cruzados.
En France, on frappe à partir de 1357 le gros blanc à la couronne, et ensuite le blanc guénar.
Sous les Rois d'Angleterre et de France, on frappe la florette et le niquet (léopard).
Les Etats Pontificaux frappaient à Avignon en 1417 le carlin.
La petite monnaie des Vikings et de l'Angleterre depuis le Roi Offa de Mercie fut le penny, qui dans le monde anglo-saxon donna le pfennig.

Beaucoup de ces monnaies ont donné naissance à des proverbes et dictons. Aidez-nous à en rassembler ici autant que possible. (Un deuxième tableau traitera d'ici peu du groschen).


Il vaut mieux diviser ce sujet en 2 Fils distincts :
- celui-ci, consacré aux noms des petites monnaies
- cet autre, consacré aux Expressions avec des noms de monnaies
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1584
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Sunday 29 Jul 12, 20:19 Répondre en citant ce message   

maille2, subst. fém.
A. Numismatique: [Sous les Capétiens] Monnaie de très faible valeur, valant un demi-denier. Du lat. médiév. medalia «demi-setier».

kopeck, subst. masc.
Unité monétaire divisionnaire de l'ancienne Russie et de l'Union Soviétique actuelle, valant un centième de rouble.


Dernière édition par dawance le Tuesday 31 Jul 12, 10:31; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2788
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 30 Jul 12, 7:24 Répondre en citant ce message   

Dans la menue monnaie, ne pas oublier de compter son porte-drapeau, le fifrelin, suivi de peu sur le podium de la médiocrité par le liard et le sou.
Cf. aussi le nom des monnaies, l'argent en argot et le flous.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1584
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Monday 30 Jul 12, 9:20 Répondre en citant ce message   

Déjà cité par moi dans ce sujet:

J'ai trouvé dans Jean HAUST (résumé):
Citation:
Dans la future Belgique, sous le régime hollandais, ine çanse était une pièce d'un "cent" (centième de florin). Après 1830, les pièces se sont différentiées: ine çanse devient deux centimes de franc belge (ou deux cènnes), soit à peu près un cent hollandais...
Le pluriel néerlandais cents a donné en wallon, çanse.
Le cent hollandais a été francisé (ou wallonisé) en cènne, surtout dans le langage des enfants.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10804
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 30 Jul 12, 15:45 Répondre en citant ce message   

Felyrops a écrit:
Un deuxième tableau traitera d'ici peu du groschen.

Lire le Fil gros / grosse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Monday 30 Jul 12, 22:53 Répondre en citant ce message   

Rien que ce renvoi, bien intensionné au départ, m'interdit de poster quoi que ce soit en numismatique, alors que la "grosse" n'avait rien à voir (sauf deux réponses à propos de monnaies).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 31 Jul 12, 8:46 Répondre en citant ce message   

Le heller , autrefois haller est une monnaie frappée pour la première fois dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne, plus précisément dans la ville de Hall am Kocher , aujourd'hui Schwäbisch Hall . Cette monnaie s'est d'abord appelée Haller Pfennig = le pfennig de Hall.

Précisons que le toponyme Hall indique qu'on pratiquait le commerce du sel dans cette ville ( Hall= sel en moyen haut-allemand).

Cette monnaie apparaît au 13 ème siècle, la ville de Hall am Kocher était connue et pour le sel et pour avoir un hôtel des monnaies accordé par le roi. Le Haller ou Häller ( plus tard Heller) est attesté pour la première fois en 1189. À cette époque, il représentait un douzième d'un Schilling. Selon un site de numismatique, à cette époque, cela représentait la valeur d'un gros fromage.

Au départ, cette petite pièce était en argent. Elle connut vite un franc succès et devint monnaie courante dans tout le l'empire. Petit à petit, ces pièces devinrent synonymes de mauvaise qualité ( faible proportion d'argent dans l'alliage, refontes successives), puis on passa au cuivre, d'où le nom de Heller rouge ( roter Heller).

Au XIXème siècle, le heller valait la moitié d'un pfennig. Cette monnaie a pratiquement disparu après la seconde guerre mondiale, elle s'est maintenue en République Tchèque et en Hongrie où le Fillér ( équivalent du Heller) représentait le centime du Forint. ( Explication du point de vue allemand. Sous toutes réseves: Je ne sais pas si les Hongrois considèrent que le Fillér était la même chose que le Heller)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1432
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Saturday 11 Aug 12, 13:05 Répondre en citant ce message   

Roumanie En Roumanie, la petite monnaie s'appelle ban, pluriel bani, dont le sens principal est 'argent' au sens de moyen de paiement. En langue populaire on l'appelle sfanţ (anciennement sfanţih, de l'allemand Zwanzig 'vingt') ou chior (littéralement 'borgne', du syntagme ban chior, du temps où la petite monnaie avait un trou au milieu).

Hongrie En Hongrie il y a le fillér, de l'allemand Vierer 'quatre' (substantif). En langue populaire c'est vas 'fer', utilisé plutôt pour exprimer le manque d'argent, dans la phrase Egy vasam sincs 'Je n'ai pas un sou'.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 20 Aug 12, 20:17 Répondre en citant ce message   

angl. pennywort : désigne différentes espèces de plantes dont les feuilles rondes rappellent des pièces de monnaie. (wort=plante, herbe)

fr. mitraille : menue monnaie
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10804
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 22 Aug 12, 15:18 Répondre en citant ce message   

Dawance a écrit:
maille2, subst. fém.
A. Numismatique: [Sous les Capétiens] Monnaie de très faible valeur, valant un demi-denier. Du lat. médiév. medalia «demi-setier».

Voici ce que disait Papou JC à propos de maille dans le fil Le nom des monnaies (msg du 23.05.2012) :
- Maille et son doublet médaille sont issus de l’italien medaglia, du latin médiéval medalia (mesure de capacité), lui-même issu par dissimilation de *medialia, pluriel neutre pris comme féminin singulier de medialis, « qui est au milieu ».
Dans la locution avoir maille à partir, partir avait le sens de "partager", et maille celui de "monnaie de très faible valeur". La locution est restée usuelle pour "avoir un différend".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10804
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 10 Sep 12, 14:59 Répondre en citant ce message   

USA dime : pièce de 10 cents

dime :
- de l'ancien fr. disme
du latin decima (decem : dix)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10804
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 12 Mar 13, 12:38 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni farthing (GB)
- quart d'un ancien penny

composé d'un diminutif dérivé de feorða (= fourth / quart) + -ing (= fractional part)

c'est par farthing qu'est traduit dans la Bible en anglais quadrans (= un quart de denarius)

etymonline a écrit:

farthing (n.)

Old English feorðung "quarter of a penny," a diminutive derivative of feorða "fourth" (from feower "four") + -ing "fractional part." Cognate with Old Frisian fiardeng, Middle Low German verdink, Old Norse fjordhungr.

Used in biblical translation of Latin quadrans "quarter of a denarius;" the English coin (of silver until 17c., later of copper or bronze), first was minted under Edward I and abolished 1961.

I shall geat a fart of a dead man as soone As a farthyng of him. [Heywood, "Proverbs," 1562]


Lire le Fil suivant
- Expressions avec des noms de monnaies
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
cayaux



Inscrit le: 23 Feb 2014
Messages: 154
Lieu: Mons en Hainaut belge

Messageécrit le Friday 28 Mar 14, 11:28 Répondre en citant ce message   

Tchèquie En tchèque, "peníz,e" n'est pas ce que vous croyez mais c'est de la monnaie. C'est naturellement un dérivé de l'allemand "Pfennig".

Le premier sens était une pièce d'argent.
"Máte peníze?" signifie donc "Avez-vous de la monnaie?"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Friday 28 Mar 14, 16:22 Répondre en citant ce message   

angl. brit. tuppence : pièce de 2 pence, contraction de "two pence".
angl. brit. pence : fin 14e. c. plur. de penny, contraction de pennies

Chanson du film Mary Poppins (1964) : Feed the Birds (Tuppence a Bag)
http://www.youtube.com/watch?v=XHrRxQVUFN4 (vidéo)
Dans la chanson, la vielle femme vend des sacs de miettes de pain pour les oiseaux, au prix de 2 pence le sac.

Jacques a écrit:
angl. "I don't give/care tuppence" : vieilli (G.B. et Australie) "Je m'en fiche", lit. "je n'en donne pas 2 pence"

Notons que tuppence s'utilise souvent sans article.

addendum :
Aux E.U.,
penny, plur. pennies : nom commun de la pièce de 1 cent
cent : nom officiel de la valeur de la pièce et nom officiel de la pièce elle-même


Dernière édition par Jacques le Sunday 30 Mar 14, 5:07; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
cayaux



Inscrit le: 23 Feb 2014
Messages: 154
Lieu: Mons en Hainaut belge

Messageécrit le Friday 28 Mar 14, 16:40 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni "penny"a deux pluriels "pennies" quand il s'agit des pièces de un penny et "pence"quand il s'agit de la valeur globale
Ceci dans la division actuelle de la livre en 100 p et non plus en 240d.

On avait la même différence en néerlandais avant l'euro.

vijf franken = cinq pièces de un franc.
vijf frank : la valeur de cinq francs.
twee guldens : deux pièces de un florin.
vijf gulden : la valeur de cinq florins.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008