Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
germain (français) / *gen- (IE) - Le mot du jour - Forum Babel
germain (français) / *gen- (IE)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
max-azerty



Inscrit le: 11 jan 2006
Messages: 804
Lieu: arras

Messageécrit le vendredi 12 mai 06, 7:56 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Sans rapport avec la Germanie, ce germain provient du latin germanus, de la racine indo-européenne "gen" qui se réfère à l'engendrement.

Il désigne les cousins fils de deux frères, de deux sœurs ,ou d'un frère et d'une sœur.
Ce "germanus" a donné "hermano", "hermana", frère et sœur en espagnol ainsi que, sans doute, le prénom Germaine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 août 2007
Messages: 2786
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le mercredi 27 août 08, 18:56 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Un jour. il y a trent'ans, je parlais avec Boris Georgevic Krutiev, un peintre né à Harkov (Karkoff, Ukraine) et il me disait que son frère habitait à Paris, mais avant il m'avait dit qui n'avait qu'un seul frère, dejà mort...
Alors, j'avais demandé ce qu'il voulait dire et il m'avait repondu que parlait de son "frère-cousin" = fils du frère de son père.

Apres, mon père m'a expliqué qu'aussi en Pouille, dans l'Italie du Sud, "frètë-coudjìnë" signifiait "cugino primo/cugino germano".

Pour l' italien ancien, voir le Tesoro della lingua italiana delle origini:

http://tlio.ovi.cnr.it/voci/011845.htm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
nil



Inscrit le: 04 août 2008
Messages: 68
Lieu: Paris

Messageécrit le jeudi 28 août 08, 19:16 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je continue sur la remarque de Giòrss
des amis maghrébins (algériens et tunisiens) me disaient que dans leur grande famille, les enfants des frères parlent de leur oncle en disant "mon père", de leurs cousins germains comme de frères etc
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
papy-junior



Inscrit le: 14 nov 2008
Messages: 1
Lieu: gard

Messageécrit le vendredi 14 nov 08, 12:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En espagnol : cousin se dit primo hermano. hermano qui veut dire frère
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10626
Lieu: Lyon

Messageécrit le vendredi 14 nov 08, 12:41 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Pour être complet avec l'espagnol :
- primo = cousin
- primo hermano / primo carnal = cousin germain
- primo segundo = cousin issu de germain
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le vendredi 14 nov 08, 19:56 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Catalogne così germà, fém.: cosina germana
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 août 2007
Messages: 2786
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le dimanche 16 nov 08, 12:05 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En italien:

primo cugino fils d'un frère ou d'une soeur du père ou de la mère

degrés ulterieurs:

secondo cugino
terzo cugino
quarto cugino
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le dimanche 16 nov 08, 18:20 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Un cousin apparaît dès 1100 dans la liste des barons de Charlemagne (Chanson de Roland, 170-176) :

Citation:
Le duc Oger, l'arcevesque Turpin,
Richard li velz e sun nevuld Henri,
E de Gascuigne li proz quens Acelin,
Tedbald de Reins e Milun, sun cusin,
E si furent e Gerers et Gerin ;
Ensembl'od els li quens Rollant i vint
E Oliver, li proz e li gentilz.

Le duc Ogier, l'archevêque Turpin,
Le vieux Richard et son neveu Henri,
Et de Gascogne le preux comte Acelin,
Thibaud de Reims et Milon, son cousin,
Et furent aussi Gerier et Gerin,
Ensemble avec eux le comte Roland y vint
Et Olivier, preux et de bon lignage

Le mot, soumis à des emplois affectifs entraînant contractions, n'a pas une étymologie facile et c'est la comparaison des formes romanes :
napol. cussubrino, ladin cusrin, esp. sobrino (auj. « neveu »), ital. cugino, catal. cosí
qui permet de retrouver le latin cōnsobrīnus « cousin germain », une extention par cum « avec » de sobrīnus « cousin germain », un mot qui signifia d'abord plus techniquement « relatif à la sœur (= cousin du côté maternel) » puiqu'il est issu d'un *suesr-īnus où l'on retrouve le degré zéro d'un eurindien *suesōr « sœur » (skr. svasṛ-, lat. soror).

Pour ce dernier terme de parenté et ses rapports étymologiques avec le pronom réfléchi *sue- (le mot signifia d'abord probablement quelque chose comme « la nôtre »), voir Émile Benveniste, Vocabulaire des institutions indo-européennes, t. I, p. 328 et suiv.

Quant à germain, c'est le latin germānus « qui est de la race, authentique, naturel », adjectif formé sur germen « germe, rejeton, descendance », dissimilation d'un *gen-men formé sur la racine *gen- « donner naissance ». Ce germānus, fréquemment joint à frāter « frère », a fini par en prendre le sens, sens qu'il a gardé dans le syntagme français « cousin germain » et surtout en Ibérie (esp. hermano, port. irmão, gal. irmán, cat. germà), région où le latin frāter s'est spécialisé dans un sens religieux.

Quant aux Germains de l'Antiquité, on ignore toujours si leur nom est en rapport ou non avec le latin germānus. On sait que cet ethnonyme n'est pas autochtone et qu'il leur a été donné, mais on ne sait ni par qui, ni pourquoi. Notre source là-dessus manque de clarté :

Tacite (Germania, II.5) a écrit:
Ceterum Germaniae uocabulum recens et nuper additum, quoniam qui primi Rhenum transgressi Gallos expulerint ac nunc Tungri, tunc Germani uocati sint ; ita nationis nomen, non gentis, eualuisse paulatim, ut omnes primum a uictore, ob metum, mox et a se ipsis inuento nomine Germani uocarentur.
De toutes façons, le mot de Germanie serait récent et en usage depuis peu ; en effet ceux qui les premiers, après avoir franchi le Rhin, ont chassé les Gaulois et s'appellent maintenant Tongres, se seraient alors appelés Germains ; ce nom qui était donc celui d'une peuplade, et non d'une nation, se serait ensuite imposé progressivement, si bien que tous furent appelés de ce nom de Germains, d'abord forgé par le vainqueur, pour inspirer la crainte, puis adopté par eux.

En remarquant que « a uictore » peut signifier aussi bien « d'après le vainqueur » que « par le vainqueur » et « ob metum » aussi bien « par crainte » que « pour inspirer la crainte ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7844
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le mercredi 24 nov 10, 23:12 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

1. On retrouvera cousin dans la grande famille SOI.

2. On retrouvera germain dans la grande famille GENS.

3. Pour l'ethnonyme Germain / germain, une hypothèse le fait dériver d'un mot celtique composé de gair, « voisin », et de maon, man, « peuple », par lequel les Gaulois nommaient leurs voisins de l’Est.


Dernière édition par Papou JC le lundi 29 août 11, 21:51; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10626
Lieu: Lyon

Messageécrit le jeudi 25 nov 10, 15:37 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Lire également ICI le Fil Oncle/tante paternel(le)/maternel(le).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 nov 2004
Messages: 2461
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le jeudi 25 nov 10, 15:48 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

@giòrss : En russe on parle pour les cousins et cousines de frères et sœurs au second degré (двоюродный брат / двоюродная сестра). Dans l'usage on laisse souvent tomber l'adjectif pour ne plus parler que de frère ou de sœur, d'où la confusion pour les étrangers.

Une conséquence est que mon cousin au 3e degré devient en russe mon frère au 4e degré...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7844
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le samedi 25 fév 12, 17:55 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Voir aussi le MDJ cousin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6465
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le samedi 25 fév 12, 18:31 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Attention au mot-piège.

Queen Victoria married Albert, her German cousin.
(La reine Victoria épousa Albert, son cousin allemand)

Albert était aussi son cousin germain (first cousin).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10626
Lieu: Lyon

Messageécrit le jeudi 11 avr 13, 14:28 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Italien cugini carnali (= cousins charnels) : cousins germains

carnale
- charnel
- germain / de même sang
fratelli carnali : issus des mêmes père et mère
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10626
Lieu: Lyon

Messageécrit le mardi 13 mai 14, 10:18 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

- Whether he could raise the money was not germane to the discussion.
= Qu'il soit capable ou non de rassembler la somme n'était d'aucune pertinence dans la discussion.

[ The Reversal - polar de l'écrivain US Michael Connelly ]


Royaume-Uni germane (to)
- approprié - pertinent (pour - par rapport à)
- avoir à voir, avoir un rapport avec

germanely : pertinemment - à juste titre

germaneness : pertinence - à-propos


du latin germanus, par l'ancien fr. germain

Le sens de pertinent se réfère à un passage de Hamlet.

Lire le Fil Mots anglais créés par la littérature.

etymonline a écrit:

germane

mid-14c., "having the same parents," derived from german (1); cf. human/humane, urban/urbane.
Main modern sense of "closely connected, relevant" (c.1600) derives from use in "Hamlet" Act V, Scene ii: "The phrase would bee more Germaine to the matter: If we could carry Cannon by our sides," which is a figurative use of the word in the now-obsolete sense of "closely related, akin" (late 15c.) in reference to things, not persons.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008