Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
boulevard (français) - Le mot du jour - Forum Babel
boulevard (français)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Anouche



Inscrit le: 15 Mar 2007
Messages: 5
Lieu: Voorthuizen (Pays-Bas)

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 12:26 Répondre en citant ce message   

En néerlandais existe le mot bolwerk, qui signifie un bastion, un ouvrage de fortification.

Ce mot est entré dans le français et s'est transformé en boulevard.

Mais chose curieuse : le néerlandais a emprunté le mot sous sa nouvelle forme : boulevard, et cette fois-ci au sens de large rue ou promenade publique, plantée d’arbres.

Résultat : il existe maintenant en néerlandais le mot bolwerk et le mot boulevard comme deux mots différents.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 791
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 12:39 Répondre en citant ce message   

A l'origine, le boulevard, c'est à dire la large rue, se trouvait sur l'emplacement d'anciens remparts...
bolwerk est peut-être gardé pour les anciens boulevards ?
tandis que les plus récents se dénommeraient boulevards ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 12:45 Répondre en citant ce message   

L'ancienne orthographe de ce mot a été boulevart.

On a dit aussi boulevert.

Ce mot d'origine germanique est composé de deux mots :
- bole qui désigne une poutre, une grosse pièce de bois
- voerk qui désigne un ouvrage

D'après le grand Dictionnaire Universel du XIX ème siècle de Pierre Larousse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 13:29 Répondre en citant ce message   

angl: bulwark : rempart (même étymologie que boulevard)
angl: boulevard : boulevard - en anglais le "d" final se prononce ( [boul-e-vard] )
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 12 Oct 11, 15:33 Répondre en citant ce message   

- l'ultimo baluardo : Sirte ha le ore contate
= l'ultime bastion : Syrte n'en a plus que pour quelques heures (=avant de tomber)

Il Corriere della Sera - 11.10.2011

(Syrte, ville natale de Kadhafi, est l'un des derniers bastions tenus par les forces du régime déchu)


Italien baluardo : rempart
sens premier (fortification, bastion) et figuré (défenseur de qqch)
ergersi a baluardo delle istituzioni : s'ériger en défenseur des institutions

Etymologie (Encyclopédie Treccani) :
du flamand (signalé plus haut)
par le provençal baloart (moyen français belouart / balouart)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 12 Oct 11, 16:25 Répondre en citant ce message   

Pierre a écrit:
On a dit aussi boulevert.

Effectivement, et du coup on a cru à une relation entre les deux mots boulevert et boulingrin, de l'anglais bowling green. Victor Hugo lui-même, quelque part dans L'homme qui rit, affirme sans sourciller cette étymologie de boulevard. J'essaierai de retrouver la citation, sauf si quelqu'un d'autre la trouve avant moi ...

Voilà, j'ai trouvé. C'est au début du Livre III, chapitre 1 :
Citation:
En amont de l'Effroc-Stone, au coude de la Tamise, presque vis-a-vis le palais de Saint-James, derrière Lambeth-House, non loin de la promenade appelée alors Foxhall (vaux-hall, probablement), il y avait, entre une poterie où l'on faisait de la porcelaine et une verrerie où l'on faisait des bouteilles peintes, un de ces vastes terrains vagues où l'herbe pousse, appelés autrefois en France cultures et mails, et en Angleterre bowling-greens. De bowling-green, tapis vert à rouler une boule, nous avons fait boulingrin. On a aujourd'hui ce pré-là dans sa maison ; seulement on le met sur une table, il est en drap au lieu d'être en gazon, et on l'appelle billard.

Du reste, on ne voit pas pourquoi, ayant boulevard (boule-vert), qui est le même mot que bowling-green, nous nous sommes donné boulingrin. Il est surprenant qu'un personnage grave comme le dictionnaire ait de ces luxes inutiles.

Eh bien non, cher Hugo, certains luxes n'en sont pas, et sont utiles !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 12 Oct 11, 17:34 Répondre en citant ce message   

Il faut dire que Totor, immense compilateur, recyclait une étymologie qu'il avait glanée par exemple dans L'Improvisateur français (1804) (des ouvrages encore antérieurs la mentionnent déjà) :
Citation:
Le mot boulevard signifiait, dans l'origine , un jeu de boule. Le peuple de Paris jouait à la boule sur le gazon du rempart. Il y joue encore aujourd'hui sur le gazon des Champs-Elysées. Ce gazon s'appelait le vert. On boulait donc sur le vert : de-là, par corruption , le mot boule-vert ou boulevard. C'est ainsi que les anglais ont fait leur mot boulingrin , que nous avons pris d'eux. Bowlingreen, chez eux, signifie vert du jeu de boule, et nous l'employons pour signifier les parterres de gazon , dans nos jardins.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 12 Oct 11, 18:10 Répondre en citant ce message   

Pierre a écrit:
Ce mot d'origine germanique est composé de deux mots :
- bole qui désigne une poutre, une grosse pièce de bois
- voerk qui désigne un ouvrage[/i]

Revenons donc à la vraie étymologie, si je puis me permettre ce pléonasme.
Je commence par le deuxième élément, qui ne fait pas problème. Ce voerk néerlandais est bien sûr le cousin de l'anglais work, "travail". Le thème eurindien est *werg-. Il ne semble pas qu'il ait eu une branche latine, mais une branche grecque très riche compense largement cette absence. Ce n'est pas le lieu de la développer ici et, de toutes façons, il y a plus compétents que moi pour le faire. Je vais seulement signaler les quelques "mots du jour" qui contiennent cet élément ; on y trouvera déjà un certain nombre d'informations avant une éventuelle synthèse :
- chirurgie
- ergodique
- thaumaturgie
- ergastolo

A plus tard pour le premier élément.


Dernière édition par Papou JC le Thursday 01 May 14, 20:39; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Wednesday 12 Oct 11, 18:38 Répondre en citant ce message   

Je ne veux nullement m'engager entre bolwerk et boule (sur le) vert, mais je voudrais dire que voerk est une pure invention. Il s'agit de werk ou éventuellemnt de
Citation:
Os. werk (nnd. wark); ohd. werc (nhd. Werk); ofri. werk (nfri. wurk); oe. weorc (ne. work); on. verk (nzw. värk); alle ‘werk, arbeid’, < pgm. *werka-.
Hierbij hoort ook de afleiding *wirkijan- ‘werken’, waaruit werken (zie onder), en verder: os. wirkian (nnd. warken); ohd. wirken (nhd. wirken); ofri. werk(i)a, wirtz(i)a (nfri. wurkje nieuw gevormd uit wurk). Daarnaast met nultrap pgm. *wurkijan-, waaruit: os. workian (mnd. wurken); ohd. wurken (mhd. wurken, würken); oe. wyrc(e)an (ne. work); on. yrkja;
Très franchement, je ne m'explique pas une origine historique NL>fr., bolwerk>boulevard ?
Ajoutons quand même, De Vries
Citation:
fr. 15e siècle: boloart, boulever, bollvercq
et Vercoullie
Citation:
Voltaire: boulvarc
Ce c final laisse quand même rêveur?
Godefroy donne aussi (de Fossetier, chroniqueur d'Ath -Wallonie-, vers 1500): boullewerkier, bollwairquier, palissader, garnir de rempart, (par extension) défendre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 12 Oct 11, 19:08 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
Très franchement, je ne m'explique pas une origine historique NL>fr., bolwerk>boulevard ?

Ah tiens, pourquoi ? Elle est assez communément admise, ce qui, je le concède, ne prouve rien. La notice du TLFi est assez bien faite. La forme néerlandaise (ou assimilée) est assez suggérée par les orthographes et significations anciennes qu'on trouve par exemple chez Godefroy : boloirque, bolleworck, bolluwerck, bollewarque, bolvercq, bolevercque, etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 12 Oct 11, 19:56 Répondre en citant ce message   

1. Je dois dire que je me suis un peu trop avancé en parlant d'un "voerk néerlandais" alors que Pierre ne parlait que d'une "origine germanique". Le mot néerlandais est en fait donné au tout début du fil : c'est bien werk.

2. Venons-en à l'élément boule-. Le TLF est muet. Jacqueline Picoche décompose implicitement le mot bolwerc (sic) en "ouvrage de madriers". Etymonline, sous bulwark, nous dit ceci :
Citation:
early 15c., from M.Du. bulwerke or M.H.G. bolwerc, from bole "plank, tree trunk" (from P.Gmc. *bul-, from PIE base *bhel- (2) "to blow, swell ;" see bole) + werc "work."

C. Watkins dit la même chose. Allons donc voir bole :
Citation:
early 14c., from O.N. bolr "tree trunk," from P.Gmc. *bulas (cf. M.Du. bolle "trunk of a tree"), from PIE *bhel- (2) "to blow, swell" (cf. Gk. phyllon "leaf," phallos "swollen penis;" L. flos "flower," florere "to blossom, flourish," folium "leaf;" O.Prus. balsinis "cushion;" O.N. belgr "bag, bellows;" O.E. bolla "pot, cup, bowl;" O.Ir. bolgaim "I swell," blath "blossom, flower," bolach "pimple," bolg "bag;" Bret. bolc'h "flax pod;" Serb. buljiti "to stare, be bug-eyed;" Serbo-Cr. blazina "pillow").

Il charge peut-être un peu la barque mais on aura reconnu au passage un thème - qui est celui de la grande famille BALLON - et nombre de mots désignant l'enflure et la rotondité dont nous avons amplement parlé ailleurs. (Voir notamment ICI). Il faudrait donc comprendre que boule- est l'aboutissement d'un mot qui désignait ce rondin, ce gros piquet cylindrique, voire ce tronc, dont on faisait les palissades, les remparts.

Bref, on voit que l'étymologie de boulevard, donnée plus haut par Pierre d'après le Grand Dictionnaire Universel du XIXème siècle de Pierre Larousse, ne semble pas avoir été remise en question.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 13 Oct 11, 11:22 Répondre en citant ce message   

Sur voerk: je l'ai trouvé sur le net dans un dico de françois -flamand, mais il s'agit bien de werk dans les six attestations. iciCe voerk est donc une (mauvaise) transcription phonétique du w.

A l'invitation d'embatérienne, j'ai approfondi ma recherche dans Godefroy. J'y ai relevé, parmi les chroniqueurs cités (qui vont de la Flandre à Maizières et nettement plus au sud), P. d'Oudegherst né à Lille le 23/1/1540, auteur des Annales de Flandre, publié en 1571 (sur le net). Ce chroniqueur reprend bien bollewerk, orthographe de l'époque en Flandre. Ce chroniqueur s'est rendu à la cour de Maximilien II, alors qu'il n'avait pas trente ans.
L'histoire du mot me paraît plus compréhensible, d'autant qu'à la réflexion, ce type de construction est semblable à celle d'une digue, travail que les Flamands connaissent depuis longtemps.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 13 Oct 11, 13:25 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
Sur voerk: je l'ai trouvé sur le net dans un dico de françois -flamand, mais il s'agit bien de werk dans les six attestations. iciCe voerk est donc une (mauvaise) transcription phonétique du w.

Si on regarde le dictionnaire cité, il porte bien "werk". Il s'agit donc simplement d'une mauvaise reconnaissance optique du "w" par Google Livres, comme cela arrive souvent sur les livres anciens, et tout particulièrement quand les caractères à reconnaître sont en italiques, ce qui est bien le cas ici.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Thursday 13 Oct 11, 22:49 Répondre en citant ce message   

Bis repetita placent: le "bolwerk" est bien une fortification (à la Vauban, par exemple), et le Boulevard, s'il est complet suivant les vestiges ou le trajet des fortifications d'antan, un périférique d'aujourd'hui.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Sunday 16 Oct 11, 18:56 Répondre en citant ce message   

Citation:
Louis XI et Charles VIII possédaient une artillerie formidable, l’art des siéges devenait tous les jours plus méthodique, à cette époque déjà on faisait des approches régulières; on commençait, lorsque l’attaque des places ne pouvait être brusquée, à faire des tranchées, à établir des parallèles et de véritables batteries de siége bien gabionnées. Les murs dépassant le niveau des crêtes des revêtements des fossés offraient une prise facile au tir de plein fouet des batteries de siége, et à une assez grande distance on pouvait détruire ces ouvrages découverts et faire brèche. Pour parer à cet inconvénient on garnit les dehors des fossés de palissades ou parapets en maçonnerie ou en charpente avec terrassements et premier fossé extérieur; cet ouvrage, qui remplaçait les anciennes lices, conserva le nom de braie (56). On établit en dehors des portes, des poternes et des saillants, des ouvrages en terre soutenus par des pièces de bois qu’on nommait encore boulevert, bastille ou bastide. La description de la fortification de Nuys, que Charles le Téméraire assiégea en 1474, explique parfaitement la méthode employée pour résister aux attaques. «Pareillement estoit Nuysse notablement tourrée de pierre de grès, puissamment murée de riche fremeté, haulte, espaisse et renforcée de fortes braiesses, subtelement composées de pierre et de brique, et en aulcuns lieux, toutes de terre, tournées à deffence par mirable artifice pour reppeller les assaillants; entre lesquelles et lesdits murs y avoit certains fossés assés parfons; et, de rechef, estoient devant lesdites brayes aultres grants fossés d’extrème profondeur, cimés les aulcuns, et pleins d’eau à grant largesse, lesquels amplectoient la ville et ses forts jusques aux rivières courantes. Quatre portes principales de pareille sorte ensemble, et aulcunes poternes et saillies embellissoient et fortifioient grantement ladite closture; car chascune d’elles avoit en front son boluvert à manière de bastillon, grant, fort et deffendable, garni de tout instrument de guerre, et souverainement de traicts à poudre à planté.»
Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle, Tome I, Architecture militaire-Wikisource
Ceci ne donne pas l'explication de l'origine flamande du mot, qui doit être avant 1474.
(J'avais trouvé une origine italienne, Giuliano Gambetti, dit da Sangallo, né vers 1443 et qui serait l'initiateur du bastia, bastion. Ces bastions auraient été repris par les Français à la frontière hollandaise en prenant le nom flamand de NL bastei , bastion en forte saillie dans un mur. Dans le même style: NL rondeel, bastion, celui-ci étant seulement en demi-cercle en saillie du mur, bolwerk désignant un bastion d'angle)
A noter que la ville de Nuys(se) citée est Neuss, en Rhénanie du Nord-Westphalie, dont Charles le Téméraire dû abandonner le siège en 1475

A Felyrops, s'il veut bien, de traduire le bolwerk sur Wikipedia-NL, avec l'extension du sens en Flandre.


Dernière édition par dawance le Monday 17 Oct 11, 12:53; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008