Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Rivière Dore  

La Dore est un petit affluent de l'Allier qui connut une petite navigation

La Dore à Courpière, non loin de son origine navigable, au début du XXe siècle

 

Bassin versant
Loire

Sous-bassin
Allier

Type de voie d'eau
Rivière naturelle

Relie
La Naud
(aujourd'hui Lanaud) à l'Allier

Origine physique et administrative de la partie flottable et navigable à la descente
La Naud (Sous Courpière, Puy-de-Dôme)
à la cote approximative 302 m

Origine physique et administrative de la partie navigable à la descente et la remonte
Puy-Guillaume (Puy-de-Dôme) à la cote approximative 270 m

Extrémité physique et administrative
Le Pont de Ris (Commune de Ris) (Puy-de-Dôme) à la cote approximative 166 m

Sens conventionnel de descente
De La Naud à l'Allier (bien logiquement)

Longueur de la partie classée navigable
30 km

Longueur de la partie effectivement navigable
5,5 km

 

 

Structure administrative de rattachement
DDE du Puy-de-Dôme

Statut actuel
Radiée

Raisons de son exploitation
Essentiellement flottage et petite navigation

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
??

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration
??

Conception
??

Commencée en
??

Mise en service en
??

Rachetée par l'Etat en
?

Radiée
le 27.07.1957

 

Le pont de Pont-de-Dore, au début du XXe siècle

Vestige de la tradition nautique de la Dore : une fête nautique au début du XXe siècle

 

Nombre d'écluses
0

Gabarit
Sans objet, tirant d'eau minimum reconnu : 0,20 m
Une chaussée dépourvue de pertuis à Martignat (que nous n'avons pas su localiser)

Plus long bief :
Sans objet

Plus court bief :
Sans objet

Plus haute écluse :
Sans objet

Moins haute écluse :
Sans objet

Temps minimum de parcours
2 heures


Ouvrages remarquables
?

Système alimentaire
La rivière elle-même

Voies d'eau adjacentes :
Aucune

Principales villes traversées :
Puy-Guillaume

Départements concernés :
Puy-de-Dôme

Origine du nom de la rivière
Facile de trouver la racine celtique dour, dor, "rivière", intacte dans ce toponyme. Son affluent qui traverse Thiers se nomme la Durolle "la petite Dore".

Remarques

Une petite navigation...

Ernest Grangez, dans son Précis Statistique de 1855, nous apprend que la Dore n'est alors classée que comme flottable, mais qu'elle porte effectvement une petite navigation avalante depuis La Naud, et à double sens depuis Puy-Guillaume. Les bateaux portent en moyenne 24 tonnes, mais certains vont jusqu'à 40. Ils sont du type sapine auvergnate. Il estime cependant qu'en raison des difficultés entrainées par la configuration physique de cette rivière, son amélioration demanderait trop de travaux et que ça n'en vaut pas la peine. D'ailleurs une voie ferrée ne tardera pas à longer la rivière. Cette voie ferrée est aujourd'hui en partie déclassée à son tour.

 

 

La Dore à Puy-Guillaume, au début du XXe siècle

Le pont sur la Dore à Puy-Guillaume, à la même époque

 

< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux du bassin rhodanien dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.