Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
barakî (wallon) / baraque (français) - Le mot du jour - Forum Babel
barakî (wallon) / baraque (français)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Dino



Inscrit le: 09 Oct 2006
Messages: 481
Lieu: Αθήνα – Ελλάδα

Messageécrit le Thursday 21 Dec 06, 17:01 Répondre en citant ce message   

En Arabe le mot باراكة (prononcer: bâraka) signifie sort, bonne chance. Je ne sais pas si l'on peut trouver une relation.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Le garde-mots



Inscrit le: 22 Dec 2005
Messages: 745
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 21 Dec 06, 19:33 Répondre en citant ce message   

Dans ces conditions que veut dire le titre du spectacle de Dany Boon intitulé "A s'barraque et en ch'ti ..." ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Thursday 21 Dec 06, 19:41 Répondre en citant ce message   

Chez lui et en ch'ti... et c'est hilarant, à condition de comprendre le picard.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Friday 22 Dec 06, 18:40 Répondre en citant ce message   

MS Blue Berry a écrit:
A propos de la roulotte des Gitans, n'existe-t-il pas aussi le mot "verdine" ?


C'est exact

En romanes, le niglo, c'est le hérisson, symbole des voyageurs, et le hérisson qui tracte une verdine..........



Quelques notes
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9710
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 12:27 Répondre en citant ce message   

Dino a écrit:
En Arabe le mot باراكة (prononcer: bâraka) signifie sort, bonne chance. Je ne sais pas si l'on peut trouver une relation.

Aucun rapport. Voir le mot du jour Barack. Par ailleurs, ça s'écrit بركة et ça se prononce baraka.

Quant à baraque, voici ce qu'en dit le TLF (J'abrège) :
Citation:
Empr., prob. par l'intermédiaire de l'a. prov. (cf. baraca en 1381 dans une charte lat. de Marseille citée par Du Cange) au cat. de Valence barraca « petite construction primitive servant d'abri » attesté dep 1249 (sous la forme barraqua dans un texte lat. de Valence, Ord. in Privilegia Valentiae dans NED, s.v. barrack; av. 1276 sous la forme barraque, Conq. Valencia, ibid.), d'orig. très obsc., prob. préromane : barraca serait un dér. préroman, soit de *barra « barre transversale » (v. barre), mot commun à toutes les lang. rom., soit de *barrum « argile », mot préroman ibérique, l'argile et le bois entrant dans la construction des premières baraques catalanes....

Le DRAE fait dériver barraca de barro, "argile", et celui-ci de *barrum.


Dernière édition par Papou JC le Tuesday 20 Sep 11, 8:31; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1592
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 15:34 Répondre en citant ce message   

Maisse Arsouye a écrit:
Barakî est donc devenu une insulte ! Il a une connotation très chargée : malpoli et malpropre, pauvre de biens et d'esprit. Avec le temps, le sens s'en est un peu atténué. L'épithète peut s'utiliser entre familliers pour se chamailler. Mon frère et moi, nous ne nous en privons pas.

Et j'ai l'impression que ça a tendance à s'utiliser pour désigner une tranche de la population peu raffinée, mal habillée et qui parle avec un fort accent local. Des "jacky" ? Et le mot "barakî" ne s'utilise pas dans la région du Hainaut, à ce que j'ai entendu. On utilise un autre mot.

Apparemment, l'équivalent anglais s'appelle un "chav" (mot qui vient du romani "garçon gitan" il me semble). En Écosse, on dit un "ned" (là je ne sais pas d'où ça vient). Cependant, j'ai l'impression que ces deux mots se traduiraient plutôt par ce qu'on appelle ici une "racaille" (ou "caillera" à l'envers).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3195
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 16:27 Répondre en citant ce message   

Je ne connais pas le sens du mot "barakî", mais s'il porte la connotation "malpropre, mal habillé", alors le phénomène me paraît un peu différent du "chav" anglais (excellent article Wiki) dont la recherche vestimentaire est grande, même si elle ne plaît pas à tous.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1694
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 17:00 Répondre en citant ce message   

Au sens premier, c'est plutôt l'habitat: Haust
Citation:
i våt mî ine barake d'a sonque qu'on tchestê d'a in' ôte
Il vaut mieux une baraque à soi qu'un château d'un autre.

barakî désigne, au sens premier, les forains et les bateleurs
Citation:
vochal oktôbe, les barakî vont v'ni po l'fôre a Lîdje
Voici octobre, les barakîs vont venir pour la foire à Liège.
La foire de Liège se tient chaque année tout le mois d'octobre. Ça vaut le détour.


Dernière édition par dawance le Monday 12 Sep 11, 10:33; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6481
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 21:26 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
Il vaut mieux un baraque à soi qu'un château d'un autre.

Un baraque ? Masculin ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9710
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 21:36 Répondre en citant ce message   

Je me demande si le mot d'argot baraqué s'utilise encore. Dans ma jeunesse, un mec baraqué c'était un type musclé, costaud, bien bâti dont il valait mieux être l'ami que l'ennemi. Il ne semble pas qu'il ait un rapport sémantique avec le mot wallon mais le TLF le fait aussi dériver de baraque :
Citation:
1954 arg. baraqué « (bien) bâti (en parlant d'un homme ou d'une femme) », supra.
Dér. de baraque*; suff. -é*, p. anal. avec bâti*, dont il est synonyme.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 627
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Monday 12 Sep 11, 21:16 Répondre en citant ce message   

Baraqué s'emploie toujours chez nous, dans le sens que tu donnes. Et je ne saurais y voir de rapport sémantique avec barakî, dont la définition donnée en tête de sujet est excellente. [Je ne sais ce qu'il en est dans l'Ouest du Hainaut (picard) mais en wallon de Charleroi, barakî est très vivace comme expression…]

Quant au sens général de baraque en Belgique (wallon ou français), c'est d'abord une construction précaire, souvent d'usage temporaire, par exemple faite de planches et de tôles. Le nom s'appliquait donc aussi bien à des cabanes de charbonniers qu'à des baraques à frites ou des roulottes de forains (les noms spécifiques tels que verdine n'étant connus que des forains eux-mêmes).

Le mot Baraque revient aussi dans divers toponymes (hameau de la Baraque sur le plateau de Lauzelle ; probablement un ancien octroi), Baraque de Fraiture, Baraque Michel (lieux de restauration et d'hébergement),…
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Marden



Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 468
Lieu: Seine-et-Marne, Ardennes

Messageécrit le Sunday 18 Sep 11, 12:31 Répondre en citant ce message   

Voici comment l'écrivain et billettiste ardennais Yanny Hureaux, à propos des pérégrinations transfrontalières de Rimbaud (auteur du poème "Les Douaniers") et Verlaine (qui passait ses vacances à Palisseul) explique ...
...ce qu'on appelle ici une « Baraque » : « A la fois ferme, magasin, auberge, guinguette, la Baraque encore appelée maison frontalière, proposait aux Ardennais de France des omelettes au jambon, des pintes de bière, du tabac, du café, du chocolat, et parfois un petit bal champêtre »

Pendant la guerre, et dans les quelques années qui suivirent, mon père allait (à pied) "au ravitaillement" en tabac et café vert, aux baraques de Membre ou Hérissart, denrées que ma mère (à vélo) allait échanger "en culture" contre quelques kilos de pommes de terre.

Je pourrais ajouter que je suis né dans une localité dont les habitants sont des Baraquin(e)s, gentilé sans rapport avec le nom de la commune.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
cayaux



Inscrit le: 23 Feb 2014
Messages: 154
Lieu: Mons en Hainaut belge

Messageécrit le Monday 17 Mar 14, 21:16 Répondre en citant ce message   

Le Comte Lamoral d'Egmont était né à La Hamaide dans la province bien belge du Hainaut, il a été exécuté à Bruxelles et n'est en rien néerlandais n'en déplaise au Robert des noms propres.
Cela provient du fait qu'on appelait Pays-Bas à l'époque les royaumes actuels des Pays-Bas, de la Belgique, le Grand-duché de Luxembourg et de nombreuses régions du département du Nord.

Les Néerlandais actuels parlent de "Zuidnederland" quand ils désignent ces territoires du sud.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9710
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 18 Mar 14, 3:06 Répondre en citant ce message   

Quelques indices me font me demander si baraque n'aurait pas un rapport avec mark, "frontière". Il y a d'abord cette "maison frontalière" dont parle Marden, et ces barracks qui signifient "caserne" en anglais. Sur les marges de empires, on ne construit généralement pas en dur, tant on sait que ça pourrait bien être que provisoire, et on y abrite des soldats garde-frontières.
Voir le mot du jour marche, marque, marquis.

D'autres rapprochements pourraient être faits avec des mots comme balcon et balagan...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6481
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Tuesday 18 Mar 14, 14:15 Répondre en citant ce message   

angl. barrack : au plur. caserne, batiment permanent pour le logement de soldats
ca 1690 hutte temporaire pour les soldats durant un siège < fr. barraque < esp. barraca (latin médieval) tente de soldat, cabane, hutte, peut-etre de "barro" (boue, argile) prob. d'orig. celto-ibérique
(etymonline)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3









phpBB (c) 2001-2008