Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Etymologies sous influences - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Etymologies sous influences

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11143
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 04 Oct 11, 12:06 Répondre en citant ce message   

Le Fil initialement intitulé Etymologies hybrides a, après discussion, été scindé en 2 Fils distincts :

- Etymologies hybrides (stricto sensu)
- Etymologies sous influences

Outis a écrit:
Il y a une ambiguïté sur la notion même d'hybridation. Les mots cités par Telephos (monocle, vélodrome...) appartienent à la riche famille (et on pourrait ajouter bicyclette et homosexuel, entre beaucoup d'autres) formé d'un composant grec et d'un latin. Ils correspondent à la définition donnée par José.

sérail et pavaner sont d'un tout autre type et peut-être faudrait-il les caractériser par un autre mot. Je ne détesterais pas « mots influencés ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11143
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 04 Oct 11, 12:08 Répondre en citant ce message   

sérail

Lire le MDJ sérail

Outis a écrit:
Contrairement à ce qu'on imagine souvent, le mot sérail, s'il est bien un emprunt sémantique au turc saray « palais, château », n'en provient nullement d'un point de vue phonétique !

Le dérapage se produit au XVIe en Italie où un emprunt tout-à-fait régulier au turc, saraio, a été remplacé dans l'usage par son paronyme serraglio « fermeture », du verbe serrare « fermer ». Et c'est ce serraglio qui, non seulement a donné le français sérail, mais en a étendu légèrement le sens vers celui de « harem », l'appartement des femmes, le gynécée, lieu dont la réputation de fermeture est bien connue des coureurs de jupons …
L'allemand a aussi das Serail, mais l'anglais seraglio a gardé le mot italien, se contentant de lui ôter un r.

Ajourd'hui donc, grâce (?) aux Italiens, sérail et harem se confondent pour beaucoup de gens (et déjà pour Mozart !) et le sens premier de « palais » ne survit guère que dans les livres d'histoire et l'expression « nourri/élevé dans le sérail », empruntée à un vers de Racine (Bajazet) :
« Nourri dans le sérail, j'en connais les détours »
pour qualifier les personnes qui, pour l'avoir longuement fréquenté, sont au fait des habitudes et pratiques d'un milieu restreint.

Étymologie romane (it. serraglio)

Il faut partir du latin sera, -ae « serrure » (initialement une barre de bois) qui donne lieu à deux verbes, obserō « fermer » et deserō « ouvrir », le premier se simplifiant à basse époque en serō « fermer ». Puis, plus tardivement encore, on suppose un *serrō qui est à l'origine des formes romanes (que seul le roumain n'a pas), avec une géminée peut-être influencée par serra « scie » en raison de la forme des clefs.

En français, serrer a subi un glissement de sens de « fermer » à « presser, contraindre » mais le sens premier subsiste dans quelques emplois, comme « serrer du linge » dans une armoire ou « se faire serrer » pour un délinquant.

En italien, serraglio « fermeture » est un dérivé régulier avec un suffixe issu du latin -aculum (cp. battaglio « heurtoir », fermaglio « fermoir »).

Quant au latin sera, on pense raisonnablement qu'il peut être de la même famille que serō « tresser, lier ensemble, attacher » (racine *ser- « enfiler »).

Étymologie orientale (turc saray)

Comme une partie du vocabulaire de la cour, le mot est emprunté au persan srāy « grande demeure close, résidence » dont on reconnaît la parenté avec l'avestique thrāya- « protéger, couvrir, sauvegarder, abriter, etc. ». La racine eurindienne est *dʰer- « établir solidement » que l'on retrouve dans les sanskrits dhārayati « tenir, préserver » et dharma- « loi », le grec thrónos « trône », le latin frētus « qui s'appuie sur, fort de », etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11143
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 04 Oct 11, 12:09 Répondre en citant ce message   

agencer

Papou JC a écrit:
Autre "étymologie hybride" :

- agencer : lié à gens pour la forme et à agir pour le sens



se pavaner

lire le MDJ se pavaner

Jacques a écrit:
Citation:
"faire le paon" signifie se pavaner (c'est la même étymologie), faire le fier, frimer, surtout devant une personne de l'autre sexe.
Ceci est incorrect.

Selon atilf.fr, se pavaner n'est pas apparenté à paon (lat. pavo), il vient de pavane, une danse lente du 16e s., lui-même issu de Pava, nom dialectal de la ville de Padoue (it. Padova).


Outis a écrit:
Jacques a écrit:
Ceci est incorrect.

Insuffisant aurait sans doute été plus juste car nous sommes dans la situation d'une étymologie hybride, « se pavaner » venant de « pavane » pour la forme et de « paon » pour le sens.

C'est clair en lisant jusqu'au bout l'entrée de l'atilf :

TLFi a écrit:
Le sens s'explique par la fausse étymol. qui faisait dériver pavane du lat. pavo «paon» (cette danse était lente et majestueuse; pavaner a pris le sens des dér. de paon
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 341
Lieu: Montréal

Messageécrit le Thursday 06 Oct 11, 0:48 Répondre en citant ce message   

frayeur

Le mot a d'abord désigné un grand bruit, un fracas (lat. fragor), puis, sous l'influence d'effrayer (qui est d'ailleurs un hybride avec un préfixe latin et une racine germanique), il a acquis son sens actuel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11143
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 06 Oct 11, 10:40 Répondre en citant ce message   

TLFi a écrit:
effrayer

Du bas latin *exfridare, lui-même dér., avec le préf. latin à valeur privative ex-, de l'ancien bas francique *fridu « paix », all. Friede, de même sens; esfreier, effroyer d'apr. esfrei, effroi*.

On trouve en lat. médiév., dans le domaine angl., exfrediare « troubler »


Lire le MDJ effrayer.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11143
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 26 Oct 11, 15:37 Répondre en citant ce message   

En ancien français :


- ahan

du latin populaire afannare, influencé par l'onomatopée han, marquant l'effort

1. effort, labeur
2. peine, souffrance
3. labour
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11143
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 19 Nov 11, 17:16 Répondre en citant ce message   

En ancien français :


- esparpaillier

du latin populaire *sparpiliare, croisement entre spargere (répandre) et papilio (papillon)

1. se répandre - se disperser
2. avoir un regard vague, errant


- rebors

du bas latin reburrum (hérissé), devenu *rebursum, par croisement avec reversum (renversé)

1. hérissé - à contre-poil
2. retourné - mis à l'envers
3. qui rebrousse - retourné - de travers
4. émoussé
5. flou (en parlant de la lumière)
6. revêche - rebelle
7. désagréable - malheureux
8. hostile - déloyal
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11143
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 18 Jan 12, 13:32 Répondre en citant ce message   

Extrait du MDJ tirelire :

Jacques a écrit:
En anglais, une tirelire en forme de cochonnet s'appelle une piggybank (banque-cochon).

Selon wikipedia.com, "piggybank" vient d'une confusion de l'anglais pig (= cochon), avec le vieil-anglais pygg, une terre glaise utilisée pour confectionner divers objets en terre cuite.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11143
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 29 Mar 12, 9:50 Répondre en citant ce message   

artillerie

- dérive du radical de artillier "équiper, pourvoir d'engins", début XIIIème S
lui-même altération de l'ancien fr. atillier "arranger, ajuster" sous l'influence de art
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008