Projet Babel
Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux
Les niouzes

Accès direct à la carte de France des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !

La page des niouzes



 
Association Roanne Fluvial
 

Kairos 
Kaïros montant à Roanne

À l'instar de ses homologues du Nivernais, de Bourgogne, du Berry, d'Orléans, de Briare, etc., le canal de Roanne à Digoin, prolongement vers l'amont naturel du canal Latéral à la Loire, et appendice de la liaison Rhône-Saône-Seine par la vallée de la Loire, a enfin son association de sauvegarde, promotion et valorisation. Née dans la dynamique impulsée par le Printemps de l'Oudan en avril 2015 (voir niouze), cette toute jeune association issue de la société civile est néanmoins riche d'une déjà longue expérience. Dès 2007 s'était créé spontanément un comité informel composé de plaisanciers de Roanne et de Briennon, comité qui se fixait tout de suite un objectif précis : faire revenir le fret sur le canal, abandonné par celui-ci depuis le début des années 1990. Dès 2010, nous évoquions ce retour dans une autre niouze. Ce comité ne reçut tout d'abord que des sourires amusés de la part des institutions, comme la CCI de Roanne. Mais bientôt, une brèche sévère en 2007 suivie d'une autre en 2009 attiraient l'attention des mêmes institutions sur l'urgence à assurer un entretien correct du canal. Et quoi d'autre qu'un fret régulier pouvait mieux assurer cet entretien ? Des bateaux chargés entretiennent le chenal et empêchent la prolifération des algues longues, fléau dont souffre ce canal de façon récurrente depuis plusieurs années.


tage
Tage, automoteur du Midi, monté à Roanne en 2014
De plus, des bateaux volumineux soulèvent la vase qui va naturellement, par aspiration, se loger dans les fissures de la cuvette du canal et les colmater, ce qu'on nomme la technique des eaux troubles. Et puis, bien sûr, un seul bateau chargé remplace dix camions semi-remorque, tout en étant propulsé par un moteur deux fois moins puissant que celui d'un seul de ces camions. Avec la pollution en proportion. Ainsi, fort de sa conviction du bénéfice qu'apporterait un retour du fret fluvial sur de nombreux plans, le comité s'est-il lancé dans des actions de sensibilisation des institutions et du grand public, comme le Printemps de l'Oudan en avril 2015. Il a aussi, sur plusieurs jours et de façon complètement bénévole, procédé au sondage complet du canal en 2014. Les résultats, encourageants, ont été transmis à VNF qui a procédé à son tour à un sondage de Roanne à Saint-Mammès, et dont les conclusions, concernant le canal de Roanne à Digoin, recoupent parfaitement celles du comité : à part sur deux ou trois points bien localisés où l'intervention d'une pelle mécanique est nécessaire, le passage de bateaux calant 1,80 m (donc portant 250 tonnes) est possible. Et déjà, des entreprises roannaises se montrent intéressées par cet outil disponible et jusqu'alors abandonné qu'est le canal.
Comme test en vraie grandeur, l'automoteur Kaïros, de nos amis Marine et Gil Bouchard, est monté en octobre 2015 avec 1,60 m d'enfoncement pour passer l'hiver à Roanne. Il a connu quelques passages difficiles, notamment sur ces deux ou trois points délicats mis en évidence par les sondages, mais est finalement parvenu à bon port, démontrant la faisabilité du projet de retour du fret sur le canal.
La toute jeune Association, forte déjà d'une cinquantaine de membres et adhérente à l'ANPEI, a tenu sa première assemblée générale en décembre 2015, et va poursuivre son action, en reconduisant déjà en 2016 l'opération festive "le Printemps de l'Oudan" et en multipliant les contacts avec les différentes institutions, comme la Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale (CNBA), déjà partenaire, et entreprises intéressées.
L'Association Roanne Fluvial mise également sur la réhabilitation d'une partie du réseau ferré de Roanne, autrefois très dense, qui permettrait l'établissement d'une plate-forme multimodale au bassin de l'Oudan.
Les outils logistiques sont là. Il suffit de réapprendre à s'en servir.

Kairos 
Encore Kaïros montant à Roanne

Rappelons qu'un bateau Freycinet (39 m x 5) transporte l'équivalent de 8 à 10 camions semi-remorques, propulsé par un moteur de puissance inférieure à celui d'un seul de ces camions. En ces temps de COP21 où tout le monde a du "développement durable" plein la bouche, il n'est pas inutile de rappeler de temps à autres les avantages réels du transport fluvial.

Camion-Bateau
Les adhésions peuvent se faire auprès de Charles Nouailhetas (charles.nouailhetas@wanadoo.fr).
Le montant de l'adhésion est de l'ordre du symbolique : 10 euros
Dernière mise à jour : Décembre 2015


Accès direct à la carte de France des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Retrouvez les bateaux fluviaux de France dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.