Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Rivière Agout  

 

L'Agout est un affluent du Tarn dont le cours fut pressenti pour servir de tracé au canal du Midi.

agout lavaur

Vestiges de l'écluse de Lavaur

 

 

Bassin versant
Garonne

Sous-bassin
Tarn

Type de voie d'eau
Rivière canalisée

Relie
Castres au Tarn

Origine physique et administrative
A l'origine, Castres à la cote approximative de 168 m.

Extrémité physique et administrative
Saint-Sulpice (Tarn ) à la cote 93,35 m

Sens conventionnel de descente
De Castres au Tarn (bien logiquement)

longueur
?? km à l'origine

Nombre d'écluses
23

Gabarit
inconnu précisément, mais proche de celui du Tarn (25 à 30 m de long, 4,50 à 5 m de large), mouillage ? m, hauteur libre ? m,

Ouvrages remarquables
?

 

Structure administrative de rattachement
(à voir)

Statut actuel
Radiée, gérée par l'Etat

Raisons de sa canalisation
L'Agout était pressenti, dans les années 1660, pour s'intégrer dans la liaison des deux mers, futur canal du Midi.

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
(à voir)

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration

Conception

commencée en
1665

interrompue en
1684

Mise en service
1684, mais la navigation ne fut jamais satisfaisante, et fut abandonnée progressivement

Rachetée par l'Etat
Non

Radiée le
6 mars 1691

 

Agout Lavaur

L'écluse de Lavaur
(Reconstitution graphique de Charles BERG 1996)

 

Système alimentaire
La rivière elle-même

Voies d'eau adjacentes :
Aucune

Principales villes traversées :
Castres, Lavaur

Départements concernés :
Tarn

Origine du nom de la rivière
Albert Dauzat, le grand linguiste, lui donne l'origine bas-latine peu ragouttante de "Ad-guttum", qui a donné le français "égout". Et pourquoi ne pas y voir la racine latine "Aqua" ? On prononce le T final.

Remarques

L'Agout était, semble-t-il , navigué depuis le  XIIIe siècle au moins, mais  des travaux d'améliorations s'avérèrent nécessaires au XVIIe siècle. 23 écluses entre Castres et Saint-Sulpice furent construites, mais mal conçues. Les travaux furent interrompus en 1684 pour ne jamais être repris. Les 23 écluses furent progressivement abandonnées. Il semble cependant qu'une certaine navigation s'y soit maintenue pendant le XVIIIe siècle. Nous signalons néanmoins la présence d'une écluse (vestiges bien visibles) à Lavaur. Toute info supplémentaire à son sujet sera la bienvenue !

 

Agout Lavaur

Vue générale de Lavaur dans les années 50. L'écluse est bien visible en bas à droite.

 

< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux de Gascogne et d'Aquitaine dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.