Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Rivière Tarn  

 

Le Tarn est, après le Lot, le plus important affluent de la Garonne.

Le Tarn et le Pont Vieux à Albi (Photo Kader Benferhat)

 

Bassin versant
Garonne

Type de voie d'eau
Rivière canalisée

Relie
Saut-de-Sabo
à la Garonne

Origine physique et administrative de la partie navigable
Saut-de-Sabo, Saint-Juéry-Arthès (Tarn)
à la cote 144 m

Extrémité physique et administrative
La Pointe, Moissac (Tarn-et-Garonne) à la cote 63 m

Sens conventionnel de descente
De Saut-de-Sabo à la Garonne

Longueur de la partie classée navigable
147 km

Nombre d'écluses
31

Gabarit
Gabarit "Becquey" légèrement gonflé, soit 31 m sur 5,20 m (6 m à l'aval de Montauban), mouillage 1,20 m, hauteur libre 9,50 m. Auparavant, le Tarn est équipé de passelis large de 5 à 6 m.

Ouvrages remarquables
Sites d'Albi et de Gaillac
Vieux pont d'Albi

 

 

 

Structure administrative de rattachement

DDE du Tarn, de la Haute-Garonne et du Tarn-et-Garonne, subdivisions de ?

Statut actuel
Radiée, concédée sur 21 km du Moulin de la Motte à Rivières, à EDF

Raisons de sa canalisation
Rivière présentant un intérêt certain pour le commerce par la voie d'eau, ouvert sur la Garonne

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
Famille de Solages

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration
Sieur Larosine (1615), Jacob Alsen (1645), Colbert (v.1660), Lasserière (1700), Abeille (1716), Saget (fin XVIIIe)

Conception
Vicomte de Solages

Commencée en
1670

Repris vers
1830

Mise en service
entre 1838 et 1841

Racheté par l'Etat en
?

Radiée
le 28 (ou 26 ?).12.1926

Concédée à EDF
le 13.01.1953

 

Tarn Albi 1

Albi. le pont neuf vu depuis le pont vieux, au début du XXe siècle. Au premier plan, l'écluse

tarn Albi 1bis

Détail de la vue précédente montrant le système des tampes empilées

Presque la même vue actuellement. On distingue très bien les coulisses dans lesquelles on empilait les tampes, en lieu et place de portes busquées classiques. (Photos Kader Benferhat)

 

 

Quelques images d'Albi vu du Tarn, par Jean-Louis Tholène

Sainte-Cécile apparait au détour d'une courbe.

Les deux ponts vus depuis le viaduc du chemin de fer.

Sainte-Cécile au-dessus du Tarn

 

Système alimentaire
La rivière elle-même

Voies d'eau adjacentes :
Canal de Garonne

Principales villes traversées :
Albi, Gaillac, Rabastens, Montauban, Moissac

Départements concernés :
Tarn, Haute-Garonne, Tarn-et-Garonne

Origine du nom de la rivière
Le dieu du tonnerre !
Le nom du Tarn (Tarnis, chez Pline) serait rattaché, avec pas mal d'autres Tarnon, Ternain, Tarène et autres Ternoise, au dieu gaulois du tonnerre, Taranis.
Nota : on prononce "Tar"

Remarques

Le Tarn a connu une première canalisation sous Colbert, comme le Lot. Mais l'ouvrage a été repris suite aux lois Becquey de 1821-22, et amélioré. pas pour longtemps, hélas, puisque le chemin de fer est venu concurrencer la batellerie jusqu'à son extinction. Le choix de tampes au lieu de portes busquées s'est avéré désastreux, et le remplacement tardif de celles-ci, en 1915, par des portes busquées est arrivé trop tard pour permettre au Tarn de reconquérir le trafic que lui avait pris le chemin de fer entre-temps.

 

 

Tarn gaillac

L'écluse de Gaillac au début du XXe siècle

Contrechamp de la précédente : l'écluse de Gaillac vue depuis le viaduc. Remarquer la maison éclusière perchée plusieurs dizaines de mètres au-dessus de la rivière. Un sentier permet à l'éclusier de rejoindre son ouvrage. ce sentier existe toujours, mais l'écluse est aujourd'hui coiffée d'une centrale hydro-électrique.

Tarn rabastens

L'écluse de Rabastens à la même époque

Tarn

L'écluse de Rabastens
(reconstitution graphique par Charles BERG 1990)

Tarn rabastens

Le pont de  Rabastens

Tarn rabastens ecl

L'écluse de Rabastens, actuellement surmontée d'une centrale hydro-électrique

   

En suivant ce lien, un site intéressant sur la navigation sur le Tarn.

Autre lien : Le Tarn en photos

Le Tarn serait intéressant à réhabiliter dans un but touristique. les étapes attractives ne manquent pas : Rabastens, Gaillac et Albi pour ne citer que les principales.

 

Tarn Albi 3

Vue générale d'Albi dans les années 1950. L'écluse est bien visible devant le pont vieux.

Deux vues du Tarn à Moissac au début du XXe siècle

 

Trois vues du Tarn à Montauban au début du XXe siècle

 

< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux de Gascogne et d'Aquitaine dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.